Une princesse de Mars (Le conquérant de la planète Mars)
682 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Une princesse de Mars (Le conquérant de la planète Mars) , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
682 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Édition bilingue français-anglais, contient une édition adaptée au public dyslexique


Une princesse de Mars est un roman de science-fiction de l'écrivain américain Edgar Rice Burroughs, le premier de sa série Barsoom, ou Cycle de Mars. Il a été publié pour la première fois en feuilleton dans le magazine pulp All-Story Magazine de février à juillet 1912. Plein de jeux d'épée et d'exploits audacieux, le roman est considéré comme un exemple classique de pulp fiction du XXe siècle. C'est aussi un exemple fondateur de la romance planétaire, un sous-genre de la science fantastique qui est devenu très populaire dans les décennies qui ont suivi sa publication. L'histoire se déroule sur Mars, imaginée comme une planète mourante avec un environnement désertique rude.


Résumé : John Carter, un vétéran confédéré de la guerre de Sécession, part prospecter en Arizona immédiatement après la fin de la guerre. Après avoir frappé un riche filon d'or, il se heurte aux Apaches. Alors qu'il tente d'échapper à la poursuite en se cachant dans une grotte sacrée, il est mystérieusement transporté sur Mars, appelé « Barsoom » par ses habitants. Carter découvre qu'il a une grande force et une agilité surhumaine dans ce nouvel environnement en raison de sa moindre gravitéet une pression atmosphérique plus basse. Il se retrouve bientôt avec une tribu nomade de martiens verts, ou Tharks, comme sont connus les habitants guerriers de la planète, à six membres et à la peau verte. Grâce à sa force et ses prouesses martiales, Carter accède à une position élevée dans la tribu et gagne le respect et finalement l'amitié de Tars Tarkas, l'un des chefs Thark.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
EAN13 9782925177180
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Cycle de Mars, Tome 1 Une princesse de Mars • 1917 Edgar Rice Burroughs
( bilingue –  bilingual ) comprend une version pour public dyslexique. Hold a dyslexic version. © Les Presses de l'Écureuil Octobre 2021 (October, 2021)

Cet ouvrage est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution — Pas d’utilisation commerciale — Partage dans les mêmes conditions 4.0 International ( CC BY-NC-SA 4.0 ). Le site des éditions
Presses de l'Écureuil


Créateurices d'objets littéraires
basées à Montréal
Table des matières Une princesse de Mars (Le conquérant de la planète Mars), Edgar Rice Burroughs. Édition traduite par Pierre Codor. Avant-propos Chapitre 1. Dans les montagnes de l'Arizona Chapitre 2. Un rescapé de la mort Chapitre 3. Mon arrivée sur Mars Chapitre 4. Prisonnier Chapitre 5. Une fuite mouvementée Chapitre 6. Où le Cerbère se révèle un ami Chapitre 7. Puériculture martienne Chapitre 8. Combat aérien Chapitre 9. Je m'exprime en martien Chapitre 10. Je deviens chef martien Chapitre 11. Dejah thoris Chapitre 12. Prisonnier investi d epouvoirs Chapitre 13. Ou l'affection reprend ses droits Chapitre 14. Intrigues Chapitre 15. L'histoire de Sola Chapitre 16. Une tentative d'évasion Chapitre 17. Une prisonnière de marque Chapitre 18. Prisonnier des Warhouns Chapitre 19. Dans l'arène Chapitre 20. Dans l'usine de l'atmosphère Chapitre 21. Je deviens aviateur Chapitre 22. Je retrouve Dejah Thoris Chapitre 23. Perdu dans les nuages Chapitre 24. Une alliance Chapitre 25. La cérémonie troublée Chapitre 26. Du carnage à la joie Chapitre 27. L'agonie d'une planète Épilogue. Dans la grotte de l'Arizona   [English version] A Princess of Mars, Edgar Rice Burroughs — Original Version. Foreword Chapter 1. On the Arizona Hills Chapter 2. The Escape of the Dead Chapter 3. My Advent on Mars Chapter 4. A Prisoner Chapter 5. I Elude my Watch Dog Chapter 6. A Fight That Won Friends Chapter 7. Child-Raising on Mars Chapter 8. A Fair Captive from the Sky Chapter 9. I Learn the Language Chapter 10. Champion and Chief Chapter 11. With Dejah Thoris Chapter 12. A Prisoner with Power Chapter 13. Love-Making on Mars Chapter 14. A Duel to the Death Chapter 15. Sola Tells Me Her Story Chapter 16. We Plan Escape Chapter 17. A Costly Recapture Chapter 18. Chained in Warhoon Chapter 19. Battling in the Arena Chapter 20. In the Atmosphere Factory Chapter 21. An Air Scout for Zodanga Chapter 22. I Find Dejah Chapter 23. Lost in the Sky Chapter 24. Tars Tarkas Finds a Friend Chapter 25. The Looting of Zodanga Chapter 26. Through Carnage to Joy Chapter 27. From Joy to Death Chapter 28. At the Arizona Cave   [Édition pour public dyslexique] Une princesse de Mars (Le conquérant de la planète Mars), Edgar Rice Burroughs. Édition traduite par Pierre Codor. Avant-propos Chapitre 1. Dans les montagnes de l'Arizona Chapitre 2. Un rescapé de la mort Chapitre 3. Mon arrivée sur Mars Chapitre 4. Prisonnier Chapitre 5. Une fuite mouvementée Chapitre 6. Où le Cerbère se révèle un ami Chapitre 7. Puériculture martienne Chapitre 8. Combat aérien Chapitre 9. Je m'exprime en martien Chapitre 10. Je deviens chef martien Chapitre 11. Dejah Thoris Chapitre 12. Prisonnier investi de pouvoirs Chapitre 13. Ou l'affection reprend ses droits Chapitre 14. Intrigues Chapitre 15. L'histoire de Sola Chapitre 16. Une tentative d'évasion Chapitre 17. Une prisonnière de marque Chapitre 17. Prisonnier des Warhouns Chapitre 19. Dans l'arène Chapitre 20. Dans l'usine de l'atmosphère Chapitre 21. Je deviens aviateur Chapitre 22. Je retrouve Dejah Thoris Chapitre 23. Perdu dans les nuages Chapitre 24. Une alliance Chapitre 25. La cérémonie troublée Chapitre 26. Du carnage à la joie Chapitre 27. L'agonie d'une planète Épilogue. Dans la grotte de l'Arizona   [Dyslexic version] A Princess of Mars, Edgar Rice Burroughs — Original Version. Foreword Chapter 1. On the Arizona Hills Chapter 2. The Escape of the Dead Chapter 3. My Advent on Mars Chapter 4. A Prisoner Chapter 5. I Elude my Watch Dog Chapter 6. A Fight That Won Friends Chapter 7. Child-Raising on Mars Chapter 8. A Fair Captive from the Sky Chapter 9. I Learn the Language Chapter 10. Champion and Chief Chapter 11. With Dejah Thoris Chapter 12. A Prisoner with Power Chapter 13. Love-Making on Mars Chapter 14. A Duel to the Death Chapter 15. Sola Tells Me Her Story Chapter 16. We Plan Escape Chapter 17. A Costly Recapture Chapter 18. Chained in Warhoon Chapter 19. Battling in the Arena Chapter 20. In the Atmosphere Factory Chapter 21. An Air Scout for Zodanga Chapter 22. I Find Dejah Chapter 23. Lost in the Sky Chapter 24. Tars Tarkas Finds a Friend Chapter 25. The Looting of Zodanga Chapter 26. Through Carnage to Joy Chapter 27. From Joy to Death Chapter 28. At the Arizona Cave
Une princesse de Mars (Le conquérant de la planète Mars) Cycle de Mars, n uméro I CD Edgar Rice Burroughs EF traduit de l'anglais par Pierre Cobor illustrations de Marguerite Fiora
Avant-propos
r
Avant de soumettre à mes lecteurs l’étrange récit du capitaine Carter, je pense que quelques précisions sur la personnalité de l’auteur ne seront pas sans intérêt.
Mon plus ancien souvenir relatif au capitaine Carter remonte à l’époque où il passa plusieurs mois dans la maison de mon père, en Virginie, peu avant la guerre de Sécession. Bien que je ne fusse alors qu’un enfant, âgé à peine de cinq ans, je me rappelle fort bien cet homme de haute taille, au visage glabre, au corps d’athlète, que j’appelais oncle Jack.
Il était d’une humeur très enjouée et prenait volontiers part à nos jeux d’enfants ; il tenait aussi souvent compagnie à ma grand-mère et lui contait des épisodes de sa vie aventureuse de voyageur infatigable. Nous l’aimions tous beaucoup, et nos esclaves lui vouaient même une véritable adoration.
C’était, certes, un bel exemplaire de l’espèce humaine, avec sa taille élancée, sa puissante carrure et son allure décidée, qui dénotaient un homme rompu au combat. Ses traits étaient réguliers, sa chevelure abondante et noire, et dans ses yeux d’un gris d’acier reflétaient la droiture, l’ardeur et l’audace.
Lorsque la guerre éclata, il nous quitta, et je ne vais le revoir que quinze ans plus tard. Il revint jour, à l’improviste, et je fus étonné de constater qu’il n’avait pas vieilli le moins du monde et que, me manière générale, il n’avait pas changé d’un a. Il était resté le jeune homme gai, plein d’entrain, que j’avais connu jadis. Cependant, je surprenais par moments dans son regard une expression nouvelle, inquiète et soucieuse, dont je ne compris la raison que lorsque j’eus pris connaissance de son manuscrit. Il nous dit qu’il avait passé les longues années qui s’étaient écoulées depuis la guerre dans l’Arizona, en travaux de prospection et d’organisation des mines. Ses affaires devaient prospérer, à en juger d’après les sommes d’argent considérables dont il semblait disposer ; cependant il se montrait singulièrement réticent lorsqu’on l’interrogeait sur le détail de ses entreprises.
Il resta avec nous pendant plus d’un an, jusqu’au jour où, ayant acquis une petite maison à New York, au bord de l’Hudson, il alla s’y fixer. Tous les ans, me rendant à la foire de New York, je faisais un saut chez lui. Au cours de ma dernière visite, en 1885, j’observai que le capitaine Carter était occupé à rédiger un ouvrage, sans doute celui que je présente aujourd’hui aux lecteurs.
Il me pria alors de lui promettre que, si quelque malheur lui arrivait, je prendrais soin de sa petite villa, et il me remit la clef d’un compartiment de son coffre-fort où, me dit-il, il avait enfermé des instructions qui devaient me permettre de m’acquitter de ma tâche, d’une manière conforme à ses désirs.
Le soir, après m’être retiré dans ma chambre, j’aperçus, de ma fenêtre, le capitaine Carter, debout sur la rive de l’Hudson, sous le clair de lune, les bras tendus vers le ciel comme dans un appel. Je supposai qu’il priait, bien que je ne l’eusse pas tenu jusque-là pour un pratiquant.
Quelques mois plus tard, exactement le 1 er mars 1886, je reçus un télégramme du capitaine Carter, me priant de venir sans tarder le rejoindre. Je m’empressai de me rendre à son appel.
Le 4 mars 1886, j’arrivai, le matin, à la petite station située à un kilomètre environ de la villa du capitaine Carter. Lorsque je

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents