123 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
123 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Psychothérapeute, Sophia se retrouve catapultée du jour au lendemain au cœur d’une entreprise dirigée par un patron désenchanté, avec des cadres qui ont les crocs et des talents de différentes générations plus ou moins malmenés…


Prise dans un tourbillon de personnalités à la dérive, elle va tenter de proposer des solutions différentes de ce que le management traditionnel a pu apporter jusqu’ici.


Cet ouvrage en deux parties vous plongera dans une entreprise en pleine ébullition, à la rencontre de ses acteurs principaux.


Du patron aux salariés, ces profils types caricaturés jusqu’au comique permettent à l’héroïne de partager ses notes ainsi qu’un plan d’action pour mieux travailler ensemble.


Avec une lecture à plusieurs niveaux, cette fiction d’entreprise propose de faire un pas de côté et de prendre le recul nécessaire pour aller vers davantage d’intelligence collective.




PETITE PSYCHANALYSE DE L’ENTREPRISE
Le blues du businessman
Zorro
La crise
House of Cards
Le battement d’ailes du papillon
Mary Poppins
Nous irons tous au paradis
Parce que je le vaux bien !
Passe-muraille
Desperate Wonder Woman
Mad Men
Just like a pill
Caméléon
Lucky Luke


PETITE THÉRAPIE PAR LES SCIENCES HUMAINES
Le mythe de Sisyphe
Le mémo de Sophia
Le syndrome de la tête dans le sable


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 mai 2023
Nombre de lectures 41
EAN13 9791039704939
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

business therapy



Business THERAPY
Tribulations d’une psy en entreprise : récit et outils
Autrice : Audrey FRANCKE
Édition 2023
© GERESO Édition 2023
Direction de collection : Catherine FOURMOND
Suivi éditorial et conception graphique : GERESO Édition
Illustration de couverture : © BRO Vector/gettyimages.fr
www.gereso.com/edition
e-mail : edition@gereso.fr
Tél. 02 43 23 03 53
Reproduction, traduction, adaptation interdites
Tous droits réservés pour tous pays
Loi du 11 mars 1957
Dépôt légal : Mai 2023
ISBN : 979-10-397-0404-5
EAN 13 : 9791039704045
ISBN numériques
eBook : 979-10-397-0492-2
ePub : 979-10-397-0493-9
GERESO SAS au capital de 465 920 euros - RCS Le MANS B 311 975 577
Siège social : 38 rue de la Teillaie - CS 81826 - 72018 Le Mans Cedex 2 - France





Parmi les « Hors Collection » GERESO Édition
• À la découverte de mes talents
• Chaque journée est un chapitre de ta vie
• Être l'acteur de sa retraite
• J'assume mon hypersensibilité
• Je suis bordélique, c'est grave ?
• La méthode J.O.I.E.
• La puissance des rêves lucides
• Le pouvoir des images en formation
• Le super-pouvoir de la créativité
• Les rites et rituels professionnels
• Osez votre leadership
• Passe ton bonheur à ton voisin
• Préparer et réussir vos entretiens
• Réalités des risques psychosociaux
• Vie minimale, expérience maximale
Retrouvez tous nos titres « Hors Collection » sur librairie.gereso.com





..
À mes pairs… surtout les femmes !
Le travail c’est bien une maladie, puisqu’il y a une médecine du travail.
Coluche



Avant-propos
Les événements décrits ci-après se déroulent dans les bureaux d’une entreprise comme nous en connaissons beaucoup, en région parisienne. Un grand groupe. Il est important de le préciser, car l’expérience m’a appris que si certaines choses sont partout pareilles , toutes les structures ne se ressemblent pas et toutes les entreprises n’ont pas la même âme .
Les discussions sont volontairement caricaturales, au même titre que certains personnages. Quoique… !
Toute ressemblance avec des faits réels serait fortuite, bien que certaines réalités puissent avoir été très inspirantes. J’insiste tout particulièrement sur le personnage de la psy , qui est entièrement romancé, de même que son mode de travail, ses commentaires, ses analyses… Je n’ai pas cherché le réalisme dans la construction ni dans le rôle de ce personnage.
Certains d’entre vous reconnaîtront des situations déjà vécues, des collègues, un manager, un environnement de travail… car vous n’êtes pas seuls, ce que vous vivez existe de façon bien plus large que ce que vous avez pu expérimenter.
J’ai vu en quinze ans, dans le cadre de mon parcours professionnel, beaucoup d’entreprises. Beaucoup de monde. Des cultures et des process différents, des situations différentes, des gouvernances différentes… mais trop rarement des salariés heureux au bureau, sereins et souriants, des équipes efficaces, des managers impliqués et bienveillants. Sacré dilemme pour un(e) DRH !
Ce roman n’est pas un énième livre sur le thème du bonheur au travail ni sur le fait de savoir si ce fameux bonheur existe et doit être recherché au bureau.
Ces quelques pages s’adressent à la fois aux directions des entreprises, à leurs managers, et aux salariés qui permettent chaque jour à ces managers et à ces cadres de direction, par leur travail, de faire vivre l’entreprise et de payer leurs salaires. Car la direction d’une entreprise ne trouve sa légitimité qu’à travers les équipes qui la portent. Elle est responsable de l’environnement de travail général. Les managers ont un rôle déterminant dans l’engagement et le bien-être de leurs collaborateurs : que ce soit à travers leur communication, leur accompagnement, leur positionnement, leur façon même de travailler…
Les salariés eux-mêmes, par ailleurs, ont une responsabilité : peut-être pas celle de l’environnement de travail qu’ils rejoignent lorsqu’ils entrent dans l’entreprise, mais celle d’essayer de comprendre cet environnement, de s’en préserver, et de contribuer à le faire évoluer. Par leurs choix, leurs actions, leurs refus… À condition bien entendu qu’ils commencent par décider de rester dans l’entreprise. Et qu’on les accompagne correctement dans leur parcours de collaborateur.
Comment, alors, réussir à mieux fonctionner ? Entre direction et salariés ? Avec son manager ou avec son collaborateur ? Entre pairs ? La réalité de la vie en entreprise est souvent mal connue, mal comprise, voire mal vécue. Comment appréhender cette réalité ? Comment mieux se comprendre au sein de l’entreprise ?
Comment se protéger et être mieux armé pour évoluer dans la jungle de l’entreprise ?
Peut-être, avant toute chose, en apprenant à connaître ou à reconnaître les profils de personnes et les typologies de situations que nous rencontrons tous dans notre quotidien professionnel, et avec lesquels nous apprenons à vivre dès lors que nous sommes avertis et avons pu prendre un peu de recul sur ce quotidien.
À les connaître, à les comprendre, et à s’y adapter. A fortiori lorsque l’on parle de management.
L’empathie cognitive — faculté de percevoir et de comprendre les pensées ou les intentions des autres — est devenue un enjeu majeur du management.
Or, bien souvent, on la néglige. En matière de business , la culture et le raisonnement financiers occultent les autres dimensions du fonctionnement de l’entreprise… alors même que la sociologie des organisations, la compréhension de l’humain, la philosophie au travail sont des armes clés pour aider au développement de l’entreprise et à la performance de ses ressources humaines.
Et pourtant, paradoxalement, ces armes-là sont peu utilisées en entreprise, même par les DRH.
Ce petit guide sans prétention, issu de mon vécu et de mes lectures, a vocation à apporter un peu d’oxygène et de hauteur à travers une petite psychanalyse de l’entreprise qui doit nous emmener, avec un peu d’humour si possible, vers davantage d’intelligence sociale collective. En analysant ce quotidien auquel nous prenons si peu le temps de réfléchir, en y identifiant les protagonistes ainsi que leur fonctionnement… et en proposant une réponse simple dans cette quête à la mode – mais galvaudée ! – du mieux vivre ensemble au travail.
Connais-toi toi-même , disait Socrate !


Partie 1
Petite psychanalyse de l’entreprise


Chapitre 1
Le blues du businessman
Vingt heures. Patrick, PDG (président-directeur général) de l’entreprise, ferme la porte du bureau de son adjoint en soupirant.
« Paul, il faut faire quelque chose. Cette boîte court à sa perte, si nous ne réagissons pas… Nos salariés sont tous des fous et des névrosés.
— C’est-à-dire ? Les hommes sont tous névrosés quelque part, non ? Quel est le problème ?
— Justement, ça pose un problème de performance pour l’entreprise. Ils réfléchissent trop. Ils parlent trop. Ils ont trop de besoins et d’envies. Entre les jeunes et leurs attentes, les vieux qui ne servent plus à rien, les planqués, les balances, les pervers, les cowboys, les dépressifs et les frustrés… on ne va pas s’en sortir.
— Qu’est-ce qui s’est passé pour que tu en arrives à ce constat extrême ?
— J’ai eu un déclic hier, en passant devant la salle de réunion du comité de direction. Tu te souviens des valeurs que l’on a accrochées au mur ?
— Bah oui. É videmment. Ce sont les valeurs de l’entreprise.
— Cite-les-moi !
— Oh ! ben là, comme ça…
— Tu vois, tu ne les connais pas.
— …
— Tu sais pourquoi ? Parce qu’elles n’existent pas. Enfin, pas chez nous en tout cas.
— Comment peux-tu dire ça ?
— Comment peux-tu, toi, me dire ça, alors que tu ne t’en souviens même pas ?
— …
— On fait de l’incantation, rien de plus !
— Comment ça ?
— On met en avant des valeurs qu’on voudrait avoir. Mais on ne les a pas. Ce qu’on affiche aux murs… c’est justement ce qui nous manque. C’est du vocabulaire, on ne va pas au-delà.
— Tu trouves ?
— Tu trouves, toi, que nos modes de fonctionnement traduisent ces valeurs ? Ah, mais c’est vrai, tu ne les connais pas, tu ne peux pas avoir d’avis.
— Arrête…
—  É coute, en tout cas, j’ai regardé l’affiche hier pendant plusieurs minutes… et je me suis dit que j’en avais marre de toute cette comédie. J’ai l’impression d’être au bal masqué.
— Hein ?
— Personne n’est ce qu’il est supposé être. On croit qu’on sait qui on embauche, mais, en fait… non. On affiche des règles, une stratégie, des objectifs, un discours… mais on ne fait pas forcément ce qu’on dit…
— Excuse-moi mon vieux, mais je te rappelle que tu es en entreprise… et c’est la tienne, en plus.
— Justement. Je crois que je me fais chier.
— Quoi ?!
— Le genre humain me gonfle. J’ai monté ma boîte pour faire du fric, et regarde où j’en suis.
— Ça ne va pas trop mal, justement !
— Oui, mais je perds trop de temps à faire le psy, ce n’est pas mon job et ça pollue l’activité. Où sont donc passés les leaders charismatiques, bordel ? Les vrais ?!
— T’as qu’à embaucher un CHO .
— Un quoi ?
— Un Chef Happiness Officer . Tu sais, le nouveau job à la mode ! Pour prendre soin des salariés et veiller à leur bien-être au travail… on entend parler de ce truc partout.
— Pff… on ne gouverne pas une entreprise avec des baby-foot ou des ballons… Non, il nous faut un psy. Un psy du travail . Il faut soigner tout ce beau monde.
— Mais on a déjà un DRH ?
— Je ne sais pas si cela fait bien partie de ses attributions. Je n’ai jamais vraiment bien compris ce qu’il faisait. Et puis, je ne peux pas lui demander ça…
— Pourquoi ?
— Il est complèt

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text