Ma cuisine zéro déchet, zéro budget
134 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Ma cuisine zéro déchet, zéro budget , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
134 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Repenser ses contenants, réorganiser ses placards, cuisiner pour une semaine (ou deux !), faire ses courses en vrac et bio, glaner, utiliser 100% des aliments et accommoder ses restes…

Autant d’astuces, de suggestions et de recettes pour se créer une cuisine zéro déchet, zéro difficulté de A à Z !

Retrouvez tous les conseils et 60 recettes simples, efficaces, zéro gaspi, pour changer votre regard sur les épluchures, le vert des poireaux ou encore le blanc d’œuf !

À vos ustensiles !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 août 2021
Nombre de lectures 1
EAN13 9782815318518
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Camille Ratia et Morgane Rey
Ma cuisine
zéro déchet • zéro budget
Tous les conseils et 60 recettes faciles !
Sommaire Introduction Ma cuisine en mode zéro déchet / zéro dépense (ou presque !) Qu’entend-on par « cuisine zéro déchet » ? Pourquoi la cuisine anti-gaspi est-elle importante ? Faire des courses zéro déchet Me nourrir avec un très petit budget Rendre ma cuisine zéro déchet Les recettes Trucs et astuces en tout genre ! Que faire avec les épluchures d’ail et d’oignon ? Les pieds, c’est le pied ! Que garder/jeter dans la tomate ? Ne jetez pas vos eaux de cuisson ! Donnez une chance aux légumes flétris ! Comment conserver facilement vos herbes aromatiques Conservez vos carottes plus longtemps Astuce anti-gaspi spéciale blanc d’œuf Récupérer le fond du pot de miel ou de pâte à tartiner Astuces anti-gaspi pour le pain Peut-on vraiment tout manger ? Les recettes intemporelles Petit déjeuner de champion(ne) aux bananes trop mûres Pain (pas si) perdu Pain perdu au vert de poireau Crackers apéro au cumin, aux graines et à la farine de pain rassis Ceviche de dorade à la poudre d’écorce de citron vert Guacamole d’avocats trop mûrs Restes de spaghettis et fanes sautés à l’ail Bouillon de légumes aux épluchures Frittata de restes Pangrattato ou « parmesan du pauvre » Minicakes aux peaux de bananes Mousse au chocolat à l’aquafaba Pommes « fatiguées » au four Les recettes printanières Beurre à l’ail des ours Salade de pissenlit et œufs mollets Quiche aux pousses d’épinards, feta et tiges d’échalotes Croquettes de fanes de choux-raves à l’indienne Panna cotta de fanes de radis et chèvre frais Boulettes végétariennes aux racines de pissenlit Houmous aux orties Potage aux épluchures d’asperges Spanakopita aux fanes de radis Velouté aux orties Velouté aux cosses de petits pois Gelée de fleurs de pissenlit Les recettes estivales Tuiles d’épluchures de courgettes au parmesan Velouté de pommes de terre aux épluchures de poivrons Aubergine farcie aux pieds de champignons Gaspacho aux épluchures de concombres Soupe de salade flétrie Gomasio à la peau de tomate Salade de pieds de brocolis râpés Confiture d’écorce de melon Confiture de rhubarbe, fraises et fleurs de sureau Cheesecake aux baies de sureau Jus fraîcheur aux fanes de radis, concombre et citron vert Infusion détox de feuilles d’artichaut Vinaigre aux queues de fraises Les recettes automnales Chouchous de graines de courges Gratin de fanes de betteraves et tomme de brebis Velouté rapide et gourmand de fanes de radis Spaghettis au pesto de fanes de radis Gratin aux côtes de blettes et au fromage de chèvre Frites maison au four (avec la peau !) Carrot cakes aux résidus de pulpe Tarte aux fanes de betteraves et au bleu Smoothie antioxydant aux myrtilles et fanes de panais Les recettes hivernales Petit épeautre façon risotto au vert de poireau Feuilles de patates douces sautées Snack de graines de courges grillées Fondue au vert de poireau Velouté aux écorces de potimarron et crème fumée Parmentier de canard aux épluchures de navets Infusion aux écorces d’agrumes séchées Samoussas au thon, ricotta et fanes de carottes Papillotes de cabillaud aux tiges d’échalotes Potimarron rôti avec sa peau Velouté aux pieds de brocolis Chips d’épluchures Orangettes au chocolat Bibliographie Remerciements Page de copyright
Points de repère Page de Titre Couverture Remerciements Corps de texte Bibliographie
Introduction
Je pourrais vous dire en introduction que la cuisine, c’est toute ma vie, et que je suis née avec une spatule en bois dans la bouche. Eh bien, figurez-vous qu’il n’en est rien ! Bien au contraire… Je suis issue d’une famille où la cuisine n’était pas centrale. Mes parents n’aimaient pas particulièrement cuisiner. La cuisine (la pièce) n’était pas un lieu de rendez-vous festif, et je n’ai pas souvenir de « bons petits plats » qui me rappelleraient mon enfance. Entendons-nous bien, nous mangions tout à fait correctement. Tous nos repas étaient cuisinés (pas de surgelés, pas de plats à emporter – nous vivions à la campagne), mais disons que ce n’était pas l’axe central, comme cela peut l’être dans d’autres familles, et qu’on ne m’a jamais communiqué l’amour de la cuisine.
Je partais donc de loin… de très loin ! Je m’estimais incapable de suivre une recette et surtout de la réussir ! Pendant mes études, les pâtes carbonara représentaient pour moi le summum de la difficulté. J'étais plutôt du genre à mettre de l’eau chaude dans de la semoule et à faire cuire des pâtes au beurre avec un cordon-bleu (sic). Et puis, j’ai eu un super colocataire espagnol qui adorait cuisiner. Il y avait toujours du monde à la maison, et nous prenions nos repas tout naturellement tous ensemble. Nous cuisinions chaque jour un bon petit plat pour nos invités. Alors pour ne pas avoir totalement honte de ce que je cuisinais, j’ai timidement sorti ses livres de cuisine, et j’ai tenté quelques recettes. Et vous savez quoi ? Avec un peu d’envie et de confiance en soi, j’ai découvert que c’était possible ! J’arrivais à cuisiner des plats potables, sans rien faire cramer… La révélation !
Mais la route a été bien longue. Pendant des années, j’ai eu la volonté de bien faire : j’achetais de plus en plus d’ingrédients « sains » (exit les cordons-bleus, bonjour les légumes), mais j’en gâchais aussi beaucoup car je ne savais pas comment les cuisiner, je n’avais pas d’idées, je tournais en boucle avec quelques recettes de base (généralement composées de pâtes, puis remplir avec les ingrédients de son choix).

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents