Licences et Masters Monnaie Banque Finance Assurance
105 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Licences et Masters Monnaie Banque Finance Assurance

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
105 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les concours d’entrée dans les filières sélectives des universités et des écoles dans le domaine droit-économie-gestion s’articulent le plus souvent autour des mêmes grandes thématiques : la logique, l’anglais et la culture générale.


En puisant dans les annales disponibles sur le site du réseau des IUP/Masters Banque Finance Assurance (ADIM-BFA), ce manuel a pour ambition de préparer efficacement les candidats aux tests d’admissibilité.


Il s’attarde sur les concepts qui sous-tendent les questions de logique et de mathématiques, explique les points de grammaire et de conjugaison anglaises les plus récurrents, montre comment aborder les questions de compréhension anglaise via une approche déductive et développe les réponses aux questions de culture économique les plus courantes.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 114
EAN13 9782376873204
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Licences et Masters Monnaie Banque Finance Assurance
Réussir son entrée dans les filières sélectives de l’université
ADIM-BFA

136 boulevard du Maréchal Leclerc
14000 CAEN
© Editions EMS, 2020
Tous droits réservés
www.editions-ems.fr
ISBN : 978-2-37687-320-4
(versions numériques)
Sommaire
Remerciements
Logique et mathématiques
Quelques rappels Raisonnement logique
Logique mathématique
Logique & maîtrise de langage Problèmes arithmétiques
Calculs classiques
Problèmes à inconnues Probabilités & dénombrement
Testez-vous Questions série 1 Réponses série 1 Questions série 2 Réponses série 2 Questions série 3 Réponses série 3 Questions série 4 Réponses série 4
Anglais
Grammaire et conjugaison Questions Réponses
Compréhension
ARTICLE 1. Young, gifted and slack Questions Réponses
ARTICLE 2. Lighting up Africa Questions Réponses
ARTICLE 3. Unfinished business for the world’s women Questions Réponses
ATICLE 4. Year of the unicorn Questions Réponses
ARTICLE 5. Apply within Questions Réponses
ARTICLE 6. Fog in the Channel Questions Réponses
Culture économique
L’Europe Questions Réponses
La politique monétaire Questions Réponses
Les indicateurs macroéconomiques Questions Réponses
Le marché des changes Questions Réponses
La finance de marché Questions Réponses
La finance d’entreprise Questions Réponses
La fiscalité Questions Réponses
La finance alternative Questions Réponses
L’économie de la banque Questions Réponses
Les grands auteurs Questions Réponses
Remerciements
Ce manuel a été réalisé à partir des annales du test ADIM-BFA – Réseau des IUP/Masters Banque Finance Assurance – disponibles à l’adresse suivante : http://www.reseauiup-banquefinance.org/fr/les-annales.html .
L’équipe de rédaction, coordonnée par Sandy Campart, IUP Banque Finance Assurance – IAE Caen, est composée de : Agnès Gazzano, Université Aix-Marseille. Helen Hassan, ESEMAP – Université d’Angers. Lisa Martin, IUP Finance de Nancy. Isabelle Menard, ESEMAP – Université d’Angers.
Logique et mathématiques
Chaque question se compose de 4 ou 5 propositions parmi lesquelles le candidat doit indiquer la bonne réponse. La proposition « ARNC » signifie : « Aucune Réponse Ne Convient ». Elle sera validée par le candidat lorsqu’aucune des autres propositions ne lui paraît possible. Sauf mention contraire, les questions sont indépendantes.
Les questions de mathématiques sont communément issues des points de programmes suivants : dénombrement, probabilités, moyennes statistiques, proportionnalité, vitesse, pourcentages, conversions d’unités de temps, équations des 1 er et 2 d degrés, systèmes d’équations, logique mathématique, périmètres, aires, volumes, suites arithmétiques et géométriques, calculs d’intérêts.
IMPORTANT : l’utilisation des calculatrices est strictement interdite. Il est donc indispensable de simplifier les calculs au maximum, notamment les divisions et fractions.
Quelques rappels
Raisonnement logique Logique mathématique
Ces questions se présentent sous la forme de suites logiques (nombres, lettres, signes …) à compléter ou de recherche d’intrus. Le candidat mettra en œuvre des outils simples et devra faire preuve d’adaptation rapide aux questions posées.
Conseils : Suites de lettres  remplacer chaque lettre par son équivalent numérique dans l’alphabet ( A = 1 , B = 2 , C = 3 , etc.). Suites numériques  bien connaître les tables de multiplication, les critères de divisibilité, les carrés de nombres.
Exemples :
Quel est le nombre intrus ?

a) 48
b) 123
c) 222
d) 393
e) ARNC
Ici, les nombres proposés sont tous des multiples de 3, sauf 533.
La bonne réponse est donc la e).
Quel est le nombre manquant ?
10 26 50 …
a) 82
b) 78
c) 80
d) 84
e) ARNC
En effectuant − 1 à la série, on obtient :
9 25 49 … , où l’on reconnaît les carrés d’entiers impairs :
3² 5² 7² … , le suivant est donc 9² = 81 auquel on rajoute +1,
la bonne réponse est donc la a). Logique & maîtrise de langage
L’énoncé se compose d’une suite d’affirmations impliquant des liens de cause à conséquence. Outre ses capacités de logique, le candidat devra montrer sa compréhension de la langue française.
Conseils : Un schéma est très utile pour « ordonner » les notions. Attention au sens des implications, surtout dans les phrases négatives.
Exemple :
Certains perroquets sont de bons imitateurs de la voix humaine. Tous les mainates sont de bons imitateurs, même s’ils ne sont pas des perroquets.
Quelle conclusion est-elle juste ?
a) Parmi les perroquets, certains sont des mainates.
b) Tous les bons imitateurs sont des mainates.
c) Un mauvais imitateur ne peut pas être un perroquet.
d) Il y a des perroquets qui ne sont pas de bons imitateurs.
e) Il y a plus de perroquets que de bons imitateurs.
Le diagramme suivant permet de résumer la situation :

Les conclusions a), b) et e) sont ainsi erronées.
Quant à la proposition c), elle s’écrit en logique sous la forme :
non(imitateur)  non(perroquet)
Sa contraposée est : perroquet  imitateur, qui est elle aussi erronée.
La bonne réponse est alors la d).
Problèmes arithmétiques Calculs classiques
La question décrit une situation comportant des données chiffrées et une valeur à déterminer. Le candidat devra montrer sa capacité à extraire et à assembler les données grâce à des formules classiques pour les traduire en calculs mathématiques.
Conseils : La simplification des calculs est primordiale, autant pour la rapidité que pour la justesse des résultats.
Exemple avec une vitesse :
Un coureur monte au passage d’un col à la vitesse moyenne de 6 km/h. Il redescend du col par le même chemin, mais sa vitesse moyenne en descente est de 12km/h. La distance parcourue étant la même qu’à l’aller, déterminer sa vitesse moyenne sur l’aller-retour.
a) 6,5 km/h
b) 7 km/h
c) 8 km/h
d) 8,5 km/h
e) ARNC
Si d est la distance parcourue, le temps moyen est : pour l’aller,
et : pour le retour,
de plus, la vitesse moyenne pour l’aller-retour est : .
En substituant à t 1 et t 2 leurs expressions, on obtient :
et en simplifiant par 3 d , on trouve la réponse c).
Exemple avec un coût :
Les dimensions standards d’une brique sont de 5,5 cm en hauteur et de 22 cm en longueur. On veut construire un mur d’une hauteur de 1,10 m pour une longueur de 4,40 m. Le prix d’une brique est de 2 euros et la pose par un professionnel est facturée 30 euros par m² pour la main-d’œuvre avec fourniture de la colle.
Quel est le coût du mur ?
a) 930,20 €
b) 945,20 €
c) 1 005,20 €
d) 1 100 €
e) ARNC
Le nombre de briques pour la hauteur est : 110/5,5 = 20 , et pour la longueur :
440/22 = 20 , soit pour le mur : 20 x 20 = 400 briques .
Le coût est donc de 800 € pour les briques et la pose du mur par le professionnel est : 4,4 x 1,30 = 145,20 € . En additionnant, on obtient la réponse b). Problèmes à inconnues
Dans ces questions, les calculs ne peuvent se faire directement. Le candidat utilisera donc une (ou 2) mise(s) en équation(s) à résoudre.
Conseils : Nommer l’inconnue et transcrire le problème en utilisant les formules classiques.
Exemple avec une moyenne :
Onze collègues de travail partent ensemble en avion pour Rome.
La compagnie aérienne choisie demande de ne pas dépasser une moyenne de 7 kg de bagages par personne.
L’un des vacanciers tombe malade avant le départ et est remplacé par un nouveau collègue qui a pu se libérer.
La moyenne des bagages des 10 premiers voyageurs était de 6,8 kg par personne.
Combien peut peser au maximum la valise du nouvel arrivant s’il ne veut pas dépasser la moyenne de poids imposée par la compagnie ?
a) 8,5 kg
b) 6,5 kg
c) 9,5 kg
d) 7,5 kg
e) ARNC
La moyenne des bagages des 10 premiers voyageurs était de 6,8 kg par personne, donc leur poids total était de : 10 x 6,8 = 68 kg .
Appelons x le poids de la valise du nouvel arrivant.
La nouvelle moyenne ne devant pas excéder 7 kg, on a : ,
on en déduit : 68 + x ≤ 77 , puis : x ≤ 9, donc la bonne réponse est la a) .
Exemple avec une aire :
On agrandit de 5 cm le côté d’un carré, ce qui fait augmenter son aire de 85 cm² .
Déterminer la longueur du côté de ce carré avant agrandissement.
a) 5 cm
b) 6 cm
c) 7 cm
d) 8,5 cm
e) ARNC
Appelons x le côté du carré. L’aire du carré après agrandissement de 5 cm du côté vaut : ( x + 5 ) 2 , alors que l’augmentation de 85 cm 2 s’écrit : x 2 + 85 .
On résout l’équation : (x + 5) 2 = x 2 + 85  x 2 + 10 x + 25 = x 2 + 85  10 x = 60 ,
on obtient la réponse b).
Exemple avec un taux d’intérêt :
Un actionnaire détient un portefeuille constitué de 30 actions X et 10 actions Y. L’action X baisse de 10 % et l’action Y de 5 %. La valeur de son portefeuille passe de 1000 € à 905 € .
Quel était le prix initial de l’action X ?
a) 25 €
b) 26 €
c) 28,5 €
d) 30 €
e) ARNC
En posant x et y prix initiaux des actions X et Y, on obtient la valeur initiale du portefeuille : 30 x + 10 y , ce qui permet d’écrire l’équation : 30 x + 10 y = 1 000 .
A une baisse de 10 % du prix de l’action X correspond un coefficient de réduction de : , soit un prix de : 0,9 x .
De même pour l’action Y avec une baisse de 5 %, on obtient un prix de : 0,95 y .
On peut maintenant écrire la deuxième équation : 30 x 0,9 x + 10 x 0,95 y = 905 .
On résout le système de 2 équations à 2 inconnues :

c’est donc la réponse d).
Probabilités & dénombrement
Ces questions présentent des situations où l’on partage un effectif en différentes catégories à l’aide d’un ou 2 critères. Le candidat doit calculer une probabilité ou un sous-effectif en utilisant des outils pertinents.
Conseils : Un schéma est quasi-indispensable, que ce soit un diagramme de Wenn, un tableau à double entrée ou un arbre pondéré.
Exemple :
Dans un bureau utilisant une photocopieuse, 40 % des copies se font recto-verso. La photocopieuse, déjà ancienne, rencontre des problèmes de bourrage de papier pour 2 % des copies simples et 12 % des copies recto-verso.
On effectue, en moyenne, 900 photocopies simples par semaine.
Laquelle des propositions suivantes est vraie ?
a) Les problèmes de photocopieuse représentent 7 % des copies.
b) On fait, en moyenne, 1 700 copies par semaine.
c) En une semaine, il y a une moyenne de 846 photocopies sans problème.
d) Il y a une moyenne de 90 problèmes par semaine à la photocopieuse.
e) ARNC.
Un arbre pondéré est ici très pratique :

Examinons chaque proposition de la question :
a) formule des probabilités totales :

 mauvaise réponse.
b) proportionnalité avec N nombre total de photocopies :
photocopies
simples
total
 mauvaise réponse
pourcentages
60
100
effectif
900
N
c)  mauvaise réponse
d)  bonne réponse.
Testez-vous
Questions série 1
1) Trois amis vont prendre l’avion avec chacun une valise. Pour connaître leur poids, ils utilisent une vieille balance dont l’aiguille ne descend plus en dessous de 10 kg. Ils pèsent leurs valises deux par deux et obtiennent successivement 30, 28 et 43 kg.
Quels sont les poids de chaque valise ?
a) 8kg ; 20kg ; 23kg
b) 7,75kg ; 20,25kg ; 22kg
c) 6,5kg ; 21,5kg ; 22,5kg
d) 7,5kg ; 20,5kg ; 22kg
e) ARNC
2) On a transformé un carré en rectangle en augmentant de 5 cm l’une de ses dimensions et en diminuant l’autre de 3 cm.
Le rectangle obtenu fait 45 cm 2 de plus que le carré initial.
Comment est la longueur du côté du carré (en cm) ?
a) comprise entre 10 et 12
b) comprise entre 13 et 16
c) comprise entre 18 et 20
d) supérieure à 21
e) ARNC
3) Valentin et Lucas partent avec leurs voitures à la même heure. La vitesse de Valentin est de 70km/h et celle de Lucas est de 90km/h.
Ils prennent deux routes différentes qui se rejoignent à un carrefour distant de 40 km du domicile de Valentin et de 50 km de celui de Lucas. Ils ne tournent pas au carrefour et poursuivent leur route tout droit.
Ce croisement est à priorité à droite et Valentin arrive sur la droite de Lucas. Que se passe-t-il au carrefour ?
a) Valentin passe en premier sans s’arrêter
b) Lucas passe en premier sans s’arrêter
c) Valentin et Lucas arrivent exactement en même temps
d) Lucas arrive en premier mais doit laisser passer Valentin
4) Une automobile a une consommation urbaine de 6L/h. Son réservoir a la forme d’un parallélépipède rectangle de dimensions 50*40*30 cm. Il est rempli aux 2/3 de carburant.
Au bout de combien de temps d’utilisation le voyant de la réserve s’allumera-t-il, sachant qu’elle contient 10 L ?
a) 4h
b) 5h
c) 6h
d) 7h
e) ARNC
5) Une marque de voitures bien connue décide de sortir la version sport de son coupé le plus vendu.
Les coûts de production du modèle sport s’élèvent alors à 20 % de plus que ceux du modèle classique.
Pour les deux voitures, le prix de vente est égal aux coûts de production augmentés de 200 %.
Sachant que le coupé sport est proposé à la vente au prix de 36 000 € , à combien se montaient les coûts de production du coupé classique ?
a) 12 000 €
b) 10 000 €
c) 8 000 €
d) 6 000 €
e) ARNC
6) Léa a obtenu une moyenne de 11 pour l’ensemble de ses options au premier partiel de cette année.
Comme elle vise une mention, elle envisage d’abandonner l’une de ses options. Cela lui permettrait d’éliminer sa mauvaise note de 8 dans l’une d’elles et de remonter sa moyenne à 12.
Les matières optionnelles ayant toutes le même coefficient, combien Léa avait-elle d’options au départ ?
a) 2
b) 3
c) 4
d) 5

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents