Accompagnement des petites entreprises au Cameroun et au Sénégal
289 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Accompagnement des petites entreprises au Cameroun et au Sénégal

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
289 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans un contexte mondial en mutation caractérisé par l’hyper-modernité, le champ de l’entrepreneuriat connaît une forte demande politique, sociale et académique. À cet effet, les entreprises de petite taille constituent une composante essentielle du tissu économique en Afrique et mobilisent de ce fait l’attention des spécialistes de différentes disciplines de sciences de gestion, à la fois pour analyser les pratiques entrepreneuriales et managériales, et proposer des pratiques d’accompagnement pertinentes des propriétaires-dirigeants des entreprises de petite taille.


Cet ouvrage revient sur les éléments fondamentaux pour comprendre l’accompagnement des entreprises de petite taille et présente le contenu des principaux courants théoriques traitant des liens possibles entre les compétences des entrepreneurs, leur accompagnement et la performance des entreprises de petite taille. Rédigés par dix enseignants-chercheurs d’universités et de grandes écoles, les chapitres présentent les résultats des études qualitatives et quantitatives sur les compétences et la performance des entreprises de petite taille au Cameroun et au Sénégal, ainsi qu’une note de politique adressée aux pouvoirs publics ainsi qu’aux structures d’accompagnement en Afrique.


L’ouvrage est plus particulièrement destiné aux étudiants de la formation doctorale en sciences de gestion, ainsi qu’aux enseignants-chercheurs en entrepreneuriat et en management des entreprises de petite taille. Il s’adresse également aux étudiants de deuxième année de Master qui suivent un cursus préparant aux métiers de conseil en PME. Les praticiens et les professionnels d’accompagnement à la création et à la gestion de petites entreprises y trouveront des cadres d’analyse susceptibles d’enrichir leurs pratiques.



Coordonné par Raphaël NKAKLEU, préfacé par Émile-Michel HERNANDEZ, postfacé par Thierry LEVY-TADJINE, avec les contributions de Altante Désirée BIBOUM, Fatou DIOP, Alphonse MEFOUTÉ BADIANG, Alfred NDIAYE, Serge SIMEN, Bassirou TIDJANI et Benjamin YAMB.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 76
EAN13 9782376871194
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

INTRODUCTION
Par Raphaël NKAKLEU
1. CONTEXTE ET PORTÉE DE LA RECHERCHE Face à ’échec des poîtîques économîques adoptées après eur îndépen-dance, et à a gobaîsatîon de ’économîe, es pays arîcaîns, en partîcu-îer e Cameroun et e Sénéga s’accommodent des prîncîpes de ’économîe de marché. Depuîs es années 1980, îs mutîpîent eur soutîen aux pro-grammes de promotîon de ’entrepreneurîat, reconnaîssant aînsî e rôe prîmordîa du secteur prîvé înorme et orme dans e déveoppement et a croîssance économîque. Des structures d’appuî pubîques et prîvées ont été créées dans ces deux pays pour accompagner es entrepreneurs poten-tîes dans a réaîsatîon de eur projet d’entreprendre. D’une manîère géné-rae, nos constats révèent une dîversîté des pratîques d’accompagnement conduîsant à a créatîon et a gestîon des entreprîses : certaînes structures d’appuî orment es porteurs de projet et es conseîent dans e montage de projet et a gestîon de ’entreprîse ; certaîns porteurs de projet ont e pus souvent recours au Inancement înorme (tontînes) aînsî qu’aux aîdes de a amîe et des amîs ; d’autres s’appuîent sur eurs réseaux ethnîques (tes es Bamîékés au Cameroun) ou reîgîeux (es Mourîdes au Sénéga). Quoî qu’î en soît, î reste que ces deux pays arîcaîns soufrent encore d’une însui-sance en termes de nombre de structures d’accompagnement et de quaîté des pratîques d’accompagnement. Longtemps consîdérée comme ayant une portée margînae sur a croîs-sance économîque dans a pupart des pays arîcaîns, a créatîon d’entreprîse dans e secteur prîvé est désormaîs reconnue tant par es pouvoîrs pubîcs et es înstîtutîons que par es mîîeux académîques comme une source de créa-
20
ACCOMPAGNEMENT DES PETITES ENTREPRISES AU CAMEROUN ET AU SÉNÉGAL
tîon d’empoîs et de rîchesse. Au endemaîn des îndépendances, contraîre-ment aux autres pays arîcaîns, notamment e Cameroun, e Sénéga a mîs en pace des poîtîques de déveoppement du secteur prîvé, perçu comme e moteur du déveoppement économîque. Des structures d’encadrement, des organîsmes de Inancement (banques, agences de garantîe…) ont été créés. Néanmoîns, ces poîtîques comme cees quî ont été mîses en pace au Cameroun dans es années 1980 se sont toutes sodées par des échecs. La dîférence avec ce quî se passe actueement est a suîvante : aors qu’après es îndépendances, ’État prenaît totaement en charge a promotîon du sec-teur prîvé, aujourd’huî, à ’heure du îbéraîsme, ’État a réduît son împî-catîon, ce quî sembe norma. Les gestîonnaîres arîcaîns ont maheureu-sement peu travaîé sur ’hîstoîre de ’évoutîon du secteur prîvé dans es pays arîcaîns.
Dans cette veîne, î est égaement admîs que es petîtes entreprîses constîtuent un evîer împortant de créatîon de vaeur et de déveoppement économîque (Juîen et Marchesnay, 1988). Par conséquent, une étude sur e processus entrepreneurîa et a créatîon des entreprîses de petîte dîmensîon au Cameroun et au Sénéga apporteraît des soutîons pertînentes aux préoc-1 cupatîons des pouvoîrs pubîcs et des pratîcîens quî œuvrent en aveur du déveoppement des actîvîtés entrepreneurîaes.
C’est pour împuser a compétîtîvîté de ’Arîque et enrîchîr es connaîs-sances dans e champ de ’entrepreneurîat que notre projet de recherche, întîtué « Accompagnement des entrepreneurs et perormance post créa-tîon des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses » a été soumîs et séectîonné en réponse à ’appe d’ofres du Fonds de recherche de ’ïCBE. Ce projet répond aux attentes des acteurs du déveoppement économîque de ’Arîque au rang desques es pouvoîrs pubîcs, es structures d’appuî, es porteurs de projet, es entrepreneurs et ’ïCBE. Son orîgînaîté résîde dans ’actuaîté du thème et du contexte d’étude aînsî que dans a méthodoogîe adoptée.
Étant donné que e taux de mortaîté d’entreprîses en phase de démar-rage reste éevé, ’accompagnement des porteurs de projet et des entrepre-neurs naîssants permettraît de réduîre consîdérabement ce taux de morta-îté et contrîbueraît au déveoppement des entreprîses. ï s’en suît que notre projet vîse, au travers d’une étude quaîtatîve compétée par une enquête quantîtatîve, à construîre des modèes de perormance des petîtes entre-prîses accompagnées adaptés aux contextes de ’étude. L’întérêt de cette recherche est son posîtîonnement dans e champ gestîonnaîre de ’entrepre-neurîat. Dans ce cadre, nous aons approondîr es recherches antérîeures menées dans d’autres pays e pus souvent occîdentaux, par ’întégratîon
1. Au Cameroun, un mînîstère vîent d’être créé, dédîé à a petîte entreprîse, ’artîsanat et ’éco-nomîe soîdaîre. De pus, e comîté de compétîtîvîté mîs en pace récemment comporte ’ïns-tîtut de ’Entrepreneurshîp. Le Sénéga sembe en avance sur e Cameroun car î a créé un mînîstère dédîé à a petîte entreprîse et un mînîstère quî promeut a emme et ’entrepreneu-rîat émînîn.
INTRODUCTION
21
de varîabes expîcatîves (à savoîr es compétences des entrepreneurs) et de nouvees varîabes modératrîces contîngentes (es tontînes comme compo-santes des pratîques d’accompagnement, ’ethnîe du proprîétaîre-dîrîgeant, e genre), dans ’îdentîIcatîon des détermînants de a perormance des pe-tîtes entreprîses en phase de démarrage.
Tee est ’ambîtîon de notre travaî quî, en partant du constat de a dîver-sîté des dîsposîtîs exîstants au Cameroun et au Sénéga, vîse à îdentîIer es pratîques d’accompagnement es mîeux adaptées. Cette ambîtîon traîte des questîons poîtîquement débattues (es détermînants de a perormance des petîtes entreprîses et a aîbesse reatîve de ’esprît d’entreprîse au Cameroun et au Sénéga) avec une entrée partîcuîère et trîdîmensîonnee (théorîque, méthodoogîque et contextuee) quî permet de « repenser » e déveoppe-ment économîque dans une perspectîve dynamîque. Cette trîpe entrée est înnovante par rapport aux recherches exîstantes dans es contextes came-rounaîs (Kamdemet al., 2011) et sénégaaîs. De ce aît, notre recherche s’ac-corde paraîtement avec a poîtîque de ’ïCBE en aveur de ’améîoratîon du cîmat d’învestîssement en Arîque. Pus précîsément, cette trîpe entrée permet de construîre et de vaîder un modèe de perormance des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses accompagnées ; es îndîcateurs de perormance en découant, et de proposer une note de poîtîque destî-née aux acteurs de ’accompagnement des entreprîses dans es deux pays. Toutes choses égaes par aîeurs quî devraîent apporter une contrîbutîon à a connaîssance de ’entrepreneurîat en Arîque (en partîcuîer, camerou-naîs et sénégaaîs), et des acteurs de créatîon de vaeur (Bruyat, 1993).
2. PROBLÉMATIQUE ET CORPUS D’HYPOTHÈSES Depuîs es années d’îndépendance aut-î e rappeer, es États arîcaîns, en partîcuîer es gouvernements camerounaîs et sénégaaîs, apportent eur soutîen à a promotîon de ’entrepreneurîat. Ce soutîen a été renorcé par es réseaux reatîonnes des entrepreneurs (que nous quaîIons de structures înormees) et a mutîpîcatîon des structures ormees étatîques d’accom-pagnement à a créatîon et au déveoppement des entreprîses. Touteoîs, î apparat que e taux de mortaîté des petîtes entreprîses créées reste éevé ; puîsque pus de 60 % des petîtes entreprîses opératîonnees ne dépassent pas eur quatrîème annîversaîre (OCDE, 2001). Parmî es acteurs expî-catîs de cet échec, î est souvent souîgné es contraîntes que subîssent es entreprîses, maîs surtout ’însuisance de ressources et de compétences (Reynodset al., 2004) îndîspensabes pour rendre opératîonnees es en-treprîses, et assurer une gestîon eicace. En contexte arîcaîn, cette probématîque de gestîon et de pérennîté des petîtes entreprîses reste prégnante d’autant pus que ’essentîe des petîtes entreprîses se trouvent dans e secteur înorme. ï devîent aors urgent de mener des études vîsant à îdentîIer, à déaut à proposer des înstruments
22
ACCOMPAGNEMENT DES PETITES ENTREPRISES AU CAMEROUN ET AU SÉNÉGAL
et dîsposîtîs approprîés permettant d’assurer e déveoppement des petîtes entreprîses ormees au Cameroun et au Sénéga. Pour ce aîre, ’accompa-gnement est une stratégîe pertînente pour comber ’însuisance des res-sources et des compétences observées chez es petîtes entrepreneurs, no-tamment camerounaîs et sénégaaîs (Rapport Doîng Busîness de a Banque mondîae, 2012 ; Rapport HCCï du Premîer mînîstère rançaîs, 2008 ; Kamdemet al., 2011).
L’accompagnement est un evîer de déveoppement des entreprîses puîsqu’î met en « reatîon d’aîde » ’accompagnant et ’accompagné, e pre-mîer apportant au second es înormatîons utîes dans e dépoîement du processus entrepreneurîa ; maîs aussî transérant es connaîssances et com-pétences îndîspensabes pour avorîser a gestîon eicace des petîtes entre-prîses (Cuîère, 2003) en partîcuîer en phase de démarrage (Sammut, 2001, 2003). Cette rélexîon stratégîque est corroborée par es résutats d’études empîrîques, révéant que es entreprîses accompagnées survîvent pus que cees non accompagnées, après eur démarrage (Chrîsman et McMuan, 2 2004) . Dans cette perspectîve, ’accompagnement ne sauraît se îmîter à ’aspect quantîtatî consîstant à mutîpîer es structures d’accompagne-ment. Bîen pus, ’accompagnement seraît davantage quaîtatî, ce d’autant pus qu’une étude récente reève que es entrepreneurs camerounaîs ont une perceptîon négatîve des réponses apportées par es structures d’accompa-gnement à eurs demandes (Kamdemet al., 2011). En efet, dans es pays déveoppés (Borgeset al., 2005 ; Sammut, 2001), es petîtes entreprîses ont pu assurer eur pérennîté grâce à un doube accompagnement : quantîta-tî (mutîpîcatîon des structures d’accompagnement) et quaîtatî (apport de ressources et transert des compétences aux entrepreneurs). Faut-î se îmîter à ’approche quantîtatîve de ’accompagnement ? Faut-î orîen-ter ’accompagnement vers ’approche quaîtatîve ? Ou combîner es deux approches quantîtatîve et quaîtatîve de ’accompagnement pour améîorer a perormance des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses ? Cet ensembe de questîons trouve eur pertînence dans a mesure où es entre-preneurs sont conrontés à ’însuisance de structures d’accompagnement et aux dîicutés d’accès aux ressources. En se îmîtant aux structures exîs-tantes, observe-t-on des dîférences de perormance des petîtes entreprîses en phase de démarrage suîvant e contexte et es dîsposîtîs d’appuî exîs-tants ? Quees pratîques devraît-on prîvîégîer pour permettre aux entre-preneurs d’améîorer a perormance des entreprîses ?
Partant de ce questîonnement, nous vouons montrer que es structures d’accompagnement apportent de manîère dîférencîée ressources et com-pétences aux entrepreneurs ; et que précîsément es compétences déter-mînent a perormance commercîae et managérîae des petîtes entreprîses
2. Bîen que d’autres études sembent învaîder a corréatîon entre es aîdes apportées aux entre-prîses et eur survîe (Davîdsson, 2002, cîté par Chrîsman et McMuan, 2004), nous sommes portés à admettre ’împortance des actîons d’accompagnement sur a survîe et a pérennîté des entreprîses.
INTRODUCTION
23
camerounaîses et sénégaaîses en démarrage. Ce posîtîonnement théorîque repace ’approche compétence au centre de a perormance des petîtes en-treprîses sous ’ange des compétences que devraîent détenîr es organîsmes d’appuî ou d’accompagnement pour déîvrer un « accompagnement peror-mant » (Dokou, 2001 ; Sammut, 2001, 2003) d’une part ; et des compétences que devraîent posséder es entrepreneurs pour assurer a perormance de eurs entreprîses (Lorraînet al., 1998) d’autre part.
En se réérant aux bases théorîques sur es compétences entrepreneu-rîaes (Lorraînet al., 1998), nous avons bâtî un corpus d’hypothèses : a pos-sessîon des entrepreneurs managérîaes et technîques înluencent posîtîve-ment a perormance des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses (H1) ; es structures înormees apportent davantage de compétences aux entrepreneurs que es structures ormees d’accompagnement en contexte camerounaîs (H2) ; es caractérîstîques des entreprîses modèrent a rea-tîon entre compétences des entrepreneurs et perormance post créatîon des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses (H3) ; es caractérîstîques des entrepreneurs modèrent a reatîon entre compétences des entrepre-neurs et perormance post créatîon des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses (H4).
3. NOTRE APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE : COMPLÉMENTARITÉ APPROCHES QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Pour répondre à cet ensembe de questîons et vérîIer empîrîquement nos quatre hypothèses, nous avons adopté une doube approche méthodo-ogîque compémentaîre. 3 La premîère a consîsté à mener une étude quaîtatîve auprès de queques entrepreneurs et proessîonnes de ’accompagnement camerounaîs et séné-gaaîs avec pour Inaîtés d’îdentîIer es pratîques du poînt de vue des deux partîes et de souîgner des poînts de convergence et de dîvergence. La rea-tîon d’accompagnement est une reatîon de servîce dont chaque partîe doît en tîrer proIt : pour ’entrepreneur, î s’agît de dîsposer de ressources et de compétences ; et pour e proessîonne de ’accompagnement, î doît contrîbuer au déveoppement et à a pérennîté d’une entreprîse créatrîce de rîchesses. Les études quaîtatîves ont permîs aors d’îdentîIer es com-pétences dont chacune des partîes (porteurs de projets ou entrepreneurs ; accompagnateurs ou structures d’accompagnement) devraît posséder pour un accompagnement perormant. Notre ambîtîon comparatîve et e constat préaabe d’une grande dîspa-rîté contextuee sur es 4 vîes d’observatîon ont rendu égîtîme une étude quantîtatîve sur des échantîons des petîtes entreprîses camerounaîses et 3. Les guîdes d’entretîen et e protocoe se trouvent dans ’annexe 1.
24
ACCOMPAGNEMENT DES PETITES ENTREPRISES AU CAMEROUN ET AU SÉNÉGAL
sénégaaîses aIn de comparer eurs perormances et de voîr sî a dîférence contextuee a une înluence sîgnîIcatîve. Dans chaque contexte nous avons 4 admînîstré un questîonnaîre « standard » composés d’îtems reatîs aux objectîs prîncîpaux de a présente recherche. Ce questîonnaîre comporte troîs partîes : caractérîstîques des compétences des entrepreneurs ; caracté-rîstîques de a perormance de ’entreprîse au démarrage ; sîgnaétîque. ï a été admînîstré auprès d’un échantîon tota de 492 petîtes entreprîses (PE) dont 391 PE camerounaîses (dans es vîes de Douaa et Yaoundé) et 101 PE sénégaaîses (dans es vîes de Dakar et Saînt-Louîs).
Pour e traîtement de ’înormatîon, ce sont des technîques d’anayse de contenu, des concomîtances thématîques, quî ont été utîîsées pour es études exporatoîres (Mîes et Huberman, 2003). Pour e traîtement et es anayses de données « quantîtatîves », nous avons utîîsé e ogîcîe d’ana-yse de données quantîtatîves SPSS. Nous avons eu recours à pusîeurs tech-nîques statîstîques répondant aux dîférentes probématîques. En premîer îeu, des anayses descrîptîves nous ont permîs d’îdentîIer es grandes ten-dances de ’accompagnement des petîtes entreprîses aînsî que es caractérîs-tîques des compétences des entrepreneurs et de a perormance des petîtes entreprîses en démarrage. Par exempe, pour mîeux déInîr es compétences des entrepreneurs, nous avons utîîsé a technîque d’anayse de Iabîîté (apha de Cronbach) avant de procéder à ’anayse actorîee en compo-santes prîncîpaes. Nous avons procédé égaement au test de comparaîson des moyennes (test de Fîscher) aIn de aîre ressortîr es types de compé-tences des entrepreneurs. De pus, a méthode des équatîons structurees nous a permîs d’évauer ’apport reatî des dîférents types de compétences des entrepreneurs aux dîmensîons pertînentes de a perormance des TPE accompagnées en phase de démarrage. Nous avons utîîsé enIn des tests d’anayse de varîance (MANOVA) pour mesurer ’împortance de chaque varîabe modératrîce sur a reatîon entre compétences des entrepreneurs et perormance des PE accompagnées.
4. LES PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L’ÉTUDE EMPIRIQUE Les résutats des études quaîtatîves révèent ’absence de congruence dans a perceptîon de ’accompagnement entrepreneurîa par es entrepre-neurs et es structures d’accompagnement : ressources însuisantes, ofres de ormatîon ou prestatîons non adaptées aux besoîns des entrepreneurs, absence de soutîen psychoogîque, d’après es avîs de ces dernîers ; com-portements opportunîstes, înormatîons voontaîrement erronées, compé-tences des entrepreneurs însuisantes voîre absentes du poînt de vue des structures d’accompagnement. Les résutats des études quantîtatîves mettent en exergue es grandes tendances de ’accompagnement des PE dans es deux contextes camerou-4. Le questîonnaîre détaîé se trouve dans ’annexe 2.
INTRODUCTION
25
naîs et sénégaaîs : es caractérîstîques de ’accompagnement des petîtes entreprîses durant a créatîon et e démarrage ; es caractérîstîques des en-trepreneurs et des entreprîses ; es dîmensîons pertînentes des compétences des entrepreneurs aînsî que cees de a perormance des PE en démarrage ; a spécîIcîté des reatîons entre compétences des entrepreneurs camerou-naîs et sénégaaîs et perormance des petîtes entreprîses accompagnées au démarrage ; ’absence d’împact des varîabes modératrîces (caractérîstîques de ’entreprîse, caractérîstîques des entrepreneurs) sur a reatîon posses-sîon des compétences managérîaes et technîques et perormance des PE.
5. PLAN DE L’OUVRAGE Cet ouvrage quî présente es résutats de notre recherche comprend neu chapîtres : es sîx premîers chapîtres mobîîsent des sources documentaîres et des études quaîtatîves, pour décrîre et comprendre ’accompagnement des petîtes entreprîses camerounaîses et sénégaaîses ; es troîs dernîers cha-pîtres s’înscrîvent dans une perspectîve quantîtatîve de ’accompagnement entrepreneurîa perormant au Cameroun et au Sénéga ; îs mettent en reîe es acteurs expîcatîs de a perormance post créatîon des petîtes en-treprîses camerounaîses et sénégaaîses, par e bîaîs de ’approche compor-tementaîste basée sur es compétences des « entrepreneurs perormants ». Le premîer chapître, rédîgé par R. Nkakeu, porte un regard panora-mîque sur ’entrepreneurîat et a petîte entreprîse aînsî que sur son accom-pagnement dans e monde et en Arîque subsaharîenne. Ce dîagnostîc préîmînaîre a permîs d’éucîder es spécîIcîtés et es enjeux actues de ’ac-compagnement des petîtes entreprîses au Cameroun et au Sénéga.
 Les quatre chapîtres suîvants décrîvent, dans une perspectîve qua-îtatîve, ’accompagnement des petîtes entreprîses dans a vîe de Saînt-Louîs (chapître 2 rédîgé par A. Ndîaye) et dans a vîe de Dakar (chapître 3 rédîgé par B. Tîdjanî, S. Sîmen et F. Dîop), au Sénéga, aînsî que dans a vîe de Douaa, au Cameroun (chapître 4 rédîgé par R. Nkakeu, A.D. Bîboum, B. Yamb et A. Meouté Badîang). Nous présentons dans ces quatre chapîtres es résutats des études de cas d’accompagnement, à partîr des înormatîons recueîîes auprès des prîncîpaux acteurs (accompagnateurs et entrepreneurs) sur e système d’accompagnement entrepreneurîa (res-sources utîîsées ; besoîns des entrepreneurs ; mesure de a perormance de ’entreprîse ; a démarche d’accompagnement ; e proI de ’entreprîse ou de a structure d’accompagnement).
Le cînquîème chapître, rédîgé par R. Nkakeu, A.D. Bîboum, B. Yamb et A. Meouté Badîang présente es résutats de ’étude quaîtatîve de ’accom-pagnement des petîtes entreprîses dans a vîe de Douaa, seon es regards des entrepreneurs camerounaîs.
26
ACCOMPAGNEMENT DES PETITES ENTREPRISES AU CAMEROUN ET AU SÉNÉGAL
Le sîxîème chapître, rédîgé par R. Nkakeu, B. Tîdjanî, A.D. Bîboum, A. Ndîaye, S. Sîmen, F. Dîop, B Yamb et A. Meouté Badîang, met en reîe es perspectîves théorîque et managérîae des résutats de ’étude exporatoîre quaîtatîve comparée du marché de ’accompagnement des petîtes entre-prîses au Cameroun et au Sénéga. ï s’agît d’évauer ce quî s’écrît dans es mîîeux de a recherche scîentîIque et ce quî se pratîque efectîvement sur e terraîn, sous ’ange de a perceptîon des entrepreneurs et des structures d’accompagnement. Ces regards croîsés permettent d’îdentîIer es besoîns en compétences des structures d’accompagnement et des entrepreneurs.
Le septîème chapître, rédîgé par R. Nkakeu, présente es ondements théorîques de ’accompagnement perormant des petîtes entreprîses dans une perspectîve ondée sur ’approche comportementaîste basée sur es compétences. ï s’agît d’une revue de a îttérature à partîr de aquee sont proposés un modèe de recherche et un corpus d’hypothèses.
Le huîtîème chapître, rédîgé par R. Nkakeu, B. Tîdjanî, A.D. Bîboum, A. Ndîaye, S. Sîmen, F. Dîop, B. Yamb et A. Meouté Badîang, expose es bases empîrîques du modèe d’accompagnement entrepreneurîa durant es phases créatîon et démarrage, et es résutats de ’étude quantîtatîve menée auprès d’un échantîon de 492 PE camerounaîses et sénégaaîses.
Le neuvîème chapître, rédîgé par R. Nkakeu, A. Meouté Badîang, B. Tîdjanî, A.D. Bîboum, A. Ndîaye, S. Sîmen, F. Dîop et B. Yamb suggère, sur a base de a vaîdatîon du modèe d’accompagnement perormant, des stratégîes înnovantes d’accompagnement des PE camerounaîses et sénéga-aîses.
La concusîon de cet ouvrage, rédîgée par R. Nkakeu, présente une note de poîtîque destînée aux prîncîpaux acteurs de ’accompagnement entrepre-neurîa au Cameroun et au Sénéga, et propose un ensembe d’actîons vîsant ’améîoratîon de ’eicacîté des structures d’accompagnement et a peror-mance des petîtes entreprîses aux contextes camerounaîs et sénégaaîs.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents