Usages de la didactique professionnelle en formation : principes et évolutions
82 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Usages de la didactique professionnelle en formation : principes et évolutions

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
82 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Née en France dans les années 1990, la didactique professionnelle est aujourd'hui une discipline à part entière qui ambitionne d'analyser le travail en vue de la formation des compétences. Elle articule un champ de pratiques, celui de la formation des adultes, et trois courants théoriques : la psychologie du développement, l'ergonomie cognitive et la didactique. La présente note de synthèse se propose de faire le point sur les principes de cette approche de la formation professionnelle et ses évolutions récentes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 février 2015
Nombre de lectures 22
EAN13 9782336369884
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Couverture
4e de couverture
Copyright























© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
EAN Epub : 978-2-336-71999-3
Titre


Savoirs
Revue internationale de
Recherches en éducation
et formation des adultes


2014 – 36


Usages de la didactique professionnelle
en formation : principes et évolutions


Revue publiée avec le concours :

– de l’association Interface recherche
– de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris
– de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense





Le Comité d’orientation s’est constitué en association de droit français dénommée Association internationale pour la promotion des recherches en éducation et formation des adultes (Aiprefa). L’Aiprefa a été enregistrée au Journal officiel du 15 février 2003. L’association, dont le siège social se situe à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, est propriétaire de la revue.
Le bureau du conseil d’administration est composé de Jean-Marie Barbier, Jean-Pierre Boutinet, Philippe Carré, Solveig Fernagu-Oudet, Cédric Frétigné, Françoise F. Laot .
Comité d’orientation
Brigitte Albero – Professeure de sciences de l’éducation, Université Rennes 2
Jean-Marie Barbier – Professeur au Cnam
Christian Batal – Président Interface Études et Formation
Jean-Michel Baudouin – Professeur de sciences de l’éducation, Université de Genève
Jean-Pierre Boutinet – Professeur émérite de sociologie, UCO Angers
Philippe Carré – Professeur de sciences de l’éducation, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Pierre Caspar – Professeur émérite Chaire de formation des adultes, Cnam
Denis Cristol – Directeur de l’ingénierie et des dispositifs de formation, CNFPT
Pierre Dominicé – Professeur émérite de sciences de l’éducation, Université de Genève
Jérôme Eneau – Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université Rennes 2
Sandra Enlart – Directrice Générale Entreprise et Personnel
Solveig Fernagu - Oudet – Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Cédric Frétigné – Professeur de sciences de l’éducation, Université Paris Est Créteil
Christophe Jeunesse – Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Françoise F. Laot – Professeure de sociologie, Université Reims
Véronique Leclercq , Professeure de Sciences de l’éducation, CUEEP, Université Lille 1
Coralie Perez – Ingénieur de Recherche, Centre d’Économie de la Sorbonne
Claudie Solar – Professeure d’andragogie et de psychopédagogie, université de Montréal
Fondateur :
Jacky Beillerot
Directeur de publication :
Philippe Carré
Responsables scientifiques :
Jean-Marie Barbier , Jean-Pierre Boutinet , Cédric Frétigné, Françoise F. Laot
Responsable éditoriale :
Solveig Fernagu - Oudet
Secrétaire de rédaction :
Françoise Lemaire
Traductions français-espagnol :
Dyanne Escorcia
Traductions français-anglais :
Stephen Brewer
Web management :
Gérard Jean-Montcler

Revue SAVOIRS
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
UFR SPSE, Bât. C. 208
200, avenue de la République – 92001 Nanterre Cedex
revue.savoirs@u-paris10.fr
http://savoirs.u-paris10.fr
Sommaire
Sommaire Couverture 4 e de couverture Copyright Titre Sommaire Dédicaces Éditorial Note de synthèse Claire TOURMEN, Usages de la didactique professionnelle en formation : principes et évolutions Article de recherche Florence BOURGOIN, L’émergence des pratiques de tutorat dans l’accompagnement des bénévoles en centre social : offres de professionnalisation et dynamiques identitaires associées Comptes-rendus de lecture Gérard FIGARI et Dominique REMAUD (2014). Méthodologie d’évaluation en éducation et formation ou l’enquête évaluative . Yolande BENARROSH (2014). Les sens du travail. Migration, reconversion, chômage. CÉREQ (2014). Quand la formation continue. Repères sur les pratiques de formation des employeurs et des salariés. État des lieux à l’aube de la réforme de 2014 . Vie de la recherche Les thèses en formation d’adultes Remerciements Adresse
Dédicaces
Éditorial
Usages de la didactique professionnelle en formation : principes et évolutions
Née en France dans les années 1990, la didactique professionnelle est aujourd’hui une discipline à part entière qui ambitionne d’analyser le travail en vue de la formation des compétences.
Elle articule un champ de pratiques, celui de la formation des adultes, et trois courants théoriques : la psychologie du développement, l’ergonomie cognitive et la didactique. L’analyse du travail vs analyse de l’activité, telle qu’elle a été développée et est opérée par ceux et celles qui se réclament de ce champ, en fait, par sa dimension réflexive, un puissant instrument d’apprentissage et un préalable à la construction de formations (ingénierie de formation), dont l’essor ne se dément pas depuis plusieurs années.
L’analyse du travail dans une perspective de didactique professionnelle répond dès lors à un double objectif : construire des contenus de formation correspondant à la situation professionnelle de référence ; mais aussi utiliser les situations de travail comme des supports pour la formation des compétences. Cette analyse est spécifique à la production des compétences en situation.
Les méthodes de l’analyse de l’activité sont nombreuses et s’inscrivent dans des courants de pensée spécifiques (approches historico-culturelle, psychanalytique, cognitiviste, de la cognition située, socio-constructiviste, systémique, etc.) qui prennent différentes formes : observations par immersion, questionnaires, entretiens, interviews, analyse documentaire, instruction du sosie, auto-confrontation, analyse de traces, incidents critiques, groupe de parole, analyse du cours d’action, etc. Ces méthodes sont le résultat de constructions intellectuelles et s’inscrivent à ce titre dans des orientations théoriques particulières. Les méthodes mobilisées par la didactique professionnelle, de ce fait, n’échappent pas à son épistémologie et se centrent sur la conceptualisation des situations et le sujet en action comme nous allons le découvrir au travers la présente note de synthèse. Cette dernière se propose de faire le point sur les principes de cette approche de la formation professionnelle (et du développement des compétences) et ses évolutions récentes. Elle distinguera l’existence d’un premier type d’usage de la didactique professionnelle, qui consiste à utiliser l’analyse du travail pour construire la formation, et l’émergence récente d’un second type d’usage qui consiste à former par l’analyse du travail. Les limites en seront discutées.
Cette note de synthèse est suivie d’un article de recherche portant sur l’engagement bénévole dans les centres sociaux et ses pratiques d’accompagnement et de professionnalisation. L’auteur cherche à comprendre comment les dispositifs et les pratiques d’accompagnement des bénévoles permettent à ces derniers de se professionnaliser et, chemin faisant, de construire une identité professionnelle à la croisée de dynamiques individuelles et institutionnelles.
Solveig Fernagu Oudet
Note de synthèse
U SAGES DE LA DIDACTIQUE PROFESSIONNELLE EN FORMATION : PRINCIPES ET ÉVOLUTIONS Claire T OURMEN 1
Cela fait plusieurs années que des entrées « activité » se sont développées en formation professionnelle (Durand, de Saint-Georges et Meuwly-Bonte, 2006), faisant rupture avec des modes de formation plus classiques orientés par des savoirs disciplinaires dont il s’agirait d’organiser la transmission (Pastré, 2011). Ces approches sont orientées par l’ambition de former pour et par l’activité. La didactique professionnelle (Pastré, Mayen et Vergnaud, 2006) est l’une de ces approches. Elle s’intéresse aux apprentissages professionnels pour améliorer les parcours et les dispositifs de formation professionnelle offerts aux adultes et jeunes adultes, qu’ils soient sur les lieux de travail ou en centre de formation, et quel que soit le secteur d’activité concerné. Sa particularité est de coupler les méthodes d’analyse du travail issues de l’ergonomie francophone (Leplat, 1997) avec la théorie des schèmes de Vergnaud (1996, 2001a) développée dans la lignée directe des travaux piagétiens sur les apprentissages des enfants (Piaget, 1936, 1947). Pastré a ainsi défini le projet de la didactique professionnelle comme « l’analyse du travail pour la formation » (1999), formule qui a été reprise et développée depuis dans des travaux essentiellement francophones (Astier, 2005).
Toutefois, si l’analyse du travail est extensivement développée dans les publications du domaine, ses usages en formation le sont souvent moins, de même que les publications sont de plus en plus nombreuses et éparses. « La conception de formation est une question jusqu’ici mal-aimée de la didactique professionnelle », constate Rogalski (2014, p. 147). La multiplicité des usages possibles et avérés de la didactique professionnelle en formation des adultes, dans différents secteurs professionnels, semble aujourd’hui questionner l’unité de ce cadre théorique et méthodologique (El Mostafa, Lenoir et Desjardins, 2012), si bien qu’il nous a semblé nécessaire de proposer un article de synthèse qui vise à faire le point sur les principes de cette approche de la formation et ses évolutions récentes. Nous répondons aussi à l’appel de Rogalski qui déplorait que « notre domaine semble insuffisamment nourri en “revues de question” faisant de manière systématique le point des acquis sur un thème » (2014, p. 140).
En nous appuyant sur une revue de littérature en didactique professionnelle, nous monterons qu’il existe aujourd’hui une évolution dans les usages de ce cadre en formation. Ainsi, nous dégagerons 1) l’existence d’un premier type d’usage de la didactique professionnelle, qui consiste à utiliser l’analyse du travail pour construire la formation , usage qui fut celui des fondateurs de l’approche. Puis, nous montrerons 2) l’émergence récente d’un second type d’usage qui consiste à former par l’analyse du travail . L’analyse du travail est en effet de plus en plus réalisée au cours de la formation (et non plus au préalable), ce qui nous amènera à revenir sur les origines et les implications de cette évolution.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents