Marc Mercier & Le diamant d’alanine
206 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Marc Mercier & Le diamant d’alanine , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
206 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’an 2040, Paris, la plus belle ville du monde est devenue la capitale d’une nouvelle société régentée par un fou se prétendant prophète. L’asservissement de la population suite à une pandémie intentionnelle a plongé l’homme au fin fond de l’enfer, mais quelques-uns tentent de résister. Coban, un beau jeune homme de 27 ans, chef de la rébellion, traqué, recherché mort ou vif, est contraint par le plus grand des hasards et au péril de sa vie, de sauver l’enfant de la fille du dictateur.Le 28 février 2012, 7h du mat sous une pluie battante, Marc Mercier, inspecteur à la brigade criminelle, séducteur, célibataire endurci et sans enfant, est appelé sur une affaire des plus mystérieuses. Un jeune homme et un bébé sont retrouvés mourant sous le pont d’Alma. Mais qui sont-ils, d’où viennent-ils et quel est ce diamant étrange qu’il serre dans sa main ?Entre amour, meurtres, trahisons et révélations, Marc Mercier devra survivre à l’enquête la plus inimaginable et dangereuse de sa carrière.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 mai 2021
Nombre de lectures 4
EAN13 9782490981113
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0345€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Laurent Pigeault
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Marc Mercier
&
Le Diamant d’Alanine  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Roman
 
 
 
 
Tous droits réservés
©Estelas Éditions / Under Éditions
11590 Cuxac d’Aude France
 
estelas.editions@gmail.com  
www. JaimeLaLecture.fr
www.estelaseditions.com
 
ISBN : 9782490981113
« Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. »  
 
 
 
Les personnages ne sont que fiction et toute ressemblance ne serait que pur hasard… ou presque !  
 
 
 
Table des matières
Table des matières  
Prologue  
Chapitre 1  
Chapitre 2  
Chapitre 3  
Chapitre 4  
Chapitre 5  
Chapitre 6  
Chapitre 7  
Chapitre 8  
Chapitre 9  
Chapitre 10  
Chapitre 11  
Chapitre 12  
Chapitre 13  
Chapitre 14  
Chapitre 15  
Chapitre 16  
Chapitre 17  
Chapitre 18  
Chapitre 19  
Chapitre 20  
Chapitre 21  
Chapitre 22  
Chapitre 23  
Chapitre 24  
Chapitre 25  
Chapitre 26  
Chapitre 27  
Chapitre 28  
Chapitre 29  
Chapitre 30  
Chapitre 31  
Chapitre 32  
Chapitre 33  
Chapitre 34  
Chapitre 35  
Chapitre 36  
Chapitre 37  
Chapitre 38  
Chapitre 39  
Chapitre 40  
Chapitre 41  
Chapitre 42  
Chapitre 43  
Chapitre 44  
Chapitre 45  
Chapitre 46  
Chapitre 47  
Chapitre 48  
Chapitre 49  
Chapitre 50  
Chapitre 51  
Chapitre 52  
Chapitre 53  
Chapitre 54  
Chapitre 55  
Chapitre 56  
Chapitre 57  
Chapitre 58  
Chapitre 59  
Chapitre 60  
Chapitre 61  
Chapitre 62  
Chapitre 63  
Chapitre 64  
Épilogue  
Encore plus de livres à télécharger ?  
Newsletter  
NOS TITRES  
 
 
 
Quelques gouttes de rosée sur une toile d’araignée, et voilà une rivière de diamants.
Jules Renard, Journal 1893 – 1898  
 
 
 
 
 
Prologue
 
 
 
Terré dans son petit appartement sordide, les volets légèrement entrouverts filtrant à peine la lumière des enseignes et des éclairages vétustes grésillants de la ruelle, Coban nettoyait son arme. Les effluves nauséabonds des poubelles montaient jusqu’à lui, impassible, le regard froid et sombre. Assis devant une vieille table de bois, les pièces de son Remington étalées à côté d’un morceau de sandwich desséché et d’un fond de whisky d’une bouteille bon marché, le jeune homme, vêtu d’une combinaison de cuir et d’un treillis militaire, semblait soucieux. Une putain de radio posée sur une commode aussi pourrie et encombrée que la table, diffusait inlassablement le même discours entrecoupé de publicités.
« Nous rappelons à nos compatriotes que notre société est enfin saine et sûre, grâce à vos efforts et au respect des règles en vigueur. Nous vous félicitons pour votre sagesse et sommes fiers de vous et de notre communauté. Nous vous rappelons qu’il est formellement interdit de mettre au monde un enfant hors des lieux prévus à cet effet. Seuls les nouveau-nés correspondants aux critères établis par le Conseil des sages et de notre prophète bien-aimé sont approuvés. Il en va de la sécurité et de la sérénité de notre société. Seul notre prophète dans toute sa sagesse, messager de Dieu, dicte la vérité qui nous est très chère. Seuls les nouveau-nés sélectionnés peuvent vivre au sein de notre société. Le non-respect de ces règles vous expose à des sanctions graves et définitives. Vivons bien, vivons sain, paroles du prophète ! »  
Il s’ensuivait une musique chiante et soûlante avant d’entendre une voix féminine qui reprenait en boucle. « Chers concitoyens, pour vivre heureux, n’hésitez pas à dénoncer toute mauvaise action illégale aux yeux de notre prophète, le grandissime Yarael, dont vous serez témoin. Une récompense vous sera offerte ! »  
À chaque fois que Coban entendait ce foutu message, il serrait les dents pour contenir sa rage et son sentiment d’impuissance.
 
Soudain, un bruit de pas précipités résonna dans le couloir de l’immeuble. Puis, il entendit tambouriner successivement à chaque appartement. Le sien, le dernier du palier, se situait tout au bout. En quelques secondes, il remonta son arme et engagea le chargeur, se leva d’un bond et éteignit la radio. On frappa à sa porte.
—  Ouvrez-moi, je vous en supplie, ouvrez-moi, cria une jeune femme.
Surpris par cette voix féminine, presque douce malgré la détresse, il hésita et resta silencieux. La voix reprit, sanglotante, désespérée.
—  Je vous en prie, aidez-moi, ouvrez !
Au mépris de sa sécurité, Coban s’avança, tourna la poignée et entrebâilla la porte qu’il bloqua de son pied. Derrière, il aperçut une jeune femme, le visage mouillé de larmes, un bébé serré dans ses bras.
—  Aidez-moi, répéta-t-elle. Ils en veulent à mon enfant !
Il soupira, excédé, avant de jeter un coup d’œil dans le couloir. Grimaçant, il ouvrit suffisamment la porte pour la laisser entrer puis referma aussitôt derrière elle. La jeune femme était très belle, une jolie brune aux yeux noisette, rougis et brillants de larmes.
—  Merci, souffla-t-elle. Je m’appelle Aayla. Ils veulent mon bébé, ils veulent me le prendre. Aidez-moi, je vous en supplie !
 
Paris, la plus belle ville du monde, enfin, avant ! En cette année 2040, en partie détruite et dévastée, elle avait été partagée en 4 secteurs. L’île était le premier secteur, celui de l’autorité et de l’administration gouvernementale, entourée de hauts murs infranchissables, de barbelés et de miradors, «  très accueillants  ». De grands buildings de verre avaient remplacé les vieux hôtels particuliers et la plupart des monuments historiques que tant de générations précédentes avaient essayé de préserver. Les deux suivants étaient habités par « les gens comme il faut », soumis aux règles du gouvernement, respectueux des nouvelles lois, acceptant tout sans rechigner. Ils avaient droits aux belles habitations et à leur sécurité. Depuis l’an 2022, c’était comme ça et, malheureusement, cela n’avait qu’empiré d’année en année. Le secteur quatre, anciennement le pont d’Alma, abritait le quartier des pauvres, où renégats, rebelles et voyous se cachaient, traînaient, survivaient. Le pire de l’humanité, aux dires du gouvernement ! Ils vivaient dans les vieilles rues sales et sombres. De temps à autre, la garde noire du Prophète organisait des descentes de nettoyage et de purification, disaient-ils. Ils capturaient hommes, femmes, vieillards et enfants par dizaines et les envoyaient dans une région montagneuse et hostile, loin au sud de la ville. Nul n’en revenait.
Après des années de corruption, d’abus et de dérives de la part des élus et des présidents successifs, du monde des finances, des grandes entreprises, des associations et fondations profiteuses, de la mafia quelle qu’elle soit, le monde s’écroula. La société, déjà plongée dans la cupidité et la désuétude, sombra dans l’infortune et la dictature. L’appauvrissement et l’endoctrinement de sa population ont toujours été le meilleur moyen de prendre et de garder le pouvoir, et ce, malheureusement, depuis que l’homme marche debout.
Notre monde partit à la dérive. Le peuple, influencé par un certain Yarael qui se proclamait prophète et sauveur de l’humanité, un personnage vil, mauvais

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents