Graphologie et recrutement
152 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Graphologie et recrutement , livre ebook

-

152 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Par l'étude d'une écriture, le graphologue entre dans le regard du scripteur qui est véritablement "le maître d'oeuvre" de sa page écrite. Il prend en compte ce qu'il contrôle à son insu et ce qu'il exprime au-delà des mots par le geste. Cet ouvrage explique comment la graphologie est insérée dans le processus de recrutement, quels sont ses repères techniques, ses apports et ses limites, ses points de jonction avec d'autres approches de la personnalité, et les problèmes-clés qui se posent au recruteur : en particulier l'intelligence, l'autorité, la communication.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2005
Nombre de lectures 96
EAN13 9782336267807
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Graphologie
Collection dirigée par Monique Genty

Les lecteurs pourront, par l’intermédiaire de différents auteurs, découvrir la graphologie et élargir ou approfondir leur connaissance de cette discipline qui permet de mieux comprendre la personnalité humaine.
Chaque ouvrage enrichit la réflexion, ouvre des perspectives et permet au travers de l’acquisition progressive d’une méthode de se familiariser avec l’écriture.
Cette collection est destinée aussi bien aux graphologues qu’à ceux qui, sensibles à une trace laissée sur le papier, cherchent à en comprendre toute la portée et la signification.
Déjà parus
M. GENTY, L’être et l’écriture dans la psychologie jungienne .
R. OLIVAUX, Pédagogie de l’écriture et graphothérapie.
F. WITKOWSKI, Psychopathologie et écriture .
Graphologie et recrutement

Marcelle Desurvire
Du même auteur dans cette collection
FEUILLETS DE GRAPHOLOGIE - 1 : Les bases jaminiennes . Le geste graphique. - 2 Les bases jaminiennes . Les genres et les espèces. - 3 : Technique de l’écriture. L’observation. - 4 : Technique de l’écriture . L’interprétation. - 5 : Etude de la personnalité. Le développement. - 6 : Etude de la personnalité. Les théories.
© Masson, 1991
© L’Harmattan, 2005
9782747583565
EAN : 9782747583565
PRÉFACE
L’utilisation accrue de la graphologie dans le processus de recrutement est souvent contestée, attaquée ou approuvée, au mieux elle suscite une interrogation sur sa validité. Les personnes concernées s’inquiètent, à juste titre, et se défendent d’être jugées sans recours par des graphologues incompétents. Il appartenait à une vraie professionnelle de clarifier le sujet.
Psychologue et graphologue « de terrain », Marcelle DESURVIRE exerce son métier depuis vingt ans, avec une clientèle diversifiée : entreprises de toutes tailles, cabinets de recrutement, sociétés de conseil, particuliers. Elle a créé une méthode d’enseignement de la graphologie par correspondance qui a également fait ses preuves.
Nous avons passé ensemble l’examen des Graphologues-Conseils de France, en 1969, et au titre d’une longue amitié, scellée par de nombreux travaux en commun, elle m’a demandé de préfacer son livre.
Dense par son contenu, cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui se sentent concernés par les problèmes de recrutement ou de gestion de carrière. Il explique aux graphologues débutants ce qu’est un processus de recrutement, en les incitant à la prudence dans le diagnostic, à la modération dans l’expression écrite et orale, au respect des personnalités dans l’examen des candidatures.
Certains lecteurs qui s’attendent à trouver dans ce livre des « recettes miracles » seront déçus. Le but du livre n’est pas de permettre de déceler à tout coup le meilleur candidat d’une sélection mais de permettre une meilleure collaboration entre graphologue et utilisateur. Il aide aussi à comprendre cette phrase de Suzanne BRESARD : « la graphologie est une science d’observation et un art d’interprétation ».
En effet, si l’étude de l’écriture a prouvé qu’elle était révélatrice (jusqu’à un certain point) du fonctionnement de la personnalité, de son dynamisme, de ses réserves volontaires et compensatrices, dans des conditions d’environnement stables, elle ne livre jamais la clé d’un comportement dans telle circonstance ou dans tel contexte, mais seulement des probabilités.
Or, c’est ce comportement qu’il lui est demandé de prévoir pour une adéquation professionnelle, et la demande s’adresse à l’art d’interprétation du graphologue, à son expérience de visualisation de milliers d’écritures, à sa connaissance des métiers et fonctions, de leur évolution à travers des contextes économiques mouvants, et aussi de l’évolution des personnalités au long du temps consacré à la profession, du débutant à la retraite.
C’est une spécialisation, un cas particulier du travail graphologique. L’expérience est un support d’objectivité pour les jugements et les pronostics, sans mettre à l’abri d’une sur ou d’une sous-estimation des possibilités d’un(e) candidat(e) ou d’une évaluation erronée du contexte économique et humain.
Ce message de prudence ressort de l’ouvrage et je remercie Marcelle DESURVIRE de l’avoir exprimé: il est le fruit de réflexions, d’expériences et d’enseignements, que nous avons partagés, l’une comme l’autre, avec d’autres graphologues diplômées de la Société Française de Graphologie et du Groupement des Graphologues-Conseils de France.
Si la graphologie a beaucoup évolué en France durant ces vingt dernières années, elle peut encore susciter des recherches, des validations et de nouvelles découvertes pour ceux et celles qui continueront à travailler et à s’investir dans cette discipline. Souhaitons qu’ils continuent à aider les générations futures à trouver la voie de leur insertion professionnelle.
Madeleine BÉCHU
Sommaire
Graphologie Page de titre Page de Copyright PRÉFACE INTRODUCTION 1 - QUELQUES REPÈRES TECHNIQUES 2 - LA SÉLECTION PROFESSIONNELLE 3 - L’ÉTUDE GRAPHOLOGIQUE PROFESSIONNELLE 4 - LE PROCESSUS DE RECRUTEMENT 5 - QUELQUES PROBLÈMES-CLÉS CONCLUSIONS BIBLIOGRAPHE INDEX ALPHABÉTIQUE
INTRODUCTION
L’usage du mot « profession » et les correspondances que l’usage a établi de ce mot avec les mots « métier », « état », « situation », nous proposent trois notions bien distinctes, bien qu’associées dans la pratique :
une occupation déclarée,
un service que cette occupation constitue,
un état social qu’elle assure.
(d’après R. HUSSON, Les activités professionnelles et le Droit )

La graphologie s’est constituée empiriquement, au cours du siècle dernier, précédée par des interrogations de philosophes, d’écrivains, de poètes, d’enseignants, tous ceux qui se sont intéressés au graphisme comme langage et expression de la personne.
L’écriture est la peinture de la voix, disait Voltaire.
Gœthe s’exprimait ainsi : « que l’écriture ait des rapports avec le caractère et l’intelligence humaine, et qu’elle puisse donner au moins un pressentiment de la manière de sentir et d’opérer, il n’existe pas l’ombre d’un doute à ce sujet... »
Et Paul Valéry prononce les mots-clés : « quelques gouttes d’encre et une feuille de papier, matière qui permet l’addition et la coordination d’instants et d’actes... »
Encore fallait-il aller au-delà de l’intuition sensible pour élaborer une méthode et des outils de recherche, afin de constituer la graphologie en science, même si elle reste un art, pour ceux qui la pratiquent quotidiennement et savent que chaque écriture est unique dans son déchiffrement. Elle ne peut se réduire à des grilles de lecture ni s’apprendre dans les dictionnaires, c’est un langage qui a ses propres lois.
L’écriture nous parvient achevée, immobilisée sur le papier, c’est un « produit » de l’activité humaine. Il s’agit de remonter au mouvement qui l’a déterminée et pas seulement de se référer à un catalogue de signes. La lettre est écrite au long d’un temps qui se déroule sur une ou plusieurs pages (la lettre peut être écrite en plusieurs fois), cela introduit des modifications du rythme et quelquefois des formes (par exemple des formes qui se relâchent ou qui s’accélèrent en arrivant en fin de message).
Certaines lettres comportent des mots ayant un sens personnel (mots affectifs), d’autres butent sur l’orthographe, ou révisent les mots par des retouches. Tout a un sens, mais relié à l’ensemble du texte, aucun signe ne peut être isolé de son « milieu graphique ».
Ce qui donne un sens à l’écriture et qui fait l’objet de la graphologie, c’est l’étude de l’acte graphique dans son ensemble dont tous les aspects convergent vers le résultat, ce qui est écrit tel jour, à telle heure et dans telles circonstances.
L’écriture est une matière vivante et soumise aux lois du vivant, elle naît, se développe, vit et meurt, elle est affectée par l’environnement et aussi par l’état physique et psychologique du s

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents