Mon potager en permaculture
112 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Mon potager en permaculture , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
112 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Quelle que soit la surface dont vous disposez, vous pouvez créer votre potager en permaculture !

Cet ouvrage vous donne toutes les informations indispensables pour mettre en place un tel potager, à la fois productif, autonome et respectueux de l’environnement. Vous découvrirez ainsi :
• Les grands principes de la permaculture vous permettant d’améliorer la fertilité de votre sol et la santé de vos plantes.
• Les différentes étapes pour créer, cultiver et entretenir votre potager, le tout avec de nombreux conseils pratiques.
• Un calendrier indiquant quels gestes accomplir tout au long de l’année.

Nécessitant peu d’efforts par rapport à un potager traditionnel, votre potager en permaculture vous offrira ainsi de belles récoltes de légumes sains et savoureux !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 décembre 2022
Nombre de lectures 33
EAN13 9782815321259
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0424€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Sommaire Avant-propos La fertilité Les besoins essentiels des plantes La fertilité du sol Les cinq règles d’or Mulchs, compost et engrais verts Les différents rôles des mulchs La composition des mulchs Les mulchs et leurs utilisations Les composts et leurs utilisations Les engrais verts et leurs rôles Les bâches et cartons Comment bien démarrer votre jardin Évaluer la fertilité naturelle Vos objectifs et vos moyens Cultiver à plat ou sur butte ? Le design de votre potager Orientation et dimensions de vos bandes cultivées Les associations Les techniques pour démarrer Plantation et semis Un petit point de vocabulaire Semer ou planter ? Comment planter ? Comment semer ? Planter les « spéciales » Le calendrier mois par mois JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE Page de copyright
Points de repère Cover Title Page Copyright Page Corps de texte
Remerciements
Sur ma route, j’ai rencontré de nombreuses personnes qui m’ont aidé à devenir qui je suis aujourd’hui et sans qui cet ouvrage n’existerait peut-être pas. Elles sont nombreuses et je profite de ce livre pour en remercier quelques-unes :
Merci René pour toutes ces discussions qui ont orienté mes choix et ma vie.
Merci Jane et Peter, de l’association « Les portes neuves », qui m’ont enseigné les bases de la permaculture théorique et pratique.
Merci Steve pour m’avoir encouragé dans la voie de la transmission.
Merci Marco & Flo pour leurs vidéos-tuto qu’ils m’ont permis de mettre en ligne.
Merci à mes parents, qui m’ont beaucoup aidé dans la création de cette micro-ferme et pour leur soutien.
Merci à mes enfants, formidables pépites de vie, qui m’ont appris plus que quiconque l’importance du temps que je leur consacre... et qui m’ont laissé de très nombreuses après-midi d’été pour écrire ce livre.
Merci enfin à ma femme, Valérie, qui dès le début m’a aidé à bâtir ce lieu, encouragé ensuite à transmettre mes savoir-faire et assisté dans l’écriture de cet ouvrage.
Avant-propos
La permaculture est née dans les années 70 grâce à Bill Mollison. Ce dernier s’était alors interrogé sur la place des énergies fossiles dans notre système agricole et d’habitat. Et il avait fait un constat simple : les cycles naturels sont de type « continu », alors que la production agricole est le plus souvent « discontinue ».
En effet, dans la nature, les plantes poussent, fructifient, se reproduisent, meurent et sont remplacées sans jamais faire table rase – sauf en cas de catastrophes naturelles (incendie, inondation, cyclone…) qui perturbent énormément le milieu. À l’inverse, l’agriculture passe fréquemment par une remise à zéro (labour, par exemple) avant de recommencer un cycle complet (semis, mise à grain, récolte).
Fort de ce constat, Bill Mollison s’est isolé pendant deux ans pour observer et réfléchir à d’autres possibilités pour produire de la nourriture. Puis, en 1974, Bill Mollison et David Holmgren ont jeté les bases de ce qu’ils ont appelé la permanent culture ou « perma-culture » en publiant le premier livre sur le sujet : Permaculture 1 (1978).
Bill Mollison est mort en 2016 et quand on lui demandait une définition simple de la permaculture, il pouvait en donner plusieurs. Voici celles que j’aime bien :
« C’est une démarche de conception éthique visant à créer des habitats humains durables en imitant le fonctionnement de la nature. » Il disait également qu’un design devait aboutir à « un système nourricier, énergétiquement efficace, stable et résilient ».
Aujourd’hui, tout en s’appuyant toujours sur les trois piliers que sont prendre soin de la Terre, prendre soin des hommes et partager équitablement les ressources, la permaculture recouvre notamment les domaines liés à l’architecture et à la production alimentaire. Et pour réussir à concevoir un lieu en permaculture, il est important de se former en suivant un CCP (Cours de Conception en Permaculture) qui dure 72 heures. Au cours de ce CCP on apprend à créer un design grâce à une grande connaissance d’un lieu, des éléments de ce lieu – et de leurs interactions possibles – et de ce qu’on souhaite en faire. Un design est global, se prépare longtemps à l’avance et reste évolutif.
Dans ce livre, je ne vous parlerai que d’une petite partie de cet ensemble, la partie que je connais le mieux : le potager. En effet, au cours d’un CCP, vous apprendrez à rendre un lieu nourricier de nombreuses manières : verger, céréales, élevage, plantes aromatiques et médicinales, potager, etc. Vous apprendrez aussi à positionner ces différentes zones les unes par rapport aux autres – ou dans les autres – de manière optimum. Mais les principes et techniques spécifiques au potager nécessitent à eux seuls un ouvrage entier.
Vous apprendrez donc dans ce livre comment faire pour que votre jardin soit de plus en plus fertile et facile à cultiver . Attention cependant, contrairement à une idée souvent partagée à propos de la permaculture, il faudra tout de même travailler au jardin, notamment la première année. Le principe est en effet celui d’un « investissement » initial important effectué de manière à ce que plus le temps passe, plus les efforts à fournir diminuent et plus les récoltes sont abondantes. Avec en ligne de mire, pour les plus optimistes et les plus performants, un système idéal où il n’y aurait plus qu’à récolter !
En écrivant ce livre, mes objectifs sont que : vous connaissiez les grands principes qui permettent d’améliorer la fertilité de votre sol ainsi que la santé de vos plantes. grâce à ces connaissances, vous puissiez choisir les techniques adaptées à votre cas. vous y trouviez des exemples pratiques pour commencer facilement à jardiner en permaculture.
La fertilité
Une bonne terre de jardin, bien fertile, c’est le rêve de nombreux jardiniers. Mais, dans la réalité, on a rarement l’exposition idéale, la texture parfaite et de quoi alimenter toutes les plantes qu’on aimerait voir pousser en bonne santé dans notre jardin. Heureusement la nature sait bien faire des choses, et en s’en inspirant ( voir ici ), on peut lui donner un coup de pouce pour arriver assez rapidement à un résultat presque idéal.
Les besoins essentiels des plantes
Pour bien pousser, une plante doit disposer de quatre éléments essentiels : l’eau, les nutriments, le soleil et l’air.
Une plante pourra pousser même si ses besoins ne sont pas parfaitement fournis par son environnement. Mais elle poussera mieux si elle dispose de ces quatre éléments de manière optimale. Et toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins ! Certaines préfèrent la mi-ombre alors que d’autres apprécient le grand soleil. Idem pour l’eau et les nutriments.
L’eau
L’eau, que la plante puise principalement par ses racines, joue de nombreux rôles dans son développement et sa santé.
Dès son « enfance », l’eau est indispensable pour lever la dormance des graines (phénomène mis au point par les plantes afin que les graines ne germent que si les conditions idéales sont réunies pour que la future plante puisse pousser) et permettre leur germination. C’est ainsi que la graine vérifie si, après avoir germé, elle se trouvera dans un sol propice à son bon développement, c’est-à-dire un sol qui contient de l’eau.
Ensuite, la jeune plantule ne fabrique que des cellules souples (cellulose) qui, collées les unes aux autres, ne peuvent former un ensemble rigide que si elles sont gorgées d’eau. C’est le phénomène de turgescence. Si elle manque d’eau, la jeune plante devient molle, comme on peut le constater en cuisine quand une salade flétrit peu après la récolte (plasmolyse).

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents