Repenser les economies africaines pour le developpement
266 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Repenser les economies africaines pour le developpement , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
266 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Re-thinking African Economies for Development is delivered in the particularly historic context of the fiftieth independence anniversary of most African countries. This moment, therefore, calls for an assessment and suggestions for new alternatives. African countries have been searching for models of development since attaining political independence.
Taking cognizance of the fact that African economies are today stuck in an impasse, many innovative ideas are proffered by the contributors to this book for new development strategies. These ideas are essentially hinged upon the successful experience of countries in Asia and Latin America, and the need to reform the State and bring about development. African intellectuals are called upon in this book to rise up to their responsibility for the production of innovative knowledge that can be used by public and private sector decision makers to raise their communities out of poverty.
In this publication, issues of industrialization and diversification of African economies are raised again to decry their limited specialization which exacerbates their vulnerability toward crises. This, to a large extent, is at the root of Africa’s marginal status in global trade. Special attention ought to be given to those thousands of micro-economy stakeholders who are actually the backbone of African economies. Regional integration is more and more seen as an imperative for economic development in the context of Africa’s small sized countries that often fall prey to a great deal of political instability. The issue of financing of development is re-visited, and new ideas are put forth to better channel foreign direct investment and public revenue towards building a more viable monetary and financial system.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2011
Nombre de lectures 20
EAN13 9782869784376
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1282€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Repenser les économies africaines pour le développement
Repenser les économies africaines pour le développement
Sous la direction de
Jean-Christophe Boungou Bazika & Abdelali Bensaghir Naciri
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique DAKAR
© CODESRIA 2010 Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique Avenue Cheikh Anta Diop Angle Canal IV BP 3304 Dakar, 18524, Sénégal Site web: www.codesria.org
ISBN: 978-2-86978-329-4
Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne doit être reproduite ou transmise sous aucune forme ou moyen électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’enregistrement ou l’usage de toute unité d’emmagasinage d’information ou de système de retrait d’information sans la permission au préalable du CODESRIA.
Mise en page : Daouda Thiam Couverture : Ibrahima Fofana Impression : Imprimerie Graphi plus, Dakar, Sénégal Distribué en Afrique par le CODESRIA Distribué ailleurs par African Books Collective www.africanbookscollective.com
Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) est une organisation indépendante dont le principal objectif est de faciliter la recherche, de promouvoir une forme de publication basée sur la recherche, et de créer plusieurs forums permettant aux chercheurs africains d’échanger des opinions et des informations. Le Conseil cherche ainsi à lutter contre la fragmentation de la recherche dans le continent africain à travers la mise en place de réseaux de recherche thématiques qui transcendent toutes les barrières linguistiques et régionales.
Le CODESRIA publie une revue trimestrielle, intituléeAfrique et Développement, qui se trouve être la plus ancienne revue de sciences sociales basée sur l’Afrique. Le Conseil publie égalementAfrika Zamaniqui est une revue d’histoire, de même que laRevue Africaine de Sociologie; laRevue Africaine des Relations Internationales (AJIA) et laRevue de l’Enseignement Supérieur en Afrique.Le CODESRIA co-publie également laRevue Africaine des Médias; Identité, Culture et Politique : un Dialogue Afro-Asiatique ; L’Anthropologue africainainsi que Sélections Afro-Arabes pour les Sciences Sociales.Les résultats de recherche, ainsi que les autres activités de l’institution sont aussi diffusés à travers les « Documents de travail », le « Livre Vert », la « Série des Monographies », la « Série des Livres du CODESRIA », les « Dialogues Politiques » et le «Bulletin du CODESRIA ».Une sélection des publications du CODESRIA est aussi accessible au www.codesria.org
Le CODESRIA exprime sa profonde gratitude à la Swedish International Development Corporation Agency (SIDA/SAREC), au Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI), à la Ford Foundation, à la Fondation MacArthur, à la Carnegie Corporation, à l'Agence norvégienne de développement et de coopération (NORAD), à l’Agence Danoise pour le Développement International (DANIDA), au Ministère Français de la Coopération, au Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), au Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas, à la Fondation Rockefeller, à FINIDA, à l'Agence canadienne de développement internationale (ACDI), à l'Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), au TrustAfrica, à l’UNICEF, à la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) ainsi qu’au Gouvernement du Sénégal pour le soutien apporté aux programmes de recherche, de formation et de publication du Conseil.
Sommaire
Les contributeurs............................................................................................................ vii
1.
Introduction : Les économies africaines et l’impératif de nouvelles alternatives pour le développement Jean-Christophe B. Bazika & Abdelali Bensaghir Naciri............................... 1
Partie I : Le rôle de l’État dans le développement africain
2.Le rôle de l’État dans le développement économique : une comparaison Jean-Christophe Boungou Bazika.................................................................. 17 3.La problématique du développement socio-économique et les objectifs d’une authentique réforme de l’État Boutaleb Kouider........................................................................................... 33 4.Ajustement des réformes en Afrique : la condition d’un développement réussi ....................................................................................... 59 Brahim Elmorchid 5.D’une CPGL à une autre : quelles alternatives dans les stratégies actuelles d’intégration et de coopération pour le développement ? Arsène Mwaka Bwenge................................................................................. 79
Partie II : Les stratégies d’industrialisation et le développement
6.Industrialisation par substitution des importations en Afrique et compétitivité internationale Siméon Maxime Bikoué.............................................................................. 103 7.La contribution de la logistique à l’intégration des sous-traitants marocains du secteur textile-habillement à la logique des donneurs d’ordre étrangers Abdelali Bensaghir Naciri........................................................................... 121
vi
8.
9.
10.
11.
12.
13.
Repenser les économies africaines pour le développement
Le rôle de la Chambre de commerce et d’industrie dans la promotion des partenaires innovants : cas de l’Association Pointe-Noire Industrielle (APNI) au Congo Brazzaville Jacques Bigala.............................................................................................. 141 Économie populaire, lutte contre la pauvreté et le développement durable Gaston Nkouika-Ndingani-Nkita............................................................ 155
Partie III : Le financement du développement
L’impact de la libéralisation commerciale sur les finances publiques de la République du Congo Alain Douathe Koyangozo.......................................................................... 177
L’utilisation viable des ressources africaines pour le développement : le cas du pétrole tchadien Ratabaye Tordeta........................................................................................ 197
L’argent de la diaspora et le financement des infrastructures sociales urbaines et périurbaines de base en Afrique Gérard Tchouassi........................................................................................ 211
Fondements analytiques et propositions d’une monnaie commune de la création d’une banque centrale africaines communes Koffi Sodokin.............................................................................................. 231
Les contributeurs
Jean-Christophe Boungou Bazikadocteur d’Etat en sciences économi- est ques, maître assistant à la faculté des Sciences économiques de l’Université Marien Ngouabi. Il assume les fonctions de Directeur général du Centre d’études et de recherche sur les analyses et politiques économiques (CERAPE) au Congo Braz-zaville. Il a publié plusieurs travaux sur les questions de développement, intégra-tion, pauvreté et entrepreneuriat.
Abdelali Bensaghir Naciriest docteur en sciences économiques, enseignant-chercheur à la faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales, université Hassan II – Mohammedia – Casablanca, au Maroc. Il est l’auteur de plusieurs travaux de recherche, publications et communications nationales et internationa-les, dans les domaines de l’économie de transport, de la logistique et de l’écono-mie internationale.
Boutaleb Kouiderest professeur en sciences économiques, à la faculté des Sciences économiques et de gestion Université Abou Bakr Belkaid - Tlemcen (Algérie). Il fait ses recherches dans les domaines de l’économie du développement durable, la gouvernance, la planification et la gestion des entreprises. Il a publié sur la théorie de la décision, et a contribué dans plusieurs ouvrages collectifs avec une soixantaine d’articles et communications nationales et internationales sur des thè-mes de l’analyse micro et macroéconomique liés au développement socioéconomique au Maghreb et plus particulièrement l’Algérie.
Brahim Elmorchidest docteur d’Etat en Sciences Economiques, enseignant-chercheur à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech. Son domaine d’enseignement et de recherche porte principalement sur l’économie financière, l’économie insti-tutionnelle et les politiques publiques. Il a participé à plusieurs manifestations scien-tifiques et publié dans des revues spécialisées.
Arsène Mwaka Bwengeest politologue et Coordonnateur du Centre d’études politiques. Il est professeur à l’Université de Kinshasa/République Démocratique du Congo. Il a comme domaine de recherche les conflits, la paix et la gouvernance locale en Afrique.
viii
Repenser les économies africaines pour le développement
Siméon Maxime Bikouéest le Chef du département Logistique transport et commerce international à l’école supérieure de Gestion de Douala (Cameroun). Il est titulaire d’un Doctorat en économie. Il est Chargé de cours à l’Université de Douala et Chargé d’enseignement à l’Institut de gestion de l’Université de La Rochelle (France) à l’INTEG de Paris (France) et est chercheur associé au TEAM (Université de Paris 1).
Jacques Bigalaest docteur en sciences économiques, spécialisé en relations éco-nomiques internationales. Il est diplômé de l’Académie des études économiques de Bucarest (Roumanie) et de l’Université Humboldth de Berlin (Allemagne). Il a occupé plusieurs postes de conseiller et de directeur au Ministère du commerce et de celui de l’industrie du Congo et au sein des institutions consulaires (chambres de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers). Il est aussi chercheur au CERAPE, institution de recherche basée au Congo.
Gaston Nkouika-Dinghani-Nkitaest titulaire d’un Diplôme d’Études Supérieures (DES) en sciences économiques, option théories économiques et recherches. Il est membre de l’Union pour l’étude et la recherche sur la population et le développement (UERPOD), de l’Association internationale des démographes de langue française (AIDLF), du Centre d’études et de recherche sur les analyses et politiques économiques (CERAPPE). Il a réalisé plusieurs publications scientifiques parues dans les revues et ouvrages sur l’entrepreneuriat, la pêche, l’agriculture et les enfants marginalisés.
Alain Douathe Koyangozoest titulaire d’un master 2 en management des PME et prospective stratégique, Chercheur associé du Centre d’études et de recherche sur les analyses et politiques économiques (CERAPE) dont le siège est à Brazza-ville. Auteur et co-auteur de plusieurs travaux de recherche, il mène des recher-ches sur les stratégies de développement du secteur privé, des Accords de parte-nariat économique (APE) et les stratégies de lutte contre la pauvreté.
Ratebaye Tordetaest Diplomate de formation, diplômé de l’ENA de Paris (Gestion internationale des conflits) et de l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC), Collaborateur de la FPAE de Géopolitique et de Stratégie en Afrique Centrale, ses domaines de recherche concernent la gouvernance, la pro-tection et les questions de sécurité liée à la présence des réfugiés sur le territoire national. Il est auteur de plusieurs publications, notamment «Analyse des accords de paix : leur applicabilité (cas du Tchad)», «Le défi institutionnel en matière de gouvernance au Tchad», «La Convention d’Ottawa et la démarche tchadienne de lutte contre les mines antipersonnel».
Les contributeurs
L[
Gérard Tchouassiest enseignant/chercheur à la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Yaoundé II-Soa au Cameroun. Il est professeur invité dans plusieurs Universités, chercheur associé et membre de plusieurs laboratoires et réseaux de recherches au Cameroun et à l’étranger. Il est co-auteur d’un ouvrage surAfrique Centrale : Crises Economiques et Mécanismes de Survieset a écrit plusieurs articles et chapitres d’ouvrages dans les domaines suivants : Entrepreneuriat féminin, Microfinance, Commerce transfrontalier, Nouvelle économie des migrations, Développement, Economie sociale et solidaire et Philanthropie économique.
Koffi Sodokinest le Directeur du Centre de recherche et de formation en économie et gestion (CERFEG) de l’Université de Lomé. Titulaire d’un Doctorat en Sciences économiques obtenu à l’Université de Dijon en France, il est enseignant chercheur à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) de l’Université de Lomé.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents