Télé, les dessous des champions
178 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Télé, les dessous des champions , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
178 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Été 2011, France 3 programme «L'Étoffe des champions« en prime time. En dépit d'un encadrement prestigieux (R. Domenech, J.-C. Perrin, T. Rey), ce jeu de télé-réalité qui opposaient des équipes au cours d'épreuves sportives s'avéra rapidement un échec retentissant. Parmi les concurrents, l'auteur de ces lignes, qui révèle, sans concession, l'envers du décor. Avec humour et dérision, J. Dherbey met ainsi à jour, à travers son regard de professionnel du sport, les incompétences, les petits arrangements, les luttes d'influence en fonction d'objectifs obscurs, bien éloignés de l'éthique sportive que l'on voulait promouvoir... Chroniques mordantes et désillusionnées d'un bide annoncé! Casting plus racoleur que pertinent, candidats réduits à n'être que des stéréotypes, épreuves plus guignolesques que sportives, favoritisme... ils sont nombreux les points de critique soulevés par J. Dherbey au cours de cette immersion dans les coulisses de ce qui restera comme un flop télévisuel. Toutefois, au-delà de cette description souvent acerbe et tranchante, ce récit se lit encore comme l'exorcisme d'une profonde déception de la part d'un ancien candidat éprouvant le sentiment d'avoir été dès le départ floué.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 juillet 2012
Nombre de lectures 16
EAN13 9782748388107
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Télé, les dessous des champions
Jean Dherbey Télé, les dessous des champions
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0117653.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2012
Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://jean-dherbey.publibook.com
Avant propos En avril 2011, j’ai fait acte de candidature pour partici-per à une émission sur FR3, intitulée « L’étoffe des champions ». La proposition de casting m’était parvenue par hasard, un ami me l’avait transmise précisant que c’était « juste mon profil », la curiosité l’a emporté et… j’ai donné suite. Ma pratique assidue des sports dits « à risques » et mes activités professionnelles m’ont permis de longuement réfléchir à la conception et l’organisation de compétitions se déroulant dans des lieux d’incertitude. L’engagement ne doit pas faire oublier la sécurité, l’éducation nationale, à juste titre, ne tolère pas que des jeunes puissent être mis en danger. Je ne prétends pas que ces références me confèrent une légitimité pour écrire ce qui suit, mais ces habitudes m’ont naturellement donné, de l’intérieur, un regard un peu différent sur cette émission. La carte de visite « FR3 » qui, à mes yeux, garantissait un respect de certaines valeurs foulées aux pieds par d’autres chaînes, l’allusion faite aux sports dits extrêmes, et la volonté affichée de proposer une aventure qui réhabi-literait des notions de solidarité et d’engagement, ont vaincu mes dernières réticences. Après avoir franchi, avec succès, les différentes étapes de la sélection, j’ai été ravi par la perspective de ces nou-velles expériences. Je mes suis présenté plein de curiosité pour un monde que je découvrais, habité d’un enthou-siasme juvénile. J’ai été conforté dans ces idées quand j’ai appris que la gare d’arrivée était Toulouse, ce qui laissait augurer d’une compétition dans les Pyrénées et donc sur
9
un terrain de jeu, la montagne, qui m’était familier, même si les Alpes restaient habituellement ma destination favo-rite. L’accueil et les deux premiers jours à l’hôtel m’ont net-tement refroidi, ce qui a notablement entamé mes premières certitudes. Mais, alléché par la perspective des expériences futures et persuadé que dans ce cadre je pourrais faire valoir cer-taines de mes compétences, je me suis convaincu que la suite serait délectable… Hélas, tout est allé de mal en pis ! Quand j’ai rencontré mes coéquipiers, j’ai compris que les critères de sélection se révélaient bien plus larges que ceux auxquels je croyais et que les belles intentions, affichées par la production, passeraient bien vite au second plan, balayées par d’autres impératifs. A tous, nous représentions un parfait échantillonnage de la population : écart d’âge de 48 ans, gens des villes, gens des champs, joyeux mélange de cultures. Tout avait été soigneusement pensé, dans l’espoir évident que chaque téléspectateur puisse se reconnaître en chacun d’entre nous. L’objectif sportif commençait à m’échapper et, après les premiers contacts avec l’encadrement et la pauvreté du jeu initial, tout s’est délité. Le sport engagé et extrême devenait inter villes ! Ce n’est pas péjoratif quand l’ambition de distraire est claire-ment affichée, mais cela devient tristement comique quand, dans une profession de foi pleine de trémolos, on a prétendu vouloir mettre très haut la barre ! La notion rela-tive de hauteur prend, malheureusement ici, tout son sens ! On avait invité pour nous encadrer trois entraîneurs éminents : Messieurs Raymond Domenech, Jean-Claude Perrin et Thierry Rey. Je ne sais pas ce qu’ils ont pensé de tout cela en leur for intérieur.
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents