Remèdes naturels pour soigner les maux de l hiver
286 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Remèdes naturels pour soigner les maux de l'hiver , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
286 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Et si on se soignait autrement ? Si on faisait le choix d'une vie plus naturelle et que l'on devenait acteur de notre santé ? Ce guide pratique et illustré vous permettra de découvrir les plantes, les huiles essentielles et les compléments alimentaires à consommer en prévention, et en traitement des maux de l'hiver. Des recettes et des astuces simples pour prendre en main votre santé et passer un hiver en pleine forme ! Vous trouverez dans cet ouvrage consacré aux maux de l'hiver : - Un guide des plantes médicinales et de leurs utilisations. - Un guide des huiles essentielles et de leurs utilisations. - Un guide des bourgeons et leurs utilisations en gemmothérapie. - Un guide des compléments alimentaires utiles en hiver. - Comment comprendre, identifier et traiter les maux de l'hiver. - Les recettes et astuces pour un hiver en pleine forme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 octobre 2014
Nombre de lectures 41
EAN13 9782312024912
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0017€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Remèdes naturels pour soigner les maux de l’hiver
Séverine Bosq
Remèdes naturels pour soigner les maux de l’hiver


















LES ÉDITIONS DU NET
22, rue Édouard Nieuport 92150 Suresnes
© Les Éditions du Net, 2014
ISBN : 978-2-312-02491-2
Avant-Propos
Qui suis-je ?
Je suis auteure du blog Herbio’tiful, un blog de conseils, d’astuces et de recettes sur le bien-être au naturel. J’y aborde des thèmes comme la cosmétique Home-Made, les huiles essentielles et les plantes médicinales.
Animatrice nature et conseillère en phyto-aromathérapie, j’organise des ateliers sur le bien-être au naturel et des initiations à la nature pour les petits et les grands.
En parallèle, je poursuis ma formation en phytothérapie, en aromathérapie et en cosmétique naturelle avec pour objectif de me rapprocher le plus possible d’une vie sans produits chimiques.
Prévenir pour ne pas avoir à guérir
La plupart des petits maux du quotidien peuvent être évités. Il suffit d’anticiper, et pour cela, il faut apprendre à écouter son corps, à connaître ses limites et ses forces, mais aussi prendre en compte notre environnement et le rythme des saisons.
Intégrer les plantes dans notre alimentation nous permet de prévenir certains maux et de favoriser notre bien-être. En cuisine, sous forme de tisane, de thé, ou de préparations galéniques… La plupart des plantes soutiennent notre immunité et renforcent nos défenses naturelles.
Hippocrate, père de la médecine, a écrit :
« que ta nourriture soit ton médicament, et ton médicament ta nourriture ».
Pourquoi cet ouvrage ?
Je n’ai pas le souvenir de mon dernier rhume, bronchite ou autres contrariétés hivernales. Cela remonte à des années…
Avec quelques astuces simples, mais efficaces, je passe à travers les mailles des petits maux du quotidien.
Rien de bien sorcier, aucun produit miracle au marketing extravagant et au tarif exorbitant ! Seulement quelques remèdes que l’on trouve dans les champs, sur les arbres, dans sa cuisine, en herboristeries et même dans les parapharmacies. Des remèdes offerts par la nature au fil des cueillettes…
À travers cet ouvrage, je souhaite partager des remèdes naturels et des astuces qui vous permettront de lutter contre les petits maux de l’hiver et de prévenir les maladies.
Bien que les plantes et les produits présentés ont souvent un plus grand nombre de propriétés médicinales, je me suis concentrée sur leurs applications aux maux de l’hiver. Ne soyez donc pas étonnés si je ne m’attarde pas sur les qualités cosmétiques du citron ou sur le pouvoir cicatrisant de lavande.
J’ai testé toutes les recettes de cet ouvrage et en ai créé certaines. Je ne vous garantis pas leur goût, car il vous serait difficile de croire que le sirop à l’ail est délicieux, mais toutes ces recettes m’ont été utiles à un moment ou un autre pour lutter contre les maladies de l’hiver.

Pourquoi sommes-nous plus souvent malades en hiver ?
C’est imparable, nous tombons plus souvent malades en hiver et le taux de mortalité est bien plus élevé à cette saison. On estime à environ 15 000 le nombre de décès excédentaires en hiver, décès liés aux maladies respiratoires et cardiaques. Mais pourquoi sommes-nous plus souvent malades en hiver ?
Tout d’abord, lorsqu’il fait froid, notre système immunitaire est ralenti. Les cellules mettent plus de temps à se déplacer, les cils qui nettoient nos bronches sont moins efficaces.
Notre organisme dépense beaucoup d’énergie à produire de la chaleur et à maintenir une température corporelle de 37 °C.
Notre système immunitaire est donc sollicité de toutes parts, et il réagit moins vite lorsqu’une agression virale ou bactérienne se produit, donnant plus de temps au virus ou à la bactérie pour s’installer.
Le manque d’ensoleillement amène notre corps à moins produire de vitamine D, importante dans le fonctionnement de notre immunité. 90 % de la vitamine D est produite par la peau après exposition au soleil.
D’autre part, les virus, qui sont responsables de la majorité des épidémies hivernales, sont sensibles à la température. Exposés à la chaleur, certains virus se désagrègent rapidement et meurent. Les températures froides de l’hiver favorisent donc leur survie.
C’est le cas notamment des virus respiratoires, qui sont composés d’une particule entourée d’une enveloppe graisseuse, les rendant particulièrement résistants aux températures hivernales.
En hiver, l’air est plus sec, notamment dans nos logements que nous chauffons et que nous ventilons peu pour conserver la chaleur. Cet air sec, assèche les muqueuses nasales et bronchiques, provoquant des irritations et les rendant plus sensibles aux infections.
Autres facteurs importants dans la propagation des épidémies, lorsqu’il fait froid, nous avons tendance à nous regrouper dans des lieux fermés, ceci augmentant les risques de rencontrer une personne malade et d’être contaminé. La transmission se fait souvent soit par contact direct avec une personne contaminée, soit avec un objet contaminé. La plupart des virus survivent deux à trois heures sur une surface ou un objet.
Sans compter qu’en hiver nous prenons moins soin de notre corps. Nous sommes plus casaniers, nous pratiquons moins de sport et nous avons tendance à nous laisser tenter par de la nourriture plus grasse afin de faire des « réserves » contre le froid. Ces comportements contribuent à affaiblir notre immunité et à créer un état de fatigue.
On constate également une recrudescence des maladies cardio-vasculaires à cette période de l’année. Cela s’explique par deux facteurs : lorsqu’il fait froid les vaisseaux sanguins se contractent pour limiter les pertes de chaleur de l’organisme, induisant une plus grande viscosité du sang, et, à notre hygiène de vie est moins bonne en hiver.
Virus ou bactérie ?
L ES BACTÉRIES
Une bactérie est un micro-organisme qui ne comporte qu’une cellule et qui n’a ni noyau ni organes. On dit qu’elle est procaryote. Elle respire et se déplace comme tout organisme vivant. Leur force vient de leur vitesse de multiplication, car dans un milieu idéal, certaines se dédoublent en quelques dizaines de minutes et, peu à peu, envahissent l’organisme.
Toutes les bactéries ne sont pas pathogènes. Il y a environ une centaine d’espèces pathogènes sur 5 000. Mieux, certaines bactéries vivent en symbiose avec l’homme. C’est le cas pour celles qui se trouvent dans le tube digestif et qui sont indispensables.
Les bactéries sont responsables des otites, de certaines angines, de la coqueluche, de la pneumonie. Pour lutter contre les bactéries, les antibiotiques sont efficaces ainsi que notre immunité naturelle. Les antibiotiques permettent de tuer ou d’empêcher les bactéries de se reproduire. Le problème, c’est que les bactéries développent des stratégies de défense. Elles mutent pour se camoufler, afin que les antibiotiques ne les reconnaissent plus.
L ES VIRUS
Les virus sont constitués d’un seul type d’acide nucléique ARN ou ADN entouré d’une enveloppe. Le virus est dépendant de son hôte, il ne peut se multiplier qu’en utilisant la machinerie d’une cellule vivante. En intégrant ses propres gènes, il modifie le programme de la cellule pour se reproduire et en infecte d’autres.
Les virus sont à l’origine des rhumes, des grippes, de la plupart des angines, des gastro-entérites, et des rhino-pharyngites.
Pour lutter contre les virus, on utilisera des antiviraux, mais le plus important est notre immunité naturelle. Il faudra donc stimuler cette immunité en hiver, afin d’éviter d’être contaminé par les virus et pour pouvoir lutter contre eux plus efficacement et plus rapidement.
Une fois que notre organisme a rencontré un virus, il sait comment répondre. On développe rarement deux fois la même maladie virale (la varicelle par exemple) ; néanmoins, certains virus comme la grippe mutent très rapidement.
C OMMENT PRÉVENIR LES INFECTIONS ?
Je me lave les mains : l’hygiène des mains est importante, car certains virus se transmettent par une simple poignée de main. Il faudra se laver les mains pendant au moins 30 secondes après avoir pris les transports en commun, en rentrant chez soi, après avoir éternué ou s’être mouché, avant et après les repas, et bien entendu après être allé aux toilettes.
Afin de rendre les savons liquides plus

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents