Trois Gascons pour chérir la liberté
90 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Trois Gascons pour chérir la liberté , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
90 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au moment où les technologies créent des addictions, la pandémie limite la mobilité, le réchauffement climatique inquiète, la raison régresse au profit de multiples croyances, la question de la liberté devient essentielle. En particulier parce que le néolibéralisme touche à sa fin et qu’il faut construire l’avenir.


Trois Gascons, ayant vécu à des époques différentes, ont mis en avant l’importance de l’autonomie, de la liberté individuelle, du respect dû à chacun. Montaigne au niveau de chaque personne, Montesquieu au titre du citoyen et Frédéric Bastiat en ce qui concerne le consommateur.


Les rapprocher paraît utile puisque chacun de nous est Individu, citoyen et consommateur. De plus à l’heure où l’on va fêter les 300 ans des Lettres Persanes de Montesquieu, il est utile de se demander : comment peut-on être libéral ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782381536446
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Trois Gascons pour chérirla liberté
La SAS 2C4L — NOMBRE7,ainsi que tous les prestataires de production participant à laréalisation de cet ouvrage ne sauraient être tenus pourresponsables de quelque manière que ce soit, du contenu, engénéral, de la portée du contenu du texte, ni dela teneur de certains propos en particulier, contenus dans cetouvrage ni dans quelque ouvrage qu’ils produisent à lademande et pour le compte d’un auteur ou d’un éditeurtiers, qui en endosse la pleine et entière responsabilité.
Pierre Tabarin
Trois Gascons pour chérirla liberté
Je suis né pour te connaître,
Pour te nommer,
Liberté.
Paul Eluard
Gascon.Mot célèbre, à un titre ou un autre, et parfoisdans le monde entier. À commencer naturellement pard’Artagnan, chevalier de Batz, et les Mousquetaires du Roi.Puis, pour les mieux informés, par deux maréchauxcélèbres : Blaise de Monluc et Jean Lannes.Et, pour les encore plus avertis, Clément V le pape résidantà Avignon et originaire de Bazas. De même queVital Dufour, auteur des fameuses 40 vertus de l’Armagnac,spiritueux emblématique de la Gascogne.
Gascon. C’estaussi une référence aux cadets de Gascogne et àCyrano de Bergerac. Ainsi qu’à la mise en avant decette jeunesse, qui a durablement laissé à penser, quele Gascon était à la fois, « un bonsoldat, mais à la parole peu fiable tout autant que hâbleuret mutin ».
Mais la Gascogne c’estaussi la terre de naissance, d’expression et d’action detrois personnalités, qui ont marqué leurs époques,et dont les écrits ne cessent d’être commentés.Très différents les uns des autres, maiscomplémentaires. Ayant vécu à des momentshistoriques différents, mais tous, à la fois, penseurset acteurs, il apparaît que leurs engagements, leurs combatssont toujours d’actualité. En particulier si l’onfait l’effort de les rapprocher. Ce qui, semble-t-il, n’ajamais été fait. Quels sont donc leurs points communs,leurs apports historiques, leurs enseignements utiles pour le monded’aujourd’hui et l’intérêt defaire le lien entre eux ? Bienvenue à Michelde Montaigne, Charles de Montesquieu et FrédéricBastiat.
HIER
Laformation d’une personnalité
Gascogne ! Quelledéfinition retenir de cette province et quel lien entrecelle-ci et nos trois héros ? L’histoire de cetterégion, dans le sud-ouest de la France, ayant étéparticulièrement mouvementée, il est bon de noter que,globalement et géographiquement, elle s’est appuyéesur une triple frontière à savoir : au sud lesPyrénées, à l’ouest l’océanatlantique et à l’est la Garonne depuis le Val d’Aranjusqu’à l’estuaire de la Gironde. Un trianglegéographiquement bien défini où les guerres etcombats y furent nombreux. Avant les Romains, puis pendant leurdomination, et longtemps encore après, sans sous-estimerl’importance des guerres de religion. La Gascogne exista entant qu’entité politique jusqu’en 1063 oùune défaite militaire la coupa en deux. On distingua alors uneGascogne occidentale (Bordeaux, Dax, Bayonne) et une Gascogneorientale (Armagnac, Bigorre, Béarn). Ceci dit, au-delàdes vicissitudes historiques, il est clair que cette notion deGascogne a marqué la région, à la foisgéographiquement puisque subsistent, par exemple, le golfe deGascogne ou les landes de Gascogne, mais aussi culturellement. Eneffet, outre le gascon qui a été longtemps parlédans toute la région – et nos trois hérosont parlé le gascon – il est demeuré uneidentité culturelle forte. Elle repose, outre des clichésliés à telle ou telle caractéristique supposéedu gascon, sur trois éléments forts et pérennes :l’indépendance d’esprit, la prudence vis-à-visdu pouvoir central, la recherche d’équilibre entretradition et modernité. Mais les sols et le climat ont, sansdoute aussi, façonné un « ethnotype »particulier où les valeurs rurales ont conservé del’importance, où la politique a vite étésource de débats et de conflits, où la langue estrestée pendant longtemps un marqueur social. D’ailleurs,comme le rappelle Guilhem Pépin dans sa Genèsed’évolution du peuple gascon, « jusqu’àla fin du XVIIe siècle, on distinguait les Gascons desFrançais ». Nul doute que cela a laissédes traces.
Michel de Montaigneest né à Saint Michel de Montaigne, actuellement dansle département de la Dordogne, mais situé dans le cadrelarge de la Gascogne déjà évoqué et quidura jusqu’au XVIIe siècle. De plus ses parentsétaient, d’une part, d’origine bordelaise et,d’autre part, de lignée toulousaine. En outre, il asouvent évoqué le gascon dans ses propos « c’estaux paroles à servir et à suivre, et que le Gascon yarrive, si le François n’y peut aller. »D’ailleurs Michel Serres, qui nous a récemment quittés,a toujours estimé que Montaigne et lui, né àAgen, étaient gascons. De son côté MadeleineLazard, Professeur émérite et Présidente de lasociété internationale des amis de Montaigne, rappelleque son patronyme Eyquem est un vieux nom gascon dont les attaches ausol sont anciennes et indiscutables. D’ailleurs, Montaigne asouvent souligné son origine. Par exemple lorsque son pèrelui demande de traduire un ouvrage de latin en français et oùil s’excuse d’avoir laissé à sa traduction« quelque traict et ply de Gascongne. » Ouencore lorsqu’il constate que le roi Henri II, le recevantécorche le parler gascon « j’ai veu le royHenri second ne pouvoir jamais nommer à droit un gentil hommede ce quartier de Gascongne ».
Charles de Montesquieuest né à La Brède, actuellement dans ledépartement de la Gironde, mais bien au cœur du trianglegéographique de la Gascogne historique. Mais plus précisémentdans la partie Guyenne. Lui aussi parlait le gascon, qu’ilapprit chez sa nourrice dans le moulin du bourg de La Brède,et considérait que « l’humeur des Gasconsest un remède à la mélancolie. » Enoutre, toute sa vie rurale et locale liée àl’exploitation de ses terres se déroula en gascon. Mêmes’il écrivit ses principaux ouvrages en français,langue à l’époque de la communication, sans doutecomme l’anglais de nos jours.
FrédéricBastiat est né à Bayonne, d’une famille landaisedepuis de nombreuses générations. Bayonne étantune ville mi-gasconne, mi-basque, mais, contrairement à ce quel’on croit, elle n’a jamais été la capitalede la province basque du Labour. Honneur qui était confiéà la ville voisine d’Ustaritz.
Mais, au-delà dela géographie, ce qui les réunit tous les trois a traità leur éducation très humaniste, proche dupeuple même s’ils étaient originaires de milieuxplutôt aisés, un lien fort avec le monde rural, toustrois ayant eu des préoccupations d’exploitant agricoleou viticole, et tous trois ayant occupé des fonctionsélectives. Leurs formations, clés de leurs futurs,méritent d’être affinées et comparées.
Ainsi Michelde Montaigne a été élevé chez unenourrice dans un village afin de « l’habituer àla plus humble et à la plus ordinaire façon de vivre. »Ayant un parrain et une marraine « de la plus abjectefortune. » Ce qui lui a conservé, toute sa vieune compassion pour les humbles, souvent victimes de la guerre ou despuissants. Éduqué de façon humaniste, enparticulier inspiré par Érasme, il maîtriseplusieurs langues à commencer par le latin puis le gascon, lefrançais et, semble-t-il, quelque peu l’allemand. Commenombre de Gascons, nommant « ceux de par là »pour désigner les Français du Nord. Cette formationpratique, à la vie de tous les jours, fut complétéepar une formation classique au collège de Guyenne àBordeaux et une solide formation juridique à Toulouse et àParis. Cette dernière lui plut beaucoup, contrairement àses années de collège, qu’il vécut comme« une geôle », même s’ily apprit le goût de la lecture et des livres. Au total, c’estsans doute cette formation, humaniste, sage, riche, car avant toutdiverse, sans oublier rencontres et voyages, qu’il lui fitécrire « c’est une absolue perfection etcomme divine que de savoir jouir loyalement de son être. »Déjà u

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents