Le tricheur creuse sa tombe
131 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le tricheur creuse sa tombe , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
131 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Neuf nouvelles ! Neuf nouvelles à travers lesquelles l’on entame un voyage autour des sujets touchants de la vie quotidienne. De «le tricheur creuse sa tombe » aux « agapes coupables » l’on assiste au double péril de l’éducation, caractérisé par le peu d’égards que lui accordent une jeunesse insouciante et des aînés irresponsables. Le passage par « La kalachnikov et le stylo » au « deuil de la démocratie » mène dans une traversée difficile en plein cœur d’un monde où l’ignorance doublée de violence et d’envie de pouvoir mal cerné causent des drames terrifiants et compromettent des avenirs… l’avenir sur lequel l’être humain n’a aucun contrôle et se trompe des fois quand il tente de le prédire, au point qu’il se retrouve pris « dans les cornes du buffle, quand il tente de fuir l’éléphant ». Mais le tableau de ce voyage n’est pas peint qu’à l’encre noir du désespoir, à la sueur de l’incertitude et aux coulées de larmes de douleurs. Il y a aussi du rose… le rose de l’amour, l’amour avec ses hauts et ses bas qui nécessitent des fois de « boire un verre de tolérance », de patience et de persévérance pour les faire passer, ou affronter toutes « les inattendues » qui essaiment son chemin… L’amour qu’on aime immortaliser, imprimer et placer dans des cadres où on ne voit des fois qu’un « homme sur une photo », mais un homme ou des gens derrière lesquels il y a une histoire émouvante de solidarité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2022
Nombre de lectures 40
EAN13 9782376701804
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Le tricheur creuse sa tombe
1
2
Delko Doumkodji Christian
Le tricheur creuse sa tombe
Editions Toumaï L’éditeur de nouveauxtalents
3
4
Ce texte publié aux Éditions Toumaï est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code de la Propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur.
Éditions Toumaï Avenue Taïwan B.P: 5451 N’Djaména-Tchad Tél : +235 63 05 65 02 E-mail : editionstoumai30@yahoo.com
 ISBN :978-2-37670-180-4
Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Toumaï en juillet 2022 à N’Djaména au Tchad.5
6
Préface de Brya Elise Grace
La vie, un enchaînement des combats, une course contre le mal et une recherche perpétuelle du bien-être. La vie, ce n’est pas que les belles histoires d’amour et de réussite. La vie, ce sont aussi les combats que nous menons de l’intérieur comme de l’extérieur pour vaincre nos propres démons d’une part, et d’autre part, c’estaussi à ceux qui partagent notre quotidien.
Dans ce recueil de nouvelles, l’auteur nous fait voyager à travers plusieurs histoires pour mettre en lumière plusieurs maux qui gangrènent notre société : la stigmatisation des personnes vivant avec des maladies considérées comme honteuse, la question de l’éducation de nos enfants, les conséquences néfastes du manque de dialogue interrelationnel, et surtout la question de la tolérance et de l’acceptation de l’autre avec sa culture et son éducation.
J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur présente les situations de la vie pour titiller notre conscience sur les gestes basiques qui pourraient aider notre prochain. Une belle jeune dame qui accepte d’être stigmatisée afin de permettre à sa tante de disposer des antirétroviraux. Quel sacrifice d’amour! Quelle générosité d’esprit! Il est très rare de nos jours de voir des personnes éprises d’amour pourcelles vivant avec le VIH/SIDA. Nous sommes plutôt aptes à les juger et lesstigmatiser qu’à leur apporter du soutien. La fille du taxi n’est pas une belle femme, mais une belle âme.
La tolérance, voilà un maître-mot qui devrait guider les enfants d’un pays multiculturel.
Malheureusement, nous accusons, jugeons, et rendons justice nous-mêmes de sorte à creuser des faussées dans notre société entre plusieurs couches de populations vivant déjà des situations d’inégalités. L’auteur nous interpelle encore sur la possibilité dapprendre de ses erreurs, de se remettre en question et surtout,
7
de se mettre au-dessus des émotions et des rancœurs pour pouvoir pardonner, tolérer, accepter les autres.
L’éducation de nos enfants, voilà encore une question existentielle à laquelle l’auteur tente d’apporter sa contribution. Pouvons-nous seulement prioriser les festivités au détriment d’un cadre adéquat pour l’éducation de nos enfants? Pourquoi chaque parent ne ferait pas sienne, tous les problèmes liés à l’éducation et l’instruction des jeunes? Savons-nous seulement le danger que ces jeunes courent en restant ignorants, non instruits ?L’histoiredu livre rouge en est une bonne illustration. L’ignorance n’a pas aidé à comprendre ce que signifie la démocratie pour les jeunes restés sans instruction au village et la conséquence est désastreuse. Mais au-delà du rôle des parents, chaque jeune doit saisir l’opportunité qu’il a pour s’instruire, se former, devenir meilleur pour sa société. Beaucoup de jeunes passent à côtédes opportunités par simple idiotie, c’est le cas du Tricheur. L’auteur, à travers cette histoire, voudrait attirer l’attention des jeunes qui n’aiment ni faire des efforts, ni cultiver les valeurs justes de notre société.
Il est temps pour chacun de nous de savoir qu’on peut bien aimer les autres malgré nos différences et nos problèmes, qu’on peut bien contribuer à notre façon à une éducation de qualité pour construire une société plus juste et plus tolérante.
La vie, c’est toi et moi ensemble avec les autres!
8
Inattendue !
Taxi ! Vieux Peugeot 504 n’ayant généralement pas moins de 30ans deroute. L’habitacle, toujours brumeux, regorge les odeurs les plus nauséabondes. La petite voiture conçue pour quatre personnes, en prend sept, parfois avec deux enfants supplémentaires sur les genoux des parents. Les grincements de protestation des châssis sont la musique qui accompagne le pénible trajet. Les passagers se chamaillent comme des canards mais le chauffeur n’en a cure, tellement occupé qu’il est à éviter les nids-de-poule, les cyclistes, les autres voitures et à guetter les abords de la rue, àla recherche d’un autre passager à mettre dans la boîte à malaise qu’il pilote.
Plombier dans une entreprise de réfection et de construction de bâtiments, j’endure chaque matin la galère des usagers des taxis pour me rendre au travail.
Dans le taxi que j’ai pris ce matin, j’étais le cinquième passager : une fille et un garçon engoncés sur le siège passager et deux messieurs à l’allure de fonctionnaire de basse classe à l’arrière.
Prétextant sa destination déjà proche, celui de droite m’a fait asseoir au milieu d’eux. En réalité, il ne veut pas tout simplement être pris entre deux épaules. Respirer les gaz que dégagent deux aisselles étant des derniers agréments. Mais pour éviter de vaines disputes tôt le matin, j’ai consenti à prendre le siège du milieu.
Lechauffeur redémarre. Cigarette entre l’index et le majeur de la main gauche posée sur la portière sans vitre, il conduisait de la main droite en scrutant les abords de la route. Il lui faut fallait encore le dernier passager.
C’étaitune passagère.
9
Elle a tiré nos six regards, comme si nous étions des marionnettes qu’ellea manipulées. À une dizaine de mètres sur le trottoir, elle levait timidement un index. Le chauffeur a failli défoncer le plancher rouillé de la vieille voiture. Impossible de savoir à quel moment il a jeté le mégot de la cigarette et ramené la main gauche à l’intérieur pour l’aider à faire contrepoids au volant vers lequel son frein brusque l’envoyait. Les deux enfants, eux, ont heurté violemment le rebord du coffret. Nous n’étions pas épargnésà l’arrière. Nous avons manqué passer à l’avantseulement grâce aux sièges qui ont fait barrage. Quand je me suis remis en équilibre, elle était entrain d’agiter un billet de cinq cents vers le chauffeur en luidisant s’il ne se poserait pas un problème de monnaie à sa descente. Le chauffeur semble être concentré sur autre chose que le billet. Mais il hochait tout de même la tête en signe d’approbation. Elle n’avait pas encore fait un pas vers la portière arrière quand le fonctionnaire de basse classe à ma droite a sauté à terre et maintenait la portière ouverte en faisant des courbettes clownesques. Moi, j’ai pourchassé son visage tout le temps qu’a pris la scène.
Elle est vraiment belle.
Ce n’est pas une fille mince, au teint clair, portant de longs cheveux ; Méprise ! Cen’est pas non plus une noire ébène, au cou plissé, avec des rondeurs bien ajustées et équilibrées. Double méprise ! Elle est inimaginable. Je ne vais pas tenter de la décrire. Je ne saurais la représenter par des mots sans travestir, ou altérer ce qu’elle est réellement.Elle est tout simplement d’une beauté stupéfiante et rare; indescriptible, et elle est assise à mes côtés.
Fonctionnaire de basse classe, clown en plus, il a fini son numéro d’accueil et ena fait un autre tout aussi grotesque pour s’asseoir à son tour. Le chauffeur qui avait pendant ce temps réorienté son rétroviseur intérieur, fixait béatement le reflet dans le miroir, oubliant allègrement qu’il doit faire avancer la voiture
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents