PROPOSITION IMPURE
231 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

PROPOSITION IMPURE , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
231 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Elle avait pris la ferme décision d’être une femme riche à tout prix et à tous les prix. Mais elle ignorait que cette proposition indécente devait sceller à tout jamais son avenir. Découvrez Ivana dans PROPOSITION IMPURE, une jeune coiffeuse pauvre qui est prête à tout pour vivre une vie de luxe.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2020
Nombre de lectures 4 132
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Les histoires de King Nath
JE VENDAIS DU SPERME
Roman
JE VENDAIS DU SPERME
Tous droits de reproduction, d’adaptationou de traduction, Intégrale ou partielledecetouvragereservés pour tout pays. L’auteur est seul propriétaire des droits et responsable du conte nue de ce livre. leshistoiresdekingnath@gmail.com/+237 693298184 Copyright© KING NATH Editions, Yaoundé 2020
DU MEME AUTEUR
A cause du pouvoir Révélations d’ANA A la recherche d’une épouse(Tome 01) Le Gynécologue Au dela des ethnies La puissance de l’amour Amoureuse de son beau-ls Une vie d’épreuves NGANOU Il était prêtre La femme de mon Patron Léa, l’enfant de la décharge Le caleçon de Mirabelle Le jour où tout a basculé Le vendeur de plantain Ma belle-mère Marié a une prostituée Mon père léchait mes fesses Mon zizi m’a détruit NDÂHSI, une vie infernale Mon sugar daddy Les pleurs d’une Stérile Soumaya la lle du désert
Tous disponible sur Youscribe!
A a jeunesse féminine, A toutes ces femmes qui veuent s’en sortir dans a vie FACILEMENT Aux hommes de tout âge, A tous ces hommes qui ne réléchissent qu’avec eur QUEUE.
La joie que procure e gain ouche ne dure que e temps de ’aurore. Mais es conséquences qui en découent torturent ’âme et e corps toute a vie. Nathanaël NKINGNE
Je vendais du Sperme
~~Page 6~~
Tous droits de reproduction, d’adaptation, de traduction réservés pour tous pays!
Je vendais du Sperme
CHAPITRE 01
Je n’avais que 10 ans lorsque brutalement, la mort me sépara de mon père. Il avait cassé sa pipe dans un accident de route qui t plus d’une vingtaine de mort. A cette époque-là, il venait de trouver un travail dans une entreprise de transport urbain. Notre situation de vie avait légèrement changé. Nous passions d’un repas pour 2 jours à un repas le jour. Ce qui était bien mieux.
Mon père nous aimait. Cela se voyait dans sa détermina-tion à bosser pour une meilleure vie.
Après sa mort, l’entreprise qui avait promis nous venir en aide pour nous permettre de traverser ce moment doulou-reux nous avait lâché d’un coup. Pas même un rond avait été décaissé.
Ma mère avait une petite activité qui ne permettait même pas de bouillir du riz pour nous ses enfants. Tout était devenu compliqué pour nous. Tout était dicile !
Nous avons été renvoyés de la maison par le propriétaire pour loyer impayé. La seule option que nous avions était de rentrer au village.
Mes parents étaient tous deux originaires de Pouma.
~~Page 7~~
Tous droits de reproduction, d’adaptation, de traduction réservés pour tous pays!
Je vendais du Sperme
Une commune du Cameroun située dans la région du Littoral, département de la Sanaga maritime. Une commune pas très peuplée, ayant brillée d’antan par sa luxuriante forêt bientôt perdue à cause de son exploitation abusive.
Je n’y étais jamais allée avant ce jour. La mort de papa m’avait alors donné l’occasion de découvrir un autre coin du pays.
Nous avions quitté Yaoundé. Anéantis par les péripétiesde la vie que nous traversions, Nous nous y sommes installés.
J’avais jusqu’alors, abandonné mes amies Patricia et Al-vine.
Une nouvelle vie.
Une nouvelle terre.
De nouvelles connaissances.
Je n’allais plus voir de grands immeubles, je n’allais plus emprunter des taxi. J’allais juste vivre comme tout le monde. J’allais juste être comme ces gens au village.
Ce n’était pas chose aisée la relève. Nous n’avions pas d’argent. C’était dicile. Mais au moins nous pouvions aller au champs. Sauter en longueur de journée sur les arbres et creuser des patates pour manger.
~~Page 8~~
Tous droits de reproduction, d’adaptation, de traduction réservés pour tous pays!
Je vendais du Sperme
Ma mère avait réussi à trouver une place assise au mar-ché. Elle y vendait en longueur de journée. Tandis que ma ca-dette et moins nous promenions avec de la marchandise sur la tête.
**********
J’avais 15 ans lorsque je ne voulus plus sourir. Porter des choses sur la tête et se balader. Je ne voulais plus être sale quand il pleut. Je n’arrivais plus à me tenir sur mes pieds quand je voyais une connaissance.
J’avais des amies qui ne souraient pas sur ce soleil pour avoir de quoi manger. Pourquoi moi allais-je sourir ?
Ma mère avait frappé à ma porte un soir après être ren-trée du boulot.
« Ivana je constate que tu es rentrée tôt aujourd’hui. Bonsoir.»
Elle lorgnait ma chambre sombre due au manque de lu-minosité. Je n’avais ni allumé, ni ouvert la fenêtre. Elle se re-tournait pour s’en aller lorsque timidement je lui ai répondu :
Moi : je n’y suis pas allée.
Elle se retourna et je sentis sa main s’étendre vers l’inter-rupteur qu’elle appuya avant de demander avec inquiétude :
Ma mère : Mais pourquoi ? Es-tu sourante ? Qu’est ce
~~Page 9~~
Tous droits de reproduction, d’adaptation, de traduction réservés pour tous pays!
Je vendais du Sperme
qui ne va pas ?
Je gardai le silence un moment. S’inquiétant pour mon état, elle s’approcha encore plus près de moi et s’assit.
Ma mère. Ivana qu’est ce qu’il y’ a ? Qu’est-ce que tu as ?
Je m’étais retournée vers elle.
Moi : Maman il y’ a rien. Juste que je ne veux plus vendre. Je soure assez comme ça. Je rentre sale. Et tout. Depuis les années que je vends ?
Elle garda le silence. Aurait été une autre mère, elle m’aurait déjà administré une claque digne d’une lm d’action. Cette femme simple m’avait regardé.
Ma mère : Ivana quel autre choix avons-nous si ce n’est de sourir ainsi ? Quel autre choix ? Ces enfants dont tu parles ont des parents riches. Des parents qui ont de quoi mettre leurs enfants à l’abri du besoin. Qu’est-ce que moi j’ai ? Ton père est mort. Le seul pilier qui pouvait faire grande chose. Il est mort. Si nous ne nous battons pas ainsi, alors nous nirons mendiant et miséreux.
Moi : nous sommes déjà miséreux !
Ma Mère : Pourquoi ce changement Ivana ? Ce n’est pas bien. J’ai mal quand j’entends ma première lle me parler ain-si. Ce n’est pas ma faute.
~~Page 10~~
Tous droits de reproduction, d’adaptation, de traduction réservés pour tous pays!
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents