Les éoliennes de l île aux Moutons
123 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les éoliennes de l'île aux Moutons , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
123 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Soazic Rosmadec est en colère.


Un énorme chantier se met en place sur l’île aux Moutons. Ce magnifique petit bout de terre, réserve ornithologique, est situé à mi-chemin de l’archipel des Glénan, juste en face de Sainte Marine. Objectif : la construction d’un parc de soixante éoliennes afin d’alimenter la commune en énergie propre.


Défigurer la baie avec des hélices posées sur des mâts de 150 mètres de haut, sans parler des nuisances sonores, voilà une idée qui ne passe pas. D’autant que le chantier et l’exploitation sont confiés, avec la bénédiction de la mairie, à la Wind Farm Corporation, une compagnie américaine dont les méthodes sont, de notoriété publique, plus que douteuses.


Soazic et Gwenn Rosmadec décident de s’opposer à ce projet fou, et s’embarquent avec conviction dans une nouvelle aventure afin de défendre leur baie. Rien ne leur sera épargné pour les empêcher de résister : pots-de-vin, manœuvres politiques, tueurs impitoyables. Pas de quartier !



Nouveau roman d’Alex Nicol, dans la série culte des Enquêtes en Bretagne. Un nouvel opus réussi, dans lequel nos détectives amateurs se font gardiens de l'intégrité de la magnifique réserve naturelle de l'île aux Moutons, en terres bretonnes.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 13
EAN13 9782374538501
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Présentation
Soazic Rosmadec est en colère.
Un énorme chantier se met en place sur l’île aux Moutons. Ce magnifique petit bout de terre, réserve ornithologique, est situé à mi-chemin de l’archipel des Glénan, juste en face de Sainte Marine. Objectif : la construction d’un parc de soixante éoliennes afin d’alimenter la commune en énergie propre.
Défigurer la baie avec des hélices posées sur des mâts de 150 mètres de haut, sans parler des nuisances sonores, voilà une idée qui ne passe pas. D’autant que le chantier et l’exploitation sont confiés, avec la bénédiction de la mairie, à la Wind Farm Corporation , une compagnie américaine dont les méthodes sont, de notoriété publique, plus que douteuses.
Soazic et Gwenn Rosmadec décident de s’opposer à ce projet fou, et s’embarquent avec conviction dans une nouvelle aventure afin de défendre leur baie. Rien ne leur sera épargné pour les empêcher de résister : pots-de-vin, manœuvres politiques, tueurs impitoyables. Pas de quartier !

Nouveau roman d’Alex Nicol, dans la série culte des Enquêtes en Bretagne. Un nouvel opus réussi, dans lequel nos détectives amateurs se font gardiens de l'intégrité de la magnifique réserve naturelle de l'île aux Moutons, en terres bretonnes.



Comme beaucoup de Bretons, Alex Nicol a longtemps été un « expatrié ». La Bretagne, de ce fait, était un lieu magique, un fantasme d’autant plus rêvé qu’elle était difficile à atteindre. Et lorsqu’à quarante-cinq ans il a enfin pu poser son ancre sur la terre de ses ancêtres, il a mesuré à quel point vivre sur cette terre était un grand bonheur.
Après une carrière de chef d’établissements scolaires aux quatre coins du globe, il a envisagé de créer un cabinet d’écrivain public. Puis très rapidement l’idée d’écrire des romans s’est imposée. Il crée le personnage de Gwenn Rosmadec, Breton expatrié qui revient sur ses terres et va les célébrer. Profondément épris de son pays, de sa culture et de ses traditions, Gwenn Rosmadec, la quarantaine, roux, d’allure sportive, est Bigouden de cœur, et Quimpérois de racines. Ancien journaliste, il aspire à la paix, et pose ses valises à Sainte-Marine, petit port cornouaillais niché entre la forêt et l’Atlantique, en bordure de l’Odet. Il y développe une activité d’écrivain public...
Alex Nicol a coutume de dire que le premier héros de ses romans c’est la Bretagne. La Bretagne et sa grande beauté, qui accompagne chacune des enquêtes de Gwenn Rosmadec et emporte le lecteur dans un parcours vivifiant, au son des cornemuses et du bruit du ressac.
Et le résultat final, c’est un chant d’amour de la Bretagne partagé par beaucoup de ses lecteurs.
LES ÉOLIENNES DE L'ÎLE AUX MOUTONS
Alex NICOL

38, rue du Polar Les Éditions du 38
À Sylvie, Guy, Grégoire et Yves,
mes complices du Télégramme et d’ Ouest France


À Océane et Maxime,
en leur souhaitant une vie aussi pleine de bonheur
que celle de Gwenn et Soazic
Avertissement
Cette histoire est une œuvre de fiction, toute ressemblance avec la réalité, ou avec des personnes existant ou ayant existé n’est que coïncidence, indépendante de la volonté de l’auteur.
Chapitre 1
Gladys Pennington pilotait sa Mustang Coupé sur l’immense autoroute qui menait à Punta Rassa, petit hameau sur la côte est de Floride, squatté par les riches retraités de la ville de Fort Myers.
Évitant le péage qui donnait sur le pont au-dessus de la baie, elle dégagea vers la droite en direction du grand parking qui faisait face au Bimini Bait Shack , un célèbre restaurant réputé pour ses fruits de mer et ses cocktails tropicaux.
Peu de voitures occupaient l’espace et Gladys n’eut aucun souci pour se positionner au bord de la mangrove, face à l’océan.
Elle coupa le moteur, ouvrit la porte et tendit ses longues jambes fuselées et bronzées à l’extérieur pour se dresser, tel un mannequin de salon de l’auto, contre la carrosserie de son bolide. Son short moulant faisait ressortir une paire de fesses rebondies, son bustier blanc retenu par un nœud au niveau des pans révélait un abdomen musclé où scintillait un diamant dans le nombril ; une échancrure profonde révélait la moitié de ses seins ; son visage hâlé était protégé par une imposante paire de lunettes noires ; ses cheveux blonds coulaient telle une cascade sur ses épaules et un large chapeau couvrait son chef ; bref, elle avait adopté tous les attributs de la vamp. Et elle le savait. Et elle en jouait à la perfection. C’était son arme secrète, celle qui lui avait permis de franchir un certain nombre d’obstacles dressés sur sa carrière.
Si elle avait pris le temps en ce beau jour ensoleillé de venir se perdre dans ce coin perdu, c’était pour savourer sa dernière réussite : un parc de cinq éoliennes plantées dans la baie qui alimenteraient bientôt les hôtels et établissements de la zone en énergie.
Les immenses pales brassaient l’air chaud et humide pour accumuler ce trésor énergétique qui allait transformer en dollars son compte en banque.
La mise en place de ce champ d’hélices n’avait pas été simple. Il avait fallu composer avec tous les opposants au projet : les municipalités, les sportifs de la voile, les pêcheurs, les protecteurs de la nature et en particulier de la mangrove, les indigènes qui avaient encore un droit de regard sur leur réserve. Et en dépit de tous ces obstacles en apparence insurmontables, elle avait réussi. Il est vrai que son chef lui avait laissé carte blanche et un matelas suffisamment garni pour apaiser les rancœurs de bien des résidents. Mais le résultat était là : les cinq espars plantés en mer témoignaient de sa réussite. Et chaque vrombissement des gigantesques pales alimentait son plaisir même si, elle le savait, ce bruit infernal pénalisait lourdement les habitants et dévalorisait la valeur de leurs biens. Mais elle n’en avait cure. Seul le résultat comptait et les dollars alignés derrière. Un sourire carnassier parcourut son visage en songeant à cet extrémiste hippie qui avait refusé toute forme de dessous de table, y compris, insulte fatale à ses yeux, de coucher avec elle. L’idiot nourrissait à présent les requins dans les eaux poissonneuses au large de St James. Et aujourd’hui, elle respirait de bonheur, elle jouissait de son succès. Une fois encore, elle avait su se montrer digne de sa réputation. La Wind Farm Corporation , petit groupe éolien qui montait en puissance, pouvait être fière de son employée. Et elle envisageait déjà une demande substantielle d’augmentation pour la prochaine mission.
Son Smartphone vibra dans le petit sac à main Chanel qu’elle arborait en bandoulière. Le nom du patron de la WFC apparut sur l’écran.
Quand on pense au loup… songea-t-elle.
Elle décocha :
— Allo boss ?
— Bonjour Gladys. Bravo pour votre succès à Punta Rassa. Le dernier contrat vient d’être signé.
— Vous m’en voyez ravie, Wilbur. Auriez-vous autre chose à me proposer ?
— J’ai remarqué dans votre CV que vous parliez français.
— C’est exact.
L’intérêt de Gladys monta d’un cran. On allait enfin passer à l’international. Wilbur Smith poursuivit :
— Nous avons un projet en France dans un environnement hostile.
La panthère blonde haussa mentalement les épaules :
— Je ne connais pas encore d’environnement hostile. Mais si vous le pensez vraiment, il faudra reconsidérer le montant du chèque associé à cette mission.
— Compte tenu de la difficulté, c’est tout à fait envisageable.
Gladys éclaira son visage d’un large sourire. La négociation avait été beaucoup plus rapide que prévu. Trop rapide même. Wilbur n’était pas homme à ouvrir sa bourse si facilement. Elle demanda :
— Pourriez-vous m’en dire plus ?
— Connaissez-vous la Bretagne ?
— Londres ? Bien sûr !
— Non, fit Wilbur, la petite Bretagne en France.
Ah ! songea-t-elle. C’était donc pour ça la connaissance du français ?
Elle répliqua :
— Pas du tout !
— Alors vous allez connaître. Nous avons raté deux projets, l’un en face de Saint-Nazaire et l’autre sur la côte nord en bordure de Manche. Mais on peut encore se rattraper.
— Quel est l’objectif ? demanda Gladys, fidèle à son passé milita

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents