Le semainier du potager - Mars
39 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Le semainier du potager - Mars

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
39 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"Soit au début soit à la fin, mars nous montre toujours son venin". Voici un guide à consulter au fil des semaines, truffé de conseils pour bien conduire son potager en étant sûr d'avoir le bon timing. Il offre des portraits de légumes et de plantes condimentaires à découvrir ou redécouvrir, et donne les différentes tâches à effectuer au potager, en pleine terre ou à l'abri. Il indique chaque semaine quelles sont les plantes qu'il faut semer, repiquer, planter, protéger des aléas climatiques, multiplier, récolter...
Il présente les gestes essentiels à réaliser pour réussir son potager. Ce qu'il ne faut pas oublier de faire et les erreurs qu'il vaut mieux éviter de commettre. Un livre à garder toujours à portée de main pour intervenir au bon moment et avoir de bons légumes toute l'année.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 février 2014
Nombre de lectures 6
EAN13 9782815304290
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Il présente les gestes essentiels à réaliser pour réussir son potager. Ce qu'il ne faut pas oublier de faire et les erreurs qu'il vaut mieux éviter de commettre. Un livre à garder toujours à portée de main pour intervenir au bon moment et avoir de bons légumes toute l'année.
" />

Robert Elger
Mars

Semaine 9


Le dicton de la semaine

« Soit au début soit à la fin, mars nous montre toujours son venin. »
Le portrait de la semaine


Les fraisiers
Des légumes, les fraisiers ? Pas vraiment. C’est cependant au potager qu’ils trouvent habituellement leur place. Leurs fortes exigences quant à la qualité et la richesse du sol ne sont pas étrangères à ce choix.
Pour les planter, vous pouvez opter pour deux types de fraisiers : les remontants, dont les cueillettes s’étalent entre juin et octobre, et les non remontants, dont la production unique mûrit en mai, juin ou juillet selon les variétés. Les plantations tardives (avril et au-delà) n’ont que des inconvénients : arrosages contraignants, désherbage permanent… et récoltes rikiki.
Pour les Anglais, la fraise est la « baie de paille », strawberry . C’est que ce fruit rouge, musqué et parfumé, toujours sucré, agréablement acidulé parfois, sphérique, conique ou en toupie selon les cultivars, gagne toujours à être paillé en été.



À faire cette semaine...
au jardin
En tout état de cause, il est préférable de ne pas intervenir au jardin quand les températures sont négatives.
Sinon, continuez les semis indiqués pour le mois précédent, et commencez maintenant à l’extérieur et à bonne exposition ceux des radis de tous les mois comme ‘Pontvil’ ou ‘Rond écarlate’ qui sont des radis oblongs précoces, formant rapidement leur racine. Par temps doux et sec, semez vos carottes primeurs de type grelot comme ‘Marché de Paris’ ainsi que vos premières nantaises (‘Nantaise améliorée’, ‘Tip-Top’, ‘Nandor’ F1, etc.). Les côtières bien exposées préparées en février conviennent parfaitement à ces semis. En posant un voile de forçage sur la parcelle ensemencée, vous hâterez la récolte d’une quinzaine de jours. Les semis précoces et de saison pourront se poursuivre jusqu’au début du mois prochain.
Semez les laitues de printemps en plaques de culture ou en pépinière de pleine terre. Le choix des variétés est large : ‘Reine de mai’, ‘Dorée de printemps’ et ‘du Bon Jardinier’ n’en sont que les plus connues.
Mars est également le grand mois des semis d’oignons blancs, rouges et jaunes de printemps, de celui du panais, du salsifis et des scorsonères, ainsi que des pois ronds nains.
De même, semez la tétragone en poquets de 3 graines. Mise en terre maintenant, la levée est souvent longue (5 ou 6 semaines) mais toujours bonne.
Éclaircissez les jeunes pousses de cerfeuil tubéreux dès leur apparition car très rapidement leurs feuilles s’enchevêtreront, rendant la tâche très délicate.
Finissez de nettoyer les fraisiers en enlevant les feuilles jaunies et desséchées, et procédez aux ultimes repiquages des nouveaux plants. Privilégiez l’automne pour la plantation des variétés non remontantes, mais optez maintenant pour des variétés remontantes (fraisiers des quatre-saisons).
Plantez en limite de potager des arbustes à petits fruits comme les groseilliers, cassissiers et framboisiers. Ces plantations pourront se poursuivre jusqu’au milieu du mois prochain.


Pensez-y !

Les ails apprécient la présence des fraisiers, des carottes et des oignons. Évitez cependant de les repiquer à proximité des fèves ou des pois. Ceux-ci, vigoureux, masquent le soleil que l’ail aime tant. En outre, les légumineuses produisent naturellement de l’azote que l’ail ne supporte guère.


Les légumes conduits en culture dérobée n’ont pas une place assignée au potager. Ils s’installent avec d’autres cultures, en général plus lentes à parvenir au stade de la cueillette. Le radis et les laitues, du fait de leur rapidité de croissance et de leurs faibles exigences sont des espèces fréquentes en culture dérobée. Les choux, les artichauts nouvellement plantés, les jeunes semis de carottes et de panais, tous longs à croître et à se développer les accueillent volontiers.
à l’abri
Les semis sous abri des laitues ‘Appia’, ‘Blonde de Paris’ et ‘Merveille des quatre saisons’ peuvent se poursuivre pendant tout le mois, de même que ceux des premières laitues romaines comme ‘Ballon’. Ces laitues maintenues sous serre ou châssis seront prêtes à être repiquées environ 15 jours avant celles semées actuellement à l’extérieur. Débutez les semis des chicorées frisées les moins frileuses comme ‘Grosse pommant seule’, ainsi que les plus rustiques des chicorées scaroles telle ‘Géante maraîchère’.
Terminez sous châssis ou tunnel vos semis de poireaux d’automne comme ‘Jaune gros du Poitou’ ou ‘Herbstriesen’.

Le geste de la semaine
Les groseilliers à grappes ou à maquereau, le cassissier et les framboisiers trouvent leur place en bordure de potager. Ces arbustes peu vigoureux et résistants ont des besoins en culture des plus réduits. La bonne terre de votre potager permet de faire au plus simple quant à leur plantation.
Pour planter des arbustes à petits fruits en bordure de potager
1. Ouvrez un trou de la taille de la motte de l’arbuste à planter.
2. Plongez le conteneur dans l’eau pendant quelques minutes, puis débarrassez la plante de son conteneur. Si les racines s’enroulent en chignon compact, griffez la motte afin de la débrouiller un peu : la reprise en sera meilleure.
3. Installez votre arbuste. En le déposant au fond de trou, la surface supérieure de la motte doit affleurer le sol.
4. Comblez ensuite le trou avec de la terre fine, tassez régulièrement, puis ménagez une cuvette au pied.
Arrosez copieusement à la plantation et maintenez votre arrosage pendant la première saison. Ne versez pas l’eau sur la plante, mais au pied. Apportez à chaque plant le contenu d’un arrosoir de 10 à 11 litres tous les 15 jours environ.
le coin des condimentaires
Aérez à la serfouette les massifs des condimentaires vivaces.

Ne vous laissez pas prendre
Qu’il s’agisse d’un géranium, d’un conifère d’ornement ou d’une minimotte de laitue, ne les plantez jamais sans les humidifier. Dans tous les cas, immergez la motte pour la réhydrater à saturation.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents