L Évaluation muséale
230 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'Évaluation muséale , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
230 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Témoignant des 23 ans d’expérience professionnelle de son auteur au sein du Musée de la civilisation à Québec, ce guide présente les principales méthodes auxquelles ont recours les évaluateurs en contexte muséal. Devis d’évaluation, questionnaires fermés, schémas d’entrevues ouvertes ne sont qu’une infime partie des outils présentés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 août 2014
Nombre de lectures 1
EAN13 9782760532953
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1150€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Daignault, Lucie, 1955- L’évaluation muséale : savoirs et savoir-faire Comprend des réf. bibliogr. ISBN 978-2-7605-3293-9
1. Musées – Fréquentation – Évaluation. 2. Visiteurs de musée – Enquêtes. 3. Expositions – Évaluation. 4. Musée de la civilisation (Québec). I. Schiele, Bernard. II. Titre.
AM7.D34 2011 069’.1072 C2011-941974-2
Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Bibliographie et références : C LAIRE C OUSSON , P IERRETTE L AFOND Lecture éditoriale : H ÉLÈNE D IONNE Révision linguistique : C HRISTIAN B OUCHARD Recherche iconographique : D ANIELLE R OY Crédits photo : A NA -L AURA B AZ , A MÉLIE B RETON – Perspective, V INCENT D ESLAURIERS M ARION F IVEL , I DRA L ABRIE – Perspective, J ACQUES L ESSARD G ENEVIÈVE P ROVENCHER S AINT -C YR , D ANIELLE R OY , M ARC S IMARD , P IERRE S OULARD
Grille intérieure et couverture : A RIANE M ICHAUD -G AGNON
2011-1.1 – Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés © 2011, Presses de l’Université du Québec Dépôt légal – 3 e trimestre 2011 – Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Bibliothèque et Archives Canada Imprimé au Canada
Préface
Depuis longtemps, on aura compris que le visiteur (réel ou potentiel) doit être au centre des préoccupations muséales et que derrière cette apparente évidence, se cache de nombreux enjeux et une grande complexité.
Les musées sont aux prises avec trois questions. Tout d’abord, celle de l’élargissement des publics et de la démocratie culturelle. On sait que le public habituel des musées a un profil socioéconomique inversement proportionnel au profil de la population. Comment s’assurer que le musée soit un outil de développement pour l’ensemble des citoyens et non seulement un lieu réservé à un groupe social ? Comment faire du musée un lieu de découverte et un lieu de participation citoyenne ?
Deuxième défi, comment fidéliser le visiteur pour que le musée puisse inscrire sa politique de partage dans la durée ? En effet, si le musée veut avoir un véritable impact, il doit inscrire son activité à long terme.
Enfin, comment demeurer pertinent ? Bien sûr, dans sa programmation, mais aussi dans son mode de médiation. Chacun découvre et apprend selon des modes souvent différenciés. Le musée peut-il reconnaître et s’adapter à ces modes de communication ?
Compte tenu de ces préoccupations, il est normal que le musée ait développé, au cours des années, une philosophie et des pratiques d’évaluation. Si le musée veut communiquer avec le visiteur, encore doit-il s’assurer qu’il est entendu et que ce visiteur lui renvoie ses perceptions et sa vision.
Lucie Daignault porte depuis de nombreuses années ce dossier au sein de l’équipe du Musée de la civilisation. Souvent, on lui demande conseils et informations sur les pratiques d’évaluation ou sur l’interprétation des résultats obtenus. Dans un souci de partage avec les communautés universitaire et muséale, nous lui avons demandé de faire le point sur sa pratique professionnelle et de tenter de dégager un certain nombre de principes.
Une évaluation n’est utile que si elle est partagée avec d’autres et tout particulièrement avec les concepteurs d’expositions ou de programmes de médiation. Ce livre est donc un engagement au partage de la connaissance et à l’enrichissement de nos pratiques.
Il s’ajoute à d’autres expériences d’ici et d’ailleurs pour tenter de cerner l’impact des pratiques muséales. En ce sens, il sera sans nul doute fort utile.
Michel Côté Directeur général du Musée
Remerciements
Mes premiers remerciements vont au Musée de la civilisation, où j’ai acquis l’expertise en évaluation muséale qui m’a permis d’écrire ce livre, et à son directeur monsieur Michel Côté, qui s’est assuré que je dispose des conditions matérielles et intellectuelles favorables à sa rédaction.
Je tiens aussi à remercier les membres de mon comité scientifique, Bernard Schiele (professeur à l’Université du Québec à Montréal), Marie-Claude Larouche (professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières) et Nathalie Candito (responsable de l’évaluation au Musée des Confluences à Lyon), qui en ont lu les premières ébauches et ont à la fois aidé à sa concrétisation en plus de lui insuffler un peu de leur précieuse expertise par leurs commentaires pertinents et appréciés. Je remercie particulièrement Bernard Schiele pour son texte inspiré et stimulant.
Ce livre n’aurait jamais pu voir le jour sans le travail et l’implication de plusieurs personnes qui m’ont apporté leur concours à divers titres: stagiaires, étudiants, enquêteurs, muséologues, chercheurs universitaires. Ils sont trop nombreux pour les nommer tous.
Je m’en voudrais d’oublier tous mes collègues du MCQ qui m’ont accordé leur amitié, leur support et leur confiance, je les remercie très sincèrement.
Table des matières
Préface
Remerciements
Introduction
Les publics cibles
Un programme d’évaluation qui s’inscrit dans les missions du MCQ
1) Les études de marché
2) Les évaluations institutionnelles
3) Les enquêtes générales de publics
4) Les enquêtes auprès de clientèles spécifiques
5) Les évaluations liées aux expositions, aux produits en ligne, et aux espaces découverte essentiellement interactifs
6) Les enquêtes auprès des enseignants
7) Les enquêtes sur les services
Un travail d’équipe
Un ouvrage en quatre parties
Partie 1
Démocratisation et communication
Chapitre 1
Le contexte d’émergence du Musée de la civilisation et de la plac e de l’évaluation
Bernard Schiele
« C’est le temps que ça change »
L’empêcheur de tourner en rond
Le vent du changement social et culturel
Une révolution des mœurs et des idéaux
La poussée de la culture populaire
Le Musée de la civilisation et l’air du temps
L’évaluation comme garant de l’accessibilité
Le parcours de l’évaluation
Le changement de paradigme
Le tiers indispensable
Partie 2
L’évaluation en contexte muséal. Les types d’évaluation et les orientations méthodologiques
Chapitre 2
Les types d’évaluation en contexte muséal
Introduction
2.1. L’étude préalable nourrit l’acte de communication qu’est l’exposition
2.1.1. Les principaux objectifs de l’évaluation préalable
2.1.2. La méthodologie
2.1.3. Les avantages et les limites de l’évaluation préalable
2.2. L’évaluation formative : un outil pour s’assurer que le message passe
2.2.1. Les principaux objectifs de l’évaluation formative
2.2.2. La méthodologie
2.2.3. Les avantages et les limites de l’évaluation formative
2.3. L’évaluation sommative : des visées et des retombées diversifiées
2.3.1. Les principaux objectifs de l’évaluation sommative
2.3.2. La méthodologie
2.3.3. Les avantages et les limites de l’évaluation sommative
Chapitre 3
Les deux grandes orientations méthodologiques Quantitative et qualitative
3.1. Les orientations méthodologiques utilisées en contexte muséal
3.1.1. L’approche quantitative : à quelles fins ?
3.1.2. L’approche qualitative : à quelles fins ?
3.1.3. L’articulation entre les approches quantitatives et qualitatives
3.2. Les caractéristiques des enquêtes quantitatives et qualitatives
3.3. L’élaboration d’un devis d’évaluation
3.3.1. Ce qu’il faut trouver dans le devis d’évaluation
3.3.2. Deux exemples de devis d’évaluation
Partie 3
Les méthodes quantitatives et qualitatives, étape par étape
Chapitre 4
La méthodologie quantitati

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents