Les féministes n auront pas l Alsace et la Lorraine
79 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Les féministes n'auront pas l'Alsace et la Lorraine

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
79 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"« Partout en Occident, mais surtout chez ma belle-mère, l’homme est un délit.
Ce livre est illégal. Je ne serai jamais une femme comme les autres. »"

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 janvier 2015
Nombre de lectures 147
EAN13 9782846269421
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Ce livre est illégal. Je ne serai jamais une femme comme les autres. »"
" />
Louis Lanher
Les féministes n’auront pas l’Alsace et la Lorraine Rendeznous les femmes. Et les hommes aussi. Un essai vérité par Louis Lanher
Du même auteur
MICROCLIMAT,roman,Au diable vauvert,2002 UNPURROMAN,roman,Au diable vauvert,2004 MAVIEAVECLOUISLANHER,roman,Au diable vauvert,2008 TROISJOURSÀTUER,roman,Au diable vauvert,2011
ISBN: 9782846269346
© Éditions Au diable vauvert, 2015
Au diable vauvert www.audiable.com La Laune 30600 Vauvert
Catalogue sur demande contact@audiable.com
À ma bellemère, à ma mère, à Tiphaine, ne m’abandonnez pas.
La théorie du genre, ça n’existe pas! Najat VallaudBelkacem, Porteparole du gouvernement, juin 2013
Le Titanic est insubmersible! Joseph Bruce Ismay, dgde la White Star Line, juin 1911
Au programme
Avantpropos salvateur ................................ 11 Les féministes plus fortes que la nature ........ 15 L’application de la théorie du genre dans ma bellefamille .............................................. 31 L’odieux courant de pensée qui voudrait anéantir la théorie du genre et mes repas de famille ...................................................... 43 L’application de la vérité du genre à mon neveu Hippolyte ................................................. 53 L’acte héroïque de ma bellemère pour féminiser Hippolyte ................................................. 61 Le plan pour l’égalité fillesgarçons à l’école, mais sans les garçons ................................. 67
Le jour où Hippolyte a décrété qu’il était une fille ..................................................... 89 Le bien est naturellement féminin ............... 99 La fin des amitiés masculines, assimilées au crime en réunion ................................ 109 Le souvenir des jours heureux de la dégueulas serie masculine ........................................ 115 Le recadrage salutaire par les femmes ......... 125 Travail, Famille, Monogamie : la devise des mères de famille ...................................... 129 Pas de front républicain contre les féministes ........................................... 151 Le planning des mères de famille ............... 157 Organiser le travail .................................... 171 Le jour où j’ai été presque excommunié par les mères de famille ...................................... 183 Ma prise du ministère du Droit des femmes .................................... 209 Ma nouvelle vie sous une identité de femme : ma résolution bienêtre ........................... 221
Avantpropos salvateur
Constatant que les féministes modernes imposent n’importe quoi en argumentant n’im porte comment, l’auteur s’accorde les mêmes libertés pour ériger ses théories du mauvais genre en vérités indépassables. Une croisade idéologique où l’honnêteté intellectuelle, le bon sens et la culture ancestrale n’ont pas leur place, balayés par les passions d’un homme qui a trop de comptes à régler avec sa bellemère, ses supérieures hiérarchiques et les compagnes de ses amis. Un livre où toutes les femmes sont associées à ses récriminations, dans une vision simplifiée du débat d’idée, gage de modernité. Un ouvrage
11
12
réellement féministe, tant dans l’esprit que par la méthode de travail employée.
Les féministes contemporaines tentent de nous rendre la vie impossible. Et on n’ose imaginer les blessures personnelles qui ont conduit ces femmes d’élite à porter des jugements aussi hasardeux sur leurs semblables. Dans l’espoir de partager leurs malheurs, elles entreprennent d’atomiser le masculin, en créant undélit d’hommequi colle à la peau du mâle. Pour nous désintoxiquer de ces êtres malsains, elles dressent un monde d’interdic tions, avec de lourdes peines, comme dans les pays scandinaves. Elles érigent en veau d’or le féminin, devenu synonyme d’humanité tout entière, contre l’avis des principales intéressées. La pureté de leur discours est un obstacle au déploiement de toute forme de tolérance propre aux sociétés évoluées, et pourtant, leurs certitudes prêtes à emploi sont en passe de devenir incontournables. Elles ne supportent pas l’àpeuprès de nos amours et lui préfèrent une société propre comme un sou neuf, où nous serons tousles mêmes,débarrassés de notre altérité, à l’abri de nos aspérités. Il est temps de créer un front républicain contre ces extrémistes d’un nouveau monde, et de réunir toutes les bonnes volontés pour les bouter hors de nos foyers.
Débarrassés des féministes, il nous deviendra alors à nouveau possible d’aimer les femmes. Et les hommes aussi, en toute décontraction.
L’auteur. Se citant.
Postscriptum pour mes intimes:Je vous souhaite une excellente lecture de cette fiction où tout est faux. N’allez pas vous y reconnaître, j’ai beau coup d’imagination.
Postscriptum pour tous les autres:Je vous souhaite une excellente lecture de ce document où tout est vrai. N’en doutez pas, je me suis bien renseigné.
Les féministes plus fortes que la nature
Pour les adorateurs de la cause féminine, la nature est une odieuse source de contrariétés. Dans la savane, pas de ministère du Droit des lionnes, guères plus de vestiaires ou de taxis roses réservés aux gnous femelles ; pire, même un impala semble avoir le droit de s’accoupler avec une multitude de compagnes, sans que cela ne déclenche le moins du monde une reconduite à la frontière pour polygamies et vilaines mœurs. Il faut se résoudre à l’évidence, la savane, la jungle, la nature, tout ce qui s’éloigne des centresvilles, a horreur dumodernisme. L’égalité des sexesà tout
15
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents