Regards croisés sur la responsabilité sociale de l
258 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Regards croisés sur la responsabilité sociale de l'entreprise (RSE)

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
258 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

La RSE fait référence à la façon dont les entreprises gèrent leur activité afin de produire un impact positif sur la société. Comment peut-elle s'inscrire dans les entreprises aujourd'hui ? La prise en compte de la RSE impacte favorablement la performance financière, la rétention de la clientèle, la valeur de la marque. La RSE exerce un impact favorable sur la croissance. Elle doit être envisagée comme une ressource stratégique qui doit être mobilisée pour améliorer les résultats.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2012
Nombre de lectures 45
EAN13 9782296985124
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

25,50 € ISBN: 978-2-296-96298-9
Sous la direction de Françoise Dupuich
REGARDS CROISÉS SUR LA RESPONSABILITÉ SOCIALE DE L’ENTREPRISE (RSE)
Regards croisés sur la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE)
Entreprises et Management Collection dirigée par Ludovic François La collectionEntreprises et Managementest destinée à accueillir des travaux traitant des questions liées aux sciences de gestion et à l’entreprise. Les ouvrages publiés ont pour la plupart une vocation pratique. Certains d’entre eux sont issus de thèses professionnelles soutenues à HEC. Dernières parutions Philippe HERMEL et Pascal CORBEL,Le management des évolutions organisationnelles et stratégiques, 2012.Pascal DURAND-BARTHEZ, François LENGLART (dir.),Choisir son droit. Conséquences économiques du choix du droit applicable dans les contrats internationaux, 2012. Anne CHANON et Jérôme AURIAC,L’entreprise à l’ère des défiances, 2012. Michaela TOURNAY-TIBI, Aurélie DANO, Élodie ARANDA-HAPPE, Yves PÉLIGRY,Le défi énergétique de la Chine. Comment la Chine prépare-t-elle son avenir énergétique ?,2012. Andrés DÁVILA, Simon COUDERC,Les défis de la petite entreprise internationale,2012. Kamilia BAHIA,Le Processus de réalisation d’un mémoire ou d’une thèse en marketing, 2011.Françoise DUPUICH (sous le dir. de),La Gestion des ressources humaines en devenir, 2011. Jean-Baptiste POULLE,Réflexion sur le droit souple et le gouvernement d’entreprise, 2011.
Sous la direction de Françoise Dupuich Regards croisés sur la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE)L’H ARMATTAN
AVERTISSEMENT Les opinions exprimées et exposées dans cet ouvrage n’engagent que leur auteur. Elles ne sauraient refléter une prise de position officielle ou officieuse de la collection.© L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96298-9 EAN : 9782296962989
SOMMAIRE
Introductionpar Françoise DUPUICH…………………...……… 7
Chapitre 1 Lepanorama des approches théoriques de la RSE
1 -La nouvelle responsabilité de l’employeur dans la prise en compte des risques de santé-pénibilité au travail : enjeux juridiques, éthiques et managériaux. par Yvan LOUFRANI et Anne SACHET-MILLIAT……………… 13
2 -Étude des déterminants de la divulgation environnementale desgrandes entreprisesfrançaises par Amel Ben RHOUMA, ReyDANG et Linh-Chi VO……………. 41
Chapitre 2 Les dispositifs d’encadrement de la RSE
3 - La place de la RSE dans le processus de la création normative en droit de l’environnement par Olivier SORIA………………………………………………… 79
4- L’évaluation de la performance : un processus mal aimé par les Français par Sabine BACOUEL-JENTJENS……………………………….. 103
Chapitre 3 Le management stratégique de la RSE
5Intelligence économique et responsabilité sociétale des - entreprises : entre théories vertueuses et pratiques paradoxales par Franck BULINGE et Karen DELCHET-COCHET…………. 117
6- Faciliter la détection d’opportunités entrepreneuriales par la RSE par Vincent LEFEBVRE et Miruna RADU LEFEBVRE…….……… 145
7- Comment concilier RSE et marketing ? Un décryptage à travers le discours de quatre responsables en entreprise p171ar Leïla LOUSSAIEF et Bénédicte BOURCIER-BEQUAERT……
Chapitre 4 RSE et caspratiques
8- Les dérives managériales pouvant mener au suicide des salariés p197ar Naïade ANIDO FREIRE…………………………………………
9L’appropriation du développement durable par les - agences événementielles et de tourisme d’affaires par Violette ATTAL, Thierry DELECOLLE, Raphaël DORNIER et Noureddine SELMI…………………………. 223
INTRODUCTION
Françoise DUPUICH ISC Paris School of Management
La Responsabilité Sociétale des Entreprises(RSE)est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. La démarche consiste pour les entreprises àprendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leur activitépour adopter les meilleurespratiques possibles et contribuer ainsi à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement. La RSEpermet d’associer logique économique, responsabilité sociale et écoresponsabilité. Deplus enplus d’entreprises reconnaissent leur responsabilité sociale et environnementale. Leurs démarches sont encouragées au niveau international(le Global Compact, l’OIT et l’OCDE), au niveau communautaire(le conseil européen de Lisbonne, leLivre vert sur la RSE publié le 18 juillet 2001 et la communication de la Commission du 2 juillet 2002, le Forumplurilatéral européen, le lancement le 22 mars 2006 de l’Alliance européennepour la responsabilité sociale des entreprises)au et niveau national (la RSE est identifiée comme un moyen privilégié pour inviter les entreprises àparticiper à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement durable). Depuis une dizaine d’années, les grandes entreprises françaises ontprogressivement accepté l’idéequ’elles n’avaient pas seulement des comptes à rendre à leurs actionnaires. Sous la pression des Organisations Non Gouvernementales(ONG), elles se sont mises en effet àpublier des rapports sociaux et environnementaux et, en France comme ailleurs, colloques et publications se sont multipliés à propos de la responsabilité sociale des entreprises. Structurer le processus RSE est un véritable enjeu pour les entreprises. Pour les sociétés françaises, le véritable enjeu est d’intégrer une politique RSE à tous les échelons de l’entreprise et de se doter d’outils d’évaluation. Les entités entrepreneuriales perçoivent peu à peu l’intérêt de structurer ce processus mais sont encore 56 % à ne pas le faire. Pour aller plus loin dans la prise en compte de la RSE, il est nécessaire d’intégrer une dimension liée à l’évaluation des managers. Les entreprises doivent intégrer désormais deux types de critères dans l’évaluation de leurs managers : des critères de
7
performance économique mais aussi de performance extra-financière. Certaines entreprises disent percevoir l’intérêt de cette pratique, mais qu’en est-il réellement ? La réalité des pratiques n’a pas encore fondamentalement changé. Or la gestion socialement responsable ne doit pas être perçue 1 comme une contrainte ou comme génératrice de coûts supplémentaires mais 2 comme un élément clé de la stratégie de l’entreprise . La RSE n’est pas un simple effet de mode : depuis les années 1990, la pression effectuée par les actionnaires sur les entreprises s’accroît et la démarche RSE s’implante rapidement dans les sociétés cotées françaises. Or les principaux arguments favorables à la RSE évoqués dans la littérature apparaissent insuffisants pour expliquer cette expansion soudaine. C’est 3 pourquoi Marianne Rubinstein formule l’hypothèse complémentaire de l’existence d’un « isomorphisme institutionnel », sur un champ organisationnel déjà « fertilisé » par le gouvernement d’entreprise. Cet isomorphisme institutionnel conduit alors les firmes à adopter une démarche de responsabilité sociale, dans une ignorance relative de la question de l’efficience.
Qu’est-ce que la RSE ? Comment s’inscrit-elle dans la théorie et la pratique du management ? Comment peut-on envisager un management durable de la RSE ? Quel est le rôle des agences de tourisme d’affaires et d’événementiels dans la diffusion des événements durables ? Quelle est la place de la RSE dans le processus de la création normative en droit de l’environnement ? Quelles sont les dérives managériales pouvant mener au suicide des salariés ? Quelle est la nouvelle responsabilité de l’employeur dans la prise en compte des risques de santé et de pénibilité au travail ? Quelle est l’étude des déterminants de la divulgation environnementale et sociale des grandes entreprises françaises ? Comment concilier RSE et marketing ? Quelle est l’évaluation de la performance RSE ? Quels peuvent être lesbusiness modelsinnovants de la RSE ? Réunissant les contributions de plusieurs chercheurs et praticiens reconnus, cet ouvrage composé de neuf articles se décompose en 4 chapitres comme suit : - Le panorama des approches théoriques de la RSE - Les dispositifs d’encadrement de la RSE - Le management stratégique de la RSE
1 . Novethic, « La lettre de l’économie responsable spécial ISR français », juillet 2004. 2 . Acquier A. et Gond J.-P., « Aux sources de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise. (Re) lecture et analyse d’un ouvrage fondateur :Social Responsabilities of the Businessman d’Howard Bowen (1953) », Working Paper, 2005. 3 . « Le développement de la responsabilité sociale de l’entreprise »,Revue d’économie er industrielle, 1 trimestre 2006.
8
- RSE et cas pratiques
Ces chercheurs d’institutions différentes dressent un panorama actuel de la gestion de la RSE et vous livrent leurs travaux récents sur cette problématique.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents