Comment entreprendre en Afrique?
144 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Comment entreprendre en Afrique? , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
144 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce précis, basé sur une étude de cas d'entreprise durable et inclusive, donne le ton pour la valorisation des ressources locales, la promotion de l'entrepeneuriat chez les jeunes, l'empowerment surtout des femmes pour leur autonomisation continue, des solutions adaptées aux réalités africaines et surtout une création de valeur collective sûre. Sur tout le continent, des jeunes courageux, des femmes infatigables s'organisent, répresentant une force économique indéniable.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mars 2015
Nombre de lectures 488
EAN13 9782336372938
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Couverture
4e de couverture
Titre

IBRAHIMA THÉO LAM







Comment entreprendre en Afrique ?



Balises du porteur de projet de création d’entreprise
Copyright



















© L’H ARMATTAN , 2015
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattanl@wanadoo.fr
EAN Epub : 978-2-336-72304-4
Biographie de l'auteur
B IOGRAPHIE DE L’AUTEUR
Monsieur Ibrahima Théo LAM est un entrepreneur depuis plus d’une dizaine d’années. Il a ouvert un cabinet international de conseil, de coaching et de formation des entreprises à Paris La Défense dans la capitale française. Ce jeune Africain est bien connu pour ses interventions pointues et bien ciblées sur la conception, la gestion, la modélisation des affaires, le coaching individuel et en teaming, le conseil en création et développement d’entreprises et l’apprentissage par la méthode des cas dans les écoles de commerce et universités et dans les quartiers sensibles.
Monsieur LAM intervient également dans l’enseignement supérieur en France auprès des universités et des écoles de commerce, mais aussi en Afrique de l’Ouest notamment et en Afrique centrale où il enseigne des matières suivantes : Comptabilité générale et analytique, Analyse financière, Contrôle de gestion et pilotage des performances, Création et reprise d’entreprises, Innovation et créativité, Gestion et exploitation de projets de développement local, Leadership, Développement personnel et confiance en soi.
Avec sa vision réaliste sur l’esprit d’entreprise pour une émergence des territoires africains dont le Sénégal en particulier et la nécessité d’une durabilité de la Très Petite Entreprise (TPE) en Afrique, Monsieur LAM a un sens aigu et un flair exceptionnel qui lui permettent d’accompagner et de nourrir continuellement des idées porteuses chez les jeunes, chez les femmes et dans les petites organisations comme les structures de l’économie informelle et les groupements d’intérêt économique.
Ibrahima Théo LAM est un leader, pédagogue averti et a du talent de communicateur hors pair. Avec ses conseils et orientations dans la prise de décision pour l’auto emploi et l’employabilité des jeunes et des femmes, l’Afrique pourra certainement faire la différence dans un monde maillé et adossé aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Dynamique, ambitieux et très engagé, il encourage les porteurs de projets en Afrique Francophone à travers son engagement auprès de Proxim’Jeunes, une structure associative de droit sénégalais d’aide à la création d’entreprises dont il est fondateur et président.
Son rêve : « développer les talents des jeunes, encourager la réussite individuelle et utiliser l’entrepreneuriat comme levier de lutte contre la précarité ».
Remerciement
Je remercie particulièrement Monsieur Amadou Lamine DIENG, Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ) pour son soutien et son encadrement dans ma carrière professionnelle.
Dédidaces
Je dédie cet ouvrage aux jeunes et aux femmes d’Afrique épris de l’esprit d’entreprise, particulièrement aux jeunes Sénégalais pour la promotion de l’auto emploi dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent du Gouvernement du Sénégal.
Préface

Mettre en accompagner œuvre des idées maitresses pour la création d’entreprises innovantes et créatrices de valeur inclusive est un défi majeur dans l’Afrique du 2lème siècle. Prendre l’initiative de publier un livre sur comment entreprendre dans un contexte multiculturel complexe parsemé de différentes contraintes fortes, ayant pendant des siècles assujetti les pays à une dépendance ombilicale avec la métropole, n’est pas tâche facile.
Ce livre part du principe qu’il faut des précurseurs dans la recherche, l’analyse et la mutualisation de modèles d’entreprises gagnantes dans les territoires Africains. Il est important de relever qu’outre les aspects méthodologiques liés au montage d’une entreprise en tensions liées Afrique, le créateur subit de fortes au contexte global, aux réalités culturelles, à la longue dépendance sur les biens et services étrangers, le manque d’audace de la part des jeunes Africains, le déficit de ressources, la mauvaise compréhension des logiques du marché parmi tant de facteurs bloquants.
L’analyse et la présentation d’outils pour le créateur d’entreprise ressort d’une approche simple d’assister dans les procédures formelles de mise en place des projets. L’économie informelle est un secteur fourre tout percutant et la difficulté réside dans les facteurs structurels comme l’analphabétisme, le manque d’organisation, l’absence de cadres d’échange entre jeunes créateurs du secteur, mais surtout le déficit de manuels accessibles pour former les jeunes et les femmes dans le domaine.
La problématique de l’entreprenariat en Afrique reste un thème complexe avec des lectures et des paradigmes hors du commun. L’entreprise classique n’a rien à voir avec l’entreprise africaine. Comment appréhender les relations de subordination entre Africains ? Est-ce le même contenu quand il s’agit d’une entreprise de propriété ou d’organes de gestion occidentaux. Quels sont les facteurs humains et sociaux à prendre en compte dans une entreprise africaine ? La difficulté majeure des analystes, des professionnels et des chercheurs réside dans l’inadéquation entre les conditions de gestion de la rentabilité face au temps. D’ailleurs au troisième millénaire, le temps africain se démarque symboliquement du temps mondial. Le temps devient ici un concept polysémique, car pour un Africain, même intellectuel, le temps est lié au temps passé avec les parents éloignés durant les cérémonies baptêmes, les funérailles, les anniversaires, les fêtes religieuses et autres festivités. Ces moments, ces temps en dehors du temps professionnel de travail font partie entière de la vie du chef d’entreprise. La question est maintenant de savoir comment concilier tradition et modernité ? Nous pensons qu’il est pertinent de penser globalement, mais agir localement en fonction de ses réalités. L’Afrique n’est pas l’Amérique, ou l’Asie ou l’Europe. Ce qui est permis ailleurs ne l’est pas forcément ici et vice versa.
Les pages de ce livre nous plongent dans un univers dynamique avec un folklore entrepreneurial africain, une saveur continentale de la création d’entreprise. Ceci n’est nullement une réflexion achevée, mais plutôt un début dans la recherche des modèles innovants et inclusifs de création et de développement des entreprises en Afrique.
Je recommande vivement ce livre à tous jeunes Africains qui veulent oser pour une Afrique plus entreprenante, une Afrique qui gagne.
Docteur Alain CAPO CHICHI, PDG du groupe CERCO.
Élu en 20l0, meilleur jeune entrepreneur de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest.
Élu en 2005 par la Jeune Chambre Jnternationale, un des l0 jeunes les plus remarquables au monde.
Introduction
La qualité d’une économie locale du point de vue de sa croissance à long terme se mesure aussi par le nombre d’entreprises ayant survécu les bouleversements, les crises, les transformations et dynamiques globales comme locales sur une période donnée. Cette statistique est souvent calculée par année dans les pays de l’Afrique au sud du Sahara.
Dans ces pays nés après l960, et particulièrement au Sénégal, 200 entreprises en moyenne ferment chaque année suite à un déficit d’informations sur les marchés, un manque de valorisation des activités naissantes, une politique prévisionnelle de gestion des ressources humaines peu développée, une rareté du financement pour les entreprise en phase de démarrage et surtout un manque d’encadrement ou d’assistance avérée des initiatives privées à fort impact industriel. Certains pays sont en avance sur d’autres dans ces domaines et au Sénégal le Doing Business signale des avancées remarquables en 20l4. Les pays du Maghreb et ceux de l’Est du continent font des efforts soutenus dans la mise en place d’un cadre favorable et incitateur au rayonnement des Petites et Moyennes Entreprises. Certains territoires innovants, dont le Nord italien, le Japon, la Chine, le Brésil, le Rwanda et l’Inde, ont montré des exemples gagnants vers l’émergence. Il s’agit aux créateurs d’entreprise de s’insérer dans des créneaux porteurs avec une main d’œuvre bien préparée pour tirer un maximum de profit d’une économie du savoir à l’échelle planétaire. Les technologies de l’information et de la communication ainsi que diverses plateformes d’interconnexi

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents