Itinérantes
167 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Itinérantes , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
167 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Echanges de voix, humeurs, échos, les mots comme les personnages se révèlent, se séparent ou font semblant, voyagent et s'inscrivent dans leur propre destin en marge de toute rationalité. Dans la plupart de ses nouvelles, l'auteur aux quatre coins du monde et dans un souffle, simule le réel, fait osciller la balance de la vie, ses évènements traumatisants. Des images, une musique qui bouscule. Rencontrer le lecteur, "atteindre ses oreilles". C'est voulu.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2013
Nombre de lectures 6
EAN13 9782336332017
Langue Français
Poids de l'ouvrage 18 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0093€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Bernadette LazardItinérantes
Nouvelles
Échanges de voix, humeurs, échos, les mots comme les
personnages se révèlent, se séparent ou font semblant,
voyagent et s’inscrivent dans leur propre destin en marge
de toute rationalité.
Vies en équilibre ou au bord du déséquilibre, chutes.
Elles font de leurs défaillances une force, une envolée. Itinérantes Dans la plupart de ses nouvelles, l’auteur aux
quatre coins du monde et dans un souffe, simule le
réel, fait osciller la balance de la vie, ses évènements Nouvellestraumatisants.
Des images, une musique qui bouscule. Rencontrer
le lecteur, « atteindre ses oreilles ». C’est voulu.
« Temps fort. Le jour est tombé, l’air explose comme
l’orage sur le feuve sous les notes qui courent dans
l’ombre. »
« Fixer les mots. Chaque mot. Quel qu’il soit. Des mots
terribles mais tellement attendus. Tellement vivants tout
à coup. »
« Il saisit le bras de Nicolas prêt à être englouti.
Il s’accroche au mât qui résiste. L’aluminium glisse sous
ses doigts.
Une petite sterne mauve tombe à leurs pieds. »
Bernadette Lazard est parisienne. Elle s’est installée près de
Montpellier en 1978. Les mots l’ont toujours accompagnée mais se
sont révélés lorsqu’elle a franchi la porte d’un atelier d’écriture.
Un chantier d’écriture a abouti à un recueil de poésies : Tous
les volets du matin s’ouvrent sur le monde publié en 2011 par La
Bartavelle Éditeur.
Plusieurs de ses écrits ont paru dans la revue Étoiles d’Encre.
ISBN : 978-2-343-01996-3
16,50 €
Bernadette Lazard
Itinérantes1
1
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
,
,
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
©L’Harmattan,2013
5 7,ruedel’Ecolepolytechnique,75005Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN:978 2 343 01996 3
EAN:97823430199631
1
Itinérantes1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Écritures
CollectionfondéeparMaguy Albet
Dulot(Alain), L’accident,2013.
Trekker(Annemarie), Un père cerf volant,2013.
Fourquet(Michèle), L’écharpeverte,2013.
Rouet(Alain), Leviolon deChiara,2013.
Zaba(Alexandra), RiveRouge,2013.
Boly(Vincent), Crime, murder etdelitto,2013.
Hardouin(Nicole), Les semellesrouges,2013.
Lherbier(Philippe), Ourida,2013.
Aguessy(Dominique), Les raisinsde lamer,2013.
Pommier(Pierre), Au bout del’été,2013.
Oling(SylvianeSarah),Tes absentstu nommeras,2013.
Leroy Caire(Marjorie),Lemarchéaux innocents,2013.
Lebaron(Cécile), Unevie àl’œuvre,2013.
Meyer(Florent), Maelström,2013.
LeGuern(Jean Marc), Sillages,2013.
*
**
Ces quinzederniers titresde la collectionsont classéspar ordre
chronologiqueen commençantpar leplus récent. Laliste complètedes
parutions,avecunecourteprésentationducontenudes ouvrages,11
peut être consultée surle sitewww.harmattan.fr
111

1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
BernadetteLazard
Itinérantes
nouvelles
LHarmattan1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Dumêmeauteur:
Touslesvoletsdumatins’ouvrentsurlemonde,Poésies
EditeurLaBartavelle 1,1 2011
111
1
1
1
1
àMaryvonne1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Innombrablessontnosvoies,nosdemeuresincertaines.
StJohnPerse
Notreplusgrandejoien’estpasdetomber
maisdenousrelever.
Confucius1

1
1
Partitiondensemble1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1

1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1

1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Aux premiers accords du Concertino pour quatuor à cordes
de Stravinsky, Nicolaï ne quitte pas des yeux la femme
dont les cheveux auburn, maintenus sur la nuque par une
barrettedumêmeton,scintillentcommeauxsoirsdelune
danssonlointainCaucase.
Sur l’assise de sa chaise de bois cannelée, paisible
derrière ses lunettes, sous ses cheveux grisonnants, il se
tientfaceàTatiana.Iljoue.
La pointe delarchet de son violon glisse sur les cordes
pendant que la note qu’il éveille de son index gauche jail
lit,rondeethaute,desonStradivariusreconquis.
Comme tu l’aimes, la musique. Tu aimes les mots qui
chantent, qu’on mêle et qu’on appelle des notes. Comme
tu la connais, la tierce que tu nous invites à mesurer, à
respecter, à tenir de nos mains en soutenant le ton sans
faillir surnos instruments. Comme je te retrouve, maestro
denotrequatuorreconstitué.11
Tatiana,sonvioloncelletenucontreelle,pincelamême
cordedunmêmeélanaumêmemoment.
Deux jeunes musiciens blonds, lui près de Tatiana et
attentif à Nicolaï, elle fermant le carré et les yeux suivant
lapartition,lesdeuxjeunesmusiciens,lajoueappuyéeau
violon, enlèvent tour à tour les premières notes qui, diffé
rentes et semblables, s’unissent et se confondent. Le jeune
hommeàlafinemoustacheesquisseunsourire.
13
111
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
1
1
1
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
,
,
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents