Le lapin au fond du jardin suivi de Les vacances de Mme Martin et Good Morning Western
9 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Le lapin au fond du jardin suivi de Les vacances de Mme Martin et Good Morning Western

-

9 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description


Les petits polars : une collection de nouvelles policières pleines de suspense et d'humour noir, à télécharger où et quand vous le souhaitez.
5 à 15 minutes de lecture.


3 nouvelles policières :



Le lapin au fond du jardin

Jack vit dans une maison cossue de Los Angeles, dans l'attente d'un rôle dans un film. Il s'occupe de sa fille Betty qui engraisse à vue d'œil et dont le lapin le nargue.



Les vacances de madame Martin

Une riche veuve sans histoires engage un tueur à gages. Dans quel but ?



Good morning western

Un veilleur de nuit vivant dans une cité HLMN a pris la mauvaise habitude de narguer un chien féroce, un danois, au retour de son travail.





Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 mars 2013
Nombre de lectures 20
EAN13 9782823808193
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

couverture
Sophie Loubière

Le lapin au fond du jardin
suivi de
Les vacances de Mme Martin
et
Good Morning Western

images

Le lapin au fond du jardin

Jack se tient accroupi près de la petite cage rose. Au-dessus du jardin, le ciel de Los Angeles est d’un beau bleu azur que viennent strier des Boeings.

Il est 10 heures. Betty est à l’école. Jack est immobile. Il attend que quelque chose sorte de la petite cage. Mais le lapin peut bien prendre son temps, Jack n’est pas pressé. Après le chien et les tortues, Betty avait voulu un lapin. Mais un lapin, ça fait des dégâts dans une maison. On trouve des crottes dans le pop-corn et des coussins de canapé éventrés.

La végétation bien ordonnée autour de la maison devient plus sauvage vers le fond du jardin, lequel communique directement avec les collines arborées de la ville. C’est par-là que le petit animal de compagnie doit désormais chercher son bonheur.

Jack porte une chemise à carreaux sur un short beige. Le short est informe et beaucoup trop long. Sa chemise est ouverte sur un tee-shirt blanc dont le col laisse apparaître une poitrine velue. Jack à 37 ans. Jack, épais comme un beignet, se teint le peu de cheveux qui lui reste. Son nez est petit, ses lèvres minces, ses dents blanches sont astiquées et rincées au produit anti-tartre et anti-bactérien trois fois par jour. Sa maison est climatisée comme toutes les villas du quartier. Sa femme gagne beaucoup d’argent, comme toutes les femmes du quartier. Jack est comédien. À 8 ans, il tournait dans une publicité pour un shampoing qui ne pique pas les yeux. Aujourd’hui, il attend un rôle intéressant. Mais ni son agent, ni les membres de sa famille ne semblent penser que Jack soit un des acteurs majeurs de sa génération. Alors, Jack s’occupe de sa fille. Betty engraisse à vue d’œil sur les photographies. La voici en tutu mauve, boudinée depuis les pointes de ses patins à glace. Jack est gros, lui aussi. Et il n’a pas le courage de dire à sa fille d’arrêter les Donuts fourrés à la confiture de framboise au petit-déjeuner. Betty a droit au bonheur, à son ordinateur, son téléviseur, son maquillage et sa collection de vernis à ongles. Elle a 8 ans, elle est née en Amérique, elle est libre de faire ce qu’elle veut, comme le lapin.

 

Jack regarde son beeper en soupirant. Pas de message. Dans la cage, l’animal n’a toujours pas bougé. Jack s’assied sur l’herbe et sort un cigare de la poche de sa chemise. Un cigare cubain. Sa consommation est interdite aux États-Unis. Ça coûte la peau des fesses. Mais Jack règle ses achats avec une carte bancaire. Celle de Betty. Il dépense au mieux l’argent que son épouse donne à leur fille. Ça lui fait un bon prétexte pour rester avec une femme sans l’aimer, perdre son fric dans des casinos de Las Vegas, boire du vin français et acheter des bouddhas de soixante centimètres – réservés à la décoration du jardin. Jack regarde à l’intérieur de la cage. Au fond, le lapin grignote une carotte un peu molle. Jack allonge son bras, saisit la carotte et la pose devant la cage, à environs trente centimètres.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents