Sur la piste des cirques actuels
162 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Sur la piste des cirques actuels , livre ebook

-

162 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

De nombreuses appellations, telles "nouveau cirque", "cirque actuel", "cirque de création", tentent de cerner des démarches et des spectacles concrétisés par de nouvelles générations. A partir de quelques problématiques, comme la constitution du genre et son institutionnalisation ou le croisement avec les autres arts (danse et théâtre), cet ouvrage mêle considérations esthétiques et analyses de spectacles et pointe l'hétérogénéité d'une création plurielle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2014
Nombre de lectures 20
EAN13 9782336364117
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0700€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Couverture
4e de couverture
Collection « Ouverture philosophique »
Collection « Ouverture philosophique »
Série Arts vivants
(co-dirigée par Jean-Marc Lachaud, Professeur à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, et par Martine Maleval, Maître de Conférences à l’Université de Lorraine)
La série Arts vivants a pour objectif de publier des ouvrages individuels ou collectifs, affirmant des partis pris esthétiques et artistiques critiques. Les champs privilégiés concernent :
– le développement de pratiques transversales, qui bousculent les repères établis et les normes à partir desquelles était jusqu’alors appréciée et évaluée la création scénique, qui effacent les frontières reconnues tant entre les arts qu’entre ceux-ci et d’innombrables petites formes et, qui facilitent le déploiement d’un art scénique hors limites ;
– la représentation et la mise en scène de corps indisciplinaires , qui s’insurgent contre les conventions dominantes et fomentent d’intempestifs débordements salvateurs, en bricolant sans modèles pré-établis et en dérobade constante, de troublantes et de provocatrices figures en tension ;
– les rapports complexes entre esthétique et politique, les nouvelles formes d’engagement et l’analyse de démarches, d’œuvres et de spectacles radicaux qui, refusant la logique de la domination et la soumission aux aliénations contemporaines, participent à l’émergence d’une esthétique de l’émancipation.
Dernières publications
Cécile BOËX Cinéma et politique en Syrie 1970-2010 (2014)
Marc JIMENEZ (Dir) L’Art entre fiction et réalité (2014)
Cyril IASCI Le corps qui reste. Travestir, danser, résister ! (2014)
Ayse Melis TEZKAN Vidéo et Identité. Pratiques d’artistes au Brésil, en France et en Turquie (2014)
Yvain von STEBUT Inventer son métier à la banlieue de l’art (2014)
Simon HAGEMAN Penser les médias au théâtre. Des avant-gardes historiques aux scènes contemporaines (2013)
Titre

Martine Maleval








S UR LA PISTE DES CIRQUES ACTUELS
Copyright

Du même auteur
Ouvrages personnels
L’émergence du nouveau cirque 1968-1998 , Paris, L’Harmattan, collection Logiques sociales, série Etudes culturelles, 2010
Archaos, cirque de caractère , Arles, Actes Sud/CNAC, collection Quel cirque ?, 2010
Mimos, éclats du théâtre gestuel , (avec Jean-Marc Lachaud) Paris, Ecrits dans la marge, 1992.
Ouvrage codirigé
Le corps : exhibition / révélation (avec Jean-Marc Lachaud), skênê , n° 2-3, 1998








© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
EAN Epub : 978-2-336-71422-6
Sommaire
Sommaire Couverture 4e de couverture Collection « Ouverture philosophique » Titre Copyright Sommaire Introduction La Piste : un monde dans le monde Des débroussailleurs de piste à leurs héritiers Eléments pour une approche critique du nouveau cirque L’épopée du nouveau cirque Le nouveau cirque, de la marginalité à l’institutionnalisation Prouesses circassiennes et nouvelles technologies Les échappés Postures hérétiques Le Clown : une figure transgressive ? Le mélange à l’œuvre Le cirque contemporain à la rencontre de la danse Francesca Lattuada : La Tribu iOta (entretien) Semola Teatre : du cirque au théâtre, le poids des images Guy Alloucherie : face au « désordre du monde » Philosophie aux éditions L'Harmattan Adresse
Introduction

Tous ne sont pas présents dans le même temps présent. Ils n’y sont qu’extérieurement, parce qu’on peut les voir aujourd’hui. Mais ce n’est pas pour cela qu’ils vivent en même temps que les autres.
Ernst Bloch
Le « nouveau cirque », le « cirque contemporain », le « cirque actuel », le « cirque de création », les « arts du cirque », autant d’appellations qui, depuis les années 1970, tentent de cerner et de rendre compte des intentions, des démarches et des spectacles concrétisés par de nouvelles générations revisitant, sans a priori , les chemins ouverts de cirques différents.
Il serait aisé de penser que de l’ancien est né le nouveau, que celui-ci a germé sur les cendres d’une forme moribonde. Mais, bien que le cirque moderne, inventé peu avant la Révolution française de 1789, traverse une crise de grande ampleur des années 1960 à 1980, il persiste et ce, dans le cadre d’une restructuration, notamment économique. En témoignent de grandes enseignes installées dans des cirques en dur (Bouglione) ou sous des chapiteaux itinérants (Medrano). De même, certains artistes, souvent sous petits chapiteaux ont su lui apporter une dimension esthétique, sans bousculer sa forme, et en faire jaillir malgré tout sa potentialité poétique (Romanès).
Il faut donc envisager le cirque d’aujourd’hui, comme une forme autonome et hétérogène, même si les différents aspects qu’il peut prendre ont en commun l’usage de pratiques corporelles et de savoir-faire qui sont nés ou se sont développés dans le cercle de la piste.
C’est au travers de l’expérimentation de l’espace de la rue par des artistes de formations diverses (arts plastiques, musique, théâtre…), qui veulent bousculer les formes dominantes, sortir des lieux institués et contester la suprématie du texte et du metteur en scène, tout en s’emparant de l’univers, de l’imaginaire et des techniques de cirque, que le genre va progressivement se dessiner. Depuis les années 1980, soutenus par des mesures d’aides institutionnelles, les artistes qui s’enracinent dans le paysage culturel et artistique participent à l’histoire d’un genre dont les protagonistes ont décidé à partir d’une intention artistique de construire des entités spectaculaires cohérentes, d’interroger la primauté de la prouesse, de raconter des histoires individuelles ou collectives, de se frotter aux autres arts, de se laisser contaminer par le monde et d’en restituer une vision, en un mot de faire œuvre .
Les textes, ici rassemblés, ont jalonné, depuis une quinzaine d’années, notre recherche sur les nouvelles formes circassiennes. A partir de quelques problématiques, la constitution du genre et son institutionnalisation, les échappés (les clowns, par exemple), l’approche des nouvelles technologies, le croisement avec les autres arts (la danse et le théâtre), ils mêlent considérations esthétiques et analyses de spectacles et pointent l’hétérogénéité d’une création plurielle.
La Piste : un monde dans le monde *
La piste, constellée de paillettes, était là, sous mes yeux, éclatante de lumière comme une plage au soleil, au fond de l’entonnoir de fauteuils rouges. Et j’étais heureux déjà, car tel est le miracle du cirque : il suffit d’y pénétrer pour être « transporté », d’emblée dans un autre monde, en plein merveilleux. Ici, tout est possible de ce qui est impossible dehors ; tout échappe aux lois de l’apesanteur et aux règles du sens commun ; ici, tout est grâce.
Jacques Peuchemaurd
« Toujours plus beau, toujours plus grand ! Du jamais vu et de l’inoubliable ! ». Telle pourrait être la devise de tout directeur de cirque. La piste, bien que considérée comme le lieu de l’honnêteté, puisque l’artiste apparaît fragile dans la solitude qui le place au centre du cercle, à la merci des milliers de regards braqués sur lui, n’est sans doute pas innocente. Si elle est le lieu de la vraie vie – puisque c’est la mort qu’il faut conjurer – elle en voile les contradictions d’un manteau de paillettes et de lumières. C’est un monde extrait du réel qui s’impose. Puisque seul l’ ici et maintenant compte, que les références au passé et au futur ne peuvent s’inscrire en relation avec une fiction, que le au-delà semble extrait d’un nulle part ; le donné à voir est transfiguré et toute exhibition appartient à un ailleurs décontextualisé et certainement dénaturé et idéalisé, mais qui relève probablement, malgré tout, du merveilleux. Le paradoxe est à son comble lorsque ce lieu deshistoricisant importe des fragments du monde chargés du poids de l’histoire, lourds des violences qui les agitent et marqués par les contradictions qui les structurent tout en créa

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents