Irradiations
66 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Irradiations

-

66 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Ce nouveau thriller raconte, avec humour et sensibilité, les tribulations et le destin d'un jeune Béarnais recruté par la CIA, confronté à la cyber-guerre, au contre-espionnage et aux machiavéliques traquenards tendus sur la réduction des capacités nucléaires iraniennes. Une incursion dans le monde des hommes de l'ombre, inspirée d'une histoire réelle : le récit d'une ascension. Un thriller haletant à l'humour corrosif.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 avril 2016
Nombre de lectures 1
EAN13 9782336757971
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Couverture
4e de couverture
Titre

Max Moreau









Irradiations

Roman noir


Préface de Jean TODT
Copyright
























© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
EAN Epub : 978-2-336-75797-1
Bibliographie de Max Moreau
Le management pratique de l’entreprise, Editions Economica. Prix du meilleur ouvrage économique. FFF 79.
La maîtrise de l’énergie, Editions Economica.
L’économie de la Polyénergie, Editions Economica. Prix Sadi-Carnot, prix de l’Energie.
Energie : Guide Pratique en cent questions, Editions Economica .
L’Embauchoir. Cent vingt réponses au plein-emploi, Editions L’Harmattan.
La mousse bleue, Roman, Editions Le Luy de France.
Télescopages, Essai, Editions Atlantica.
Une brassée de roses-thé, Roman, Editions Atlantica.
L’audace écarlate, Roman, Editions du Compas.
Le révolté de Blagnac, Roman. Editions Atlantica.
Sixième B, Roman. Editions Atlantica.
Les choux de Bruxelles, Roman. Editions Atlantica.
Le clandestin du Mato Grosso, Roman, Editions L’Harmattan.
L’économie hybride pratique, Editions L’Harmattan.
Le buveur d’aube rouge, Roman, Editions L’Harmattan.
L’économie manipulée et floutée , Editions L’Harmattan.
L’économie moderne et le trialisme républicain, Editions L’Harmattan.
L’embauchoir. Réédition, Editions L’Harmattan.
Immersions, Editions L’Harmattan.
Dispersions, Editions L’Harmattan.
Exfiltrations, Editions L’Harmattan.
La tentation de l’Adour, L’Harmattan.
Réveillons-nous, L’Harmattan.
Suffocations, Roman noir. L’Harmattan.
Ambition économique française, les 12 travaux d’Hercule, L’Harmattan.
Suspicions, Roman noir. L’Harmattan.
Ascendances, Roman, L’Harmattan.
Arrêtez de nous compliquer l’existence ; 115 préconisations économiques concrètes pour redresser notre économie. L’Harmattan.
Les politiques sont-ils à l’Ouest ? ; Stratégie du plein-emploi actif, L’Harmattan.

Chroniques
La Gestion prévisionnelle de l’entreprise . C.J.P.
La Productivité du bâtiment . Bâtibat. F.N.B.
Un Manager efficace pour une entreprise performante.
La Maîtrise du Temps, source de performance.
La Formation de la maintenance dans l’Hôtellerie.
Le Marketing des Economies d’énergie.
Incendies : l’Expert spécialiste ou généraliste ?
Internet : moteur ou frein au Management performant ?
Les enjeux économiques français à l’aube du millénaire .
Réceptions Académie Béarn Thierry Moulonguet, Jean Poulit.
L’économie en jachère, éditions L’Harmattan .
Stratégie pour une France plus compétitive , éd. L’Harmattan.
Le Roman : Fiction ou réalité ?
La tentation de l’Adour. Courrier du Parlement.
Pour une stratégie du plein-emploi Courrier du Parlement.
V ème Rencontre béarnaise du LUCERNAIRE.
IV ème -V ème Rencontre-Débat économique Parlement de NAVARRE.

Nouvelles
Gazon pervers. Golf européen.
Mirages. Escales d’auteurs . ACCOR.
Pirates et Barbies . BD.
Avertissement au lecteur
En dehors de personnages publics de pure convention, il est possible que des personnes actuellement vivantes soient confondues, à tort, avec des héros du récit. Ces ressemblances sont hasard ou coïncidences et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de l’auteur qui a voulu faire œuvre d’imagination…
Les personnages
Par ordre d’apparition
André PASSY, « Hugo », alias Major Jack E. COLBY, JEC de la CIA à Bruxelles, béarnais, alias Pierre COSTE
Eddy STEVENS, chef pilote de la CIA, basé à Genève-Cointrin
Alex FOGEL, co-pilote de la CIA, basé à Genève-Cointrin
Julianna CZUCHRY, assistante du Major Colby
Pedro ALCANTARA, ingénieur logistique de la CIA à Bruxelles, génie du numérique
Marcel LEROY, correspondant de la CIA à Lyon
José LAMAISON , étudiant, copain d’André Passy, alias Jacques Lacoste, « Voltaire »
Lucien CASAUBON , étudiant toxicomane, copain d’André Passy
Woody WELLINGTON , alias John Isner, Major Fox, officier traitant à la CIA Bruxelles
Yevgeny CHESNOKOV, oligarque russe qui sévit dans le pétrole, l’aluminium et la diplomatie secrète du Kremlin
Youlia CHESNOKOV, alias Youlia Baranova, ballerine russe, maîtresse de Yevgeny Chesnokov
Ahmed KHAVECI, indicateur kurde infiltré à Téhéran
Mohammad Javad ZARIF, ministre iranien des Affaires étrangères
Chlomo ABITBOL, agent du Mossad, secteur Défense
Elias TSKHINVALI, intermédiaire géorgien
Mahmoud EBTEKAR, correspondant de la CIA à Téhéran
Mustafa AL THAMIR , agent général de la CIA au Qatar
John Edward HARRIS , directeur général de la CIA
Antonio DE GAVIOTA , correspondant CIA Lisbonne
Rui ARRIAGA, directeur du Hotspot de Lisbonne
Mario ANDRADE , malfrat de la pègre portugaise.
SOMMAIRE
Couverture
4 e de couverture
Titre
Copyright
Bibliographie de Max Moreau
Avertissement au lecteur
Les personnages
Sommaire
Préface. Irradiations
Dédicace
1. Prolégomènes
2. Les Trois Vallées
3. Cheval Blanc ou K2 ?
4. Lettres persanes
5. L’arbre collant
6. Lusitania
7. Note conclusive
8. Merci
Romans et nouvelles d’Europe aux editions L’Harmattan
Adresse
PRÉFACE Irradiations
S’il fallait qualifier Max Moreau et son œuvre littéraire, je retiendrai comme traits principaux, son éclectisme et sa générosité.
Eclectisme, car livre après livre, celui-ci est le 20e, Max Moreau propose à chaque fois au lecteur une nouvelle facette de son talent et de l’étendue de ses centres d’intérêt. Management, économie, stratégie, ressources humaines, polar ou bien comme pour Irradiations , espionnage, peu de sujets échappent à sa curiosité. Il en va de même, pour les genres, puisque le roman succède à l’essai.
Cette œuvre prolixe nous confronte aux enjeux contemporains et aux défis de notre temps, que ce soit dans le domaine du management, de la bonne gouvernance ou bien de la géopolitique comme c’est le cas avec ce dernier roman, que chacun prendra plaisir à lire.
La seconde qualité de Max Moreau sur laquelle je souhaite insister c’est sa générosité. Elle se manifeste de différentes manières. Par sa production littéraire, nous venons de le voir… En partageant ses connaissances et le fruit de son imagination, il offre aux lecteurs beaucoup de lui-même.
Sa générosité se manifeste aussi en reversant les droits d’auteur de ce roman à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), le centre de recherche international qu’avec Gérard Saillant, nous avons fondé.
Unique en son gendre, l’ICM rassemble en soin sein, chercheurs, médecins et malades. Son objectif est de permettre la mise au point rapide de traitements pour les lésions du système nerveux afin de les appliquer aux patients dans les meilleurs délais. Venus de tous les horizons et de tous les pays, les meilleurs scientifiques y développent les recherches les plus à la pointe dans ce domaine.
Je remercie Max Moreau pour ce geste et pour l’attention qu’il réserve ainsi aux missions de l’ICM.
Décoder les mystères du fonctionnement du cerveau est une mission passionnante et par bien des aspects, elle s’approche d’une aventure romanesque qui pourrait un jour lui inspirer un nouveau livre…
En l’attendant, je vous invite à découvrir dès à présent « Irradiations » , ce thriller haletant…
Jean Todt Vice-Président de l’ICM Président de la FIA, Fédération Internationale Automobile Ancien Directeur Général de FERRARI
Dédicace


À Chris
1. Prolégomènes
« L’imagination est plus importante que la connaissance »
Albert EINSTEIN

Dans la lignée d’ Immersions , de Dispersions, d’ Exfiltrations , de Suffocations et de Suspicions, je souhaite par ce nouveau thriller Irradiations , enrichir la collection Max Moreau, Roman Noir, aux éditions l’Harmattan et raconter les tribulations et le destin d’un jeune Béarnais recruté par la CIA, confronté à la cyber-guerre et aux machiavéliques traquenards tendus sur la réduction des capacités nucléaires iraniennes.
Une incursion dans le monde des hommes de l’ombre, inspirée d’une histoire réelle : le récit d’une ascension.
2. Les Trois Vallées
« Mais où sont les neiges d’antan ? »
François VILLON, Ballade des dames du temps jadis
Courchevel, 17 mars 2015
Malgré la protection des solaires Aviator Distressed , l’orbe blanc métal du soleil ardent de l’aube contraint le major Jack E. Colby à cligner ses paupières. Vraiment magique, le panorama alpin brille dans sa blancheur pure sur fond bleu léger azuréen.
Du côté Sud-Ouest, encadrée par la Pointe du Boucher et l’Aiguille du Péclet, la réflexion du glacier de Thorens le saisit au cœur et pénètre en lui comme la lance d’Achille qui guérit les blessures. Sur le versant Est, les vallées en traits de scie des Ménuires, de Méribel et de Courchevel qui chevauchent la montagne tapissée de sapins aux bonnets pointus saupoudrés de blanc imprègnent ses yeux bleu-Polynésie et dérivent son regard vers le Mont-Blanc et les Grandes Jorasses.
Mais halte à la rêverie !
Aux commandes du PC-12 Pilatus, monomoteur d’affaires, un turbopropulseur à hélice équipé du dispositif Smartview qui propose une visualisation tridimensionnelle du terrain sur écran, Colby contacte l’Altiport de Courchevel pour s’assurer que la piste est claire et que les conditions météo sont propices à l’atterrissage.
Eddy Stevens, le chef pilote de la CIA basé à Genève-Cointrin lui a confié les commandes. Jack possède la qualification Montagne et vient de faire un stage de formation récurrente express de deux jours sur le simulateur visuel représentant le cockpit du Pilatus, chez Simcom à Orlando en Floride, le formateur agréé par Pilatus Aircraft .
Les pièces du puzzle du Simulator s’ordonnent dans le cerveau de Jack E. Colby : système visuel à cinq canaux, rétroaction des commandes de vol et volets, composants électriques, répliques du cisaillement du vent et des turbulences, panne de moteur, profils de vol, Landing Gear – train d’atterrissage –, dégivrage, contrôle des procédures, sécurité, imagerie des systèmes vitaux, Takeoff and Return to Runway , bref, 180 degrés de réalisme avionique.
Un grésillement semblable à la friture de la graisse d’oie répandue sur une poêle chemine dans les écouteurs :
« Altiport Courchevel, Piste 04/22, Altiport Courchevel,
F-ABCD, Good Morning. Runway 22 clear to land ? » .
Jack E. Colby connaît parfaitement l’Altiport où il s’est posé déjà à six reprises : 45° 23’ 48’’ Nord, 6° 38’ 01’’ Est, altitude 6580 ft (2006 m), piste courte de 535 m, inclinaison 18,5 % (la plus importante d’Europe), approche dangereuse à travers une grande vallée ( History Channel l’a classé au 7 ème rang mondial des aéroports les plus dangereux).
Jack prépare son approche finale :
Boucle d’éloignement et procédure d’approche, Col de la Loze… CHECK ALTI : 7200ft, Premier virage en Base Droite, Reco plate-forme, Alignement final, Vitesse d’approche établie, 3 vérifications vitales pour décider :
– Manche à air : L’Aérologie, Vent et Turbulences… vérifiés.
– Trafic air et sol… vérifiés.
– Etat de surface… vérifié.

Remémoration essentielle :

Points clefs de l’atterrissage sur altiport :
– Reconnaissance plate-forme, analyse et décision (Go, No Go).
– Détermination point d’aboutissement et de toucher.
– Interception du plan de descente 5 %.
– Pilotage précis plan-axe-vitesse.
– Arrondi à la bonne hauteur en gardant la puissance.
– Décision… Atterrissage.
Il entreprend le début d’éloignement… palier 7000 ft, deuxième virage 135° sur la gauche, troisième virage 60° sur la droite, virage étape de base… palier, 7000 ft, volets… approche, trains… sortis, visualisation de la piste, 537 m de long, point d’aboutissement 6371 ft, profil en long de la piste 12,5 % puis 18,66 % et enfin 0,45 % pour atteindre 6583 ft en fin de piste, plan 5 % vers point d’aboutissement, point de toucher des roues, palier vitesse 95 KT, dernier virage… 7000 ft, interception plan : variation à piquer 3°, volets atterrissage, vitesse 90 KT + correction pente (3kt), vitesse atterrissage KIAS 85 kt, correction vent de travers (de finale droite), correction de plan (trop fort), check-list finale, arrondi : NE PAS REDUIRE LA PUISSANCE, viser le point d’aboutissement, point de toucher… swiffft !
Le regard chargé de sagesse sous ses sourcils broussailleux, la face réjouie encadrée par deux énormes favoris et teintée de couperose trahissant un passé colonial, Eddy Stevens regarde Jack et lève son pouce vers le haut en signe de satisfaction.
Colby dirige l’appareil vers le parking où deux Pilatus PC12 de la compagnie Air Alpes qui assurent les rotations entre Lyon, Annecy, Genève-Cointrin et l’Altiport de Courchevel sont stationnés près d’un Cessna 172 Skyhawk immatriculé dans le Kansas et d’un hélicoptère ec135 rouge sang-de-bœuf d’Air Courchevel, puis coupe le turbopropulseur.
Echelle de coupée abaissée, les passagers débarquent.
La première, Julianna Czuchry, est l’assistante à Bruxelles depuis plus de douze ans du major Jack E. Colby, le directeur du Clandestine Service de la CIA au Moyen-Orient.
Citoyenne américaine, fille de réfugiés tchèques après l’invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie en août 1968 après le « Printemps de Prague », femme surprenante à la distinction aristocratique et à l’élégante sveltesse, les cheveux d’un beau blond cendré, les yeux d’un bleu de faïence cernés de noir, à l’approche de la quarantaine elle a retrouvé l’alacrité mentale de sa jeunesse.
D’abord fonctionnaire au secrétariat des Nations Unies, elle a suivi Colby dans sa progression hiérarchique au sein de l’Agence depuis qu’il était un tout jeune agent d’influence du renseignement. Elle possède une parfaite compréhension des rouages de l’Agence, une profonde connaissance humaine, un champ de compétence élevé avec un désir de connaître les informations et les faits d’une manière précise.
Elle est apte à rédiger et transcrire les dépêches, à en extraire la synthèse sur le recto d’un format A4 ou à s’occuper de l’organisation et du fonctionnement du service en l’absence de JEC. Par son esprit, sa pensée, sa sensibilité, Julianna est une adepte de la modernité. Elle pressent, anticipe naturellement les choses et ne perd jamais une occasion de participer au progrès scientifique, technologique et, plus récemment, au nouvel épisode de la connectivité numérique pour devenir une star de la cyber-défense, douée d’une mémoire surprenante qui alimente son intelligence, elle est la prothèse active du major Jack E. Colby.
En quelque sorte l’ordonnatrice des rites secrets, garante de leur inviolabilité. Entre deux âges et trois sentiments, en foison de vertu et en carence de vice, trois à quatre fois par an elle abandonne l’administration bruxelloise de la CIA-Europe pour participer à une opération sur le terrain qui résume l’essentiel de la conception pragmatique de l’Agence.
Un bagagiste à l’air distrait l’aide à descendre son pilot-case et une grande valise trolley en polycarbonate vert olivine.
Peu encline à admirer le paysage, Julianna presse le pas en direction d’une limousine Mercedes noir carbone aux vitres fumées où un agent de sécurité en livrée noire, coiffé d’une casquette d’officier de marine, s’empresse d’ouvrir la portière arrière droite.
Emboîtant le pas de Julianna, Pedro Alcantara, lesté de deux sacs de voyage en toile cirée et d’un baluchon à bretelles, penche sa tête sur le côté, l’oreille collée à son cellulaire.
Alcantara est l’ingénieur en chef de la CIA chargé de la logistique et de la cyber-guerre à Bruxelles.
Fils de fermier d’origine hispanique, exonéré de gestes tendres par la moiteur de l’été texan comme le prétend Jean-Pierre Alaux, passionné par les œuvres de tradition littéraire du Sud des Etats-Unis de Katherine Anne Porter, fan de la musique pop rock de Demi Lovato et de Selena Gomez, supporter du Dallas Texans Soccer Club , il a pratiqué le football universitaire américain avec les Cougars de Houston.
Diplômé de West Point, il entre comme lieutenant à la Seventh United States Army stationnée à Wiesbaden en Allemagne. Remarqué pour ses aptitudes à l’espionnage, il intègre le centre de formation de la CIA à Langley, Virginie, puis dérive à la division cyber-guerre où ce challenge technologique, très séduisant et très excitant pour son esprit, stimule son ardeur, accapare son attention et mobilise tout son temps. Il poursuit une formation d’ingénieur à l’ University of Idaho , fréquente les hackers américains les plus réputés, s’infiltre dans les réseaux de crackers russes, israéliens et mafieux pour parfaire ses connaissances de pirate informatique et de casseur de protections de sécurité. Son profil de Latino, sa petite taille, son visage anguleux tanné, ses cheveux aile de corbeau aux courts reflets bleus genre l’acteur Benicio del Toro, son caractère allegro agitato, favorisent son intrusion dans la pègre new-yorkaise.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents