L Agenouillement au ghetto
128 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'Agenouillement au ghetto

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
128 pages
Français

Description

« J’ai fait ce que font les hommes quand les mots leur manquent » : c’est par cette phrase simple que Willy Brandt expliqua sobrement son agenouillement le 7 décembre 1970 devant le monument aux victimes du ghetto de Varsovie anéanti par la barbarie nazie. Chancelier d’Allemagne fédérale depuis un an, Brandt met soudain les deux genoux en terre. Il demande pardon pour la faute collective de ses compatriotes. Cette faute, pourtant lui, ancien résistant antinazi, ne l’a pas commise...
La force de ce geste improvisé est inouïe, son humilité bouleversante. envoyé spécial chargé de couvrir le voyage de Brandt à Varsovie, l’auteur sait déjà que ce moment restera pour lui inoubliable. Le chancelier devait lui réserver bien d’autres surprises...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2012
Nombre de lectures 167
EAN13 9782876235090
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0047€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

-LagENOuIllEMENT -au gHETTO
G RaRd saINT-paul
lagENOuIllEMENT au gHETTO
MICHEl dE MaulE
COLLEcTION je me souviens...
dIrIgéE pàr Màrc BrEssàNT & DENIsE DEcOrNOy
Màrc BrEssàNT Les funérailles de Victor Hugo ÉdOUàrd DOr Quand penser en Chine se disait Mao MONcEf GUELLàTy Tunis 2011, le pouvoir piégé par la Toile MàrTINE ROUàrT La cuisinière de Mallarmé FràNçOIs CàrdINàLI L’exode des Pieds-Noirs
: CONCEpTION gRapHIquE ElEONORa MaRaNgONI
SuIvI édITORIal
: AlIx dE SaNdERval
Couverture© PHOTOgràpHIE dE Géràrd SàINT-PàUL.
Double pages intérieures © D.R., déTàIL dU mONUmENT á Là mémOIrE dEs mOrTs dU gHETTO dE VàrsOvIE
Photographies intérieures© D.R.
© ÉDitionSMiChel DeMaule, 2012 41, rUE dE RIcHELIEU – 75001 PàrIs. mIcHELdEmàULE.cOm
À ma femme Rita qui traduisit ma première interview de Willy Brandt.
« J’ai fait ce que font les hommes quand les mots leur manquent. » WILLy BràNdT
Au commencement était le silence
iL EsT Lá, á qUàTrE OU cINq mèTrEs dE mOI á pEINE. agENOUILLé. oUI, bIEN LEs dEUx gENOUx EN TErrE, sUr Là dEUxIèmE màrcHE dU mONU-mENT á Là mémOIrE dU gHETTO jUIf dE VàrsO-vIE. là dàLLE EsT mOUILLéE dE pLUIE. iL à Là TêTE LégèrEmENT pENcHéE, LE rEgàrd bàIssé, LEs màINs crOIséEs sUr sON pàrdEssUs NOIr. lE bOUT dE sEs cHàUssUrEs, égàLEmENT NOIr, EsT cOmmE fIcHé á Là vErTIcàLE dàNs Là pIErrE. iL à LE « màsqUE », d’HàbITUdE sImpLEmENT bUrI-Né, màIs á cET INsTàNT fIgé, cOmmE scULpTé dàNs LE màrbrE.
JE sUIs dU côTé drOIT pàr ràppOrT á LUI ET á Là sTèLE. iL fàIT UN frOId dE gUEUx cE
9
7 décEmbrE 1970, vErs 10 HEUrEs dU màTIN. JE rELèvE LE cOL dE mON vIEUx TrENcH dE rE-pOrTEr pOUr mE prOTégEr. DU vENT ? POUr prOTégEr mEs yEUx. À côTé dE mOI, dEUx vIEILLEs POLONàIsEs pLEUrENT sàNs brUIT, mOUcHOIr á Là màIN. lE sILENcE EsT ImprEssIONNàNT. oN N’EN-TENd qUE LE cLIqUETIs dEs àppàrEILs pHOTO ET LE rONrONNEmENT dEs càméràs. lEs dEUx sOL-dàTs, bàïONNETTE àU càNON, fIgés àU gàrdE á vOUs dE pàrT ET d’àUTrEs dU mONUmENT sONT ImmObILEs ET ImpErTUrbàbLEs.
willy brandt
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents