Le Soldat de Gaïa
488 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Soldat de Gaïa , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
488 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Johnny Leiker n’est pas quelqu’un d’ordinaire. Homme à tout faire dans une station météo, il est pourtant capable de bien plus. Derrière son apparente simplicité d’esprit, se cache un don: celui de communiquer avec Gaia, l’esprit de la Terre. Une pluie de météorites va être la première étape d’une escalade qui va bouleverser l’humanité. Lorsque l’armée intervient, Johnny prend la fuite, métamorphosé, dangereux et imprévisible. Et si la frontière entre hommes et animaux s’effondrait? Et si la nature reprenait enfin ses droits? Derrière son message écologiste et une réflexion sur une humanité autodestructrice, "Le Soldat de Gaïa" est avant tout une frénétique fresque de science-fiction, haletante et truffée de rebondissements. Conjuguant histoire, présent et futur, magie, spiritualité et action, Philippe Roquier nous offre un thriller déroutant mais diablement efficace.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2009
Nombre de lectures 27
EAN13 9782748351606
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0101€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Le Soldat de Gaïa
Philippe Roquier Le Soldat de Gaïa
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0114600.000.R.P.2009.030.40000 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2010
A mon ami Gérard Molloff (1946-2005)
I Johnny Leiker était employé comme homme à tout faire dans une station de météorologie locale. Il était chauffeur, déménageur, cuisinier parfois, coursier, homme de mé-nage, standardiste aussi et même apprenti météorologiste quand le chef Arnold l’avait pris sous sa coupe. Johnny avait un don pour deviner précisément la météo… Et Ar-nold avait bien dû se rendre à l’évidence. Juliet sa comptable lui avait fait remarquer le comportement étrange de cet homme discret et corvéable à merci. Jamais il ne se plaignait, au contraire, mais il avait toujours une petite allusion au temps en préliminaire à chacune de ses tâches. Et puis un début de soirée d’automne… C’était l’anniversaire de Juliet et tous s’étaient arrangés pour rester tard le soir et s’offrir du bon temps en parta-geant un barbecue sous les étoiles. Il faisait tiède en ce début de soirée et la petite assemblée n’avait guère hésité à abuser de champagne français. Ils étaient tous gais, loqua-ces et un peu plus familiers les uns avec les autres que de coutume. Les époux et épouses respectives de chacune et chacun s’étaient joints à eux avec les enfants. Doucement Johnny s’écarta de la petite assemblée pour gagner la crête du tertre qui surplombait Burroughs, la petite ville voisine illuminée. Il s’assit à terre, les genoux repliés sur sa poitrine et la tête sur les genoux. Au bout d’une petite demi-heure, il fut rejoint par sa femme et Ar-nold. Alicia avait perçu le désarroi de Johnny.
9
Arnold était sceptique. Tout d’abord face à Alicia, dont la beauté contrastait avec la simplicité d’esprit de son ma-ri. Il y avait quelque chose qui clochait assurément dans ce couple, tout du moins dans l’image qu’il donnait de lui. Car après tout, nous n’existons tous qu’au travers du re-gard des autres et en cette soirée, Arnold avait eu des attitudes non équivoques de voyeur. Sa femme l’ennuyait, depuis la mort de son beau-père, depuis que sa belle-mère était venue loger avec eux. Ce fut pour cette circonstance qu’il travaillait de plus en plus tard, jusqu’à s’improviser une couchette dans son bureau. Et comme le hasard ne faisait pas les choses à moitié, à cette époque, le temps s’était détraqué brusque-ment. Mais ce soir tout était calme. La nuit était étoilée comme jamais et le parfum d’Alicia abusait Arnold. Ils s’assirent de chaque côté de lui en le regardant, copiant son attitude, quand d’un coup, il leva brusquement sa tête au ciel. « Que se passe-t-il Johnny ? — Vous ne remarquez rien ? — Où Johnny ? — Dans le ciel, vous n’entendez rien ? Elle m’alerte ! — Qui t’alerte ? » Et d’un coup Johnny tourna sa tête vers sa femme et lui jeta un regard de fou. Il hésita à répondre mais Alicia était atterrée par la terreur évidente de son mari et demeura muette, la bouche ouverte… Jusqu’à ce qu’il prononce : Gaïa. « Il parle de Gaïa, l’esprit de la terre. Il est en commu-nication avec elle depuis le traumatisme de la mort de son meilleur ami. — Comment pouvez-vous le savoir ?
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents