Les Maitre de l Art
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les Maitre de l'Art , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Apprendre que vous ne faites pas partie de ce monde pourrait sans doute vous anéantir... Découvrir que vous êtes attendu impatiemment dans un autre, dans le but de sauver toute une civilisation, est encore plus bouleversant! Pourtant, telle est la terrible révélation à laquelle Léa et Drarion, deux adolescents, se voient soudainement confrontés.
Dans ce monde inconnu et terrifiant, nos deux héros devront apprendre à maîtriser la magie des éléments pour devenir des Maîtres de l’Art et pouvoir vaincre le cruel Gabriel, usurpateurs du royaume de Faralonn.
Entourés de créatures surréelles, réussiront-ils à délivrer le cœur d’Habask et à redonner aux Minandiens leur liberté perdue ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 mars 2016
Nombre de lectures 34
EAN13 9782924016299
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

FABIEN SAINT-VAL





























E diteurEnLigne.ca
Division de ImpriMedia
Candiac, Québec, Canada
Tél. 514.990.6534 / 1.800.990.6534
www.editeurenligne.ca

Catalogage avant publication
de Bibliothèque et Archives nationales du Québec
et Bibliothèque et Archives Canada
Fabien Saint-Val - 1974
Les Maîtres de l’Art

ISBN version souple: 978-2-924016-23-7
ISBN version numérique epub: 978-2-924016-29-9

I. Titre.

PZ23.S242Ma 2015 j843’.92 C2015-940089-9

Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014
Dépôt légal - Bibliothèque et Archives Canada, 2014

Ce roman n’a fait l’objet d’aucune aide gouvernementale ni d’aucun crédit d’impôt fédéral ou provincial. Il a été entièrement financé par son éditeur au bénéfice des jeunes lecteurs.

Certificat d’inscription des droits d’auteur de l’OIPC no 1117908
Émission: 17 décembre 2014

Conception graphique: Annie-Claude Larocque, ImpriMedia
Image de couverture : Shutterstock
Mise en pages : Annie-Claude Larocque, ImpriMedia
Correction : Monique Brunel

Tous droits d’adaptation et de traduction réservés. Toute reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit, graphique, électronique, manuelle ou mécanique, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur et de l’éditeur.

Imprimé au Québec, Canada par: ImpriMedia


REMERCIEMENTS




À la princesse Léa,
pour toute l’inspiration que tu m’apportes
depuis que tu as vu le jour,
crois en tes rêves et surtout ne change rien.

Au chevalier Mïkka,
pour ton soutien quotidien et tant d’autres raisons.

À Thérèse L, pour tes encouragements,
ton aide et le plus important, ton amitié.

À Annie-Claude L.
mon éditrice, pour avoir cru en moi.

Merci à tous.









MOT DE L’AUTEUR

Pourquoi ce roman fantastique ?
Parce que c’est par le rêve qu’on atteint le mieux la réalité.
En tant que parent, j’avais tellement de choses à expliquer à ma fille, à lui faire comprendre, et pas du tout le goût de lui faire la morale. C’est donc pour elle, ma princesse Léa comme je l’appelle, que j’ai commencé à écrire cette histoire. Je voulais développer son imagination et la faire rêver, mais surtout lui offrir des moyens d’affronter le monde d’aujourd’hui qui peut s’avérer parfois si cruel et difficile pour les adolescents.
Ainsi, au travers des aventures de mes héros, j’aborde des sujets d’actualité auxquels les jeunes sont confrontés quotidiennement : comment à la fois trouver qui on est, réussir à se faire respecter, rester fidèle à ses idées et se montrer indulgent dans un monde où l’intimidation, le jugement et le pouvoir du plus fort semblent régner ?
Comme l’imaginaire puise très souvent ses sources dans l’Histoire, la vraie, les noms des créatures et personnages fantastiques que je fais revivre dans mon récit tirent pour la plupart leur origine de langues anciennes comme le latin et l’ancien celte. D’autres proviennent des légendes et contes oubliés d’Europe de l’Est : Neimus, Nokké, les Hurgals, tous ont bercé des générations depuis la nuit des temps…
J’espère donc, par ce voyage dans l’imaginaire, vous aider à trouver la CLEF de votre propre univers. Mais par dessus tout, je souhaite vous faire découvrir les armes les plus puissantes en ce monde pour gagner votre combat : l’AMOUR, le COURAGE et la SOLIDARITÉ…
BONNE LECTURE… Et que vos rêves deviennent réalité !



- Chapitre 1 - UNE NOUVELLE VIE COMMENCE

L’hiver paralysait tout le pays et Paris, sous son manteau blanc, avait un air féérique. Ce soir-là, une violente tempête de neige balayait la Ville Lumière. Est-ce le vent qui fit retentir les cloches du porche du couvent de Notre-Dame? Bien emmitouflée dans un épais manteau de laine, la mère supérieure se précipita le long du corridor, croyant porter secours à des sans-abris venus se réfugier. Lorsqu’elle ouvrit la lourde porte, laissant s’engouffrer le vent violent, elle trouva un bébé dans une petite couverture déjà recouverte d’une épaisse couche de neige. La mère supérieure s’empressa de prendre l’enfant dans ses bras et courut le mettre au chaud. Dans le foyer de la cheminée de son bureau flambaient encore de grosses bûches. À la lueur des flammes, elle ôta le linge trempé et blottit l’enfant contre elle pour le réchauffer. Puis elle décrocha l’enveloppe épinglée au vêtement de l’enfant et déplia avec soin la lettre que la neige avait détrempée.

« Prenez grand soin de notre princesse, la seule héritière de notre royaume et unique espoir de notre sauvegarde, la princesse Léa. »

La neige en fondant avait fait couler l’encre et le reste du message était illisible.
La mère supérieure conserva la lettre qu’elle confia quelques semaines plus tard à un jeune couple, Steve et Marie McGill, venus adopter la petite Léa. Monsieur et madame McGill pressentirent, ce jour-là, que leur fille était vouée à un destin peu ordinaire. Ils ne lui avaient jamais caché son adoption et Léa put grandir et s’épanouir tout à fait normalement jusqu’à devenir une belle jeune fille. Ils avaient juste omis de lui parler de la lettre accrochée à son lange, le jour où elle fut trouvée…
Dans l’avion pour San Francisco, Léa, les yeux écarquillés et le nez collé au hublot, sautillait d’excitation sur son siège.
Après plus de dix heures de vol, elle était sur le point d’atterrir au pays de ses rêves. Accompagnée de sa mère, elle rejoignait son père qu’elle n’avait pas revu depuis sa mutation quelques mois auparavant.
À bientôt treize ans, Léa était une belle adolescente aux cheveux blond foncé, brillant de reflets dorés et légèrement ondulés, à l’exception de sa longue mèche blanche et raide qu’elle avait depuis ce fameux soir où la mère supérieure du couvent l’avait recueillie.
Sa grand-mère lui disait qu’elle était née coiffée, et que seules les personnes au destin extraordinaire portaient une mèche comme la sienne.
Ses grands yeux bleus aux longs cils noirs scrutaient par la lucarne ce moment fatidique ou l’avion toucherait le tarmac. Elle rêvait tout éveillée à la vue de ce pays qui représentait pour elle tout ce qu’une adolescente de son âge pouvait souhaiter.
Une fois les douanes passées et poussant les chariots débordant de bagages, Léa bondissait sur place, cherchant son père qu’elle ne tarda pas à repérer parmi la foule.
En l’apercevant, elle jeta au sol les deux gros sacs à dos qu’elle portait pour vite aller l’embrasser, laissant sa mère seule au milieu du hall avec un monceau de valises sur les bras.
Elle courut à toute vitesse, bousculant quelques personnes sur son passage
— Sorry! s’excusait-elle sans même se retourner.
Tout ce qui lui importait, c’était son père. Elle lui sauta au cou si brusquement que Steve McGill perdit l’équilibre et ils se retrouvèrent tous les deux allongés sur le marbre gris et froid, dans un mélange de rires et de larmes de joie, sous le regard des autres voyageurs émus par leurs retrouvailles.
Pendant ce temps Marie McGill attendait patiemment que son mari et sa fille se décident à lui prêter main-forte pour déplacer leur montagne de bagages.
La dernière valise chargée dans le coffre de la voiture, une bourrasque de vent s’engouffra dans le stationnement. Léa sentit une puissante énergie lui électriser le corps de la tête aux pieds, une force indescriptible puissante et fascinante qui laissait présager qu’une nouvelle vie commençait.
Le 4X4 sortit lentement du stationnement souterrain, laissant apparaître une multitude de routes à quatre voies qui se croisaient et s’entrelaçaient. Léa se demandait quelle route son père choisirait et resta perplexe face à ce méli-mélo, car elle savait que le sens de l’orientation de son père n’était

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents