L
208 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'inconnu du marque-page

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
208 pages
Français

Description

Au début de l'été 1982, vingt ans après les accords d'Évian, Véronique, étudiante en droit, s'installe dans le jardin du Luxembourg et sort, de son sac, un ouvrage prélevé au hasard de la bibliothèque maternelle. Elle s'aperçoit que le livre s'est ouvert derechef sur la photo d'un garçon de son âge, sans qu'apparaisse aucun indice de date, ni de lieu… Qui est cet inconnu et quel lien l'unit à sa mère et à la guerre d'Algérie ? Cette dernière, en plus des pertes en vies humaines et des séquelles psychologiques qu'elle a générées, a détruit nombre d'attaches sentimentales qui se voulaient indéfectibles. L'auteur, Pierre Nougaret, écrit, avec ce livre, son deuxième roman.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 décembre 2017
Nombre de lectures 6
EAN13 9782140025563
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Pierre Nougaret
Au début de l’été1982, vingt ans après les accords d’Évian, Vé-ronique, étudiante en droit, s’installe dans le jardin du Luxem-bourg et sort, de son sac, un ouvrage prélevé au hasard de la bibliothèque maternelle. Posant sur ses genoux , té-moignage mythique d’Henri Alleg, sur les évènements d’Algérie, elle s’aperçoit que le livre s’est ouvert derechef sur la photo d’un garçon de son âge, sans qu’apparaisse aucun indice de date, ni de lieu… 4XL Hဧ FHW LQFRQQX HW TXHO OLHQ O¶XQLW j VD PqUH HW j OD JXHUUH G¶$OJpULH " 7HOOH Hဧ O¶pQLJPH j ODTXHOOH 9pURQLTXH Hဧ confrontée et qu’elle se promet de résoudre… La guerre d’Algérie, en plus des pertes en vies humaines et des séquelles psychologiques qu’elle a générées, a détruit nombre d’attaches sentimentales qui se voulaient indéfectibles. Ce roman se situe dans un contexte qui a marqué la génération de l’auteur.
1p j1HYHUV LQJpQLHXU ,16$/\RQ 3LHUUH 1RXJDUHWD PHQp XQH FDUULqUH LQGXULHOOH TXL O¶D FRQGXLWj GLULJHUGHV HQWUHSULVHV ,O HSDVVLRQQp GH montagne, demusiqueet de litrature;sonpremier roman,M u et À€WH WUDYHUVLqUH, aétépubl chez L’Harmattan, en2009.
Orizons 13, rue de l’École Polytechnique 75005Paris ,6%1  20
Pierre Nougaret
Pierre Nougaret L’inconnu du marque-page
L’inconnu du marque-page
/ංඍඍඣඋൺඍඎඋൾඌ
Daniel Cohen éditeur www.editionsorizons.fr
Littératures, collection dirigée par Daniel Cohen
Littératuresest une collection ouverte àl’écrire, quelle qu’en soit la forme : roman, récit, nouvelles, autofiction, journal ; démarche éditoriale aussi vieille que l’édition elle-même. S’il est difficile de blâmer les ténors de celle-ci d’avoir eu le goût des genres qui lui ont rallié un large public, il reste que, pres-cripteurs ici, concepteurs de la forme romanesque là, comp-tables de ces prescriptions et de ces conceptions ailleurs, ont, jusqu’à un degré critique, asséché le vivier des talents. L’approche deLittératures, chez Orizons, est simple — il eût été vain de l’indiquer en d’autres temps : publier des auteurs qui, par leur force personnelle, leur attachement aux formes multiples du littéraire, ont eu le désir de faire partager leur expérience intérieure. Du texte dépouillé à l’écrit porté par le souffle de l’aventure mentale et physique, nous vénérons, entre tous les critères supposant déterminer l’œuvre littéraire, le style. Flaubert écrivant : « J’estime par-dessus tout d’abord le style, et ensuite le vrai » ; plus tard, le philosophe Alain professant : « c’est toujours le goût qui éclaire le jugement », ils savaient avoir raison contre nos dépérissements. Nous en faisons notre credo.
ISBN : 979-10-309-0099-6 © Orizons, Paris, 2016
D.C.
L’inconnu du marque-page
Pierre Nougaret
L’inconnu du marque-page
2016
Dans la même collection
Patrick Denys,Épidaure,2012 Pierre Fréha,Nous irons voir la Tour Eiffel,2012 Jean Gillibert,De la chair et des cendres,2012 Jean Gillibert,À coups de théâtre,2012 Nicole Hatem,Surabondance,2012 Didier Mansuy ,Facettes,2012 Didier Mansuy ,Les Porteurs de feu,2012 Lucette Mouline,L’Horreur parturiente,2012 Lucette Mouline,Museum verbum,2012 Bahjat Rizk,Monologues intérieurs,2012 Dominique Rouche,Œdipe le chien,2012 Antoine de Vial,ObéiràGavrinis,2012
Éric Colombo,Par où passe la lumière...,2013 Raymond Espinose,Lisières,Carnets2009-2012,2013 Henri Heinemann,Chants d’Opale,2013 Lucette Mouline,Zapping à New York,2013 Antoine de Vial,Americadire,2013 Guy R. Vincent,Séceph l’Hispéen,2013
Jean-Louis Delvolvé,Le gerfaut,2014 Toufic El-Khoury ,Léthéapolis,2014 Gérard Laplace,La façon des Insulaires,2014 Andrée Montero,Le frère,2014 Laurent Peireire,Ostentation,2014 Michèle Ramond,Les saisons du jardin,2014 Michèle Ramond,Les rêveries de Madame Halley,2014
Michel Arouimi,Quatre adieux,2015 Jean-Pierre Barbier-Jardet,Procès à la mémoire de mon ombre, 2015 Dominique Capela,La Gravité,2015
Patrick Corneau,Vies épinglées,2015 Chantal Danjou,Les cueilleurs de pommes,2015 Raymond Espinose,Villa Dampierre,2015 Robert Havas,Parlons rat,2015 Henri Heinemann,L’Éternitépliée, Journal,Le Voyageur éparpillé, tomeV,2015 Henri Heinemann,Et puis...,2015 Fanny Lévy,Une existence au fil de son passage en ce monde, 2015 A. Lichtenbaum,Éphraïm égaré ou la justice des nations,2015 Lucette Mouline,Épidémie,2015 Lucette Mouline,Le sexe égaré,2015
Robert Havas,Parlons rat,2016 Fanny Lévy,Dieu compte les larmes des femmes,2016 Maurice Couturier,Vers là d’où je viens,2016 Lucette Mouline,Eva et Maad,2016 Robert Pouderou,Quelqu’un,2016
Chapitre1
ous sommes le premier dimanche de l’été N 1982; dans quelques jours, j’aurai vingt ans. Le jardin du Luxembourg fait partie de l’itinéraire qui me conduit deux ou trois fois par semaine de ma mansarde place de l’Estrapade à l’appartement familial rue du Cherche Midi. Pendant la belle saison, je m’installe deux ou trois fois par semaine dans cet éden où le chant des oiseaux accompagne mon immersion dans les cours de droit. À proxi-mité de la statue de Ferdinand Fabre, selon l’hu-meur du ciel, je choisis la graduation de l’éclairage, du plein soleil à l’ombre épaisse des bosquets. En face de moi, sur un écriteau placé en bordure de la pelouse, un chêne isolé livre son identité deQuer-cus Robur.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents