04 tickets pour l enfer
119 pages
Français

04 tickets pour l'enfer

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
119 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le village Singounh est le théâtre d'un délaissement de la part de son élu local qui, au lieu de servir le peuple qui l'a hissé, ne tarit pas de formules pour tromper les pauvres villageois, brandissant des menaces, ainsi que de beaux discours accompagnés de présents insignifiants qui ne visent qu'à davantage les aveugler, tandis que lui s'en met plein les poches, au grand dam du peuple qui croupit dans la misère. Ceci est fait à dessein. 04 tickets tiennent captifs les singouhnais. Malgré la hargne et la dévotion de Tanou à aider les siens à démasquer le députa Gomna et sa fourberie, Sa Majesté Tchinda et ses sujets restent friands des mièvreries que leur offre l'honorable. L'école est abandonnée, l'alcool et la prostitution gouvernent la cité. Au milieu de toute cette supercherie, la religion en est l'opium.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 février 2021
Nombre de lectures 343
EAN13 9798579913869
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

04 TICKETS POUR L’ENFER
RAY THE PRINCE 04 TICKETS POUR L’ENFER(THEATRE)
Yaoundé 2021
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays. No part of this book may be reproduced in any form by print, photo-print, microfilm or any other means without written permission from the publisher. © La Jeune Plume, Yaoundé 2021 Tel : (237) 693 59 59 50 / 677 15 32 83 email :lajeuneplume9@gmail.com rayon.x4@gmail.com ISBN 979-8-579-91386-9
LES PERSONNAGES
GOMNA: l’élite principale du village
SILAPEUM: le filleul de KAMSI
TCHINDA: le chef du village Singouhn
SECOULOU: le professeur de géographie
MNLOUCK: la vendeuse d’alcool
CHUMAH: la prostituée du village
PASTO: le pasteur
KAMSI: le notable conseiller du chef
TANOU: Le chauffeur de taxi
ACTE I
Scène 1
(GOMNAetTCHINDAassis devant la chefferie)
GOMNA(habillé d’un ensemble veste, tenant à ses pieds une dame-jeanne de cinq litres de vin rouge, son cigare allumé entre son majeur et son index droit, parle à son vis-à-vis d’un air flatteur).
Sa Majesté! Vous savez que vous êtes l’honneur du village Singouhn. Oh ! Quand je pense à tout ce que vous faites pour que ce village rayonne de mille feux ! Comment ne pas vous faire ce présent en guise de reconnaissance ? Vous êtes le symbole même de la sagesse. Que dis-je ? Vous êtes la sagesse en elle-même.
TCHINDA(lesourire grand jusqu’aux oreilles répond)
Monsieur GOMNA, je me sens honoré. Combien de personnes reconnaîtront en moi toutes ces qualités que vous venez de m’attribuer ? Je ne sais pas si tout le monde me porte autant que vous dans son cœur… vous êtes une exception !
GOMNA(d’un air rassurant)
Ne vous inquiétez pas Sa Majesté. Vous ne devez pas songer à vous faire aimer, mais à vous faire respecter. Le secret du pouvoir est simple : mangez tout en laissant des miettes tomber pour le bas-peuple. Et si le peuple ne vous en est pas reconnaissant, mangez sans toutefois
5
laisser tomber le moindre brinjusqu’à ce qu’il s’en souvienne…jusqu’à ce qu’il s’en souvienne.
TCHINDA
Hola ! Vous faites un bon conseiller mon cher.
GOMNA
Tout l’honneur est pour moi Sa Majesté. Avec tout ce que vous faites pour ce village, les habitants devraient vous vénérer !
TCHINDA Pendantqu’on y est, comment avancent les travaux d’urbanisation du centre-ville? Vous m’aviez promis d’abattre les deux mille arbustes qui jonchent l’espace afin d’yconstruire une école et un grand marché. Je suis impatient de voir ce paradis sortir de terre. Ces arbres sont encombrants. Très encombrants.
GOMNA(souriant d’un air commère)
Sa Majesté ! Je suis un homme de parole. Je vous ai dit qu’avant la récolte des arachides tout sera prêt. Je compte bien tenir mes engagements. Le problème qui se pose actuellement c’est le déboisement qui s’avère difficile.
TCHINDA(étonné)
Difficile ? Mais difficile comment ?
6
GOMNA
Le transport des billes de bois. Mes camions ont de la peine à rapidement les déporter d’ici pour le fleuve. Qu’importe, je saurais m’y faire. Soyez patients, vous ne serez pas déçu Sa Majesté (lui tendant la dame-jeanne de vin en souriant). Tenez Sa Majesté. Ce n’est pas grand-chose mais ça vous distraira quand même les papilles gustatives les moments de vos réflexions.
TCHINDA Merci bien Monsieur le député. Vous savez que vous êtes notre porte-parole devant les hautes sphères de ce pays. Rien que pour cet honneur je me dois de trinquer avec vous en hommage à notre combat effréné pour que rayonne Singouhn aux plus hauts lieux.
GOMNA
Je suis tout flatté Sa Majesté. Dois-je considérer vos propos telle une bénédiction ? Parce que ça en a tout l’air.
TCHINDA(assez paternellement)
Chacune de mes paroles à votre encontre est et restera toujours bénédiction.
7
GOMNA(parlant avec détermination)
Votre Majesté ! Je vous assure que vous serez fier de moi. Je ferai comprendre à votre peuple tout entier que vous êtes l’espoir, le chemin etla lumière en laquelle tous doivent croire.Je n’arrive toujours pas àsaisir les raisons pour lesquelles ils vous haïssent autant, pourtant vous ne faites que chercher des voies et moyens de les faire côtoyer la civilisation.Il est vrai comme l’on a coutume de dire, que «nul n’est prophète chez soi». Je le confirme aujourd’hui.
TCHINDA(très embarrassé, pousse un soupir, se redresse de son siège et rebonditd’un air abattu).
Mon cher député,grand élu de la Nation… je m’interroge mieux que vous sur cette question.J’ai fait couper ces arbres parce que j’espère offrir à mon peuple un statut spécial : des routes, des écoles,la possibilité d’écouler les produits de nos plantations du village vers la ville. L’opportunité de faire de notre contrée un pôle d’attraction.mon peuple a de plus en plus la Mais moutarde qui lui monteau nez contre quelqu’un d’autre que moi.
Vraiment ?
Oui.
GOMNA
TCHINDA
8
GOMNA
C’estétonnant. Jamais je n’aurai pensé un seul instant que les Singouhnais en voulaient à quelqu’un d’autre plus qu’à vous!
TCHINDA
Détrompez-vous mon cher Honorable. Mon peuple ne me hait pas. Il est juste courroucé par toutes les actions que j’entreprends. Pour vous dire vrai, ce n’est pas la nature de ces actions qui les inquiète.
GOMNA(surpris)
À qui sont-ils donc réfractaires Sa Majestési ce n’est à vous ?
Autre chose.
Quoi donc ?
À vous.
Moi ?
TCHINDA
GOMNA
TCHINDA
GOMNA(écarquillant les yeux)
9
Oui vous.
Mais pourquoi ?
TCHINDA
GOMNA
TCHINDA
Mes populations voient en vous un ennemi. Elles prétendent que toutes vos actions ne visent pas le bien-être de notre village mais votre intérêt personnel.
GOMNA
Comment est-ce possible ?
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents