Le manuscrit maudit  - Tome 1 : La quête
155 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le manuscrit maudit - Tome 1 : La quête , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
155 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Monte Cassino, Foggia, Bénévent... tout en greffant son histoire étrange, l'auteure nous transporte dans les batailles historiques qui eurent lieu en Italie... mais que l'on se garde bien de raconter. Mêlant les temps et les espaces en y faisant subrepticement participer une autre dimension, Ryna Monaca tente de redonner ses lettres de noblesse à une civilisation brillante, celle portée par l'Islam, que l'Occident, sans vergogne, a tenté de faire disparaître bien qu'ayant hérité de ses bienfaits, sans le reconnaître. Le Manuscrit maudit, qui n'est que le début d'une saga, tisse une toile captivante autour du lecteur, en haleine, le plongeant dans les mystères des quêtes historiques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 janvier 2017
Nombre de lectures 28
EAN13 9791022501699
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0800€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Ryna Monaca
LE MANUSCRIT MAUDIT
1. LA QUÊTE
Distribution :
SOFIADIS
7 rue Henri François – 77330 OZOIR-LA-FERRIÈRE
Tél. 01 60 34 37 50 – Fax. 01 60 34 35 63
commandes@sofiadis.fr – www.sofiadis.fr
Diffusion :
SODDIL
16 Boulevard Saint Germain – 75005 PARIS
Tél. 01 60 34 34 30 – Fax. 01 60 34 35 63
soddil@soddil.com – www.soddil.com
Comptoirs de vente :
LIBRAIRIE DE L’ORIENT
18 rue des Fossés Saint Bernard – 75005 PARIS
(Face à l’Institut du Monde Arabe)
Tél. 01 40 51 85 33 – Fax. 01 40 46 06 46
orient-lib@orient-lib.com – www.orient-lib.com
LIBRAIRIE ALBOURAQ
91 rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 PARIS
Tél. 01 48 05 04 27 – Fax. 09 70 62 89 94
librairie11@albouraq.com – www.albouraq.com

© Dar Albouraq
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction par quelque procédé
que ce soit, sont réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1437-2016
ISBN 979-10-2250-169-9 — EAN 9791022501699
Ryna Monaca
LE MANUSCRIT MAUDIT

LIVRE PREMIER
LA QUÊTE
D escendante d’un sultan turc, Ryna Monaca est une authentique princesse qui n’en reste pas moins cosmopolite par son ascendance faite de Turcs, de Mongols, de Slaves et de Latins. Noble par le sang, elle l’est aussi par le cœur. Sa douceur, sa bonté, sa générosité font d’elle un personnage authentique, particulièrement attirant. Plus encore sa modestie qui la rend assez énigmatique et terriblement mystérieuse.
Ryna Monaca, auteure de nombreux travaux scientifiques, a écrit également un recueil de poèmes, des nouvelles, des essais et des romans dont le plus marquant est Le Manuscrit maudit .
NOTE DE L’AUTEURE

Le soleil d’Allah brille sur l’Occident de Sigrid Hunke reste une référence non seulement par la somme des révélations et des connaissances que l’œuvre apporte, mais aussi par la grande intégrité et l’honnêteté intellectuelle de son auteure.
C’est un livre qui m’a toujours fascinée parce qu’il est l’un des seuls, en Occident, à restituer la véritable histoire de ceux qui forgèrent notre civilisation et que l’on a méconnus beaucoup trop longtemps, de ceux qui nous apportèrent tant et tant mais que nous ignorâmes avec une inqualifiable arrogance, de ceux, enfin, à qui nous volâmes le savoir et que nous rejetâmes sans vergogne, sans pitié, sans reconnaissance avec une imperturbable et ignominieuse ingratitude.
La culture musulmane, car c’est d’elle dont il est question, à laquelle la nôtre doit beaucoup dans tous les domaines sans exception, fut brillante, sinon la plus brillante de toutes, non seulement par la science qu’elle apporta à l’Occident et au monde mais aussi par son intelligence. Elle sut en effet semer les germes du savoir qu’elle distribua à tous vents et ne manqua pas de les cultiver à travers le monde. Pour l’exemple, la Faculté de Médecine de Montpellier fut créée par Ibn Sina, le plus grand médecin de tous les temps.
Bien sûr, les esprits retors, les stériles mentaux, malades de leur racisme, dégoulinant de haine, affirmeront que les Musulmans ne rapportèrent que ce que les génies grecs découvrirent avant eux, nous donnant ainsi l’illusion de la notion de civilisation propre seulement à l’Occident, aux occidentaux et non aux autres ; toutefois, il faut savoir que les Serviteurs d’Allah, les musulmans, alors particulièrement ouverts à la science, restituèrent les écrits des Grecs en les améliorant sensiblement tout en innovant. Ils eurent néanmoins l’honnêteté de livrer les notes des auteurs hellènes, en les citant correctement, ne s’appropriant aucunement ce qu’ils découvrirent. Pouvons-nous en dire autant, sachant que les lois de Descartes en optique ne furent que celles, plagiées, d’Al Hazen 1 , les fables de La Fontaine, calquées sans vergogne sur Ibn El Mouqqafi’, la découverte de la Pénicilline, le fruit de l’intelligence des médecins arabes, les mises en évidence du diabète et de la circulation sanguine, celles d’Ibn Sina ?
Les Musulmans se comportèrent en véritables gentlemen alors que nous nous conduisirent envers leur héritage comme des pillards, des voleurs, des tricheurs, des maquilleurs de la vérité !
Lorsqu’on tente de réduire leur apport à une simple et stérile médiation, il faut avoir le courage de reconnaitre, néanmoins, que la Grèce se situait pourtant loin de l’Arabie alors que, nous, appartenions au même continent sans nous émouvoir de la production hellène et sans y être sensibles.
Notre aveuglement dura pourtant un millénaire pendant lequel l’obscurantisme, le fanatisme, l’extrémisme, la violence, la cruauté et le pillage furent nos seuls et uniques Credo et Bible. La preuve historique, que personne ne pourra nier, nous en est fournie par l’organisation des différentes Croisades auxquelles nous donnions une teinte religieuse alors qu’elles ne furent que mercantiles d’une part, et firent diversion, d’autre part, afin de taire les problèmes intérieurs.
Les Musulmans améliorèrent considérablement les sciences, personne ne pourra nier cette vérité à moins d’être d’une incorrigible mauvaise foi. Ils pensèrent plus fondamentalement et plus universellement par rapport aux Grecs. Ces derniers, par ailleurs, ne furent pas leur seule source puisque les Inspirés du Coran eurent aussi l’intelligence de puiser le savoir chez les Mésopotamiens, les Chinois, les Indiens, les Perses et même les Américains… Oui, car Christophe Colomb n’a rien découvert sachant que les Serviteurs d’Allah, à travers les marins arabes, accostèrent en Amérique au X e siècle, connurent des tribus autochtones avec lesquelles ils se lièrent par des pactes d’amitié, échangèrent marchandises et services, commercèrent, troquèrent, convertissant, même, certaines d’entre elles à l’Islam 2 .
À l’heure où l’on martyrise Musulmans et Arabes, les rendant tous deux coupables et comptables de tous les crimes commis sur la terre, comme on le faisait par le passé pour les Juifs, je voulais, par le présent ouvrage, restituer la vérité et montrer qu’ils furent à la pointe du progrès et qu’en cela ils méritent nos respect, reconnaissance et gratitude.
Je voulais aussi faire comprendre que les civilisations procédaient les unes des autres et que si les Musulmans s’inspirèrent des Grecs, ces derniers ne furent que les continuateurs des Égyptiens… chose que l’on ne reconnait jamais, toujours dans le seul dessein de faire croire que civilisation ne rime qu’avec Occident… et seulement avec lui, balayant ainsi d’un revers de main les autres contributions à l’évolution de l’humanité…
Nier les apports de nos prédécesseurs, c’est faire outrage à l’intelligence de l’homme. Corrompre l’histoire, la tourner à son avantage et oublier ce qui nous a été apporté et légué, c’est être éminemment injuste et profondément ingrat en prenant le risque de transmettre le virus de l’oubli aux générations qui viendront, les obligeant à nous effacer de leurs tablettes comme nous l’avons fait pour celles qui nous ont précédés au motif qu’elles n’avaient pas la même religion, ni la même couleur.
Notre civilisation n’est que la continuité de celle que les Musulmans surent établir…
– La pollution en moins, car nous savons que l’Islam interdit les destructions des espaces verts, tout comme nous savons que notre civilisation est la seule qui ne vit pas en harmonie avec la nature puisqu’elle l’a soumise à son diktat.
– Et l’humanité en plus, car les Musulmans créèrent des hôpitaux prenant en charge totalement les malades, des lieux d’assistance, des pensions pour veuves et orphelins, ainsi que des crédits spéciaux pour l’entraide sociale.
Qu’on le veuille ou non, l’Islam fut la seule religion qui lança un peuple, pourtant barbare, désorganisé et inculte sur la voie de la science et l’obligea au savoir. Le premier Commandement ordonné à Mohammed, le Prophète des Musulmans, ne fut-il pas : « Lis ! Lis au nom de ton Seigneur, Celui qui créa… » ordre obligeant chaque Croyant à s’instruire ?
Ryna Monaca
CHAPITRE 1

Les mains glissant délicatement sur une épaule déjà tremblante, aux contours amènes, ne pouvaient que frissonner de plaisir. Plus encore à la caresse des hanches majestueuses, aux formes marquées, superbement taillées, plaisantes, harmonieuses. Elles ne pouvaient que trépider à l’effleurement, au frôlement de la courbure du dos, de l’arc des reins, de la croupe enchanteresse, du galbe des jambes.
L’impression de sensualité, de ravissement, de délectation, de douceur, de délicatesse, de distinction était alors pénétrante pour l’homme accomplissant l’acte.
Agencée d’angles harmonieux, plaisants, glissants, crayonnée de traits fins, bien dessinés, gracieux, la tête bien faite, mais aussi bien pleine, paraissait dominante, supérieure à toutes les autres, altière, orgueilleuse

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents