L ego au cours des âges de la vie
111 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'ego au cours des âges de la vie , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
111 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qu’est-ce qu’est l’ego? Comment se construit-il, de l’enfance à la vieil- lesse ? Est-il plus souvent un ennemi ou un allié de la croissance ? Doit- on l’apprivoiser? Y a-t-il un risque à le rejeter? Est-ce que l’ego condi- tionne la personne à vivre sa vie d’une manière pathologique, retardant ainsi son épanouissement et l’accès aux petits bonheurs et à la joie de vivre ?
Valois Robichaud nous fait prendre conscience de notre chemin d’hu- manité, dans des mots qui nous parlent, avec des images simples, des exemples concrets dans lesquels nous pouvons nous reconnaître. Il nous dit aussi : «Il se produit une conversion pour une véritable spiritualité du cœur, lorsque l’entrée du jardin est dégagée de la tutelle de l’ego. »
En toute vérité et en toute humilité, il nous invite à envisager un chemin vers la sérénité, chemin qui se simplifie avec le grand âge, mais qui n’est pas sans défis ni sans projets ! Il nous convie, par de petits exercices, à entrer en nous-mêmes et à découvrir les richesses insoupçonnées qui nous habitent et qui demandent à venir à la lumière, quelles que soient nos limites et nos fragilités en vieillissant.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 juin 2016
Nombre de lectures 13
EAN13 9782897211158
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0097€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

VALOIS ROBICHAUD




AUTRES OUVRAGES DE VALOIS ROBICHAUD AUX ÉDITIONS DU CRAM
Accueillir les besoins psychiques de l’adulte vieillissant
Cueillir mes petits bonheurs au quotidien
Et si on enseignait l’espoir ?
La peur de vieillir, un pas vers l’euthanasie ?
Soigner, c’est aimer l’autre et l’accompagner
Vivre la retraite avec sérénité - un temps pour la rencontre de soi


Les Éditions du CRAM / Les Éditions Porte-Bonheur
1030, rue Cherrier, bureau 205
Montréal (Québec) Canada H2L 1H9
Téléphone : 514 598-8547
Télécopie : 514 598-8788
www.editionscram.com
Conception graphique
Alain Cournoyer
Sources de l’illustration de couverture : © Grandfailure, kmlmtz66, goccedicolore — iStockPhoto
II est illégal de reproduire une partie quelconque de ce livre sans l’autorisation de la maison d’édition. La reproduction de cette publication, par quelque procédé que ce soit, sera considérée comme une violation du droit d’auteur.
Dépôt légal – 2 e trimestre 2016 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque nationale du Canada
Copyright 2016 © Les Éditions du CRAM inc. et Les Éditions Porte-Bonheur
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Robichaud, Valois
L’égo au cours des âges de la vie : vers une spiritualité du coeur
(Psychologie)
Publié en collaboration avec Éditions du CRAM.
Comprend des références bibliographiques.
ISBN 978-2-924321-36-2 (Porte-bonheur)
ISBN 978-2-89721-113-4 (CRAM)
1. Moi (Psychologie). 2. Tranquillité d’esprit. I. Titre. II. Collection : Collection Psychologie (Éditions du CRAM).
BF697.R62 2016 155.2 C2016-940856-6
Imprimé au Canada


Je dédie cet ouvrage à Madame Colette Portelance, fondatrice de l’ANDC MD , pour sa contribution exceptionnelle à l’humanisation des relations personnelles grâce à son approche et à ses travaux.


Remerciements
Je remercie Olga et Patrick Kauffmann, pour lesquels j’éprouve une profonde amitié. Olga, étudiante dans les années 85, au sein de l’institution fondée par Carl Rogers, m’a permis de la regarder œuvrer en tant que thérapeute formée à l’approche centrée sur la personne. Son art, son attitude, sa présence et sa confiance dans ses relations avec les étudiants qu’elle a formés m’inspirent encore aujourd’hui. C’est lors d’un congrès international à Rome, en 2010, que j’ai fait la rencontre de Kauffmann, président du PCAI-France ( Person’s Centered Approach Institute-France ). À quelques occasions, Patrick m’a invité à travailler avec le PCAI-France. Ce fut pour moi une plongée dans l’approche, créée par Carl Rogers, centrée sur la personne.
À vous deux, je tiens à témoigner toute ma reconnaissance.


Préface
Le psychologue américain Carl Rogers écrivait : « Chaque individu (…) peut puiser dans ces ressources (ses potentiels positifs), pourvu que lui soit assuré un climat d’attitudes psychologiques “facilitatrices” que l’on peut déterminer ».
Valois Robichaud s’inscrit dans une démarche qui s’alimente à une positivité voisine et que révèle le sous-titre de son ouvrage « Vers une spiritualité du cœur ». Il va nous faire voyager au cœur des processus qui marquent les moments importants de la construction de la personnalité de chacun.
Nous sommes si confiants dans les qualités humaines de notre ami Valois Robichaud que nous n’avons pas voulu rater ce voyage auprès de lui avec l’angle de vision qu’il nous propose.
Nous nous sommes engagés dans cette occasion de voyage, à l’exploration des fondements de la personne, tels des personnages d’une mythologie qui vont accomplir un périple autour du monde, mais qui là, devient un voyage au cœur de la personne confrontée à la vie. Périple semé d’embûches, de surprises, de peurs, de défis, de combats, d’ambiguïtés, de souffrance et de joies, d’effrois et d’apaisements.
Il va nous faire explorer quatre continents : le continent de l’enfance, le continent de l’adolescence, le continent de la personne adulte et le continent de la personne âgée.
Débarqués sur ces continents, il va nous en montrer les différents pays, les différentes régions avec leurs us et coutumes, leurs rites dont les impacts ne nous laisseront jamais neutres.
Nos tribulations vont nous amener à y rencontrer les multiples faces de l’ego en prise avec les différentes périodes de la vie.
Ces rencontres nous apprennent à découvrir qu’à partir des obstacles contrariant et têtus il est possible de lire ce qui les fonde et d’en dissoudre leurs côtés rugueux pour installer une fluidité que le premier abord cache.
L’intérêt de son regard est de savoir reconnaître, sous les carapaces protectrices dont la société facilite la mise en place, la virginité fertile chez chacun.
Son savoir et sa sensibilité nous hissent à un niveau de confort pour nous faire traverser la vie. C’est assurément un passeur avec qui nous voulons rester reliés.
Nous n’allons pas ici vous dévoiler l’issue de ce voyage, vous vous la créerez à votre manière, mais nous pouvons vous dire qu’il a été auprès de nous le sage qui commente les difficultés du terrain, prévient des mirages trompeurs, réchauffe ou rafraîchit selon les humeurs du temps…

Olga et Patrick Kauffmann
Veigy-Foncenex, le 2 avril 2016



Introduction
L’enfant a le cœur pur, son regard reflète son âme ; l’adolescent regarde les terres lointaines pour marcher et construire son humanité à sa manière, alors que l’adulte au mitan de la vie et au grand âge, rentre chez soi pour habiter son jardin intérieur.
Cet essai sur le rôle de l’ego 1 dans le développement inachevé de la personne humaine se situe à la croisée de deux chemins : le premier me ramène au printemps 2014, alors que je donnais une conférence à des enseignants du primaire au Pérou sur la thématique de l’espoir ; j’avais longuement étudié le mouvement PRH 2 et sa façon de parler de l’ego et de la place que cette instance occupe au cœur même de la vie ordinaire de l’individu. Le second chemin est mon histoire de vie, mon propre parcours de l’enfance à la vie adulte. En posant un regard inédit sur l’échelle des âges, je vais maintenant appréhender quelque chose de nouveau en sciences humaines : la présence de l’ego jusqu’aux âges avancés de la vie.
Comme je travaille depuis des années sur le terrain privilégié du développement global de la personne, de sa naissance à sa mort, je viens réfléchir avec vous, mes lecteurs et lectrices, afin de vous faire mieux saisir la dynamique de l’ego. J’emprunterai l’image du jardin intérieur – source de toutes les créations, de toutes les rencontres et de tous les possibles –, qui offre des rendez-vous. En cet endroit de l’Être règnent la confiance et la liberté, mais aussi un espace pour l’émerveillement, la reconnaissance, les rencontres humaines, l’amour, l’amitié et le tête-à-tête avec son Dieu. Pour y avoir accès, il faut ouvrir une porte devant laquelle est posté un gardien : celui-ci, armé, protège et défend l’entrée du jardin. Il s’agit de l’ego.
Ce gardien a pris sa place au cours de mes longues années de croissance ; de petite taille à l’enfance, il aura grandi à la mesure de mes expériences heureuses ou malheureuses ; sa fonction première est de protéger ma personne contre toutes les menaces. Plus il aura connu des états de guerre et de violence, plus il se sera bâti une haute et large carapace. D’où l’expression bien connue : « il a un gros ego ». Le gardien détient les clés de la porte du jardin. Lorsqu’il est en faction, il me constitue prisonnier de ma vie intérieure, de mon paradis ; je suis privé de liberté et de la vraie personne en attente de vivre. De nature méfiante et protectrice, le gardien a comme objectif ultime de protéger ma personne des agressions et des menaces, m’invitant à vivre sur le mode du « pilote éveillé ».
Je souhaite observer d’un peu plus près cette instance qui, tantôt en alliée, tantôt en ennemie, participe à la croissance de l’individu ou freine son développement pour plus d’harmonie et de liberté intérieure au cours de tous les âges de la vie.
De l’héritage judéo-chrétien, on retient que l’ego, c’est l’orgueil, l’un des sept péchés capitaux et qu’il n’est pas bon d’être orgueilleux. Mais atten

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents