Sophocle - Oeuvres complète
331 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Sophocle - Oeuvres complète , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
331 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce volume 44 contient les oeuvres complètes de Sophocle.


Sophocle (en grec ancien Σοφοκλῆς / Sophoklễs), né à Colone en -495 et mort en -406, est l'un des trois grands dramaturges grecs dont l'œuvre nous est partiellement parvenue, avec Eschyle et Euripide. Il est principalement l'auteur de cent vingt-trois pièces (dont une centaine de tragédies), mais dont seules huit nous sont parvenues. Cité comme paradigme de la tragédie par Aristote, notamment pour l'usage qu'il fait du chœur et pour sa pièce Œdipe roi, il remporte également le nombre le plus élevé de victoires au concours tragique des grandes Dionysies (dix-neuf), et n'y figure jamais dernier.


La présente traduction de Sophocle n'est pas celle de Leconte de Lisle, mais une traduction plus limpide, contenant un appareil critique et en outre les Fragments des oeuvres perdues en traduction versifiée.


Version 1.5 (12/12/2017)
On consultera les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres"

CONTENU DE CE VOLUME :

AVIS SUR CETTE ÉDITION
NOTICE SUR SOPHOCLE
AJAX.
ÉLECTRE
OEDIPE ROI
OEDIPE A COLONE
ANTIGONE
PHILOCTÈTE
LES TRACHINIENNES
FRAGMENTS

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 63
EAN13 9782918042181
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

SOPHOCLE ŒUVRES COMPLÈTES N° 44

Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’auteurs classiques : les ouvrages d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur.
MENTIONS
(1) © 2014-2020 lci-eBooks (les eBooks classiques illustrés, www.lci-ebooks.com) pour ce livre numérique, à l’exclusion du contenu appartenant au domaine public ou placé sous licence libre. (2) Toute autre marque ou entité mentionnée par l’éditeur dans cet ouvrage ne l’est qu’à des fins de citation des sources, et il n’existe aucune relation d’aucune sorte entre ladite marque ou entité et l’éditeur. (3) Toute opinion et tout stéréotype contenus dans cet ouvrage n’appartiennent qu’à leur auteur et n’engagent que lui seul ou qu’elle, et il se peut qu’ils reflètent les préjugés de son temps ou de son lieu. (4) L’orthographe originelle a été généralement conservée et peut se trouver différer de celle en vigueur.
ISBN : 978-2-918042-18-1
pour la version 1.x au format EPUB et sans DRM.
Historique des versions : 1.7 (05/02/2020), 1.6 (05/04/2019), 1.5 (12/12/2017), 1.4 (28/02/2017), 1.3 (21/03/2016), 1.2 (03/09/2015)
SOURCES
Cet eBook a été élaboré à partir des ressources suivantes sur le Web. Pour accéder à des hyperliens cliquables pour chacune, on consultera la page générale des ressources sur le site internet.
— Site de Philippe Remacle : Ajax et Philoctète
— Fac-Similés : Le texte des cinq autres pièces (Google Livres / British Library), Les Fragments (Google Livres / Université de Californie)

— Couverture : Buste de Sophocle du type Farnèse. Marbre, copie romaine d'un original grec du IVe siècle av. J.-C. Musées du Vatican. Marie-Lan Nguyen (2009). Wikimedia Commons.
— Page de titre : Paulus Pontius, d’après Pierre Paul Rubens, Anvers. Rijksmuseum, Amsterdam.
— Image Pré-sommaire : D’après le buste du Latran, Rome. Wellcome Collection, London. CC BY 4.0

Si vous estimez qu’un contenu quelconque de ce livre (texte ou image) n’a pas le droit de s’y trouver ou n’est pas attribué correctement, veuillez le signaler par le formulaire du site ou à : contact@lci-ebooks.com.

LISTE DES TITRES
Sophoklễs (-495 – 406)
Sophocle aurait écrit 123 pièces. Il ne nous en reste que 7.
INTRODUCTION
PIÈCES
AJAX.
ÉLECTRE
OEDIPE ROI
OEDIPE A COLONE
ANTIGONE
PHILOCTÈTE
LES TRACHINIENNES
FRAGMENTS
PAGINATION
Ce volume contient 137107 mots et 458 pages
01. INTRODUCTION
5 pages
02. AJAX
59 pages
03. ÉLECTRE
63 pages
04. OEDIPE ROI
49 pages
05. OEDIPE A COLONE
63 pages
06. ANTIGONE
45 pages
07. PHILOCTÈTE
58 pages
08. LES TRACHINIENNES
45 pages
09. FRAGMENTS
56 pages
INTRODUCTION
Par M. Artaud,
Inspecteur général, membre du Conseil Impérial de l’Insruction publique.
Éléments bibliographiques :
Source de la présente édition : Tragédies de Sophocle , cinquième édition, revue et corrigée sur les dernières éditions grecques, Charpentier, Libraire-éditeur, 1859.
3 pages
TABLE
AVIS SUR CETTE ÉDITION
NOTICE SUR SOPHOCLE.
Titre suivant : AJAX.
AVIS SUR CETTE ÉDITION
En rappelant l’attention des lecteurs français sur les chefs-d’œuvre du théâtre grec, on peut se proposer un double but. Après ces saturnales de la littérature auxquelles nous avons assisté, après les exemples de dévergondage et d’immoralité qui ont souillé chez nous les livres et la scène, peut-être y a-t-il quelque utilité littéraire à réveiller dans les âmes le sentiment du vrai et du naturel, et à reposer les esprits sur la vue des beautés classiques qui brillent dans les anciens. La pureté des formes et la grandeur des caractères, la simplicité antique et l’aspiration à l’idéal, tels sont les mérites qui recommandent en particulier les tragédies de Sophocle. L’admiration éclairée de cette poésie si noble, si élevée, ne sera-t-elle pas toujours la véritable école du bon goût? Et si le beau est en effet le relief du bien, il est permis d’espérer que l’étude de ces brillants modèles laissera dans les âmes des impressions calmes, vivifiantes et pleines de fraîcheur, dont la bienfaisante influence tournera au profit de la moralité humaine.
En même temps, ce commerce plus intime avec les productions de l’antiquité peut avoir une autre utilité, que j’appellerai historique. Elle nous aidera à mieux comprendre le passé. L’histoire n’est pas tout entière dans les historiens, tant s’en faut ! Les ouvrages des poètes sont aussi des monuments, que l’on peut consulter avec fruit sur l’esprit des peuples qu’ils ont charmés, sur leurs mœurs, sur leur état social, leurs idées morales et religieuses. C’est en les interrogeant qu’on entrera plus avant dans les secrets de la vie intérieure, et qu’on surprendra une foule de détails, que révèlent rarement les pages du simple annaliste. À ce titre, les tragédies d’Eschyle, de Sophocle, d’Euripide, et les comédies d’Aristophane sont le complément nécessaire d’Hérodote et de Thucydide. Cette étude, faite avec intelligence, détruira bien des idées fausses sur les siècles qui nous ont précédés. Ce serait comme le préambule obligé de la science nouvelle qui, sous le nom de philosophie de l’histoire, aspire à caractériser chaque âge du monde par les traits qui lui sont propres, et à distinguer, dans le développement de l’esprit humain, les lois générales qui président à sa marche, des formes particulières qu’impose à chaque nation la différence des climats, des gouvernements et des religions.
Cette traduction a été encore une fois soumise à une révision sévère sur les textes les plus récents. On ne s’étonnera pas de trouver ici encore bien des corrections, justifiées par la recherche d’une fidélité plus scrupuleuse. Un commerce plus assidu avec ces grands génies de l’antiquité nous familiarise davantage avec leur manière, avec la tournure de leur esprit et les caractères originaux de leur style. J’ai donc, sans hésitation, refait les passages où j’ai cru pouvoir rendre avec plus de vérité le tour de la pensée ou la vigueur de l’expression. On a suivi ici le même système que pour les traductions d’Aristophane et d’Euripide.
Malgré les soins que j’ai apportés à la révision de mon travail, nul ne sait mieux que moi toutes les imperfections qui y restent encore. Cependant je prie aussi les lecteurs instruits de ne pas se hâter de condamner tous les passages où je me suis écarté du sens généralement reçu. Quiconque a tant soit peu étudié le texte de Sophocle, sait que, malgré la noblesse et la pureté de son style, il s’y trouve bien des endroits où le sens flotte dans un vague qui permet les opinions les plus divergentes. Dans les chœurs particulièrement, les obscurités du style lyrique donnent souvent lieu à des interprétations très-diverses. J’ai été frappé, en consultant dans ces passages douteux les plus savants éditeurs, de voir combien les érudits se travaillent l’esprit et torturent les textes, pour chercher les sens les plus éloignés, et préférer souvent celui qui s’écarte le plus de l’ordre naturel des idées.
Déjà le tutoiement, par lequel on a remplacé les formes cérémonieuses qui avaient introduit dans les siècles héroïques l’étiquette des cours modernes, a été généralement approuvé, comme plus conforme aux habitudes des anciens. Déjà la division par actes, que rien n’indique dans les auteurs grecs, et qu’on avait appliquée arbitrairement à leur théâtre, a été supprimée.
Le système de traduction qui prévaut aujourd’hui consiste à se tenir le plus près possible du texte, à tâcher de le reproduire exactement, avec ses qualités comme avec ses défauts, à conserver la physionomie de l’original, autant du moins que le comporte le génie de notre langue. C’est dans ce sens qu’un certain nombre de corrections ont été faites. Par exemple, dans Philoctète (v. 96-97), la première édition portait : « Moi aussi, dans les illusions du jeune âge, je savais moins parler qu’agir. » La nouvelle édit

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents