Oratorio
114 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Oratorio , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
114 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

2061. Les virus se propagent toujours… et Montréal subit depuis plusieurs années un effondrement démographique et religieux qui refaçonne le visage de la ville. Les statistiques officielles le disent : l’islam est maintenant la religion majoritaire sur l’île de Montréal. Au Québec, un calme relatif règne. Mais pas dans le reste du monde. Pas en Europe ni au Moyen-Orient. De récentes nouvelles le confirment : le djihadisme frappe encore dangereusement. En Italie, on évoque même l’idée de déménager le Saint-Siège de l’Église catholique, de Rome à Kinshasa au Congo.
Alexandre Mbokani, Québécois d’origine congolaise, est démographe-statisticien à l’Institut de la Statistique du Québec à Montréal. Son histoire bien personnelle nous fait découvrir ses amis et ses collègues de travail telle une faune urbaine éduquée et cultivée. Celle-ci nous transporte progressivement au centre d’un complot djihadiste dans lequel l’Oratoire St-Joseph sert de cible. À cette menace réelle s’ajoute la présence d’une mystérieuse organisation ésotérique appelée Ordre Hermétique Rénovée de l’Aube Dorée. Dans tout ce maelström, Alexandre est inquiet.
Dans ce premier polar d’anticipation où ésotérisme et djihadisme s’entremêlent et s’entrechoquent, l’auteur dresse une fresque prémonitoire où la réalité dépasse la fiction…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 octobre 2020
Nombre de lectures 2
EAN13 9782925014935
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Oratorio
 
 
 
 
 
 
Pierre Brassard
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
À Roger Lamy (1957-2015), ex-bibliothécaire-documentaliste au Centre d’Information sur les Nouvelles Religions à Montréal.
 
 
 
 
Hiver 2061
 
Le lecteur ou le spectateur de l’imitation d’un mythe doit être enlevé, arraché à sa personnalité habituelle, et doit, comme pour chaque rite sacrificiel, devenir un dieu le temps du rite, et revenir à soi seulement lorsque le rite est achevé, lorsque l’épiphanie tend à sa fin et que le rideau se baisse. Nous devons rappeler qu’à l’origine de toutes les manifestations artistiques étaient des rites, et que le but du rite (…) est de sacrifier l’homme déclinant pour en faire renaître un autre, plus parfait.
Ananda K. Coomaraswamy
 
 
Regardant son écran électronique d’un œil froid, Alexandre compilait les plus récentes métadonnées statistiques de la métropole comme il le faisait régulièrement à son bureau de l’Institut de la Statistique du Québec basé au centre-ville de Montréal. Son bureau, avec divers écrans tactiles tout autour de lui, laissait place aussi à une panoplie de documents papier sur l’espérance de vie et la pyramide des âges qui se retrouvait jusque sur le rebord de son petit drapeau congolais qui était situé à côté de son écran principal. Redressant la tête vers le vaste puits de lumière de son bureau, où les étoiles boréales d’hiver piquetaient le ciel de la sublime voûte bleutée, le démographe-statisticien revenait tout juste de faire son entraînement quotidien dans l’un des centres de conditionnement physique public mixte. Les choses étant ce qu’elles sont depuis plusieurs années, il n’y avait que quelques centres de ce genre sur l’île de Montréal, cinq pour être plus précis. Les autres étant non mixtes.
Institut de la Statistique. Population selon la religion.
Agglomération de l’île de Montréal, 2061 :
Catholique : 10,25 %
Anglicane : 0,02 %
Orthodoxe chrétienne : 1,29 %
Juive : 0,44 %
Musulmane : 52 %
Autres religions : 1 %
Sans affiliation religieuse : 35 %
— Que le monde change, exprima sans s’étonner Alexandre. La population de Montréal n’est décidément plus ce qu’elle était du temps de ma jeunesse.
Juste à côté de lui se tenait debout sa supérieure hiérarchique qui lui lança abruptement la nouvelle du jour sans trop l’avertir.
— As-tu regardé les infos ce matin, Alexandre   ? Un autre attentat djihadiste, mais cette fois-ci à Turin, en Italie   !
— J’ai vu, Delphine. Je termine mon travail plus tôt aujourd’hui. J’ai une course importante à faire.
En sortant du bureau central de l’Institut, Alexandre salua gentiment Tatiana, la jolie préposée à l’accueil de la tour, puis s’engouffra rapidement dans le métro pour aller voir un de ses amis dans le nord de la ville. C’était Christian, professeur de statistiques de l’Université de Montréal. Il se préparait justement pour un voyage à Turin, dans le secteur où avait eu lieu l’attentat.
— Christian, il faut que je te parle   ! Est-ce que tu es à la maison   ? Rappelle-moi. C’est Alexandre.
Le téléphone intelligent Génération 5 d’Alexandre n’émettait pas aussi bien que d’habitude cette journée-là. Les diverses interférences étaient monnaie courante. Le taux de fréquentation et le fort achalandage pouvaient régulièrement donner de l’urticaire aux utilisateurs à certaines heures de la journée.
— Alexandre   ! Oui, je t’attends chez moi. Je dois justement te parler. Ça ne va pas bien en Italie. Tout se bouscule maintenant. Mon congrès de statisticiens qui devait avoir lieu à Turin a été annulé. Comme tu le sais probablement par les nouvelles, la salle de congrès a été durement touchée par un attentat terroriste. Je ne sais pas ce que visaient les terroristes. C’est bizarre tout ça. J’espère que les autorités judiciaires italiennes vont faire une enquête sérieuse et approfondie. Les Italiens qui préparaient le congrès sont stupéfaits et d’autres sont en colère. Il faudra attendre demain pour en savoir plus.
Le soleil perdait de son intensité et s’apprêtait à s’éclipser. L’hiver laurentien sur l’île de Montréal touchait durement les corps en ce début d’année. Une épaisse brume enveloppait l’ancien Stade olympique de l’est de Montréal près de l’appartement d’Alexandre. Dehors, il faisait un froid glacial. Les quelques itinérants du quartier essayaient de se réchauffer à l’entrée d’une station de métro. La nuit polaire prenait graduellement sa place. Il faisait -35 degrés Celsius.
Ce matin-là, Alexandre commença son travail à l’Institut plus tôt que prévu. Avant de démarrer la journée, il ouvrit son espace de nouvelles électroniques pour consulter rapidement les nouvelles du matin.
— Bonjour. Bienvenue aux informations de Infos 514 de 9 h. Un attentat à la voiture piégée attribué à un groupe djihadiste inconnu ‒ les Soldats de la Joie Islamique ‒ a fait tard hier soir jusqu’à 120 morts et 130 blessés à Turin en Italie. La déflagration a endommagé une grande partie d’un centre universitaire de la ville et d’un temple qui s’y trouvait à proximité. Le temple à proximité appartiendrait à un groupe ésotérique du nom de l’Ordre du Temple d’Orient ou Ordo Templi Orientis (O.T.O). L’attentat a été ressenti dans un rayon de plusieurs kilomètres de la ville de Turin. Selon les autorités policières, on visait selon toute vraisemblance des symboles institutionnels et religieux. Les services de renseignements italiens tentent actuellement de valider certaines informations qui laissent croire à une piste djihadiste basée en Sardaigne.
— Christian, j’espère que nous n’aurons pas à vivre cela à Montréal.
— Je l’espère.
— Aussitôt que j’ai d’autres infos, je te recontacte OK   ?
— D’accord.
Après cette éprouvante journée, Alexandre marcha d’un pas déterminé vers l’Église de la communauté catholique congolaise où l’on officiait selon le rite zaïrois, rite africain reconnu depuis longtemps par les autorités du Saint-Siège. C’est dans cette petite église toujours remplie à pleine capacité qu’il trouvait du soutien moral et que de multiples palabres sur le Congo s’invitaient parfois à l’entrée, après les offices religieux.
— Bonjour. Bonjour Firmin, bonjour Jonathan, bonjour Cyrille. Salut mes frères   !
— Rentre Alex, il fait très froid.
— Nous sommes heureux de te voir. Tout va bien   ?
— Oui, mais la journée est pesante.
— Nous avons quelque chose d’important à te dire. Une proposition pour toi. Nous aimerions vraiment t’inviter pour la remise de la dot de Norbert et de sa future épouse. Penses-tu venir   ?
— Vous savez les amis, il n’est pas certain que je me présente à l’événement. J’aimerais bien y être, mais je ne pourrai. Désolé les amis. Vraiment désolé.
Jonathan, je profite de l’occasion pour te féliciter pour ton dévouement lors de l’activité de la Chambre de commerce de la communauté il y a deux semaines.
— Oh   ! Merci Alex.
— Dis donc Jonathan, tu demeures toujours près de l’Oratoire St-Joseph   ?
— Oui bien sûr. Toujours.
— Et toujours à la maintenance de nuit à la Résidence des retraités à Westmount   ?
— Oui, toujours. Toujours.
La résidence s’appelait le Royal Laurentia. Elle était située tout près du métro Atwater au centre-ville. Une somptueuse résidence de luxe de douze étages avec une architecture de style néo-Renaissance qui collait parfaitement aux différentes constructions des édifices environnants. Classé monument patrimonial par la ville de Montréal

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents