Deux Vieux
142 pages
Français

Deux Vieux , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
142 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Il y a trente ans, Claude et Gervaise Alzon publiaient leur autobiographie commune. Suivirent trente années terribles jusqu'à la mort, à 78 ans, de Gervaise Alzon. Son mari, âgé de 81 ans, raconte toutes ces années vécues par un couple que rien ne put séparer.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2012
Nombre de lectures 101
EAN13 9782296510265
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Claude Alzone
Claude Alzon
DEUX DEUX VIEUX
X X X
Deux vieux
Claude ALZONDeux vieux
Récit
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00117-3 EAN : 9782336001173
« Le monde du travail m’est à jamais fermé. Je suis reléguée dans le ghetto des malades mentaux. Parmi eux, je me sens privilégiée. Je ne suis pas à la rue. Je vis avec l’un d’eux, qui me comprend. Grâce à Claude, grâce aux études que j’ai faites sur le tard, j’ai découvert la création. Elle est inépuisable. J’y trouverai d’autres sources de joies. L’isolement, la maladie ne me font pas peur. J’y suis habituée. Je vois venir la vieillesse avec sérénité. Je suis beaucoup plus heureuse aujourd’hui qu’à vingt ans. Une seule chose me tourmente : me retrouver sans Claude. Parfois, égoïstement, je souhaite mourir avant lui. L’idéal serait de se suicider ensemble. Il y a songé. Mais j’aime trop la vie, je m’aime trop pour en venir à cette extrémité, à moins que je ne sombre à nouveau dans la folie, ce qui serait le meilleur moyen d’échapper au potentiel inhumain de notre société. » Claude et Gervaise Alzon :L’amour fou, Hachette littérature, Collection « À rebours », 1981, pages 198-199. « Claude, je n’ai jamais vécu pour toi ou par toi. J’ai vécu et je veux vivre avec toi ». Gervaise Alzon, 21 novembre 2009.
CHAPITRE INoël 2010
1/ Noël 2010. Hier il a neigé, puis gelé. Le sol est une patinoire. Je suis descendu du RER, en grande banlieue, à 8 heures moins le quart du matin. Depuis je fais le pied de grue en attendant l’homme qui doit m’emmener en voiture au château. C’est un employé qui prend son travail à huit heures. Il n’habite pas loin et doit me prendre en passant. J’attends en vain un quart d’heure et finis par m’en aller à pied. D’ici le château il y a bien cinq kilomètres. Normalement c’est desservi par un bus mais, à Noël, le premier est à onze heures. Je marche avec précaution et m’étale aussitôt. Mieux vaut marcher sur la chaussée dans les traces de pneus. La circulation est quasi inexistante, mais, après une demi-heure, une voiture s’arrête à ma hauteur. C’est mon homme. Il n’a pas pu prendre sa voiture à l’heure parce que la serrure avait gelé. Nous roulons très lentement et prenons à droite jusqu’à l’allée du château. Il fait noir, mais la façade, superbe, est éclairée a giorno. À le voir, on croirait un château historique. Pourtant il a ème été construit au XIX siècle, mais par des gens de goût. À l’entrée, il n’y a personne, comme d’habitude, mais on n’a pas oublié la pointeuse pour le personnel. C’est la règle, paraît-il, mais cela me choque, même si j’admets que plus de cent personnes sont difficiles à contrôler. L’entrée est splendide, avec un plafond peint et un sol en marbre. À droite un escalier majestueux conduit au premier étage. Il est surmonté d’une glace
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents