Zéro déchet pièce par pièce
123 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Zéro déchet pièce par pièce , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
123 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Chaque geste compte !

Vous voulez réduire la taille de votre poubelle mais vous ne savez pas par où commencer ? Avec ce livre, découvrez facilement comment mettre en place de nouvelles habitudes. Un tawashi lavable à la place d’une éponge dans la cuisine, ou un savon à la place d’une bouteille de gel douche dans la salle de bain ?

Commencez par une pièce, choisissez ce qui vous semble le plus facile à remplacer et progressez à votre rythme ! Cuisine, salle de bain, buanderie, salon, chambre, et même le jardin : découvrez des astuces, des conseils et plus de 30 DIY pour passer au zéro déchet en douceur.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 décembre 2019
Nombre de lectures 455
EAN13 9782317025433
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

CLAIRE DO DU BLOG BICAR&CO
Sommaire
Introduction
La cuisine
Autour de l’évier
Dans les placards et le frigo
Le compost
Recettes et D.I.Y
Check-list
La salle de bain
Au bord de la baignoire
Sur le lavabo
Les protections hygiéniques
Pour les poils
Pour bébé
Recettes et D.I.Y
Check-list
La buanderie
L’entretien du linge
Les produits ménagers
Le linge de maison
Recettes et D.I.Y
Check-list
Les toilettes
Le papier toilette et ses équivalents
L’entretien
Recettes et D.I.Y
Check-list
La salle à manger & le salon
Recevoir, offrir et décorer
La chambre
Le linge de lit
Le dressing
Check-list
À l’extérieur
Pour les courses
Pour manger à l’extérieur
En voyage
Recettes et D.I.Y
Check-list
Bonnes adresses
Page de copyright
Introduction
Pourquoi le zéro déchet ?
Saviez-vous qu’en France, chaque habitant produisait environ 573 kg de déchets par an ?
C’est l’équivalent en poids de 47 vélos, 191 ordinateurs portables, 477 paires de baskets, 1 146 ramettes de papier ou 2 865 romans. Multipliez cela par 67,2 millions d’habitants, et vous obtenez 38,5 millions de tonnes, soit 275 000 baleines bleues. Avouez-le : vous ne vous attendiez pas à de tels chiffres.
Des milliards de déchets, pour la plupart ménagers, sont générés, et seulement 42 % sont envoyés au recyclage (eh oui, même pas la moitié). Pour les 58 % restants, 26 % sont stockés en décharge pour une durée indéterminée, et 32 % sont simplement incinérés ! Parmi eux, on compte 1 % de déchets dangereux, 10 % de déblais et gravats, 10 % d’encombrants, 13 % de déchets verts et biodéchets (qui pourraient être compostés), 19 % de matériaux recyclables (qui pourraient être upcyclés), et 47 % d’ordures provenant de la poubelle classique (qui pourraient être mieux triées). 1 Sans parler de tous les à-côtés, mais justement, j’y viens juste après…
1 - ADEME – Enquête Collecte, 2015, mise à jour en 2019.
La solution à tout cela ? Le zéro déchet !
En effet, bien que le zéro déchet total soit un but difficilement atteignable – même les maîtres en la matière continuent d’en produire quelques-uns –, il est cependant tout à fait possible de réduire considérablement la taille de nos poubelles, en adoptant quelques petits gestes simples au quotidien. Et je vous assure que ça peut faire toute la différence !
Laissez-moi vous énumérer ici les raisons qui m’ont poussée à entraîner ma petite famille dans la grande aventure du zéro déchet :
Pour polluer moins
Je ne vous apprends certainement rien en vous disant que les déchets polluent, et ce, à différents niveaux : Le plastique étouffe les cours d’eau, mers et océans, mettant en danger plus de 660 espèces d’oiseaux et d’animaux marins, et bouleversant au passage toute la biodiversité. Les incinérateurs rejettent des fumées nocives et produisent des débris carbonisés, qu’il faut ensuite enfouir dans les sols, rendant ceux-ci impropres à toute culture. Les décharges polluent les nappes phréatiques : la pluie, en ruisselant sur les déchets, se charge en produits toxiques, avant de s’infiltrer dans les sols.
Sachant cela, croyez-moi qu’on réfléchit à deux fois avant de jeter quelque chose à la poubelle !

Car recycler n’est pas la solution
Comme le dit Béa Johnson, grande prêtresse du mouvement Zero Waste : « Le zéro déchet ce n’est pas recycler plus, c’est recycler moins. »
En effet, lorsqu’ils ne sont pas tout simplement jetés à la poubelle normale, les déchets recyclables qui parviennent jusqu’au centre de tri ne sont pas systématiquement recyclés, et partent souvent à l’incinération pour les raisons suivantes : Les détritus sont tachés de gras (c’est valable principalement pour les cartons et les papiers). Certains matériaux ne peuvent être recyclés qu’une seule fois, et finissent donc par atterrir à la poubelle un jour ou l’autre (c’est le cas du plastique). Toutes les collectes ne sont pas gérées de la même façon. Par conséquent les déchets ne sont pas logés à la même enseigne selon les villes, régions ou pays. Le traitement de certains déchets (plastiques notamment) est trop onéreux et/ou trop compliqué à mettre en œuvre. Les industriels n’utilisent que très (trop) peu les matériaux recyclés.
Pour information, si les emballages en acier, en aluminium et en verre sont respectivement recyclés à hauteur de 99 %, 28 % et 45 %, c’est une tout autre histoire pour le plastique… Sachez que 40 % seulement du plastique présent sur le marché est recyclable. Et sur ces 40 %, seuls 3 % des emballages plastiques triés (bouteilles, flacons, etc.) sont effectivement traités. 2
2 - 60 millions de consommateurs – édition du 08/03/2018
Plutôt que d’être traités sur place (ce qu’on pense naïvement être le cas), la plupart des déchets dits recyclables sont vendus aux pays d’Asie et polluent donc à l’autre bout de la planète. En 2016, la France a ainsi exporté 700 000 tonnes de déchets plastiques, se plaçant ainsi en 16 e position des pays les plus exportateurs. 3
3 - Data from the global plastics waste trade 2016-2018 and the offshore impact of China’sforeign waste import ban , avril 2019.
Moi qui me croyais écolo en remplissant ma poubelle de tri, j’ai rapidement déchanté !

Parce qu’on a beaucoup à y gagner
Chaque année, le tri et le traitement des déchets coûtent plusieurs milliards d’euros à l’État. Des fonds qui pourraient très certainement servir à autre chose si on n’emplissait pas autant nos poubelles ! Là, c’est la version officielle… En réalité, passer au zéro déchet est également bénéfique sur le plan personnel : Vous gagnez du temps : finies les longues minutes quotidiennes à vous demander dans quel bac mettre telle boîte ou telle bouteille. En plus, vous sortez beaucoup moins souvent la poubelle. Vous gagnez de l’argent : le fait maison (qu’il s’agisse d’alimentation, de produits cosmétiques ou ménagers) revient beaucoup moins cher que les produits industriels, transformés et sur-emballés, et contient plus souvent des matières premières de qualité. Vous gagnez en qualité de vie : vous vous sentez mieux dans votre tête et dans votre corps, vous redécouvrez les joies du bien manger et des produits naturels pour prendre soin de vous et de votre maison. Et croyez-moi, ça n’a pas de prix !

Parce que chaque petit geste compte
Au début, je me suis dit que cela n’allait servir à rien, que mes efforts seraient vite anéantis par les bêtises des autres.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents