Le Briquet du Roy d
154 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Le Briquet du Roy d'Armes

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
154 pages
Français

Description

Le Briquet du Roy d'Armes est une fiction historique. L'histoire se passe en Bourgogne, sous le règne du Valois Philippe III Le Bon, il y a plus de cinq cents ans.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2011
Nombre de lectures 34
EAN13 9782296456198
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0082€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Le Briquet du Roy d’Armes
Alain LEFÈVRELe Briquet du Roy d’ArmesThéâtre historique
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54273-0 EAN : 9782296542730
« Le Briquet du Roy d’Armes » est une fiction historique. L’histoire se passe en Bourgogne sous le règne du Valois Philippe III Le Bon, il y a plus de cinq cents ans. La fiction dans l’Histoire permet de faire passer le passé par les fenêtres du présent. Ce n’est pas un roman dialogué, car les ressorts de l’intrigue y sont inventés pour la scène et le spectacle. Quand le théâtre est construit comme un deuil permanent qui célèbre la mort impossible, alors le passé surgit par la porte du présent afin de dire le futur. Avec « Le Briquet du Roy d’Armes », tout est d’emblée déréglé et personne n’est à sa place. Tout est déréglé, l’amour n’est pas à sa place, la mort non plus ! Les êtres humains oublient les multiples saloperies qu’ils ont commises, alors qu’elles ne cessent de revenir et qu’ils n’en savent rien. Aux sentiments répugnants nous trouvons souvent des vertus. Le champ du politique est ainsi exploré. Comme dit le proverbe populaire, au carrefour des putes, les escrocs sont les rois. Les petites phrases assassines ont toujours eu raison de tout, avant comme maintenant. La rumeur est une part de la propagande. La propagande est l’arme de la guerre civile. Le secret sexuel et le secret politique ont-ils la même structure ? Le lien de la passion politique et des folies amoureuses est labyrinthique. Les marchands d’illusion de tous les temps ont transformé le mal de vivre en bonheur d’exister. Et pourtant rien n’est grave si tout est sérieux. On y voit ici chorégraphiés le pas-de-deux de la fidélité et de la trahison, le corps-à-corps de la rumeur et de la propagande, l’accouplement monstrueux du pouvoir et du sexe, les jeux pervers des secrets et des aveux, des
7
certitudes et des convictions. Chez les conseillers du pouvoir, les chandelles se couchent tard. Avec « Le Briquet du Roy d’Armes », le pouvoir pour personne n’est assuré, et pourtant personne n’atteint l’indignité de "salaud" malgré les tueries et les massacres. Comme nous le faisons dire à Charles VI de France : « L’ordre politique est figé. Rien ne bouge ! Les temps sont venus ! Les temples de l’esprit sont éteints. L’or n’est plus en magasin. Il y une trôlée d’institutions évidées. C’est un tressaillement obscur qui ouvre à la métamorphose. Les temps sont venus ! Des rigidités tremblotent tandis que des virtualités étonnantes se révèlent. C’est la crise. C’est la fin du vieux système féodal, le début d’une nouvelle ère. » « Le Briquet du Roy d’Armes » a une structure labyrinthique, avec ses portes dérobées, ses longs couloirs, ses cachettes, ses réseaux souterrains, ses cheminements de la malédiction à la vengeance, ses escaliers sombres, ses chapelles glaciales. Une porte dérobée dans le salon de Philippe Le Bon, sous la grande tapisserie de l’Ordre de la Toison d’Or, permettra au Chanoine Kir, député-maire de Dijon, de surgir et de parler de la venue à Dijon de Nikita Khrouchtchev en 1954, et de l’élection du premier Prince de Bourgogne, Daniel de Bourgogne, un Grand-Duc élu. (Cf "Intermède" page 81). Le théâtre est un deuil permanent qui célèbre la mort impossible de l’Histoire. D’un point de vue formel, la pièce est articulée en cinq cercles et dix-huit plans. Les cercles sont empruntés à la logique du linguisteGuy Le Fèvre de laBoderie dansLa Galliade, qui, selon lequel, enferment et se croisent mais dessinent un dessus-dessous et un intérieur-extérieur comme le fait la bande deMœbius. Les cercles ont pour
8
fonction de séparer et de redistribuer. Les plans sont des scènes. Donc cinq actes et dix-huit scènes qui fonctionnent comme les dix-huit marches qui permettent l’accès à la chapelle souterraine de la tour du petitSaint-Bénigne, rue de la Charrue, lieu de culte desHospitaliers de Saint-Jean deJérusalem, de l’Ordre de Malte.
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents