Il était deux fois, le Petit Prince
202 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Il était deux fois, le Petit Prince , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
202 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Miné par un deuil accablant, Karim quitte tout pour se ressourcer à la lisièredu ciel et de la mer.De l’autre côté de la Méditerranée, Kenza mène une enquête sur un manuscritqui bouleverserait tout le monde littéraire, un manuscrit aussi confidentielque convoité.Rien ne les lie en apparence, mais tout les réunit. Et lorsque leurs routes secroisent, l’étincelle met feu à la plaine et plus rien ne sera comme avant.Il était deux fois le petit prince est une ode à la paternité et à l’amour, sousle signe de Saint-Exupéry : ses errances, ses secrets, son lien méconnu avec laTunisie et sa mystérieuse disparition.Sami Mokaddem change encore une fois de registre et nous surprend avecun conte moderne -pour les grands enfants que nous sommes- mâtiné d’uneenquête littéraire passionnante. Un hommage à Saint-Exupéry, parti trop tôtrejoindre ses étoiles et à son Petit Prince, qui a fêté en 2021 son soixantequinzième anniversaire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2023
Nombre de lectures 337
EAN13 9789938883428
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Sami Mokaddem
Il était deux fois, le Petit Prince
Roman
Pop Libris 2021 1
Du même auteur, aux éditions Pop Libris
a cîté écarate -Recueî de nouvees, 2013 Dîx-neu -Roman, 2014 e sang des anges -Roman, 2017 2019،ياو ـ تشافلا ةربقم e secret des Barcîdes -Roman, 2020
© Pop îbrîs Édîtîons, 2021. Tous droîts réservés ISBN: 978-9938-883-42-8 Première édition
2
3
À Papa…
4
Prologue
« S’î vous pat, dessîne-moî un mouton ! » a voîx m’extîrpa à mon sommeî. J’ouvrîs dîIcîement un œî, réaîsant ’absurdîté de a sîtuatîon. J’abîtaîs seu dans cette grande demeure. es portes étaîent ermées à cé, et puîs quî me réveîeraît à cette eure-cî en cîtant cette ameuse prase ? Maîs î étaît à. Je e reconnus îmmédîatement. es ceveux dorés Lottant dans es ueurs de ’aube quî itraîent à travers a enêtre, es vêtements unîques, e méange de sérîeux et d’împatîence quî se dessînaît sur ses traîts. e temps que je cîgne des yeux, e gamîn avaît dîsparu. Je me evaî d’un coup, înspectant a pîèce vîde.Non, ce n’étaît pas un rêve. Et sî c’étaît une aucînatîon? Aors je devraîs consuter. e sommeî avaît déserté. Je restaî debout, au beau mîîeu de a cambre, songeant à cette apparîtîon.
5
a dernîère oîs où j’avaîs vu e petît prînce, c’étaît sur une couverture de îvre quî reposaît sur a tabe de a cambre d’ôpîta de mon père à Parîs. Maîntenant, mon père n’est pus. Je ’aî enterré î y a exactement deux semaînes. Ce souvenîr m’ébrana. a doueur étaît encore vîve dans mon cœur. N’ayant pas supporté son départ brusque, je m’étaîs retîré dans cette demeure à a Marsa, cette vîe qu’îafectîonnaît tant. C’étaît mon troîsîème jour îcî, et j’avaîs encore du ma à me amîîarîser avec es îeux.
a vîa étaît sîtuée derrîère e centre commercîa Zépyr, en bas de a pente, tout près de a page. Une grande véranda, un grand jardîn, et ’arcîtecture caractérîstîque du sîèce dernîer. C’étaît un vérîtabe coup de cœur. a demeure étaît restée ongtemps condamnée, à cause d’une stupîde queree entre es érîtîers et e dossîer avaît trané dans es méandres des dîférents trîbunaux.
Je suîs tombé sur ’annonce et je me suîs îmmédîatement dépacé pour a vîsîter. J’avaîs absoument besoîn d’un cangement radîca dans ma vîe. En pus, je vouaîs être près du cîmetîère quî donnaît sur a page de a Marsa. Un cîmetîère marîn à a Pau Vaéry. a concrétîsatîon de a ameuse suppîque de Georges Brassens pour être enterré à a page. C’étaît e dernîer vœu de mon père. Une pace avec vue sur mer, dans sa vîe natae.
Je suîs donc tombé amoureux de a vîa et je ’aî ouée, à a grande surprîse de sa proprîétaîre. e oyer se traduîsaît en une bee îasse de bîets de banque, vu ’empacement de a vîa et sa supericîe, maîs je ne recuaî pas. Ee étaît putôt destînée à une amîe entîère, pas au céîbataîre endurcî que j’étaîs. a proprîétaîre est restée perpexe
6
jusqu’à ce que je uî verse a cautîon. Je uî avaîs dît que je inîraîs bîen par trouver un ou deux coocataîres, îstoîre d’amortîr e coût exorbîtant du oyer. es premîères umîères matînaes itraîent à travers es vîeîes persîennes que j’ouvrîs pour contemper e jardîn. e pommîer centenaîre étaît à, maîs î ne donnaît pus de ruîts. Une étrange gravure ornaît son tronc : un serpent quî se mange a queue. Ee dataît de quand ? Comment avaît-ee résîsté à toutes ces années ? J’apprécîaîs e sîence quî règnaît dans a demeure. J’îgnoraîs à quand remontaît sa constructîon maîs je présumaîs que es ondatîons dataîent des années cînquante. Ee étaît bîen entretenue. es érîtîers avaîent eu ’înteîgence de se partager es carges de maîntenance, magré a bataîe judîcîaîre au trîbuna. Personne n’avaît întérêt à ce qu’ee perde de sa vaeur. J’avaîs aîssé mon ancîenne vîe derrîère moî. Pus rîen n’avaît de sens après e départ de mon père. Mon compte bancaîre étaît argement crédîteur pour que je puîsse envîsager une ou deux années de vacances. Cet endroît étaît un avre de paîx. Peut-être que je inîraî par écrîre un îvre. Quî saît ?
7
8
Premiere Partie Separation
Première Partie : Séparation
9
1
0
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents