Le pardon du marionnettiste
119 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le pardon du marionnettiste , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
119 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mai 1988 ; Stéphane - jumeau de Chloé - assiste impuissant à l’euthanasie de son fidèle complice Ben. L’évènement intolérable est la première pierre à l’édifice qui constituera la personnalité du jeune Martin.
Au début du millénaire, Stéphane gravit allègrement les marches de la réussite. Pervers et narcissique ; il est prêt à tout pour s’élever socialement et politiquement. Il épouse la proie rêvée en la personne de Lara-Leïla intelligente, pétillante et naïve.
Les années s’écoulent et les victimes de Stéphane affluent… Au sein de la multinationale qui l’emploie, dans son mouvement politique d’extrême droite, dans des hôtels douteux… Détournements de fonds, actes de cruauté, dépravation ; le criminel bénéficie de la protection de Tout-Puissants.
L’alliance pathétique avec Lara-Leïla connaît ses aléas les plus abjects quand Stéphane s’empêtre dans ses souvenirs d’enfance… Manipulée et instrumentalisée par Stéphane, Lara-Leïla sombre et devient l’ombre d’elle-même, jusqu’au jour où…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 octobre 2018
Nombre de lectures 1
EAN13 9782312062594
Langue Français

Extrait

Le pardon du marionnettiste
Dominique Malaurie Bourbon
Le pardon du marionnettiste
LES ÉDITIONS DU NET
126, rue du Landy 93400 St Ouen
© Les Éditions du Net, 2018
ISBN : 978-2-312-06259-4
Avant - propos
Avec « le pardon du marionnettiste » : je veux dénoncer une catégorie d’êtres humains capables de nous aveugler, de nous annihiler…
Nous les adorons, les adulons, les plaçons au pouvoir ; et, nous leur pardonnons tout.
Eux s’alimentent de notre substantielle moelle : ils nous vident sans l’ombre d’un remord.
Seuls, ils sont occupés par un vide immense qui les oppresse.
Ils veulent inscrire leur nom dans l’histoire ou du moins être reconnus. Égotiques, aucun état d’âme ne les perturbe.
XÉNOPHOBES, ANDROPHOBES, MACHIAVÉLIQUES, Ils anéantissent tout obstacle quitte à employer les moyens les plus extrêmes.
DÉNONCER NE CONSTITUE PAS MON SEUL DESSEIN.
Ce roman sert de mise en garde ; et, pour celui qui se reconnaît comme victime d’un pervers narcissique, je voudrais lui rappeler que ces êtres abjects arrêtent leur choix sur des proies intelligentes, à l’âme pure.
Il doit réapprendre à s’aimer et aussi à ne pas perdre confiance.
Chapitre 1
1988 : L E FILS M ARTIN
Dans le centre de la ville de Clarmont , Stéphane s’apprête à rejoindre son camarade Rachid pour l’après-midi…
– Tu dois comprendre que je t’accorde une grande preuve de confiance Stéphane !
– Oh merci papa ! Je te promets que je serai prudent et poli ! Comme on jouera dans le jardin avec Rachid , je pourrai emmener Ben !
– Je n’y vois pas de problème… Par contre, si vous rentrez chez les Benhamou tu devras le maintenir dans le parc… Tu choisis un arbre ou un poteau, tu l’entoures avec la corde que tu passes dans l’ouverture de la poignée ; tu bloques le mécanisme sur stop et tu attaches le mousqueton à son collier… Tu sauras !
– Oui, bien sûr, papa ! tu me l’as déjà montré… Mais pourquoi le laisser dehors ? Il fait hyper beau… Il ne salirait pas…
– Dans la religion du père de Rachid , les chiens ne rentrent pas au domicile.
– Ah bon ! C’est drôle ! D’accord ! Merci !
L’invitation exalte son allégresse d’enfant… Stéphane entoure le 25 mai 1988 d’un cœur rose au crayon-feutre sur le calendrier mural de sa chambre.
Chloé sa jumelle n’est pas conviée, mais comme elle adore son frère, elle partage son enthousiasme.
Son chien comme escorte, il aperçoit la maison de son camarade…
– Vise un peu Ben ! Quel vainqueur, ce vieux Rachid ! Trop bien ce grand jardin !
La queue de l’animal frétille, sa douce œillade rassure son jeune maître… « Vivre ensemble ça vaut plus cher que tout au monde : mon Steph ! »
– Oh ! Mon Ben … Mon ami ! Avec toi, trop chouette notre vie… Depuis ton arrivée, le temps sans toi me paraît trop : trop long !

Ben intégra dans la famille Martin : il y a trois ans et demi. Ce jour-là, la maisonnée parachevait la mise en place des composts de leur jardin communal. Il se trouve dans le quartier-haut de Clarmont et il offre des légumes naturels pour une grande période de l’année outre l’avantage de bénéficier d’un espace extérieur. Le chien, alors famélique, les avait assistés tout l’après-midi : assis, l’oreille basse, le regard triste et prostré. Quand ce fut l’heure du retour au domicile, le canidé suivit la petite troupe. Ostensiblement, il emboîta le pas du père durant l’itinéraire en direction du foyer… Philippe troublé par la ressemblance avec son compagnon de jeunesse ne le chassa pas et au contraire à l’arrivée dans l’appartement il prononça les mots espérés par le nomade à quatre jambes… « Allez ! Viens ! » Sans même se poser de question, il le prénomma Ben comme son premier animal de jeu… Dès son adoption, Ben confie son cœur au fils Martin ; et depuis, la complicité de l’enfant et du canidé les rend inséparables.
… Le jardin évoqué par Stéphane entoure la résidence principale de Hakim Benhamou . Le père de Rachid possède un patrimoine immobilier imposant ; il inspire le respect pour sa droiture et un cran qui ne se dément dans aucune situation. Rachid son fils unique symbolise son talon d’Achille . Il exerce les fonctions de directeur financier dans une compagnie d’assemblage de composants électroniques.
… Hakim Benhamou et son comptable Philippe Martin nourrissaient des relations quasi amicales jusqu’en août dernier. Durant le mois estival, Philippe commit une inattention professionnelle ahurissante qui modifia les rapports entre les deux collègues. Il avait rangé la réponse à un appel d’offres dans son dossier « divers » à défaut de la bannette des courriers à partir. Cette proposition retenue aurait rempli le planning des ateliers pour deux poignées de semaines. Malheureusement , quand Philippe s’aperçut de son étourderie la société Bardin & Cie venait d’obtenir le marché… Hakim Benhamou ne mentionna pas la bévue de son comptable au président. Il préserva l’emploi de Philippe Martin . Cette omission volontaire : Hakim la commit par égard aux dix années de service éloquent de Philippe ; néanmoins, les liens entre les collègues de travail perdirent toute cordialité et ils se limitèrent au strictement professionnel.
… Aujourd’hui, en invitant Stéphane , Hakim souhaite classer l’impair de son agent… « La mise en quarantaine de Martin a assez duré ! Son fils s’entend bien avec Rachid , et mon petit Rachid ne compte aucun ami ! Ils effectueront peut-être toutes leurs écoles ensemble et ce gamin me paraît très bien élevé… Autant oublier la négligence professionnelle de Martin dans l’intérêt de Rachid ! »

– Salut Rachid ! Waouh ! Génial : un filet, on joue au volley !
– Ça alors ! Toi tu possèdes un chien !… Moi, papa m’a expliqué qu’on doit les éviter dans la religion d’Allah ! On s’enverra le ballon plus tard, je te montre d’abord mon bassin !
Les gamins s’assoient. Steph reste ébahi devant les carpes Koïs énormes qui se prélassent sous des feuilles de nénuphar…
– Waouh ! Je découvre ce genre de poissons ! Ils se reposent tranquilles… Et quelles couleurs magnifiques !
L’enfant ne répond pas, Stéphane étonné, détourne son attention de la pièce d’eau. Il discerne son camarade… Il pince l’oreille, puis le bas-ventre de Ben … Celui-ci gémit et soupire…
– Oh ! Arrête ! Tu ne dois pas lui faire mal ! On peut jouer autrement : je trouve ça archi nul Rachid !
Comme le dit le proverbe : « il n’est pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre »… Rachid poursuit allègrement. L’animal jette un regard déploré à son jeune maître accablé.
– Franchement, lance-lui une balle ou un bâton ! Tu verras : il le rapportera !… Pourquoi pincer ? Ça n’amuse que toi !
– Oh ! Ça va ! Je le titille pour le divertir, pas pour lui faire mal !
Stéphane tente en vain de distraire l’attention de Rachid , mais il continue son jeu vicieux… Il s’est écoulé près d’une demi-heure…
Rachid cherche à le soumettre ! Il tourmente les animaux ou les plus petits ; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le gamin subit le rejet des autres enfants.
… Ben adresse une supplique d’une tristesse infinie à son jeune maître… « C’en est trop ! On ne passera pas l’après-midi comme ça ! Rachid exagère ! Quelle idée de demander à emmener Ben ! Cet envieux de Rachid le maltraite ! »
Stéphane appréhende le regard de son chien et cligne de l’œil …
C’est le signal tant attendu ! L’animal prend acte et il se venge. Il saisit la main mauvaise et la serre de ses dents. Le sang perle…
– Rhôôô… Papa… Maman… Ce bâtard m’a attaqué ! Oh là… Oh cette douleur ! C’est un supplice !
« Larmes de crocodile » pense Stéphane.
– Sale bête ! Viens, mon garçon, ta mère va te désinfecter !
Rachida lave les éraflures et tout en confectionnant un énorme pansement à l’extrémité du bras de son enfant, elle implore son Dieu…
– Je te soigne par le nom d’Allah de tout mal envoyé par le mauvais œil…
Elle répète plusieurs fois sa prière… Stéphane reste interdit, la peur le gagne.
– ALLO ! Philippe Martin ?
– Oui…
« Et lui, il a appelé papa ! Qu’est-ce qu’il raconte ? » Il essaie de mieux comprendre ce que dit le père de Rachid qui parle dans le téléphone…
– Salut ! Hakim à l’appareil ! Viens me débarrasser de ta progéniture sur-le-champ ! Ton kläb {1} a failli tuer mon petit Rachid !
– …
– Le kouffar {2} manque de loyauté : croire en la droiture du mécréant relève plus de la bêtise que de la naïveté… Ton attitude m’inflige une torture tant morale que physique ! J’invite ton gamin et tu l’envoies avec un bâtard ! Mahomet dit « les anges ne vont pas en compagnie de gens qui ont un chien ou une cloche »… L’impur a tué la mai

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents