Le torchis, mode d emploi
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le torchis, mode d'emploi , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Redécouvrir les gestes et la manière d'un matériau d'exception...



Aujourd'hui encore le torchis garnit ou recouvre entièrement de très nombreuses maisons construites selon le principe du colombage. Pour entretenir et restaurer ce matériau fait d'argile et de fibres, écologique s'il en est, il faut renouer avec une connaissance fine des composants naturels, et la maîtrise de gestes ancestraux.



Cette deuxième édition fait le point sur les solutions prêtes à l'emploi, pour l'intérieur comme pour l'extérieur, plus simples mais toujours respectueuses de l'environnement.



Attention : La version ePub de ce livre numérique est en fixed-layout. Pour des conditions de lecture optimales, veillez à ce que votre tablette ou ordinateur supporte ce type de format.






  • Le torchis, un matériau d'actualité


  • Qu'est-ce que le torchis ?


  • Les caractéristiques du torchis


  • Dégradation et protection du torchis


  • Le chantier de torchis


  • L'enduit de protection


  • Les nouveaux visages du torchis


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 juillet 2015
Nombre de lectures 1
EAN13 9782212307719
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0400€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

L e t o r c h i s ,
m o d e d ' e m p l o i
Redécouvrir les gestes et la manière d'un matériau d'exception…
Aujourd'hui encore le torchis garnit ou recouvre entièrement de très nombreuses
maisons construites selon le principe du colombage. Pour entretenir et
restaurer ce matériau fait d'argile et de fibres, écologique s'il en est, il
faut renouer avec une connaissance fine des composants naturels, et la
maîtrise de gestes ancestraux. Cette deuxième édition fait le point sur les
solutions prêtes à l'emploi, pour l'intérieur comme pour l'extérieur, plus
simples mais toujours respectueuses de l'environnement.
Michel Dewulf, spécialiste de la terre crue, donne ici tous
les secrets du métier pour évaluer les dégradations les plus
courantes, organiser son chantier de reprise partielle ou
totale, préparer et appliquer hourdis et enduits de torchis…
Un guide essentiel pour les propriétaires et les artisans.
C h a n t i e r s p r a t i q u e s
Couverture : studio Eyrolles © Éditions Eyrolles
Code éditeur : G14238
I S B N : 9 7 8 - 2 - 2 1 2 - 1 4 2 3 8 - 9
L e t o r c h i s ,
m o d e d ' e m p l o i
Dans la même collection
Y . B A R E T ,
T r a i t e r l ' h u m i d i t é
, 2
e
é d . 2 0 0 7 - 2 0 1 4
M. CERRO et T. BARUCH,
Enduits terre et leur décor, mode d'emploi
, 2 0 1 1
M . C E R R O ,
Enduits chaux et leur décor, mode d'emploi
, 2 0 1 1
M . C E R R O ,
Sols chaux & terre cuite, mode d'emploi
, 2
e
é d . 2 0 1 3
B . D U Q U O C ,
Entretenir sa maison en 10 leçons
, 2 0 0 7
I . J O U H A N N E A U ,
Faire le bio-bilan de sa maison
, 2 0 0 8
C . L A S S U R E ,
La pierre sèche, mode d'emploi
, 2 0 0 8 - 2 0 1 4
P . L E G O A R N I G ,
L'isolation bio de la maison ancienne
, 2 0 0 8
J . R E V E L ,
Fours à pain, mode d'emploi
, 2
e
é d . 2 0 1 5
G . S A I N S A U L I E U ,
Aménager les combles de sa maison ancienne
, 2 0 0 8
J . T A I S S O N ,
Filtres à roseaux et toilettes sèches
, 2 0 1 1
P . T H I É B A U T ,
Modifier, créer des ouvertures
, 2 0 0 7
J . - L . V A L E N T I N ,
Le colombage, mode d'emploi
, 2 0 0 6 - 2 0 1 4
J . - L . V A L E N T I N ,
La charpente, mode d'emploi
, 2 0 0 8 - 2 0 1 4
J . - L . V A L E N T I N ,
L'ossature bois, mode d'emploi
, 2 0 1 5
I . V I A G A R D I N I ,
Enduits et badigeons de chaux
, 2
e
é d . 2 0 1 5
I . V I A G A R D I N I ,
Peindre sa maison avec des couleurs naturelles
, 2 0 0 9
Conception, coordination générale et direction d'ouvrage : PATRIBAT productions
(Hervé Fillipetti, Fabienne Sébilo)
C r é d i t i c o n o g r a p h i q u e
Dessins : Andrey Minev
Photographies : PATRIBAT productions, sauf p. 54, Christophe Palou, et p. 74 à 83,
B r i q u e t e r i e d ' A l l o n n e
Couverture : Briqueterie d'Allonne, sauf vignette centrale : Mateusz Sciborski/
Shutterstock ; croquis : Andrey Minev ; illustration : Sébastien Chebret
É d i t i o n s E y r o l l e s
6 1 , B d S a i n t - G e r m a i n
75240 Paris Cedex 05
w w w . e d i t i o n s - e y r o l l e s . c o m
Aux termes du Code de la propriété intellectuelle, toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle de la pré -
sente publication, faite par quelque procédé que ce soit (reprographie, microfilmage, scannérisation, numérisation...) sans
le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée
par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L'autorisation d'effectuer des reproductions par
reprographie doit être obtenue auprès du Centre Français d'exploitation du droit de Copie (CFC) – 20, rue des Grands -
Augustins – 75006 PARIS.
©
Groupe Eyrolles, 2007, 2015 pour la présente édition
I S B N : 9 7 8 - 2 - 2 1 2 - 1 4 2 3 8 - 9
Conception graphique : Nord Compo
Mise en pages : Caroline Verret
N° d'éditeur : 9497
L e t o r c h i s ,
m o d e d ' e m p l o i
M i c h e l D e w u l f
D e u x i è m e é d i t i o n 2 0 1 5
4
L e t o r c h i s ,
u n m a t é r i a u
d ' a c t u a l i t é … .
Le recours à la terre crue semble être un réflexe dont l'origine se
perd dans la nuit des temps. Aussi loin que l'on remonte dans l'his -
toire de l'humanité, du moins celle qui a laissé des traces d'habitat,
on constate que l'homme s'est tourné, chaque fois que cela a été
possible, vers ce matériau que le simple regard porté aux nids de
certains animaux lui permettait d'apprécier dans ses qualités intrin -
sèques : facilité de mise en œuvre, souplesse, résistance. De même,
l'usage de la terre crue sur l'ensemble de la planète en fait, encore
à l'heure actuelle, le matériau de construction le plus présent.
Certes, c'est sous des formes différentes que la terre a été et est
encore utilisée et le torchis dont il est ici question n'est qu'une
variante de techniques faisant par ailleurs apparaître bauge, pisé, et
adobe. Car la terre se prête à bien des manipulations permettant de
l'utiliser en murs massifs monolithes (bauge, pisé), en blocs appa -
reillés (adobe) ou en pâte garnissant un support de nature diverse
(torchis). Sa préparation fait intervenir, selon les techniques, divers
adjuvants qui tous, débris végétaux, crins ou graviers, ont pour
objet d'accroître ses performances naturelles.
Ainsi, alors que, presque par définition, la terre crue apparaît, aux
yeux des profanes, comme un matériau rudimentaire, voire fruste,
on s'aperçoit qu'elle offre au contraire une infinie palette de pos -
sibilités de mise en œuvre.
Le torchis, un matériau d ' a c t u a l i t é …
5
Le torchis, dans la diversité de ses usages, illustre remarquablement
cette polyvalence de la terre. Mais curieusement, alors que d'autres
techniques de construction en terre crue ont su gagner un certain
prestige, notamment aux yeux des architectes, il peine à sortir d'un
contexte éminemment rural où l'enferme son rôle de hourdis du
p a n d e b o i s .
Encore est-il souvent marginalisé au profit d'autres matériaux de
remplissage, briques, pierres, voire béton, au mépris de ses qualités
naturelles et souvent au détriment de la santé des bois que ces
matériaux garnissent (voir dans la même série
L e c o l o m b a g e , m o d e
d ' e m p l o i ,
d e J e a n - L o u i s V a l e n t i n ) .
Un lent mouvement de réappropriation de cette « culture torchis »
se fait jour cependant en France depuis quelques années, engendrant
pour les artisans de la restauration du patrimoine bâti la nécessité
de se former et, pour les nombreux propriétaires de maisons rurales
où le torchis est encore présent, la volonté de s'informer sur ce
m a t é r i a u .
Accompagner cette demande grandissante : tel est l'objet de cet
ouvrage destiné à tous ceux qui, ayant à intervenir sur le bâti ancien
à colombages, se posent – inévitablement – les questions de l'en -
tretien et de la restauration du torchis qui en garnit les panneaux.
Le torchis, mode d ' e m p l o i
I
C H A P I T R E
Q u ' e s t - c e q u e
l e t o r c h i s ?
Le torchis apparait aux yeux de la plupart des
gens comme un matériau subalterne, traduisant
avant tout le manque de moyens techniques et
financiers des populations rurales qui l'ont uti -
lisé. En quelque sorte un pis-aller…
Matériau vernaculaire par excellence, le torchis
est le reflet exact des nombreuses r é g i o n s
d'habitat où il se rencontre, chacun des terroirs
développant ses préparations particulières, ses
dosages, ses mises en œuvre, son vocabulaire.
Répondant parfaitement aux exigences tech -
niques et économiques du contexte tradition -
nel, ses qualités sont aussi largement utilisables
dans le cadre actuel de la construction.
Origine et nature du torchis
L e s d é n o m i n a t i o n s
L'origine du mot torchis n'est pas véritablement cernée. Le plus
vraisemblable est que torchis vient de « torche », qui désignait des
fibres nouées en torsades et destinées à allumer les fagots de bois.
On peut également évoquer le verbe « torcher », dans le sens d'es -
suyer, y compris dans son acception vulgaire, où la paille servait
comme matériau d'entretien et d'hygiène.
Ces différents termes semblent avoir pour base commune le verbe
l a t i n
t o r q u e r e
, (tordre) ; le terme « teurque » étant d'ailleurs parfois
utilisé, notamment en Normandie, pour désigner le mélange de
paille et de terre argileuse.
Quoi qu'il en soit, le mot torchis est admis dans toutes les régions
où l'on pratique ce mode de remplissage des vides d'une structure
en bois. Mais il existe des termes locaux tels que « terri », « pailli »,
« paillebart ». En Alsace, on dira « Wickelbrode », ou encore « Lähme ».
L a c o m p o s i t i o n
La composition du torchis est très variable d'une région à l'autre
et même d'une pratique individuelle à l'autre. De manière générale,
i l s ' a g i t d ' u n
mélange de terre argileuse et d'adjuvants divers où
dominent les fibres végétales
. Dans des cas plus rares, des poils
et des crins animaux, voire des cheveux, prennent la place de ces
fibres ou les complètent. De même, la qualité de la terre argileuse
utilisée peut amener à y incorporer d'autres matières minérales,
s a b l e s o u g r a v i e r s .
La nature exacte de la composition d'un torchis artisanal et les
dosages entre les différents ingrédients ne sont jamais très pré -
cisément connus ; la part de terre proprement dite pouvant être,
comme dans les anciennes maisons landaises, très réduite (pour
donner une sorte de coulis jeté sur un matelas de paille).
La nature des fibres, leur préparation préalable, leur taille, sont
aussi très variables selon les usages du torchis. Le but recherché
étant, avec les moyens simples fournis par les productions agricoles
locales, d'aboutir à un mélange souple, ayant une

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents