La maîtresse noire
203 pages
Français

La maîtresse noire

-

203 pages
Français

Description

Un nobliau de province, viveur, parieur et joueur pense pouvoir fuir ses dettes et les exigences de sa maîtresse parisienne en s'installant en Afrique occidentale française où il accepte un poste de secrétaire
de gouverneur au Soudan, le Mali actuel. Souhaitant plaire à sa maîtresse tombouctienne, il s'endette à nouveau et, victime d'un chantage, commet un acte moralement répréhensible. Il s'exile alors dans un village perdu et sombre. Sa maîtresse noire l'abandonne, part à Paris avec d'autres Blancs. Le héros, devenu une véritable loque humaine, la retrouve et l'assassine. Sa maîtresse blanche vole à son secours, mais à quelle fin ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 juin 2020
Nombre de lectures 1
EAN13 9782140152399
Langue Français
Poids de l'ouvrage 18 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

tout en flashbacks, les premier et dernier chapitres présentant le
maîtresse blanche vole à son secours, mais à quelle fin ?
Louis-Charles Royer
LA MAÎTRESSE NOIRE
Présentation d’Alain Ruscio AUTREMENT MÊaMveEcSla collaboration de Roger Little
COLLECTIONAUTREMENT MEMES conçue et dirigée par Roger Little Professeur émérite de Trinity College Dublin, Chevalier dans lordre national du mérite, Prix de lAcadémie française, Grand Prix de la Francophonie en Irlande etc. Cette collection présente en réédition des textes introuvables en dehors des bibliothèques spécialisées, tombés dans le domaine public et qui traitent, dans des écrits de tous genres normalement rédigés par un écrivain blanc, des Noirs ou, plus généralement, de lAutre. Exceptionnellement, avec le gracieux accord des ayants droit, elle accueille des textes protégés par copyright, voire inédits. Des textes étrangers traduits en français ne sont évidemment pas exclus. Il sagit donc de mettre à la disposition du public un volet plutôt négligé du discours postcolonial (au sens large de ce terme : celui qui recouvre la période depuis linstallation des établissements doutre-mer). Le choix des textes se fait dabord selon les qualités intrinsèques et historiques de louvrage, mais tient compte aussi de limportance à lui accorder dans la perspective contemporaine. Chaque volume est présenté par un spécialiste qui, tout en privilégiant une optique libérale, met en valeur lintérêt historique, sociologique, psychologique et littéraire du texte « Tout se passe dedans, les autres, cest notre dedans extérieur, les autres, cest la prolongation de notre intérieur. » Sony Labou Tansi « Mais il ny a guère de relation à soi qui ne passe par la relation à Autrui. Autrui, cest à la fois la différence et le semblable réunis. » Achille Mbembe Titres parus et en préparation : voir en fin de volume
Louis-Charles Royer LA MAÎTRESSE NOIRE
Présentation dAlain Ruscioavec la collaboration de Roger Little
En couverture : Anonyme : Femme-papillon, coll. part.
© LHarmattan, 2020 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique, 75005 Paris www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-20605-9 EAN : 9782343206059
INTRODUCTION par Alain Ruscio
Du même auteur Les Communistesfrançais et laguerre dIndochine, 1944-1954, Paris, LHar-mattan, 1985 La Décolonisation tragique : une histoire de la décolonisationfrançaise, 1945-1962, Paris, MessidorÉditions sociales, 1987 La Guerrefrançaise dIndochine(1945-1954), « La Mémoire du Siècle », Bruxelles, Complexe, 1992 e e Le Credo de lhomme blanc Regards coloniauxfrançais, XIX -XX siècles,« Bibliothèque Complexe », Bruxelles, Complexe, 1996 ; rééd. 2002 Amours coloniales : aventures etfantasmes exotiques, de Claire de Duras à Georges Simenon, « Bibliothèque Complexe », Bruxelles, Complexe, 1996 Que la France était belle au temps des colonies : anthologie de chansons coloniales et exotiques françaises, Paris, Maisonneuve & Larose, 2001 Nous et moi, grandeurs et servitudes communistes, Paris, Tirésias, 2003 Dien Bien Phu My: Cinthes et réalités, 1954-2004 quante ans depassions françaises(en collaboration avec Serge Tignères), Paris, Les Indes savantes, 2005 Cambodge, an 1. Journal dun témoin, Paris, Les Indes savantes, 2008 Vo Nguyen Giap: une vie(propos recueillispar Alain Ruscio, Hanoï, 1979-2008), Paris, Les Indes savantes, 2010 Y a bon les colonies ? : la France sarkozysteface à lhistoire coloniale, à lidentité nationale et à limmigration, Pantin, Le Temps des cerises, 2011 Nostalgérie :l’interminable histoire de lOAS, Paris, La Découverte, 2015 Les Communistes et lAlgérie : des origines à laguerre dindépendance, 1920-1962, Paris, La Découverte, 2019 Direction d’ouvrages: Vietnam, lhistoire, la terre, les hommes, « Péninsule indochinoise », Paris, LHarmattan, 1989 ; rééd. 1993 La Guerrefrançaise dIndochine(1945-1954): les sources de la connaissance. Bibliographie,filmographie, documents divers,Paris,Les Indes savantes,2002 LAffaire Henri Martin et la lutte contre laguerre dIndochine, Paris, Le Temps des cerises, 2005 Histoire de la colonisation : réhabilitations,falsifications, instrumentalisations, ouvrage collectif sous la direction de Sébastien Jahan et Alain Ruscio, Paris, Les Indes savantes, 2007 L’Humanité1954-1962, un censuré quotidien dans laguerre dAlgérie, coordination douvrage avec Rosa Moussaoui, Paris, Cherche-midi, 2012 Une viepour le Viêtnam : mélanges en lhonneur de Charles Fourniau, Paris, Les Indes savantes, 2016 Encyclopédie de la colonisation française, Paris, Les Indes savantes, 2016
INTRODUCTION : TRISTES AMOURS SOUS LES TROPIQUES La vie et l’œuvre de Louis-Charles Royer constituent un paradoxe. Plus : un mystère. Cet écrivain fut sans doute un des auteurs, les plus proliques le catalogue de la Bibliothèque nationale permet de recenser 63 titres en 43 ans (!)et les plus lus de son vivant et… les plus oubliés par la postérité. En tout cas, il a disparu de la quasi-totalité des ouvrages dhistoire littéraire. Les indications biographiques sont donc rares dans les sources. Tout au plus sait-on que, né à Pont-de-Beuvoisin (Isère) en 1885, il avait pour parents un certain Louis Royer et la petite-lle du grand poète polonais Adam Mickiewicz. Il fut un temps journaliste, successivement auFigaro et auPetit Parisien.Il y avait couvert lactualité sportive, avait écrit des billets dhumeur, puis, promotion, avait été envoyé par ce dernier quotidien en reportage à létranger, avant de publier des ouvrages. À défaut davoir marqué de son empreinte lhistoire de la littérature, il aura au moins été lun des maîtres d:un genre fort prisé qualions-le, avant daller plus loin, de voyeurisme égrillard ou, si lon est plus sévère, de simagrée hypocrite. Royer prit garde de ne jamais encourir les foudres de la censure, mais suggéra tout au long de son œuvre (on a vu qu’elle fut quantitativement considérable), toutes les quatre ou cinq pages, des actes damour plus torrides les uns que les autres. Dautant que les couvertures, puis les illustrations à lintérieur, étaient égalementdélicatementérotiques (dessins de Charles-Émile Carlègle, Jean-Gabriel Domergue, plus tard le célèbre achiste Paul Colin). Son coup dessai fut un recueil de poèmes au titre racoleur,La Fermière 1 nue(1927).Puis vint lan suivant limmense succès deLa Maîtresse noire, qui fait lobjet de cette introduction. Dès lors, grisé par ses succèset bien aidé par les gains qui laccom-1 Paris, Chez Martin Kaelin, 1927. Ce titre effectivement racoleur dut effrayer ses confrères duPetit Parisien, puisque le quotidien annonça sa publication en citant…La Fermière,oubliant la nudité(6 novembre 1927).
vii
pagnaientRoyer entreprit de voyager dans le monde entier, ramenant de chaque escale un livre décrivant les baisers et accouplements des hommes et des femmes de chaque pays : 1 LAmour chez les Soviets,1930 ;LAmour en Allemagne,2 1931 ; ou, plus universel, unGuide international de l’amour,3 1954 . OutreLa Maîtresse noire, certaines de ses intrigues eurent comme décor les colonies françaises :Kham, la Laotienne. Lor 4 et leslles du Laos,1936 ;LAlgérie en roseen rouge et ,5 6 1937 ;Femmes tahitiennes,1939 . Ce succès dépassa les frontières. Nous avons pu retrouver des traductions de certains de ses ouvrages en anglais, en espagnol, en turc…Il est décédé en 1970. Texte et contexte du romanLa Maîtresse noirea marqué les esprits, plus que tous les autres titres de lauteur. Lintrigue peut être résumé en quelques lignes : un homme, un aristocrate, le comte Robert de Coussan, en état déchec en France, criblé de dettes, quitte saancée, Yvonne, part aux colonies (ici au Soudan, lactuel Mali), y devient lamant dune femme noire plantureuse, Mouk, puis, imperceptiblement, son esclave, enn, après avoir été abandonné, denir en véritable épave, puis en assassin.Autant dire que le thème du livre de Royer na pas brillé par une originalité impressionnante. En 1931, Eugène Pujarniscle, théoricien (et praticien) de la littérature coloniale, fait une réflexion : « La proportion des romans coloniaux qui prennent pour héros un Blanc marié avec une Jaune ou une Noire est 7 environ de deux sur trois » .On sent dans cette remarque une certaine irritation, mêlée à une bonne dose dironie. On le comprend : avant Royer, les lecteurs en mal démoustillement érotico-exotique sur fond devirilité blancheet delascivité noire, 1 Paris, Les Éditions de France. 2 Id. 3 Paris, Éditions de Paris. 4 Id. 5 Id. 6 Id. 7 Philoxène, ou De la littérature coloniale,; rééd.Paris, Éd. Larose, 1931 « Autrement Mêmes», Paris, L’Harmattan, 2010, p. 93.
viii
jaune ou brune, avaient pu lire, entre autres : G. de Raulin, 1 Owanga, amours exotiques,Jean d1897 ; Estray,Thi Sen, la 2 petite amie exotique,1911 ; Louis Sonolet,Le Parfum de la 3 4 dame noire; Jean d, 1911 Esme,Thi Ba,lle dAnnam,1920 ; 5 Roland Meyer,Saramani, danseuse Khmer,1922 ; Alfred 6 Chaumel,Aminata, femme noire,1923 ; Charles Renel,Le 7 « Décivilisé », 1923 ; Albert de Pouvourville,Le Déraciné,8 1926 ; on en oublie sans doute. Dans son cheminement vers lécriture romanesque, Louis-Charles Royer, on la dit, était passé par le journalisme. Une date a eu pour lui une importance considérable : auPetit Parisien,il est chargé decouvrir la grande expédition dite de laCroisière 9 noire. Le quotidien populaire informe ses lecteurs, le 26 décembre 1922, que son correspondant, Louis-Charles Royer, « est arrivé à Tombouctou, la reine du Niger ». Le 30, cest de la capitale du Soudan français que Royer envoie un câble à son jcoournal : « Bamako, la quette Émeraude sertie dans lanneau de saphir de ses collines, la capitale du Soudan mériterait ce nom dÎle-de-France. Toutes ses rues sont bordées darbres,quijettent une ombreperpétuelle. Enfouies sous le feuillage, les villas des Européens fontpenser aux cottages duparc de Maisons-Latte. Le village indigène lui-même estpropre, net, bien tracé ». Dans lénumération des « races indigènes » croisées dans les rues, il cite « ces femmes peuhles à peau de cuivre clair, dont le rire frais
1 Pseudonyme de Gustave Landrieu, Paris, Bibl. artistique et littéraire, 1897 ; cité par Jennifer Yee,Clichés de la femme exotique. Un regard sur la littérature française entre 1871 et 1914,Paris, L’Harmattan, 2000.2 Paris, Éd. Maurice Bauche / Éd. de la Revue libre. 3 Paris, Éd. Renaissance du Livre. 4 Paris, La Renaissance du Livre, coll. des Écrivains combattants, 1920 ; rééd. Pondichéry, Kailash, 2001. 5 Paris, Grasset. 6 Paris, Éd. Presse française. 7 Paris, Flammarion ; rééd. « Autrement Mêmes», Paris, L’Harmattan, 2014.8 InL’Heure silencieuse (Les Livres de la brousse),Paris, Les Éd. du Monde moderne, cité par Henri Copin, «Confins et frontières: civilisés et décivilisés en Extrême Asie indochinoise »,Revue de littérature com-parée,n° 1, 2000. 9 Voir Georges-Marie Haardt et Louis Audouin-Dubreuil,La Croisière noire, Paris, Plon-Nourrit, 1926 et Ariane Audouin-Dubreuil,La Croisière noire : e sur les traces des explorateurs du XIX, Grenoble, Glénat, 2007.
ix
1 secoue les bracelets dargent ».Est-cejour làquest née lidée de faire de lune dentre elles lepersonnage central deLa Maîtresse noire? Toujours est-ilque Tombouctou et Bamako sont les deuxprincipales villes citées dans le roman. Etque lexpression « peau de cuivre » resservira pour décrire Mouk.Nous sommes donc à ce momentn 1922. Louis-Charles Royer continuera à signer dansLe Petit Parisien(il fallait bien vivre), avant de se lancer dans la littérature déjà décrite (rappel : La Fermière nue, 1927). La Maîtresse noiresort des presses en avril 1928. La presse ditepopulairesalue rapidement louvrage, « émouvant, véridique 2 et solide » , « poignant et dramatique, sans surenchère dexo-3 tisme » . Le 23 mai,Le Journal:un encart publicitaire  publie « Louis-Charles Royer. La Maîtresse noire.Roman. La femme noire est-elleplus voluptueuse que la blanche ? Baudelaire le croyait. Ce livre le prouve ». Le 31 mai, cest au tour duPetit Parisiendinsérer : « Une révélation, L.-C. Royer,La Maîtresse noire,Roman de mœurs coloniales, le livre dont tout le monde parle ».Lexagération est le propre de toutes les publicités, mais on nest sans doute pas loin de la vérité, en cette circonstance. Le 6 octobre,Le Journalannonce que le livre en est déjà à 60000 exemplaires, après donc six mois de diffusion. Certaines sources, invériables, évoqueront plus tard un tirage global de 400000 exemplaires. Ce succès ne sest dailleurs jamais démenti. À notre connaissance, et sous réserve dune recherche plus 4 approfondie, louvrage a été réédité sept fois , et a connu, au 5 moins, deux traductions en anglais . Nul doute que les descriptions des actes sexuels à répétition, la référence égrillarde à la « volupté » des « femmes noires »furent pour beaucoup dans ce succès. Un critique de lépoque
1 « La traversée du Sahara en auto »,Le Petit Parisien(30 décembre 1922). 2 Maurice Prax,Le Petit Parisien(14 juin 1928). 3 Le Matin(3 juin 1928). 4 Éditions de Paris, 1934 ; Les livres merveilleux, Monaco, 1944 ; Éditions de Paris, 1946 ; EPIC, 1947 ; Éditions de Paris, 1953 ; Éd. Rabelais, 1970 ; ouvrage intégré dans une anthologie, Alain Ruscio,Amours coloniales. De Claire de Duras à Georges Simenon,Bruxelles, Éditions Complexe, 1996.5  Au Royaume-Uni,The Black Mistress,« First Translation from the French »,London, Harborough Publishing C°., 1950 ; aux États-Unis, African Mistress,Boynton Beach (FL),Pyramid Books, 1953.
x
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents