Papi Nougat n
190 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Papi Nougat n'est pas mort

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
190 pages
Français

Description

Dans le quartier Montparnasse à Paris, tout le monde connaît la Maison Guibor, entreprise familiale de confection. Autour du patron et de sa femme Ida se croisent chaque jour des personnages extravagants dans des situations qui ne le sont pas moins. Mais, derrière le burlesque, les acteurs jouent une pièce dont la philosophie s'est construite sur les convulsions de l'histoire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 décembre 2014
Nombre de lectures 65
EAN13 9782336364179
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

s mort
Catherine Lewertowski
Papi Nougat n’est pas mort
Papi Nougat n’est pas mort
collection Amarante
©L’Harmattan,20145Ȭ7,ruedel’Ecolepolytechnique,75005Parishttp://www.harmattan.frdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN:978Ȭ2Ȭ343Ȭ04052Ȭ3EAN:9782343040523
Papi Nougat n’est pas mort
AmaranteCettecollectionestconsacréeauxtextesdecréationlittérairecontemporainefrancophone.Elleaccueillelesœuvresdefiction(romansetrecueilsdenouvelles)ainsiquedesessaislittérairesetquelquesrécitsintimistes.Lalistedesparutions,avecunecourteprésentationducontenudesouvrages,peutêtreconsultéesurlesitewww.harmattan.fr
Catherine Lewertowski
Papi Nougat n’est pas mort
L’Harmattan
Du même auteur Soigner, le virus et le fétiche, Tobie Nathan, Catherine Lewertowski, Paris, Odile Jacob, 1998. Morts ou juifs, la Maison de Moissac, 1939-1945, Paris, Flammarion, 2003. Réédition sous le titre,Les enfants de Moissac, 1939-1945, Paris, Flammarion, collection « Champs histoire », 2009. Quand les esprits viennent aux médecins, 7 récits pour soigner, Serge Bouznah, Catherine Lewertowski, Paris, In Press, 2013.
A mon père, Isaac ben Joseph de Brest-Litovsk, dit Jacques Icchok Lewertowski Guibor Pour ma mère Remerciements Merci à Catherine Wallisky, amie poète et fidèle lectrice, jamais à court de stimulantes suggestions, Merci à Guilaine Lewertowski pour son indéfectible soutien, Merci à Hélène Fiamma, France Sarfatti-Perrot, Christiane Dubosson, mes éditrices grâce auxquelles l’aventure se poursuit, Merci à Sophie Braun, Sophie Lévy, Sophie Sternbach, pour leurs encouragements et leurs précieuses remarques, Merci enfin à Rachel Lewertowski-Blanche pour sa créativité et la réalisation de la couverture de ce livre.
Au chevet d’un vieux juif à l’agonie, toute la famille est ré-unie pour un ultime adieu : — David, tu es là mon fils ? interroge le moribond. — Oui papa, je suis là. — Moshé, tu es là aussi mon petit ? — Oui papa, je suis aussi là. — Et Isaac ? — Il est là. — Et maman et Esther ? suffoque le vieillard. — Ne t’inquiète pas papa, tout le monde est auprès de toi. — Mais alors qui tient le magasin ? tonne le mourant. Toute ressemblance avec une personne ayant existé n’est ni une coïncidence, ni un hasard. Toutes les histoires sont vraies. Certains prénoms et noms ont été modifiés pour préserver l’anonymat des personnes et des lieux.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents