Lettres de Chasse
200 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
200 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pétries d’humour et de sensibilité, ces Lettres de Chasse s’adressent aux chasseurs comme aux amoureux de l’environnement. Au Danemark, elles sont considérées comme un «chef-d’œuvre d’intelligence de la nature» et font partie du patrimoine national.


En vingt-huit lettres, Wilhelm Dinesen conte d’une plume alerte les chasses et les pêches les plus variées dans la Scandinavie du XIXe siècle. Lièvres, tétras-lyres, saumons, colverts, daims, bécassines, cigognes, goélands… : un panorama animalier impressionnant, croqué avec une infinie justesse. On y découvre aussi les réflexions d’un homme à la vie exceptionnelle. Ces Lettres de Chasse ont profondément marqué de leur empreinte l’œuvre de la seconde fille de Wilhelm Dinesen, la future Karen Blixen, dont la Ferme africaine est teintée de ces leçons de choses glanées au fil des lettres et des récits d’un père très aimé.

Wilhelm Dinesen, jeune aristocrate danois, s’engage comme officier d’état-major dans l’armée danoise puis française. Il assiste à la Commune (1870-1871), dont il livre un témoignage poignant dans Paris sous la Commune (Michel de Maule, 2003). Épris d’aventure et de liberté, il vit ensuite dans le Wisconsin auprès de tribus d’Indiens, qui le surnomment Boganis (« Noisette sauvage »). Rentré au Danemark en 1879, c’est sous ce pseudonyme qu’il se rend célèbre, tant par son œuvre littéraire que par son ardent combat politique au Parlement danois, avant de disparaître brutalement à l’âge de 49 ans.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2009
Nombre de lectures 49
EAN13 9782876233348
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0105€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

LETTRES DECHASSE
Boganis (Wilhelm Dinesen)
LETTRES DECHASSE
Traduit du danois par Éva Sauvegrain & Éric Choppin de Janvry
Préface de S.A.R. Henrik de Danemark Postface de Marc Auchet
Illustrations de Chantal de Crissey
MICHEL DEMAULE
Éric Choppin de Janvry dédie cette traduction à sa mère, Karen Voldrup.
Conception, édition et coordination Isabelle de Bremond d’Ars, en collaboration avec LES3T STUDIO
Couverture Møffe, Setter anglais champion de rapport au Danemark, par Chantal de Crissey
Édition originale Boganis Jagtbreve, e Gyldendal, 1945 (6 édition).
© ÉDITIONSMICHEL DEMAULE, 2009 41,RUE DERICHELIEU– 75001 PARIS– micheldemaule.com
Ce livre a été traduit avec le soutien du Statens Kunstråds Litteraturudvalg.
Nous tenons aussi à remercier les services culturels de l’ambassade du Danemark pour l’aide apportée à la réalisation de cette édition.
PRÉFACE DESONALTESSEROYALE HENRIK DEDANEMARK, PRINCE CONSORT DEDANEMARK
Tout au long de l’histoire, la chasse fut un fait culturel et social occupant une place essentielle dans les arts et la litté-rature. Une véritable « littérature de chasse », aux textes nombreux, s’est développée dans tous les pays. LesLettres de Chassede Boganis constituent un élément im-portant de la littérature cynégétique. Ce livre simple, à l’instar de la chasse, est en même temps mystérieux. Sérieux, mais plein de joie et de plaisirs. Alliant la prose et la poésie. Lors de sa réédition, en 1966, on a pu lire ce commentaire : « Ce livre restera un classique de la littérature de chasse. » e Bien qu’écrit auXIXsiècle par un Danois décrivant princi-palement des chasses en Norvège, ce livre captivera les chas-seurs et les amoureux de la nature de toutes générations. LesLettres de Chassede Boganis dépassent les clivages des frontières, qu’elles soient géographiques ou temporelles.
7
Elles sont le reflet de son auteur, Wilhelm Dinesen, qui, pendant 50 ans de sa vie, traversa les frontières comme sol-dat, en se battant aux côtés des Français pendant la guerre franco-allemande de 1870, puis comme chasseur en séjour-nant dans l’état du Wisconsin aux États-Unis durant les années 1873-1874. Les Indiens, avec qui il y a vécu et chassé, lui donnèrent ce surnom, « Boganis », mot qui dans leur lan-gue signifie « les noix sauvages ». Ce nom devint par la suite le pseudonyme de Dinesen. Boganis nous emmène loin. Car même si la plupart de ses lettres décrivent des promenades dans la nature ou des ran-données de chasse au Danemark et en Scandinavie, il nous entraîne dans des récits passionnants sous des cieux exo-tiques, ainsi que dans des considérations qui dépassent les thèmes de la chasse et de la nature. Il ne néglige pas non plus les sujets politiques car il est attaché au « droit et au respect des peuples », comme il l’écrit dans l’un des poèmes du livre. Tout en manifestant sa passion pour la chasse, il s’engage dans la défense de la nature et la préservation des animaux sauvages. Il réfléchit avec sagacité et lucidité à la façon dont, à son époque, on gérait la nature, ce qui rend ses observations si actuelles dans le débat d’aujourd’hui sur l’exploitation et la préservation des richesses naturelles. Mais les scènes de chasse tiennent la plus grande place et constituent aussi la partie la plus intense de l’ouvrage. Le plaisir manifeste que prend Boganis à les décrire ne les rend que plus passionnantes. Qu’il s’agisse de la chasse à la bé-casse dans le Jutland, de la chasse au coq de bruyère ou au tétras en Suède, ou de la contemplation des cygnes sauvages dans l’île de Sjælland au Danemark, le récit est si vivant que l’on ne lâche le livre qu’à regret. Avec un humour délicat et un réel sens de la communication, Boganis apporte une
8
légèreté toute particulière à ses lettres. Comme, par exem-ple, dans le récit d’une journée où il s’aventura sur les terres d’un juge et fut pris en délit de braconnage par le proprié-taire, très mécontent de cette intrusion. Cette aventure se termina par un excellent dîner chez le juge avec des volailles bien dodues et un bon Bordeaux… LesLettres de Chassede Boganis sont un chef-d’œuvre litté-raire écrit par un grand homme, un vaillant chasseur et un excellent conteur. Je me réjouis de voir cette œuvre publiée en français et d’en faire l’éloge auprès d’un plus large public, qu’il s’agisse des chasseurs français, qui y retrouve-ront les plaisirs et l’âme de la chasse, ou de ceux que la na-ture intéresse. Les descriptions de la nature y dépassent celles de bien d’autres livres par leur profondeur et leur intensité.
Wilhelm Dinesen à la chasse (DR).
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents