Les confessions
120 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les confessions , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
120 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sans doute Ousmane BALDE, écrit, réécrit, lit ses ratures sans jamais oser les divulguer. Il vole à la nuit sa douceur pour remplir les lignes, les pages. Le jeune qui écrit se confesse. Il livre à son cahier ses aspirations, ses peurs, ses amourettes, ses déceptions, ses angoisses, ses vanités, sa maturité innocente, ses cris rebelles, en un mot, son monde. Les confessions du petit philosophe parlent de gribouillis, d’écriture, de rapport inconditionnel entre la plume et l'écrivain. En ce sens, si écrire était un péché, nous aurions dit que le petit philosophe mérite la prison de Guantanamo, tellement qu’il a eu à appuyer sur la gâchette de sa plume chargée d’encre pour tirer à boulets rouges sur tout ce qui bouge autour de lui. Imaginons le petit criminel, j’allais dire petit philosophe lors de son procès, répondant au juge.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2023
Nombre de lectures 43
EAN13 9782490673803
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0750€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Les confessions
1
2
3
Tous droits réservés pour tous pays © CopyrightLes éditions Artige de Chidid Guédiawaye, Gadaye Cité Municipal Dakar Sénégal Conception :Alioune Badara Chidid Les confessions2022Indicatif de l’éditeur : 978-2-490673-08-7 Editeur:Alioune Badara Chidid ISBN :978-2-490673-80-3 Tél :(+221) 77 900 23 91 Boite Postale:GW 15000 E-mail :editionartige@gmail.com
4
5
Ousmane BALDE
Les confessions Roman
Les éditions Artige
6
7
Préface
Que fait un jeune, lorsqu’il ne savoure pas les fruitsde sa tendre jeunesse ?S’interroge-il ? Se cherche-t-il ? Admire-t-il un momentqu’il a vécu en oubliant qu’un jour il se le rappellera et peut-être il regrettera ? Va-t-ilà l’écolemorale? Subit-il la de la vie des adultes oublieux de leurs enfantillages ? Se lamente-t-il de ne pas grandir en naissant ? En vrai, que fait un jeune qui n’a pour passion que les livres et la lecture? Sans doute il écrit, réécrit, lis ses ratures sans jamais oser les divulguer. Il vole à la nuit sa douceur pour remplir les lignes, les pages. Le jeune qui écrit se confesse. Il livre à son cahier ses aspirations, ses peurs, ses amourettes, ses déceptions, ses angoisses, ses vanités, sa maturité innocente, ses cris rebelles, en un mot, son monde. C’est un peu, ou du moins, autant faire s’est pu, ce que le petit philosophe dans ses « confessions ». Seulement, les siennes sont accessibles et compréhensibles contrairement à celles d’un pauvre pêcheur qui viendrait ouvrir les pages sombres du livre de sa vie à un prêtre. Les confessions du petit philosophe parlent de gribouillis, d’écriture, de rapport inconditionnel entre la plume et l’écrivain. En ce sens, si écrire était un péché, nous aurions dit que le petit philosophe mérite la prison deGuantanamo, tellement qu’il a euà appuyer sur la gâchette de sa plume chargée d’encre pour tirer à boulets rouges sur tout ce qui bouge autour de lui.
8
Imaginons le petitcriminel, j’allais dire petitphilosophe lors de son procès, répondant au juge. - Juge : Pourquoi écrivez-vous, du moins, tuez-vous par votre plume ?
- Le petit philosophe : « Parce que lorsque mes empreintes de pas se profilent, se dessinent, se dévoilent et me mènent là où je m’ose, je m’ouvre et me découvre ».
- Juge : Vous avez posé votre arme/plume sur la vie de centaines de vies/pages…- Le petit philosophe : Pas que M. le Juge, «Il m’est arrivé aussi fréquemment de rester improductif devant mon ordinateur, et j’ai tenté d’analyser ce phénomène bien connu de «l’angoisse de la page blanche»….( ce qui traduit) la mort symbolique de l’écrivain», il m’est arrivé donc de mourir. Imaginons la pensée qui habitera le juge en ce moment-là : Un jeune pour qui écrire a été une question de vie, de survie, dont la devise a failli être : écrire ou périr. Tout juge aurait du mal à comprendre un tel vice, quand bien même, tout juge éclairé ne manquerait de prononcer la sentencesuivante à l’encontre du prévenu petit philosophe : écrire pour toujours au service de l’humanité.Drôle de criminel que ce petit philosophe qui croit à sa plume comme l’avocat à la sacralité de sa robe. Mais il n’a pas tort, tout écrivain a en lui une dose de folie qu’il 9
convient d’appeler une intime conviction. Conviction au pouvoir des mots, conviction à la capacité de changer le monde, conviction de panser les plaies de l’humanité par la penséeféconde et structurée, conviction d’empêcher que le monde se défasse.Conviction… Conviction…, folie…, folie...La folie tout comme la conviction fait vivre. Et celle d’un écrivain fait rêver et l’amène à déchiffrer les arcanes de toute épreuve et le rendcapable d’arpenter tout un désert d’ignorance à la recherche d’une goutte d’eau, d’une lumière. Allons donc à la découverte de cahier de confessions du petit philosophe tantôt enfant, né dans un monde trop vieux, tantôt homme qui regarde le monde d’un œilaverti et jamais naif. Ibrahima BALDE, auteur.
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents