Histoire en perles - TOME 1
1 page
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Histoire en perles - TOME 1 , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
1 page
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La pandémie rôde. Nous sommes confinés. La situation est sérieuse. Il faut respecter les directives. Les théories du complot n’en finissent plus. Le peuple a perdu le rire. J’en ai eu ras-le-bol de tout cela et j’ai décidé de vous faire rire en passant en revue plusieurs pans de l’Histoire généralement connus, dont celles de: Jeanne-D’Arc, Youri-Gagarine, Jacques-Cartier, Dollard des Ormeaux, Madeleine de Verchères, Noé, Mathusalem, Léonard de Vinci et plusieurs autres. Dans chacune de ces histoires, il y a des faussetés sur fond de vérité. À vous d’apprendre à faire la part des choses. Si vous y arrivez, vous serez plus circonspect dans vos recherches de la vérité et moins enclin à adhérer à l’une ou l’autre des théories du complot qui circulent librement à tort ou à raison et qui peuvent mener à des débordements comme nous l’avons vu au Capitole. Le rire est le dénominateur commun de toutes ces histoires. Un peuple qui rit est un peuple heureux qui aborde les problèmes quotidiens avec plus de sérénité. Il est plus productif et, par l’exemple, il donne envie aux autres d’en faire autant, augmentant ainsi les chances de réussir la relance économique qui va s’amorcer avec la fin de la pandémie. Puissiez-vous retrouver le rire perdu à la lecture de cet ouvrage.
Chers lecteurs, que le rire soit avec vous et dans votre esprit pour les siècles des siècles. Amen.
Le Frère André

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 mai 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782898310058
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0798€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Prologue
L’Histoire est écrite par des gens qui en ont été témoins, ou à qui elle a été rapportée, ou qui l’ont vécu, ou qui ont assemblé des témoignages et des faits issus d’une base parfois solide, parfois discutable.
Conséquence : aucune, je dis bien aucune, partie de l’histoire n’est parfaitement vraie, à moins que les principaux acteurs ne l’écrivent eux-mêmes. Et là encore, les émotions influencent les écritures ainsi qu’une multitude de facteurs trop longs à énumérer ici. Vous en doutez ? Lisez les journaux et écoutez les nouvelles attentivement. Vous pourrez constater que chaque journaliste a sa perception de l’histoire à laquelle tous ont pourtant assisté. Rrrr…
Dans ce dernier cas, on peut plus facilement vérifier les faits avérés et tirer nos propres conclusions parce que nous sommes plus scolarisés que nos ancêtres et que nous disposons d’outils récents qui permettent une critique solide et généralement appuyée. Pour l’histoire moins récente, c’est une autre paire de manches. Tous les acteurs et les témoins sont morts.
Déjà que ce n’est pas simple même quand on assiste à l’histoire. Vous en doutez ? Écoutez les versions des témoins d’un accident et vous comprendrez que ce n’est pas si simple. L’histoire s’écrit selon la perception qu’on en a, selon notre point de vue à ce moment, selon les témoins qui racontent leur point de vue, selon l’angle de vision et selon un ensemble de facteurs d’influence relatant les circonstances de l’histoire.
Il y a ceux qui ont fait l’histoire récente et qui sont encore là pour en témoigner. Finalement, il y a ceux qui sont les acteurs de l’histoire récente et qui ont inspiré la ferveur des écrivains modernes, lesquels sont encore de ce monde pour confirmer la véracité des faits relatés. Exemple : les livres Serge Savard écrit par Philippe Cantin, et Scotty Bowman écrit par Ken Dryden. Beaucoup d’amateurs de hockey sont encore de ce monde pour confirmer la plupart des exploits rapportés fidèlement. Pour un profane comme moi qui a revécu les événements racontés avec presque autant d’émotion qu’à l’époque où ils ont eu lieu, je peux certifier que les auteurs ont fait preuve de beaucoup de rigueur. Deux excellents livres que tout amateur de hockey digne de ce nom devrait lire, considérant que le hockey est LE sport qui a le plus marqué notre pays par la passion qu’il a suscitée.
J’aime l’histoire, surtout lorsqu’elle est vraisemblable et crédible. Il faut comprendre que des gens ont écrit l’histoire et que, dans la plupart des cas, ils nous ont quittés pour un monde qu’on dit meilleur. On ne peut donc pas les mettre à l’épreuve.
Mais qui nous dit que l’histoire que nous racontent les livres est vraie sous toutes les coutures, comme ceux mentionnés plus tôt ?
Qui peut certifier hors de tout doute raisonnable que l’auteur faisait preuve de rigueur et d’éthique ?
Qui peut certifier que l’histoire racontée n’est pas teintée d’une influence ou d’une opinion orientée vers la vérité qu’on cherche à nous faire percevoir pour en cacher les travers ou pour en masquer une qu’il ne ferait pas bon connaitre ?
Qui peut certifier que les auteurs, dans plusieurs cas, n’étaient pas influencés par la peur de l’excommunication ?
Voici un exemple : Dollard Desormeaux. Un Héros selon l’histoire. On en reparlera plus loin… Que dire de Madeleine de Verchères… et de Jacques Cartier ?
Qui étaient les auteurs du passé, considérant que très peu de gens savaient lire et écrire et que seuls les nobles, la plupart des commerçants et les religieux étaient scolarisés ?
Quelle était l’influence de la religion, considérant que les textes historiques devaient faire l’objet d’une importante censure ?
Combien de livres d’histoire ont été mis à l’index parce qu’ils n’allaient pas dans le sens souhaité par la religion ?
Combien d’histoires ont dû être modifiées sous la menace de l’excommunication ?
Combien de Saints n’en sont peut-être pas ?
Combien de scribes* peuvent se vanter de n’avoir subi aucune pression ni de n’avoir commis aucune erreur ?
Comment fait-on pour s’y retrouver ?
Toutes ces questions sont légitimes. En général, lorsqu’il s’agit d’un pan important de l’histoire, nous trouvons une bibliographie abondante dans les bibliothèques et sur Internet. Je vous donne l’exemple de l’histoire des deux grandes guerres du 20e siècle sur lesquelles vous trouverez une bibliographie presque infinie avec des enregistrements ou des écrits d’auteurs à l’appui.
Récemment, comme tous les habitants de cette planète, j’ai été confiné pendant plusieurs mois à cause du coronavirus baptisé COVID-19. Pour meubler ce temps mort, je me suis amusé à lire des pans d’histoire sur Internet. J’ai vite réalisé que cette bibitte-là ne disait pas toujours la vérité, sciemment ou non, et qu’un peu tout le monde y mettait son grain de sel sans réelle supervision visant à vérifier l’authenticité des faits rapportés. Notez qu’il y a d’abondantes théories du complot véhiculées par des internautes pas toujours crédibles et des faits encore moins crédibles. Certaines des théories ont des bases solides et des développements en apparence plausibles, d’autres sont échafaudées sur des bases impossibles à vérifier ou carrément invraisemblables. Certaines, vérifiables et tout à fait crédibles, sont rapidement censurées parce qu’elles sont contraires à l’opinion publique ou parce qu’elles déplaisent à un commanditaire, à un ami public et quoi encore. Mais toutes ces théories du complot circulent à peu près librement et dans plusieurs cas, à tort ou à raison, elles influencent l’opinion publique.
Ceux qui adhèrent à ces théories et qui l’expriment sur les médias sociaux sont rapidement bombardés par des puristes de tout acabit, très souvent de façon anonyme parce que les propos tenus sont menaçants, voire insultants, avec la constante qu’ils n’ont pas de fondements vérifiés ni crédibles. Ce sont souvent juste des menaces ou des insultes exprimées par des internautes frustrés de la vie, trop lâches pour s’identifier, qui utilisent les médias sociaux pour se défouler sans considération pour les impacts de leurs gestes. Il y a aussi les malveillants,* dont le seul but est de détruire tout ce qu’ils sont incapables de créer eux-mêmes, qui pensent sans doute que plus vous allez accroitre vos connaissances, plus vous allez les identifier facilement comme les vauriens qu’ils sont.
Tout ça m’a inspiré l’idée de m’amuser avec l’histoire. Attention, je n’ai aucun but malveillant et je n’en ai jamais eu. Mon seul et unique but est de m’amuser et de dérider mes congénères trop sérieusement secoués par le bombardement incessant de nouvelles alarmantes laissant planer l’imminence de la fin du monde provoquée par la COVID-19.
Si vous appliquez les données suivantes dans la lecture de cet ouvrage, vous pourrez vous y retrouver plus facilement. Autrement, ce sera au bonheur la chance et vous ne serez jamais sûr de rien.
Votre opinion dépend de la connaissance que vous avez d’un sujet. Si vous n’avez pas d’opinion sur un sujet, c’est parce que vous ne le connaissez pas. Si votre opinion est souvent contestée, il est probable que le sujet de votre opinion manque de bases solides.
Notez que ce qui précède s’applique à vous et à votre interlocuteur. Souvenez-vous qu’une opinion juste est basée sur la recherche, l’expérimentation, l’observation, l’analyse et le gros bon sens. Il n’y a pas d’absolu dans notre univers en ce qui concerne l’histoire à cause des nombreux facteurs d’influence. Mais entre l’absolu et le doute, il y a une échelle graduée influencée par les certitudes de nos observations, de nos expériences et de faits incontestables.
Un fait est quelque chose de réel, d’avéré, de démontré ou d’observable. Les rumeurs et les ont dit que ne sont pas des faits. Les décisions des tribunaux dans notre pays sont rendues sur des faits ou des absences de faits. Je vous invite à observer avec quelle rigueur ils y parviennent. Malgré tout, il y a des tribunaux d’appel. La recherche de la vérité n’est donc pas une promenade dans le parc.
Vous devez connaitre cette donnée avant de lancer une recherche. Malheureusement, le monde dans lequel nous vivons est inondé de fausses données qui ont l’apparence de vraies données. C’est notre nonchalance qui leur permet de subsister dans le temps. J’aime beaucoup l’expression anglophone qui dit : Look, don’t listen , qu’on pourrait traduire par Observez, n’écoutez pas. Exemple : un ami accompagné de sa conjointe vous raconte le bonheur de sa vie de couple. Pendant qu’il vous dit cela, vous pouvez lire la peur sur le visage de cette conjointe. Peut-être s’agit-il d’un cas de violence conjugale camouflé maladroitement.
Conclusion : vous devez découvrir la vérité et, s’il y a lieu, aid

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents