Stratégies d entreprise
225 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
225 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage étudie les stratégies d'entreprise de façon exhaustive en enrichissant et en s'écartant des notions classiques de la microéconomie. Une grande place est accordée aux concepts de rationalité limitée, aux compétences de l'organisation, à l'aménagement des transactions de biens et de services ainsi qu'à la théorie évolutionniste. Ce livre permet de comprendre les facteurs de succès et les raisons d'échecs des différents types de stratégie :- classiques : spécialisation, intégration verticale, quasi intégration, diversification, - plus récents : multinationalisation, fusion, joint ventures, alliances et réseaux. La perspective adoptée met en évidence la complexité des relations entre modifications stratégiques et transformations structurelles.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2022
Nombre de lectures 47
EAN13 9782746227316
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,2500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Stratégies d’entreprise© LAVOISIER, 2005
LAVOISIER
11, rue Lavoisier
75008 Paris
Serveur web : www.hermes-science.com
ISBN 2-7462-1034-7
Tous les noms de sociétés ou de produits cités dans cet ouvrage sont utilisés à des fins
d’identification et sont des marques de leurs détenteurs respectifs.
Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article L. 122-5, d'une
part, que les "copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non
destinées à une utilisation collective" et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations
dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction intégrale, ou
partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est
illicite" (article L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce
soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du
Code de la propriété intellectuelle.Stratégies
d’entreprise
concepts, typologie
et relations avec les structures
André LabourdetteCOLLECTION DIRIGÉE PAR
JEAN-MARIE DOUBLET’






Table des matiŁres
Introduction........................................ 9
Chapitre 1. Les prØalables conceptuels l analyse des stratØgies ...... 13
1.1. La rationalitØ limitØe .............................. 13
1.1.1. Les origines de la rationalitØ limitØe.................. 14
1.1.1.1. Les difficultØs des comportements de maximation ...... 14
1.1.1.2. Les dØviations du comportement de maximation ....... 17
1.1.2. La thØorie de la rationalitØ limitØe ................... 20
1.1.2.1. Les buts intermØdiaires ...................... 20
1.1.2.2. La notion de satisfaction ..................... 21
1.1.2.3. Le principe de recherche 22
1.2. Lorganisation .................................. 25
1.2.1. Les compØtences de lorganisation................... 25
1.2.1.1. Les compØtences difficiles imiter ............... 27
1.2.1.2. Les compØtences malaisØes maintenir ............ 29
1.2.2. L amØnagement des relations entre acteurs par l organisation . . 32
1.2.2.1. Les transactions de biens et de services et lorganisation . . 33
1.2.2.2. Les relations de travail et lorganisation ............ 36
1.3. Le changement .................................. 39
1.3.1. Les facteurs de changement ....................... 39
1.3.1.1. Les facteurs dØclenchant le changement ............ 39
1.3.1.2. Les facteurs facilitant le changement.............. 42
1.3.2. Les modalitØs de changement...................... 43
1.3.2.1. Les changements affectant lexistence de lentreprise .... 43
1.3.2.2. Les changements concernant les caractØristiques
de lentreprise................................. 47














ô


6 StratØgies d entreprise
Chapitre 2. Les formes initiales des stratØgies .................. 53
2.1. La spØcialisation ................................. 53
2.1.1. La thØorie de la spØcialisation...................... 54
2.1.1.1. La version initiale ......................... 54
2.1.1.2. Les amØnagements 58
2.1.2. La critique de la thØorie de la spØcialisation ............. 60
2.1.2.1. La discussion de lallure des courbes de coßt ......... 60
2.1.2.2. La contestation de limportance accordØe la dimension . . 62
2.1.2.3. La sous-estimation du rle des compØtences.......... 63
2.2. LintØgration verticale ............................. 66
2.2.1. LintØgration verticale classique .................... 67
2.2.1.1. Les avantages ............................ 67
2.2.1.2. Les limites .............................. 75
2.2.2. La quasi-intØgration ........................... 78
2.2.2.1. Les restrictions verticales ..................... 78
2.2.2.2. Les accords de coopØration .................... 80
2.3. La diversification ................................ 83
2.3.1. Les raisons de la diversification 83
2.3.1.1. Les ambitions des dirigeants ................... 84
2.3.1.2. La recherche des synergies 87
2.3.1.3. Le souci defficience financiŁre ................. 90
2.3.2. Les variantes de la diversification 91
2.3.2.1. La cohØrence et les variantes de la diversification ...... 91
2.3.2.2. Les performances et les variantes de la diversification.... 96
Chapitre 3. Les modalitØs rØcentes des stratØgies ................ 107
3.1. La multinationalisation............................. 107
3.1.1. Les causes de la multinationalisation ................. 108
3.1.1.1. Les analyses classiques ...................... 108
3.1.1.2. Les analyses innovatrices ..................... 114
3.1.2. Les aspects internes de la multinationalisation............ 117
3.1.2.1. Les aspects organisationnels ................... 118
3.1.2.2. Les aspects cognitifs........................ 120
3.2. Les fusions et les coentreprises 121
3.2.1. Les fusions ................................. 122
3.2.1.1. Les dØterminants .......................... 122
3.2.1.2. Les rØsultats ............................. 125
3.2.1.3. Les perspectives 129
3.2.2. Les coentreprises 131






















ô
ô
ô




Table des matiŁres 7
3.2.2.1. Lexistence des coentreprises................... 131
3.2.2.2. LintØrŒt Øconomique des coentreprises ............ 133
3.2.2.3. Le fonctionnement des coentreprises .............. 134
3.3. Les alliances et rØseaux stratØgiques..................... 137
3.3.1. Les alliances stratØgiques ........................ 137
3.3.1.1. La naissance............................. 137
3.3.1.2. Les issues .............................. 140
3.3.2. Les rØseaux stratØgiques ......................... 141
3.3.2.1. LamØlioration de la circulation des informations ...... 142
3.3.2.2. Le renforcement de l avantage compØtitif ........... 147
Chapitre 4. L Øvolution des stra tØgies et les transformations
structurelles........................................ 151
4.1. Les logiques de transformation ........................ 151
4.1.1. Lagencement des activitØs ....................... 151
4.1.1.1. La dimension horizontale ..................... 151
4.1.1.2. La dimension verticale 152
4.1.2. Les modes de contrle .......................... 155
4.1.2.1. Le contrle centralisØ 155
4.1.2.2. Le contrle dØcentralisØ ...................... 156
4.2. Les manifestations de la transformation ................... 157
4.2.1. Les structures fonctionnelles 157
4.2.1.1. Les structures entrepreneuriales ................. 158
4.2.1.2. Les structures mØcanistes..................... 158
4.2.2. Les structures divisionnelles 160
4.2.2.1. Les structures simples ....................... 161
4.2.2.2. Les structures hybrides ...................... 165
4.2.2.3. Les structures modulaires 170
4.2.3. Les structures matricielles ........................ 171
4.2.3.1. Les structures matricielles appliquØes lensemble
de lentreprise................................. 172
4.2.3.2. atricielles limitØes des projets
particuliers................................... 178
4.2.4. Les structures Ømergentes 179
4.2.4.1. Les questions soulevØes ...................... 180
4.2.4.2. Les problŁmes en suspens..................... 182
Conclusion......................................... 185




















8 StratØgies d entreprise
Annexe 1. Diversification totale, diversification liØe et diversification
non liØe........................................... 189
Annexe 2. Structure et inefficience.......................... 193
Bibliographie ....................................... 197
Index ............................................ 221à
Introduction
Quand il fut crØØ en 1908 Harvard, l en seignement de la stratØgie d entreprise,
de la business policy comme on disait alors, indiquait comment coordonner les
actions long terme pour atteindre des buts. ConsidØrant la firme dans sa globalitØ,
il Øtait destinØ ceux qui exerceraient des fonctions de direction gØnØrale.
Durant cinquante ans, la discipline se rØsuma l ØnoncØ de prØceptes de bon
sens. Des chefs d entreprise ou des conse illers dØcrivaient leur carriŁre, exposaient
leurs talents et Ønon aient des principes de succŁs. Les apports de tels Øcrits se
rØvØlŁrent limitØs. La rØussite avait souvent un caractŁre trŁs spØcifique et les raisons
qui l’expliquaient dans un cas n’Øtaient pas aisØment transposables d autres. De
surcro t, la sociØtØ Øvoluant, les dirigeants ne pouvaient pas attendre beaucoup des
recettes lØguØes par leurs prØdØcesseurs. Quand ces dØfauts devinrent Øvidents, le
dØsir d ordonner les rares connaissances existantes, de dØpasser les recommandations
simplistes se manifesta. Au dØbut des annØes 1960, prØoccupations scientifiques et
pensØe stratØgique apparurent.
A partir de cette Øpoque, l’analyse a sensiblement progressØ. Sans mentionner de
maniŁre dØtaillØe les contributions des dix Øcoles de management qu ont cru pouvoir
distinguer H. Mintzberg et J. Lamper (1999), citons les apports trŁs connus de trois
d entre elles. DŁs 1965, E.P. Learned, C.R. Christensen, K.R. Andrews et W.D. Guth
ont insistØ sur l adØquation des forces et des faiblesses de l entreprise avec les
occasions qu offre l environnement et les menaces qu il engendre. Le modŁle
SWOT (strength, weakness, opportunities, threats) a ØtØ la vision dominante jusqu en
1970 et exerce encore actuellement une grande influence sur l’enseignement et la
pratique. En mŒme temps est nØ un deuxiŁme mouvement, celui de la planification
stratØgique qui consistait extrapoler, en se fondant sur les valeurs observØes, les
valeurs futures des grandes variables macroØconomiques. De celles-ci on dØduisait
des sØquences d action susceptibles d assurer la croissance de la firme ; leurç
ô
10 StratØgies d entreprise
cohØrence Øtait vØrifiØe gr ce la budgØ tisation. ContestØe au moment du choc
pØtrolier et de la crise Øconomique qui a suivi, la planification s est nØanmoins
maintenue, en se modifiant (A.C. Martinet 2001). Au cours de la dØcennie
19801990, elle est devenue plus prØcise et plus souple avec des tentatives d’identification
d

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents