L ange de Polh
23 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'ange de Polh

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
23 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Émilie, un ange de Polh, débarque à Chicago pour retrouver l'assassin d'une personne dont elle avait la charge. Mais le coupable est un vampire et l'ange, jeune et inexpérimenté, ne parvient pas à lui mere la main dessus. Elle se met alors en tête de demander l'aide de Ladainian Abernaker, l'allié le plus improbable qui soit. Le vieil acariâtre n'aurait certainement jamais prêté l'oreille à sa requête sans la malheureuse intervenon du chef des vampires de Chicago.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 septembre 2013
Nombre de lectures 18
EAN13 9782919550678
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Ladainian Abernaker - L'ange de Polh

Lydie Blaizot

Éditions du Petit Caveau - Collection Sang%Numérique

Avertissement

Salutations sanguinaires à tous ! Je suis Van Crypting, la mascotte des éditions du Petit Caveau. La nouvelle version de cet epub a été testée sur la plupart des appareils et logiciels en vogue sur le marché français. Cependant, notre équipe vampirique a constaté que l'Epub reader de Firefox n'affiche pas les polices personnalisées. Avec Kindle, vous devez activer les polices /fontes de l'éditeur dans le panneau des polices.

Bien que nous soyons contre, certains revendeurs ajoutent des DRMs à nos fichiers. Sachez que ce n'est nullement la politique de notre maison et que nos ebooks sont disponibles ailleurs sans DRM.

Si vous rencontrez un problème, et que vous ne pouvez pas le résoudre par vos propres moyens, n’hésitez pas à nous contacter par mail en indiquant le modèle de votre appareil. Nous nous chargerons de trouver la solution pour vous, d'autant plus si vous êtes AB-, un cru si rare !

Oh I got a sweet black angel

Oh and I love the way she spreads her wings

I got a sweet black angel

And I love the way she spreads her wings

Buddy Guy

Sweet black angel

L'ange de Polh

Chicago, 12 juin 2008

Penché sur sa platine de mixage, MattI.D mélangeait allègrement deux morceaux de rap avec un sens du rythme plus que douteux. En contrebas, dans l'atmosphère surchauffée de la piste de danse, une centaine de jeunes se déhanchaient sur sa musique, insensibles à la piètre qualité de sa technique. Le DJ aurait pu passer n'importe quoi, le public se serait comporté de la même manière, son attention uniquement focalisée sur son besoin de se distraire. MattI.D s'en fichait. Son plaisir, à lui, consistait à maltraiter les chansons des autres, à les enchevêtrer avec une obstination proche du sadisme jusqu'à obtenir un résultat qui lui donnait la chair de poule. Voilà comment il prenait son pied. Le reste, il s'en foutait.

Ses mains allaient et venaient sur les vinyles à une allure infernale. Parfois, une goutte de sueur tombait sur l'un des disques, provoquant un dérapage supplémentaire qui produisait un son plutôt sympathique. MattI.D se trémoussait en cadence, tapant du pied au sol lorsqu'il montait en puissance. Il braillait par intermittence, euphorique, totalement détaché de la réalité, bien à l'abri dans sa bulle d'extase. Rien ne pouvait l'atteindre. Sauf une catastrophe.

Surgi de nulle part, un corbeau voleta autour de lui dans un concert de battements d'ailes endiablé, avant de se poser parmi le foutoir des câbles électriques. Consciencieusement, il se mit en devoir de les arracher un par un. MattI.D, furieux, vociféra des insultes en bataillant des jambes dans l'espoir de lui faire peur. En retour, il eut la désagréable impression que le volatile, hilare, se moquait de sa pomme. Impuissant, il le regarda poursuivre sa tâche avec application. En désespoir de cause, le DJ abandonna sa platine pour se ruer sur ce dangereux intrus. Il ne l'atteignit jamais. À mi-course, une douleur violente irradia dans son cou, rapidement suivie par une lassitude intense. Ses jambes se dérobèrent, il se laissa choir en arrière et, lorsque son dos toucha le sol, il entraperçut un visage ridé, un gros nez, des lèvres sévères et de profonds yeux noirs... avant de s'évanouir, il crut entendre des bribes d'une chanson de Willie Dixon.

Ladainian Abernaker ricana. Il détestait les DJ. Des types juste bons à massacrer la musique de gens capables d'en créer, contrairement à eux. Il lécha goulûment la plaie de sa victime, la regarda disparaître et, sans se presser, remit de l'ordre dans son vieux costume noir. Son borsalino correctement vissé sur son antique crâne, il contempla son corbeau, Ezequiel, achever sa besogne de sape. Les enceintes crachèrent, hésitèrent, puis rendirent un dernier son tordu avant de cesser toute activité. Dans la salle, des cris de colère fusèrent en réaction à cette coupure inadmissible, réclamant de la musique, un remboursement ou de la bière. Le vampire attendit un moment, savourant le résultat de son intervention, avant de disparaître, son compagnon sur les talons.

Émilie errait dans la ville depuis une bonne semaine. D'abord optimiste quant à sa capacité à réussir sa mission, elle admettait pourtant son impuissance, son incompétence, même, face à son manque de résultat. Malgré ses efforts, son objectif demeurait hors de portée et le temps jouait contre elle. Le stress de ne pas parvenir à ses fins commençait à la miner. Si jamais elle échouait, les conséquences seraient terribles, aucun doute là-dessus. Alors, après mûre réflexion, elle prit une décision à la mesure de sa détresse : s'offrir les services d'un allié de poids. Et, naturellement, son choix se porta sur un homme puissant et redoutable qu'elle pouvait localiser sans trop de difficultés. C'est ainsi que la fillette se retrouva dans le sympathique quartier d'Old Town.

Réfugiée sous un escalier de secours, Émilie attendait patiemment, son regard balayant les alentours. Elle était au bon endroit. Même de loin, même en l'absence du principal intéressé, elle distinguait sans mal son aura – un éclat rouge sombre du plus bel effet – qui imprégnait son domicile de manière indélébile. La fillette avait déjà rencontré plusieurs vampires, mais c'était la première fois qu'elle contemplait pareil spectacle. Celui qui vivait là possédait des pouvoirs dépassant l'entendement.

La nuit se colorait des premières lueurs de l'aube lorsqu'une silhouette passa le coin de la rue. Il s'agissait d'un homme âgé, à la démarche traînante, qui portait un costume, borsalino inclus, digne d'un vieux film des années soixante. Pour autant, la fillette ne se laissa pas berner par une apparence aussi frêle et sourit devant le halo grenat qui irradiait autour du vampire. Ô oui, il pourrait l'aider dans sa tâche ! Anxieuse, elle l'observa à la dérobée, sans sortir de sa cachette, et le vit pénétrer dans une bâtisse de pierre blanche à la vitrine de bois...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents