Thés, tisanes et boissons santé à faire soi-même
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Thés, tisanes et boissons santé à faire soi-même , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Et si vous décidiez de personnaliser vos thés et vos tisanes pour les offrir à vos proches ou pour siroter ces breuvages homemade avec fierté ?



Si vous aussi vous êtes lassé des mélanges insipides de supermarché, sautez le pas et apprenez à composer vos propres boissons chaudes et froides à partir de plantes ou d'épices pour une expérience aussi bonne pour la santé que pour vos papilles.



Découvrez les associations bien-être pour vous ou pour offrir à vos proches et les conseils d'expertes des auteures, à travers plus de 40 DIY gourmands.



5 bonnes raisons d’offrir des boissons faites maison



Plantes et épices : vertus et précautions d’emploi



Cueillir les plantes sauvages



Séchage et déshydratation : Le séchage des plantes



Les différents thés



Comment préparer une délicieuse tisane ou un délicieux thé fait maison ?



Interviews de professionnels



Les thés à offrir



Les tisanes à faire soi-même



Autres boissons



Les do it yourself

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 novembre 2018
Nombre de lectures 2
EAN13 9782212308846
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0650€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

R sum
Et si vous décidiez de personnaliser vos thés et vos tisanes pour les offrir à vos proches ou pour siroter ces breuvages homemade avec fierté ?
Si vous aussi vous êtes lassé des mélanges insipides de supermarché, sautez le pas et apprenez à composer vos propres boissons chaudes et froides à partir de plantes ou d’épices pour une expérience aussi bonne pour la santé que pour vos papilles.

Découvrez les associations bien-être pour vous ou pour offrir à vos proches et les conseils d’expertes des auteures, à travers plus de 40 DIY gourmands.

Marie–France Farré
Elle s’est découvert la fibre écolo lors de sa première grossesse en 2009. Depuis, elle ne cesse de s’interroger sur le moyen de limiter son bilan carbone. Elle consomme bio, local et est partisane des produits faits maison. Très manuelle, elle aime bricoler, recycler, écrire, cuisiner, créer et surtout… expérimenter ! Naturopathe certifiée, chef holistique de cuisine végétale et auteure culinaire, elle anime des ateliers dans la joie et la bienveillance pour aider chacun à mieux se nourrir et se soigner tout en se reconnectant avec la nature. Elle est aussi détentrice du DU Yoga et santé.
Retrouvez-la sur : www.savethegreen.fr | @fromsavethegreen

Noëlie Cotteaux
Passionnée par les alternatives naturelles, elle a un véritable déclic à la naissance de ses enfants Eli et Léa. Elle change alors de vie en se formant à la naturopathie et en se spécialisant dans l’alimentation, la phytothérapie et l’aromathérapie. Aujourd’hui écologiste convaincue et naturopathe certifiée, elle organise de nombreux ateliers et conférences autour du bien-être, de la cuisine et du zéro déchet. Noëlie est persuadée que l’on peut prendre soin de soi au naturel et faire sa part en limitant son impact environnemental tout en gardant le sourire et en étant heureux.
Retrouvez-la sur : www.naturopathe-chateaugiron.com | @naturopathechateaugiron

Gaelle Bizeul
Gourmande et curieuse de la vie, Gaelle a toujours aimé découvrir l’unicité passionnante de chacun. Grâce à sa famille, elle a pu revenir à la photographie, nourrie par tant de belles rencontres. Elle croit à l’extra dans l’ordinaire et à la beauté de tous. Ses photos nous rappellent de profiter de chaque instant simplement. Elle développe également depuis 2015 une cuisine saine et plaisir avec une vraie réflexion sur la réduction des déchets.
Retrouvez-la sur : www.encejour.fr | @simples_delices

Biographie auteur
Marie–France Farré est naturopathe et raw chef, créatrice du Labo Végétal, et auteure de Labo Zéro Conso . Elle habite en Bourgogne.
Noëlie Cotteaux est naturopathe, spécialisée en phytothérapie et aromathérapie. Elle vit dans la région de Rennes.
www.editions-eyrolles.com
MARIE-FRANCE FARRÉ ET NOËLIE COTTEAUX
Photographies de Gaelle Bizeul
Thés, tisanes et boissons santé
À faire soi-même
Pour offrir ou se faire plaisir
Éditions Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Attention : la version originale de cet ebook est en couleur, lire ce livre numérique sur un support de lecture noir et blanc peut en réduire la pertinence et la compréhension.
Création graphique et mise en page : Elypss
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© Éditions Eyrolles, 2019
ISBN : 978-2-212-67636-5
Avertissement
Attention, il est important de prendre toutes les précautions de sécurité nécessaires avant d’utiliser des plantes aromatiques ou médicinales. Mal employées, elles peuvent être dangereuses pour la santé. Respectez bien les dosages indiqués dans chaque recette et les associations, vérifiez toujours qu’il n’y a pas de contre-indications avec votre état (femme enceinte, allaitante, personne atteinte de maladie ou autre pathologie) ou d’interactions dangereuses avec l’éventuelle prise de médicaments ou traitement de phytothérapie.
En cas de doute ou d’allergie, adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien.
Les auteures de ce livre et la maison d’édition déclinent toute responsabilité en cas d’utilisation non conforme des plantes citées dans cet ouvrage.
Ces recettes étant destinées aux adultes, il est nécessaire de tenir les mélanges à base de plantes hors de portée des enfants, sauf lorsqu’il est spécifié que la préparation peut s’adresser à eux.
Avant–propos
► La nature est généreuse et nous offre une variété impressionnante de plantes comestibles pour nous nourrir, nous soigner ou encore pour embellir nos campagnes et espaces verts. Thym, mélisse, camomille romaine, mauve et romarin poussent à foison dans certaines régions, sur le flanc des collines, dans les près ou dans nos jardins.
Le pouvoir des plantes est extraordinaire et leurs vertus thérapeutiques ne sont plus à démontrer, n’est-ce pas d’ailleurs l’une des plus vieilles médecines du monde ?
Mais oublions pour quelques instants les propriétés des plantes sèches ou fraîches, concentrons-nous sur la notion de plaisir… Boire du thé ou des tisanes fait partie du quotidien de millions de personnes. C’est souvent une pause que nous nous octroyons, un moment pour soi où nous prenons le temps de déguster notre boisson chaude ou froide. C’est aussi, pour certains, un moment de convivialité, une théière pleine partagée avec sa famille ou ses amis après une longue promenade en pleine nature. Dans tous les cas, c’est un moment doux et savoureux dans nos vies bien remplies où nous courrons après le temps.
Pourtant, il y a encore quelques années, on se moquait de la tisane de grand-mère en l’appelant « pisse-mémé ». À présent, il suffit de respirer l’odeur de la verveine ou du tilleul infusé pour plonger un certain nombre d’entre nous dans un sentiment de nostalgie.
Aujourd’hui, tisanes, thés et boissons instantanées inondent les rayons de nos supermarchés. Pourtant, ces sachets de boissons prêtes à l’emploi sont pratiquement dépourvus de principes actifs (donc de bienfaits) et on y retrouve parfois des ingrédients qui n’ont rien à faire là : huile de palme, glucose, farine de riz… Tout cela pour donner plus de goût à des mélanges fades à base de plantes malmenées ! De même, une enquête de 60 millions de consommateurs * démontre que les sachets de thé lambda contiendraient jusqu’à 17 pesticides !
Si vous souhaitez boire de vraies tisanes ou des mélanges de thés dignes de ce nom, la solution est simple : les faire vous-même ! C’est ce que nous vous proposons dans ce livre, apprendre à réaliser vos propres tisanes, thés et boissons pour vous réchauffer, vous revitaliser, vous apaiser ou profiter des bienfaits drainant qu’ils vous procurent. Vous saurez où acheter vos plantes, comment les faire sécher ou les conserver et quelques précautions d’usage. Mais surtout, nous vous guiderons avec bienveillance pour vous apprendre comment réaliser vos propres mélanges à offrir (que ce soit à vos proches ou à vous-même). Il s’agit de préparations simples mais originales, délicates et qui seront de remarquables alliées pour votre bien-être. Nous avons aussi glissé dans cet ouvrage des do it yourself qui s’articulent autour des boissons plaisir et santé, pour que vos cadeaux soient encore plus beaux et personnalisés !
Laissez donc infuser toutes ces bonnes idées dans votre esprit et entrez sans crainte dans la peau d’un apprenti herboriste pour préparer ces mélanges simples à composer. Vous découvrirez, qu’en plus de faire plaisir, confectionner son thé, sa tisane ou autres boissons chaudes ou froides est facile, économique et permet de réduire ses déchets ! •

*Mensuel, n° 531, novembre 2017.
Notre histoire

Nous nous sommes rencontrées au cours de nos études de naturopathie et le courant est tout de suite passé entre nous deux ! Après les cours, nous aimions partager notre passion pour la cueillette sauvage et débattre de longues heures sur la santé naturelle (santé hygiéniste et holistique qui diffère de la médecine occidentale par son intérêt pour le terrain et non pour les symptômes), tout ça autour d’une bonne tisane chaude et douce. Nous avons bu des litres et des litres de tisanes provenant de nos régions respectives ! Nous les préparions chez nous avant de prendre le train et les transportions avec fierté dans nos valises.
D’ailleurs, bien avant de nous rencontrer, nous avons toujours privilégié le DIY : offrir des thés aromatisés ou des tisanes maison faisait déjà partie de nos habitudes bien ancrées.
L’idée de cet ouvrage nous est venue en constatant que nos étagères respectives étaient remplies de livres de phytothérapie mais qu’aucun d’eux ne traitait du plaisir dans la préparation de boissons thérapeutiques. Par exemple, la tisane d’orties est reminéralisante mais difficile à boire avec son goût d’épinard frais. Par contre, si vous l’associez avec un peu de safran, vous obtiendrez une tisane originale, fine et délicate en bouche, tout en conservant ses nombreux principes actifs !
Après quelques recherches, nous avons remarqué qu’aucun livre entièrement dédié aux tisanes, thés et boissons à faire soi-même n’avait été publié. Alors nous nous sommes dit que cette aventure nous était certainement destinée… D’autant plus que l’engouement pour le zéro déchet, les do it yourself et les produits bio est de plus en plus grand.
Vous tenez donc entre vos mains le fruit de notre jolie collaboration faite d’amitié, de créativité, de complicité et de joie. •
Sommaire

5 bonnes raisons d’offrir des boissons faites maison
Plantes et épices : vertus et précautions d’emploi
Cueillir les plantes sauvages
Séchage et déshydratation : Le séchage des plantes
Les différents thés
Comment préparer une délicieuse tisane ou un délicieux thé fait maison ?
Interviews de professionnels

Les thés à offrir
Thé grand cru (thé bourguignon aux fruits rouges)
Thé calme (thé du soir, sans théine)
Thé de Noël
Thé Breizh ? (thé breton aux algues)
Thé glacé
Thé marocain instantané (thé à la menthe)
Morning tea
Thé cap ? (thé aux superaliments)
Thé en bouquet (thé aux fleurs)
Les tisanes à faire soi–même
Tisane positive attitude (tisane aux orties et au safran)
Tisane détox
Tisane grand air (tisane respiratoire)
Tisane immunité
Tisane légèreté (tisane digestion)
Tisane dodo (tisane relaxante)
Nuit d’été (tisane glacée d’été)
Tisane des yogis
Tisane tonique (tisane dynamisante)
Tisane des femmes
Tisane « fais de beaux rêves » (tisane des enfants)

Autres boissons
Golden milk (boisson ayurvédique)
Café oriental
Mélange pour thé chaï
Boisson chaude pour sportifs
Vin chaud
Chocolat mexicain
Gourmandise à boire (boisson aux fruits et aux légumes)
La vie en rose (lait à l’hibiscus)

Les do it yourself
Chocolats chauds en esquimaux
Sucre parfumé à la poudre d’orange
Biscuits à thé sans gluten
Bonbons à infusion pour petits et grands
Sachets de thé réutilisables en tissu
Calendrier de l’après
Mugs personnalisés
Boules de thé à usage unique
Boîte à thé
5 bonnes raisons
d’offrir des boissons faites maison
1 Parce qu’il n’existe pas de plus beau cadeau que ceux qui sont faits maison, avec amour. Le temps que vous passerez à concevoir ce cadeau sera du temps que vous passerez à penser à la personne que vous souhaitez gâter. Si ce n’est pas une belle preuve d’amour ou d’amitié, qu’est-ce que c’est ?
2 Parce que c’est plus écologique ! En effet, on peut se procurer des plantes sèches vendues en vrac directement auprès des producteurs, sur les marchés ou bien faire sa cueillette soi-même. Cela évite d’utiliser des sacs ou emballages non recyclables mais surtout les transports ! Ensuite, pour dénicher des bocaux, rendez-vous dans les vide-greniers ou les magasins de deuxième main pour redonner vie aux pots ou jolis contenants. Vous pouvez aussi recycler les bocaux en verre qui finissent dans votre Caddie (les pots de moutarde, par exemple).
3 Parce que les plantes bio fraîchement cueillies, puis séchées par vos soins ou vendues en vrac sont plus riches en phytonutriments (les fameux principes actifs) que les plantes vendues en sachets individuels. Ces dernières ont bien souvent été broyées et malmenées, si bien qu’elles sont agréables à boire mais perdent leur pouvoir thérapeutique. Michel Pierre, qui dirige l’une des dernières herboristeries de Paris, souligne que les tisanes sont l’une des formes les plus douces et les moins risquées de la phytothérapie. Les principes actifs sont libérés avec facilité lors de l’infusion et passent rapidement dans l’organisme.
4 Parce que les plantes vendues en vrac sont moins chères que les sachets de thé. Si vous êtes fort en calcul mental, amusez-vous à calculer le prix au kilo du thé vendu en dosettes, vous n’en reviendrez pas…
5 Parce que faire soi-même est le meilleur moyen de pouvoir suivre toute la traçabilité des produits utilisés et cela vous permet aussi de connaître le contenu exact de chacune de vos réalisations. Ainsi, vous n’aurez pas la mauvaise surprise de voir s’inviter dans vos thés ou tisanes des additifs ou colorants alimentaires, du sucre ou autres ingrédients qui n’y ont normalement pas leur place. •
Plantes et épices : vertus et précautions d’emploi
Voici une liste non exhaustive des principales plantes et épices citées dans cet ouvrage. Vous pourrez ainsi découvrir leurs bienfaits avant de vous lancer dans la réalisation de nos recettes et DIY !
Les plantes

La badiane
illicium verum
► Aussi appelée anis étoilé, elle est originaire d’Asie et pousse principalement dans les régions tropicales. La badiane est très employée en phytothérapie pour ses propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques. Elle est notamment utilisée pour soulager les troubles digestifs tels que les indigestions, les colites et les flatulences ou encore les troubles de la vésicule biliaire. On l’emploie aussi pour diminuer la fatigue physique, l’anxiété, la dépression, l’asthénie et pour stimuler la libido. La badiane est également reconnue pour ses propriétés antivirales, il est donc intéressant de l’utiliser pour lutter contre la prolifération du virus de la grippe, par exemple.
Le coquelicot
papaver rhoeas
► Appelé également pavot, ponceau, pavot des moissons, mahon ou encore chaudière d’enfer, il pousse dans le monde entier et est connu pour ses vertus médicinales depuis des millénaires, notamment en Égypte. On utilise ses pétales séchés, en poudre ou en gélules. Le coquelicot est intéressant pour lutter notamment contre l’insomnie, la toux, la coqueluche, la tachycardie ou les arythmies. Veillez toutefois à respecter les quantités pour éviter le surdosage !
L’eucalyptus globuleux ou radié
eucalyptus globulus ou radiata, les plus utilisés
► Originaire d’Australie, cet arbre regroupe plusieurs centaines d’espèces différentes. L’eucalyptus possède bon nombre de vertus, il est ainsi anti-inflammatoire, expectorant, fluidifiant, antispasmodique, décongestionnant, antiseptique, stimulant et antibactérien. C’est donc un bon allié pour soulager notamment les troubles du système respiratoire tels que les bronchites, les rhumes, les sinusites, la toux ou les maux de gorge. L’eucalyptus est également intéressant à utiliser pour apaiser les inflammations des muqueuses de l’appareil digestif et intestinal. Très puissant, il est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes souffrant d’asthme, de convulsions, de problèmes de tension ou de maladie hépatique ou rénale.
L’hibiscus
hibiscus sabdariffa
► Originaire d’Angola, il est cultivé dans les régions tropicales et subtropicales principalement au Soudan, en Égypte, en Thaïlande, au Mexique et en Chine. L’hibiscus est laxatif (doux), antibactérien, anti-inflammatoire et antalgique. C’est aussi un cholagogue (il facilite l’évacuation de la bile), un diurétique (il lutte contre les infections urinaires) et un relaxant des muscles utérins (il soulage les douleurs menstruelles). Il est aussi hypotenseur, spasmolytique et hypocholestérolémiant. Les fleurs séchées de l’hibiscus permettent de fabriquer le karkadé, également appelé le bissap, une boisson rafraîchissante très populaire en Afrique, notamment en Égypte et au Sénégal. En résumé, cette plante est diurétique, digestive, antiseptique pour les voies urinaires, anti-inflammatoire, riche en vitamines et régule la fonction hépatique.
La lavande vraie
lavandula angustifolia ou lavandula officinalis
► Poussant spontanément dans le Midi de la France entre 500 et 1 800 mètres d’altitude, cet arbrisseau de 20 cm à 1,20 mètre est cultivé dans les régions suffisamment ensoleillées. Déjà utilisée dans l’Antiquité par les Romains pour son parfum et ses vertus thérapeutiques, la lavande vraie ou officinale est encore aujourd’hui l’une des plantes médicinales les plus prisées en phytothérapie. On l’emploie notamment en infusion pour soulager les problèmes nerveux et d’insomnie, les soucis digestifs (notamment quand ils sont liés au stress, à la nervosité), pour calmer les migraines et céphalées et pour les troubles respiratoires (un rhume, par exemple). Attention, cette plante possède un goût très prononcé donc dosez-la avec parcimonie en suivant les indications des recettes de ce livre. À ne pas confondre avec la lavande aspic.

La mélisse
melissa officinalis
► Aussi appelée citronnelle, elle est originaire des régions méditerranéennes orientales et pousse aujourd’hui en Europe et en Asie occidentale. L’eau de mélisse des Carmes, élaborée dans des monastères, a permis de populariser l’utilisation de cette plante. Les feuilles, utilisées en interne sous forme d’infusion, ont une action apaisante sur le système nerveux et digestif. Ainsi, la mélisse est antispasmodique, stomachique (favorisant le fonctionnement normal de l’estomac), carminative (luttant contre les gaz intestinaux) et sédative. Elle est aussi intéressante contre les indigestions nerveuses et les états de déprime. À noter qu’une utilisation prolongée peut entraîner une baisse de l’activité des glandes sexuelles. Comme toutes les plantes, il est déconseillé d’en avoir un usage prolongé.
La menthe poivrée
mentha piperita
► Plante originaire du Moyen-Orient, elle est aujourd’hui cultivée dans le monde entier. C’est un hybride entre la menthe verte et la menthe aquatique. La menthe poivrée est de plus en plus utilisée en Europe pour ses puissants bienfaits. En phytothérapie, on tire profit de ses feuilles et de son huile essentielle. En usage interne, la menthe poivrée facilite la digestion et lutte contre les troubles digestifs de type ballonnements, nausées, aérophagie, gastrite ou faiblesse hépatique. C’est l’herbe aromatique courante la plus riche en antioxydants !
Cependant, cette plante est déconseillée aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes. Les personnes souffrant de troubles neurologiques et les épileptiques doivent aussi l’éviter. De même, il est préférable de ne pas utiliser la menthe poivrée sur le long terme, car elle peut être irritante.

La menthe verte
mentha spicata
► Elle fait partie de la pharmacopée française depuis le XVIII e siècle. Ses nombreuses vertus font de la menthe une plante incontournable qui reste parmi nos remèdes de grands-mères préférés. Riche en fer et en vitamine C, la menthe apaise l’estomac et stimule la bile. Bonne pour le foie, elle facilite aussi la digestion. Elle possède des vertus anti-inflammatoires et soulage les maux de tête, les douleurs musculaires ou dues à un choc, les piqûres, etc. Décongestionnante et apaisante, la menthe permet aussi de mieux respirer, de calmer la toux et les rhumes. Elle permet de lutter contre les troubles urinaires grâce à son effet diurétique. Elle est également riche en antioxydants et est recommandée pour prévenir les maladies cardiovasculaires et certains cancers.
On la déconseille aux jeunes enfants de moins de 7 ans, ainsi qu’aux personnes souffrant d’hypertension, de la vésicule biliaire et ayant des troubles hépatiques graves. Utilisée sur le long terme, elle peut être irritante tout comme la menthe poivrée.
L’ortie dioïque
urtica dioica
► Baptisée ainsi parce que ses fleurs mâles et femelles sont sur des pieds distincts, elle est aussi appelée grande ortie et appartient à la famille des Urticacées (la famille des vraies orties, celles qui piquent) regroupant plus de 700 espèces d’orties différentes à travers le monde dont cinq se trouvent en France. Les naturopathes et les cuisiniers affectionnent particulièrement l’ortie dioïque mais aussi l’ortie brûlante, connue sous le nom de petite ortie ou d’ortie piquante. Cette dernière est monoïque, car on retrouve des fleurs mâles et femelles sur le même pied. L’ortie est une plante exceptionnelle, riche en minéraux (surtout en fer et en calcium), en oligo-éléments (zinc, manganèse, soufre…), en vitamines (provitamine A, vitamines du groupe B, E, K et elle contient six à huit fois plus de vitamine C que l’orange, par exemple), en acides aminés (protéines), en antioxydants et en chlorophylle. Anti-inflammatoire, c’est un bon allié contre les douleurs mais aussi contre la fatigue, l’anémie, la déminéralisation, l’acidification de l’organisme, les infections urinaires, les troubles digestifs, les problèmes de peau, les rhinites allergiques. Elle permet de détoxifier le corps et même de lutter contre la perte des cheveux !
La sauge officinale
salvia officinalis
► Sous-arbrisseau préférant les sols calcaires des régions méditerranéennes, la sauge officinale est souvent cultivée dans les jardins. Il existe près de 700 variétés de sauge différentes actuellement. En Provence, on avait coutume de dire : « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin ». La sauge officinale lutte notamment contre les troubles digestifs comme les flatulences, les colites, la digestion difficile, la diarrhée. Déjà dans l’Égypte antique, on utilisait la sauge pour ses effets sur le système hormonal des femmes. Riche en œstrogènes, cette plante est souvent utilisée pour réguler différents désagréments que les femmes peuvent rencontrer au cours de leur vie tels que la transpiration excessive, les troubles menstruels, les troubles de la ménopause, les problèmes d’ovulation. Cependant, malgré ses vertus, cette plante est absolument contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, chez les femmes souffrant ou ayant souffert de cancer hormonodépendant, chez les personnes épileptiques et chez les enfants et jeunes adolescents. Comme pour la plupart des plantes, son utilisation prolongée est déconseillée.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents