Mamie Blue, d exil en exil
251 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Mamie Blue, d'exil en exil , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
251 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

De sa vie Annette German - disparue en 2009 - laissa à son petit-fils un cahier de souvenirs. S'appuyant sur ce document, Évelyne, la fille d'Annette, entreprit un long travail de mémoire sur les traces de celle qu'on appelait affectueusement " Mamie Blue ".
À travers le témoignage d'Annette et les documents trouvés dans plusieurs fonds d'archives se dessine l'histoire d'une famille juive lituanienne dévastée par la Shoah. Plongé dans la tourmente, le lecteur découvre le destin d'une femme au courage hors du commun qui, de refuge en cachette, traversa l'Europe pour échapper à la mort.
Un émouvant hommage rendu à une mère discrète et aimante, à une femme remarquable.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 mai 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782304043556
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Mamie Blue, d’exil en exil
Ukmergé (Lituanie), Paris, Nice, Saint-Martin-Vésubie, Rome, Paris

Évelyne German

Éditions Le Manuscrit 2017
ISBN:9782304043556
Cet ebook a été réalisé avec IGGY FACTORY. Pour plus d'informations rendez-vous sur le site : www.iggybook.com
Table des matières

Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pourla Mémoire de la Shoah
Préface
Avant-propos
La famille de ma mèreen Lituanie
À Paris durant l’entre-deux-guerres
La guerre et l’Occupation à Parisseptembre 1939-juin 1942
Un exemple familial de la spoliation subie par les Juifs
Le refuge de mes grands-oncles en zone libre. Gersz et son épouse à Bélâbre (Indre)
L’étau se resserre
La première déportation familiale : Samuel, le frère de ma mère, convoi no 3 du 22 juin 1942
La rafle dite « du Vél’ d’Hiv’ » : l’arrestation de ma grand-tante Ida et de ses sept enfants16 juillet 1942
Au camp de Pithiviers19 juillet-22 août 1942
Le transfert au camp de Drancy de ma grand-tante avec ses enfants et leur déportation au camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz22-26 août 1942
Entre-temps : les vaines démarches de mon grand-oncle Itchké
L’arrestation des parents de ma mère et leur déportation au camp d’Auschwitz14-16 septembre 1942
Ma mère en grand danger : son refuge avec mon arrière-grand-mère auprès de ses cousins
Départ de ma mère pour Nicefin 1942 - début 1943
Le séjour de ma mère à Nice en zone italienne
L’assignation à résidence de ma mère à Saint-Martin-Vésubie,avec des membres de la familleavril 1943
Entre-temps en France : l’arrestation et la déportation de mon grand-oncle Gersz/HenriFin février-6 mars 1943
Les vaines démarches de ma grand-tante Guittel/Georgette
La fuite précipitée des Juifs de Saint-Martin-Vésubie – dont ma mère – par la montagne vers l’Italie8-10 septembre 1943
En Italie : les Allemands à Valdieri.L’arrestation de plus de 350 Juifs.Nouvelles fuites dans la montagne.
Le départ du petit groupe de femmes pour Rome
Le courage exceptionnel de ma mère : ses deux allers-retours bien hasardeux Rome-Entracque-Rome
Une attestation (ultérieure) du refuge dans la montagne pour mon grand-oncle Itchké
À Rome, la vie s’organise
Pendant ce temps à Paris : l’arrestation et la déportation de mon arrière-grand-mère Chana/Hanna Epelbaumas17 août-2 septembre 1943
La réquisition de l’appartement de mon grand-oncle Itchké rue Saint-Julien-le-Pauvre
L’arrestation et la déportation des parents Tovarowski18-20 novembre 1943
L’arrestation et la déportation du fils, Isaac Tovarowski22 décembre 1943-20 janvier 1944
L’arrestation et l’incarcération d’une de ses sœurs, Henriette Tovarowski-Clisci9 mai-4 juillet 1944
La déportation des trois sœurs Tovarowski, 31 juillet 1944
Ma mère dans Rome libérée
En France, la Libération
La fin de la guerre, 8 mai 1945.Le retour de ma mère à Paris
La famille de mon père à Pinsk (Biélorussie actuelle)
Pinsk, la ville natalede mon père
La famille German
L’anéantissement de la famille restée à Pinsk,été 1941-automne 1942
Mes parents, mon frère et moi
Mon père à Paris, 1937
Son refuge à Orange, 1943-mai 1945
Son retour à Paris,mai 1945
Le mariage de mes parents, 3 juillet 1947
Leur double demande de naturalisation
Ma naissance en 1949 et la naissance de mon frère, Alain, deux ans plus tard
Le décès de notre père en 1962.La fin lapidaire des « souvenirs » de ma mère
ÉpilogueLe temps de la mémoire
Cahier autographe de Héné/Annette Epelbaumas rédigé de 1990 à 1995 pour son petit-fils, Laurent
Table des illustrations
Titres disponibles dans la collection « Témoignages de la Shoah » par catégorie de témoignage
 
Évelyne German
Mamie Blue, d’exil en exil
Ukmergé (Lituanie), Paris, Nice, Saint-Martin-Vésubie, Rome, Paris
 
 
 
Préface de Michèle Merowka
 
 
 
 
Collection
Témoignages de la Shoah
 

 

Éditions Le Manuscrit Paris
 
Présentation de la collection  « Témoignages de la Shoah »  de la Fondation pourla Mémoire de la Shoah
 

 
En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les éditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technologies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des victimes et des témoins des années noires des persécutions antisémites, de 1933 à 1945.
Aux nombreux ouvrages déjà parus, la Fondation espère ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent enfouis au plus profond des mémoires individuelles ou familiales, récits parfois écrits mais jamais diffusés, témoignages publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques.
Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multiplicité des récits peut s’en approcher.
En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collection à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lecture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique.
Face à une actualité où l’instrumentalisation des conflits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lecteurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques.
Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs l’esprit de fraternité, le rejet de l’antisémitisme et de tout autre forme d’exclusion.
 
Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org
 
 
 
Comité de lecture de la collection
 
 
Serge Klarsfeld, président
Henri Borlant, survivant de la déportation
Isabelle Choko, survivante de la déportation
Olivier Coquard, historien
Katy Hazan (OSE), historienne
Dominique Missika, historienne
Denis Peschanski, historien
Paul Schaffer, survivant de la déportation
Annette Zaidman, enfant cachée
Philippe Weyl, responsable de la collection
 
 
Correction : Laurence Beilvert
 
Avertissement au lecteur
Les notes de bas de page sont de l’auteur sauf mention contraire.
[ndrc] : note du responsable de la collection.
 
Voir les autres titres de la collection en fin de volume.
 

 
Carte figurant le parcours d’Héné/Annette German, née Epelbaumas (1924–2009), de sa naissance en Lituanie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
 

 
Annette/Héné German, la maman d’Évelyne, appelée par ses proches Mamie Blue , lors de son voyage à Rome avec son petit-fils, Laurent, pour qui elle rédigea ses souvenirs sur le  cahier d’écolier reproduit à la fin du présent volume, 1987.
Préface
 

 

par Michèle Merowka [1]
 
Grâce à un manuscrit que sa mère – Héné, appelée par tous Mamie Blue  –, adresse à son fils, Laurent, Évelyne German reconstitue l’histoire de toute sa famille aussi bien maternelle que paternelle. Elle évoque un univers disparu à jamais : les ghettos et les villages de Pologne où la vie juive, intense et heureuse, a été complètement éradiquée. La reproduction partielle du récit et les photos incitent le lecteur à se reporter au manuscrit complet, reproduit en fin d’ouvrage. On y découvre des indications sur les arrestations des familles lors des rafles à Paris, l’angoisse du retard qui laisse présager le pire, ce pire qui est arrivé à plusieurs membres de la famille, dont de très jeunes enfants.
Évelyne a mis en perspective le texte écrit par sa mère et l’Histoire. Les documents et illustrations donnent une authenticité au récit, la transmission est faite entre les générations, plus particulièrement de la grand-mère au petit-fils, mais aussi à tous ceux qui auront l’occasion de lire ce livre émouvant, cri d’amour d’Évelyne tant pour sa mère que pour son fils.
 
Cette biographie illustrée aborde plusieurs points très importants d

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents