Hérodias et le seigneur de feu
301 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Hérodias et le seigneur de feu , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
301 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Accompagnée d’Hermès, du moine Cadoc, d’Adalrik, de Goulven et de Lutuz-Nog le korrigan, Hérodias pénètre enfin dans le royaume des fées, où les peuples élémentaires se meurent, car les sorciers d’Azgor, pour accroître leur puissance, ont perverti Irminsul, l’arbre de Vie.



Pour rétablir l’équilibre entre les mondes, et sauver Avalon ainsi que le Royaume des fées, Hérodias devra unir les seigneurs des quatre directions et trouver le Graal, pour espérer vaincre les puissants sorciers noirs.



Une quête périlleuse, dans un monde de magie obscure et d’illusions. Mais un lien puissant semble relier Hérodias et le dragon noir, le Destructeur. La grande prêtresse d’Avalon parviendra-t-elle à libérer l’âme de Kai ?



Ce troisième et dernier tome des Épopées avaloniennes nous entraîne au cœur des légendes celtiques, dans un tourbillon d’aventures et de dangers que nos héros devront affronter sans répit !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782374535760
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Présentation
Accompagnée d’Hermès, du moine Cadoc, d’Adalrik, de Goulven et de Lutuz-Nog le korrigan, Hérodias pénètre enfin dans le royaume des fées, où les peuples élémentaires se meurent, car les sorciers d’Azgor, pour accroître leur puissance, ont perverti Irminsul, l’arbre de Vie.
Pour rétablir l’équilibre entre les mondes, et sauver Avalon ainsi que le Royaume des fées, Hérodias devra unir les seigneurs des quatre directions et trouver le Graal, pour espérer vaincre les puissants sorciers noirs.
Une quête périlleuse, dans un monde de magie obscure et d’illusions. Mais un lien puissant semble relier Hérodias et le dragon noir, le Destructeur. La grande prêtresse d’Avalon parviendra-t-elle à libérer l’âme de Kai ?
Ce troisième et dernier tome des Épopées avaloniennes nous entraîne au cœur des légendes celtiques, dans un tourbillon d’aventures et de dangers que nos héros devront affronter sans répit !





Depuis son enfance, Sara Greem est une passionnée de mythologies, grâce à son père qui lui lisait en langue latine les épopées héroïques des dieux gréco-romains.
Des années plus tard et par le plus grand des hasards, elle rencontre un druide qui reconnut en elle l’âme d’une ancienne prêtresse d'Avalon.
Après un long chemin initiatique, elle reçoit la bénédiction d'un autre druide qui devient son guide ; elle peut désormais célébrer ses propres rituels.
Aujourd'hui, dans la saga des Épopées Avaloniennes, un roman historico-fantastique, elle dévoile l'histoire, les symboles, et certaines cérémonies des dieux qu'elle vénère.
ÉPOPÉES AVALONIENNES
3 - Hérodias & le seigneur de feu
Sara GREEM

Les Éditions du 38
Lorsque les êtres du plan humain ploieront le genou devant les Ténèbres, L’arbre de Vie se mourra sous le feu du Destructeur, Les sources de l’Est, du royaume des fées, se tariront, Mais les talismans divins formant le Graal resurgiront, Et le Glorieux, issu du monde des hommes, ira au-devant du mal pour le combattre, car tel est le Destin du Juste. Prophétie ancestrale des peuples élémentaires
Personnages principaux
Hérodias d’Athènes : surnommée la bâtarde ou la sang-mêlé. Fiancée du dieu Cernunnos représenté par un mortel, lors de la nuit de Beltane.

Seigneur Kai : fils du seigneur de la dynastie Sui de Chine.

Seigneur Adalrik : fils de Hakon Sturlursson, jarl de nombreux villages de Norvège. Adalrik est le jarl ou chef du clan des loups blancs, fuyant ses terres à cause de l’expansion du christianisme.

Seigneur Goulven : fils de la grande prêtresse Morgane, et jumeau du seigneur Mordred.

Cadoc : grand druide et ancien élève du mage Taliésin. Cadoc s’est converti au christianisme.

Hermès : fidèle compagnon à plumes d’Hérodias.

Lutuz-Nog : fils de Kérion, le roi des korrigans, vivant dans les bois sacrés de la cité d’Ys.

Ava : espionne elfique et jumelle de Karma.

Karma : espionne elfique et jumelle d’Ava.

Dame Lorelei : souveraine des ondins, gouvernant le royaume de l’Est.

Seigneur Matol’ch : souverain des nains, gouvernant le royaume du Sud.

Seigneur Ménéthas : souverain des elfes sylvestres, gouvernant le royaume de l’Ouest.

Seigneur Darmiel : souverain des dragons, et dragon de feu, gouvernant le royaume du Centre.

Seigneur Arganac : souverain des trolls, résidant avec son peuple, sur les terres du Sud.

Seigneur Molly Moulach : souverain des farfadets, résidant avec son peuple, sur les terres du Sud.

Le seigneur de feu ou Caïus : maître des sorciers d’Azgor.

Dana : ancienne prêtresse d’Avalon.
Chapitre 1
L’Autre Monde ou le royaume des légendes
 
Le vieux moine priait à genoux sur le pont de la construction colossale qui l’avait abrité du déchaînement des eaux. L’océan avait retrouvé sa nature paisible, sous le ciel privé d’étoiles, et la lune s’était parée d’un voile orangé. Sa lueur ne suffisait pas à éclairer les corps déchiquetés par la violence des murs d’eau, ainsi que les vestiges d’Ys la grandiose qui tachaient le manteau du dieu marin, tels des souvenirs infimes d’une tradition oubliée.
Le vieil homme à la tonsure ne se laissa pas détourner par les cris d’agonie et les supplications qui retentissaient dans les eaux noirâtres du dieu Lir. Les hommes aux armures argentées qui l’environnaient se pressaient autour des mâts et des échelles de corde, mais l’ordre avait été strict : abandonner à leur sort les rares survivants agrippés aux débris délaissés par les fonds marins, afin que s’éteignent les religions ancestrales. Morvach, le cheval magique capable de galoper sur les vagues, avait rencontré maints obstacles avant d’atteindre l’arche qui mettrait le roi Gradlon et le fidèle Gwenolé, en lieu sûr.
Le moine avait fait enfermer le souverain de la majestueuse cité dans les cales nauséabondes de l’arche, sous prétexte qu’il dérangeait sa ferveur religieuse de ses suppliques incessantes. L’homme savait que le roi le tenait responsable de la noyade de sa fille, la princesse Dahud.
Tout portait à croire que le religieux priait pour les âmes déchues de la cité d’Ys qu’il avait noyées sous les flots, grâce à l’aide de son complice le seigneur Luigi Siferio, le démoniaque porteur de lumière. Tantôt une larme apparaissait au coin d’un œil, suivie d’un mot incompréhensible que seul son dieu percevait, parmi le vacarme environnant. Ses gardes argentés se gardaient de le perturber pendant ses dévotions, et tous prenaient soin de ne point le bousculer, ni même le regarder.
Un homme d’une carrure colossale, couvert d’une longue cape noire dont la capuche lui dissimulait la tête, s’approcha de l’homme agenouillé. Son pas lent et sa droiture dénotaient son appartenance à une lignée de nobles. Mais son aspect, s’apparentant davantage à celui d’un spectre qu’à celui d’un être fait de chair, lui conférait une aura maléfique.
Gwenolé perçut sa présence avant que le nouveau venu s’adresse à lui, et il tourna légèrement la tête.
— Comment se porte notre royal prisonnier ? lui demanda-t-il d’un ton empli de mépris.
L’homme gigantesque croisa ses mains gantées de noir.
— Il refuse toute nourriture, répondit-il d’un ton caverneux.
Gwenolé s’aida de son bâton pour se redresser.
— Qu’il périsse donc ! Je lui ai promis une messe en l’honneur de son démon de fille !
Le géant ne répondit pas, mais acquiesça d’un signe de tête pendant que le moine levait les yeux sur lui. Mais à quoi bon, puisque le visage du nouveau venu était caché par un masque blanc aux traits figés ?
— Nous avons respecté toutes vos consignes, ajouta celui-ci.
Gwenolé fit quelques pas en direction du plat-bord de l’arche et fixa l’horizon.
— La maudite prêtresse d’Avalon et le traître sont encore vivants, dans le royaume des fées ! cracha-t-il.
— Plus pour longtemps, lui répondit son interlocuteur d’une voix qui laissait transparaître une jubilation malsaine.
Le moine lui lança un regard mauvais malgré la frayeur que lui inspirait secrètement le géant.
— J’espère pour vous qu’ils ne nous causeront point d’ennuis.
— Certainement pas, car le seigneur Caïus est sur place et l’âme de la veuve noire s’est glissée dans le passage avant qu’il se referme.
Le moine ricana.
— Cette sotte aurait mieux fait de préparer la défense de son nouveau royaume, au lieu d’invoquer cette arche maléfique pour nous sauver. Je lui avais expliqué que le cheval des mers me mènerait en lieu sûr ! lâcha Gwenolé.
— Elle était convaincue que la grande prêtresse et ses compagnons seraient morts engloutis, et qu’il vous fallait une escorte pour vous protéger, fit-il remarquer.
— Eh bien, j’espère sincèrement que sa défense sera à la hauteur de nos ambitions. D’ailleurs, je vous somme de rejoindre votre maître, au plus vite !
 
*
 
L’air frais, chargé de senteurs printanières, nous enveloppa dans le passage que nous venions d’emprunter, et une lumière vive brillait au-dessus de l’escalier surplombé par un grillage ouvert.
Grâce à la clarté du bâton de Taliésin, Cadoc guidait notre petit groupe pendant que nous gravissions les marches. Mais Hermès avait traversé le passage malgré mon ordre de ne pas s’aventurer seul dans un monde inconnu. Lutuz-Nog était assis sur l’épaule d’Adalrik qui serrait son épée, et Goulven dépassa le druide en dégainant la sienne.
— Comment vous sentez-vous, Cadoc ? m’enquis-je, après avoir remarqué son pas las et son dos voûté.
Le druide avait combattu et vaincu le porteur de lumière grâce à sa magie, et la grande fatigue qui le tenaillait m’inquiétait.
— J’ai connu des jours meilleurs, mais celui-ci est de loin l’un des moins pires, tenta-t-il de nous rassurer.
— Je ne vois pas comment vous avez pu vivre pire, se moqua le korrigan pendant que son porteur rattrapait le Celte.
— Eh bien, celui-ci n’est pas le seul périple que j’ai vécu, en compagnie de Merlin et de notre maître, Taliésin, ajouta le druide.
Sa remarque me fit sourire.
— Il y a tant de questions que je souhaiterais vous poser, Cadoc, mais la plus urgente demeure celle-ci : vous êtes-vous déjà rendu dans le royaume des fées ? À quoi devons-nous nous attendre ? lui demandai-je.
Le moine prit appui sur une paroi, tout en avançant.
— Je mentirais si je vous disais que je connais ce royaume. Tout ce que je sais, je le tiens de mon maître, Taliésin.
Goulven se retourna, interpellé par sa remarque.
— Et que vous a-t-il dit ? requit-il.
Le moine s’arrêta pendant quelques instants, pour reprendre son souffle.
— Il m’a décrit la gentillesse et la bonté de la reine des fées, Titania, et…
— Nous pouvons déjà oublier ce fait ! l’interrompit le Viking qui continuait à gravir les marches, près de son rival.
La reine des fées avait été victime d’envoûtement et nous ne pouvions nullement compter sur son soutien, dans un premier temps.
— Autrement dit, les problèmes nous attendent de ce côté-ci, surenchérit Goulven en dressant son bras vers l’extrémité du passage.
Cadoc secoua la tête en souriant.
— Les choses ne sont pas figées, dans le royaume des fées. Nous pénétrons dans un

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents